Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 15 Nov 2018 2:50



Répondre au sujet  [ 1853 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 181, 182, 183, 184, 185, 186  Suivante
 L'Equipe 2 - Championnat de National 3 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14828
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
RC Strasbourg II -
Un nouveau cycle commence « Condamnés à jouer »

La réserve du Racing entame, ce samedi sur le terrain de son homologue nancéienne, sa quatrième saison consécutive au cinquième échelon hexagonal. Pour renouveler son bail au sein d’une poule relevée, la bande à François Keller misera à nouveau sur le jeu.

– A vec le passage du centre de formation en catégorie 1, le Racing II est à nouveau en mesure d’accéder au N2. Que cela change-t-il dans l’approche de l’exercice à venir ?

– On n’en a pas tenu compte. La preuve, c’est qu’on a redémarré un nouveau cycle avec beaucoup de jeunes joueurs. Notre objectif sera de nous maintenir.

« Donner du temps de jeu et de l’expérience »


– Un nouveau cycle avec une classe “biberon”, serait-on tenté d’affirmer…


– On a repris l’entraînement avec six “2001”. Même à l’époque de Gameiro (2004-2008) , on n’avait pas débuté avec autant de joueurs sortis des moins de 17 ans et qui allaient en moins de 19. Pour les encadrer, on aura trois joueurs seniors confirmés avec Constant, Valentin et Othon. Je pense qu’on aura toutefois la plus jeune équipe du groupe.

– Au-delà du maintien, quels vont être les objectifs de la saison ?


– L’objectif sera de donner du temps de jeu et de l’expérience le plus vite possible à des jeunes à potentiel. Après, cela sera à eux de le confirmer sur le terrain. On a un début de saison compliqué avec trois déplacements sur les quatre premiers matches. Il faudra essayer de ne pas prendre trop de retard au cycle aller pour valoriser le travail de fond lors de la phase retour.

– Durant la préparation estivale et lors de la saison passée, votre équipe a souvent privilégié le jeu. Cela sera-t-il encore le cas cette année ?


– De toute façon, on est en déficit athlétique. On l’a vu contre Schiltigheim (en match amical, 0-3) : les jeunes sont encore des “bébés” dans l’impact. Il faut absolument qu’on arrive à priver l’adversaire de ballons pour pouvoir ne pas être en danger. On est donc presque condamnés à jouer. Dans le défi athlétique, on ne peut pas s’en sortir. Nos “2000” ou “2001”, ils ont onze voire douze ans de moins que les joueurs aguerris des équipes premières. Physiquement, tu ne vas pas aller les bouger.
« Il vaut mieux jouer très jeune en N3 »


– À moyen terme, est-ce que l’accession en National 2 est essentielle pour la réserve strasbourgeoise ?


– Si tu as une équipe en N2, tu es obligé de jouer avec des mecs qui ont deux ou trois ans de plus. Mais est-ce que des gars de 22 ou 23 ans, qui n’ont pas réussi à passer “pros”, passeront le cap après une saison de N2 ? Je pense qu’il vaut mieux jouer très jeune en N3 et prêter en National ceux qui ne peuvent pas faire directement la marche en Ligue 1. C’est mon sentiment.



14 Aoû 2018 16:29
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14828
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
1er match saison 2018/2019
National3

Nancy II 2
RC Strasbourg II 1


Stade Marcel Picot. – Mi-temps : 2-0. Une centaine de spectateurs. Arbitre : M. Salingue, assisté de MM. Legaye, Heitzmann.

Les buts : Mabella (3e ), Dembélé (19e ) pour Nancy II ; Botella (67e ) pour le Racing II.

Avertissements : Bassi (66e ), Néry (85e ) à Nancy ; Othon (35e ), Mendes (51e ) à Strasbourg.

NANCY II : Ternynck, Néry, Fischer, Da Dongo, Bouzar, Haag, Mabella, Bassi (El Jaouhari, 90e ), Dembélé, Maboulou (Fabien, 68e ), Triboulet (Raoul, 68e ).

RC STRASBOURG II : Cozzi-Buet, Aaneba, Ndour, Tchamba (Bouchema, 76e ), Valentin, Othon (Massombo, 52e ), Botella, Mendes (Ngan-Biti, 81e ), Karamoko, Lebeau, Constant.

Le Racing II rentre bredouille
Six pros étaient alignés dans l’effectif lorrain au coup d’envoi, contre deux seulement dans l’autre camp : Fischer, Néry avec le brassard, Mabella, Dembélé, Maboulou et Bassi qui avait pourtant disputé vingt grosses minutes la veille contre Auxerre en Ligue 2.

Et c’est en partie grâce à tout ce petit monde que les Nancéiens vont inscrire leurs deux buts avant le repos. Dès la 3e , et après un bon travail de Bassi, Mabella bénéficie d’un peu de liberté aux abords des 25 mètres. Le joueur prêté à Châteauroux la saison dernière déclenche aussitôt une frappe limpide qui ne laisse pas le temps à Cozzi-Buet de réagir (1-0).
Un gros quart d’heure plus tard, Bassi sera encore à l’origine du but du break. Son astucieuse tête au milieu du terrain permet à Maboulou de faire parler sa puissance plein axe. Juste à temps, il lance Dembélé en profondeur qui n’a plus qu’à ajuster le portier alsacien (2-0, 19e ).
Hormis ces deux buts, la première période laissera surtout derrière elle un parfum de début de saison entre de jeunes alsaciens patauds et des Nancéiens qui avaient fait le plus dur.
Ternynck sauve Nancy
La seconde période sera plus animée, notamment parce que les Strasbourgeois vont revenir au score. Sur un centre, Botella place une tête superbement claquée par Ternynck. Pas de quoi décourager le numéro 7 visiteur qui remet ça sur le corner qui suit, étrangement seul dans la surface (2-1, 67e ).
Les joueurs de Sébastien Hanriot, qui avaient déjà eu l’occasion de tuer tout suspense sur cette ouverture de Bassi pour Dembélé qui a trop tardé à frapper (58e ), vont continuer à créer le danger.
Sans jamais réussir à inscrire ce troisième but. Dembélé (64e , 84e ), Mabella (76e , 78e ), Fabien (72e ) ou encore Da Dongo de la tête (81e ) manqueront de précision.
Et dans tout ça, c’est Strasbourg qui a bien failli réussir à ramener un point. C’était sans compter Ternynck, impeccable sur sa ligne de but et qui va sauver les siens sur cette tête de Ngan-Biti (84e ).
Sans la manière, les trois points sont là pour les Lorrains qui vont recevoir une deuxième fois de suite un camarade alsacien samedi prochain, Biesheim.


19 Aoû 2018 4:44
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14828
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
2eme journée
National 3

Racing II 1
Troyes II 1

Mi-temps : 1-1. – Stadium de Molsheim. 350 spectateurs. Arbitre: M. Roth.
Les buts : Botella (10e ) pour Strasbourg II; Kaye (13e ) pour Troyes II.
Avertissement : Vardin (62e ) à Troyes .
RACING II : Kamara – Aaneba, Valentin, Tchamba, Ndour – Grimm (cap), Fofana (Falouh, 84e ) – Zemzemi, Corgnet, Botella (Ounahi, 75e ) – Saadi (Lebeau, 18e ). Entraîneur : François Keller.
TROYES II : Diouf – Abdallah (cap), Merah, Muzalimoja, Munier (Karamoko, 23e ) – Vardin, Bénard, B. Sissoko, Kaye – M. Camara (Bombo, 59e ), Labyad. Entraîneur : Gharib Amzine.

National 3
Le Racing II a manqué de gaz

La réserve strasbourgeoise, qui alignait huit pros en quête de temps de jeu et de rythme, a concédé le nul, hier à Molsheim, face à son homologue troyenne.
L’ex-Racingman Gharib Amzine, qui entraîne la réserve troyenne depuis 2015, s’inquiétait quelque peu hier à Molsheim avant le coup d’envoi. « François (Keller, le coach de la réserve strasbourgeoise) aligne huit pros, alors que je ne fais jouer que des gamins. »

Sa réflexion n’était pas sans fondement. À ceci près qu’une partie des pros titularisés par le technicien alsacien (Aaneba, Tchamba, Zemzemi) n’était pas plus âgée que ses troupes et que l’autre regorgeait de joueurs en manque de rythme, à cause de longues absences ou de leur statut de remplaçants en équipe première (Corgnet, Saadi, Ndour, Grimm, Kamara).
« On va se contenter de ce premier point »

Mais l’ancien international marocain n’avait pas tort de se méfier. Le RCSA est en effet entré plus vite dans la partie que son visiteur aubois. Dès la 10e , sur une longue ouverture de Grimm, Aaneba s’est fait la belle dans son couloir droit et son centre au cordeau parfait a fait le bonheur du jeune Botella, buteur pour la deuxième fois en une semaine, après sa réalisation du week-end précédent à Nancy.

Mais alors qu’Idriss Saadi, qui s’était signalé dès la 3e par une tête trop enlevée, se faisait soigner après s’être blessé tout seul à la cheville droite (voir par ailleurs) , l’ESTAC a profité de sa supériorité numérique temporaire pour revenir dans la foulée à hauteur de son hôte. Son but est la copie conforme ou presque de celui des “Bleus” : un débordement de Labyad, côté droit, et un centre en retrait repris victorieusement par Kaye (13e ).

« J’aurais bien aimé qu’on mène plus longtemps pour pouvoir tenir le score », regrette François Keller, privé dès la 18e d’un Saadi contraint de sortir définitivement. « Dommage qu’on ait concédé l’égalisation à dix contre onze. »

Botella, par trois fois (24e , 32e , 51e ), et Tchamba, d’une tête au-dessus (61e ), auraient pu redonner l’avantage aux Bas-Rhinois. Mais dans une partie intéressante avant le repos et quelconque après, personne ne méritait vraiment de s’imposer.

« Pour nous, c’est un bon résultat », se satisfait un Gharib Amzine dont la classe biberon était déjà venue chercher le nul à Vauban une semaine plus tôt (0-0).

« On repart avec une nouvelle génération sur un nouveau cycle. Les gamins ont encore beaucoup de choses à apprendre, comme développer leur culture tactique et travailler la maîtrise du ballon. Mais leur implication est parfaite. »

« On va se contenter de ce premier point », lui fait écho son ancien coéquipier sous le maillot strasbourgeois dans les années 1990. « On a senti que les pros avaient besoin de temps de jeu, car plus on avançait dans le match et plus les débats s’éteignaient. »


26 Aoû 2018 5:36
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 12:56
Messages: 11356
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
à retenir les 90 mn de corgnet :idea:


26 Aoû 2018 20:12
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14828
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
3eme journée
SARRE-UNION 2
RACING II 2

Mi-temps : 1-1. Stade Omnisports. 560 spectateurs. Arbitre : M. Kilicoglu.
Les buts : Guendez (43e s.p), Amri (51e ) pour Sarre-Union; Karamoko (7e ), Botella (66e s.p) pour le Racing II.
SARRE-UNION : Deschateaux – Crouzat, Barthélémy, Keita, Roger – Riff (cap.), Zerbini, Guendez (Ntoke, 73e ) – Schermann, Djé, Amri (Maurice, 69e ).
RACING II : Pelletier – Quinas, Valentin (cap.), Bouchema, Falouh – Lebeau, Mendes, Ounahi (Keller, 77e), Constant – Karamoko (Ngan, 83e), Botella.
.
Un derby sans vainqueur
Sarre-Union et le Racing II n’ont pas réussi à se départager hier soir.

Quatre jours après avoir obtenu sa première victoire de la saison, l’US Sarre-Union n’a pas réussi à enchaîner, hier face à une très jeune équipe réserve du Racing, qui n’alignait aucun joueur professionnel dans ses rangs.

Comme samedi dernier face à Troyes II (1-1), les réservistes strasbourgeois ont idéalement démarré la rencontre. Lebeau s’échappait côté gauche et résistait à Keita. Son centre au cordeau trouvait Karamoko, qui se montrait plus prompt que Barthélémy pour ouvrir la marque (0-1, 7e ). Plus mordant, le Racing II posait des soucis à Sarre-Union. Mendes lançait Constant en profondeur dont le tir rasait le montant gauche d’un Deschateaux battu (14e ).

Après vingt minutes de jeu, l’USSU commençait à sortir la tête de l’eau par l’intermédiaire de Guendez, dont le tir tendu était capté par Pelletier (21e ). Dans la foulée, les jeunes strasbourgeois se montraient à nouveau dangereux avec une lourde frappe de Falouh, repoussée par le portier sarre-unionnais (23e ).

La formation d’Alsace Bossue commençait alors à un peu plus poser le pied sur le ballon et recollait au score à la faveur d’un coup du sort. À la suite d’un corner joué en deux temps par Zerbini, un défenseur du Racing touchait le ballon de la main, au sein d’une surface noire de monde. Sans trembler, Guendez prenait Pelletier à contre-pied et inscrivait son deuxième but de la saison (1-1, 43e ).
Botella égalise sur penalty

Les hommes de Stéphane Léoni débutaient le second acte comme ils avaient bouclé le premier : avec envie. Et ils étaient récompensés. Djé filait côté gauche et centrait en direction d’Amri. La reprise instantanée de l’ancien professionnel laissait Pelletier pantois (2-1, 51e ).

À l’heure de jeu, Constant tentait de donner une nouvelle impulsion aux siens, mais Deschateaux arrêtait son raid.

Le portier de l’USSU se mettait ensuite au travers d’une frappe de Karamoko, mais un bras décollé de l’un de ses occupants se mettait sur la trajectoire du ballon. L’arbitre montrait à nouveau le point de penalty. Botella se chargeait de la sentence pour égaliser (2-2, 66e ). Sarre-Union se procurait ensuite deux grosses opportunités, mais manquait la cible.

On en restait finalement là, malgré une dernière alerte strasbourgeoise. Les coéquipiers de Martial Riff préservent ainsi leur invincibilité. Les partenaires de Léon Valentin, eux, courent toujours après un premier succès cette saison.


30 Aoû 2018 10:52
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14828
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
BIESHEIM 1
RC STRASBOURG II 2
Mi-temps : 1-1. – Stade municipal. Arbitre: M. Thullier, assisté de MM. Hestin et Bidau.
Les buts : Efondja (25e ) pour Biesheim ; Botella (27e ), Zemzemi (51e ) pour le Racing II.
L’avertissement : Efondja (90e +3) à Biesheim.
BIESHEIM : Kehi – Gisselbrecht (Fuchs, 66e ), Chevrier, Finance, Meyer – G. Jacquat, Wagner (cap.), Dardouri (Bouaïcha, 80e ), Viana – J. Jacquat (Dufour, 66e ), Efondja. Entraîneur : Hervé Milazzo.
RC STRABOURG II : Pelletier – Aaneba, Valentin, Bouchema (cap.), Ndour – Fofana, Grimm, Lebeau (Ounahi, 46e ) – Zemzemi (Constant, 90e +4), Botella, Zohi (Falouh, 89e ). Entraîneur : François Keller.
.
National 3
Bis repetita

Comme face à Vauban mercredi, l’ASC Biesheim s’est inclinée sur sa pelouse, hier, punie par la réserve strasbourgeoise. Une leçon de réalisme.
Biesheim - Strasbourg, acte deux. Après Vauban, mercredi, Biesheim recevait hier la réserve du Racing. Pour une nouvelle défaite au final. Même si la prestation des Rhénans n’a rien eu à voir avec la pâle copie livrée en milieu de semaine.

Vu le nombre de situations favorables dans lesquelles ses joueurs se sont retrouvés, Hervé Milazzo doit encore se demander comment son équipe n’a pas su en concrétiser ne serait-ce que le tiers.

L’ASCB aurait pu gagner, aurait dû gagner, mais elle a été refroidie par une jeune formation bas-rhinoise – renforcée de quelques pros – qui a su mettre à profit ses rares opportunités.

« C’était le jour et la nuit (par rapport à mercredi). Il y a eu une vraie réaction de la part du groupe qui n’a pas été récompensé de ses efforts, a pointé le coach haut-rhinois. On a dominé mais il nous a manqué le principal : l’efficacité. »

Bien décidés à laver l’affront subi face aux “Pierrots”, les Biesheimois ont d’entrée pris le taureau par les cornes, faisant le jeu plutôt que de se contenter de contrer un adversaire réputé joueur.
Jacquat comme un symbole

Efondja a fait passer un premier frisson en trouvant le bas de la transversale de Pelletier des 20 mètres (3e ) avant de manquer de hauteur sur un centre de Guillaume Jacquat (7e ).

L’attaquant a néanmoins concrétisé la mainmise des siens sur la rencontre en ajustant une superbe “bicyclette” sur un énième corner (1-0, 25e ). Un avantage de bien courte durée.

Car à défaut de contrôler les débats, les Racingmen ont su parfaitement profiter d’une forme de déconcentration locale.

Parfaitement trouvé à l’entrée de la surface par Fofana, Botella a égalisé avec sang-froid (1-1, 27e ).

Ce qui aurait pu n’être qu’une péripétie a finalement été le premier tournant du match. Le second est intervenu au retour des vestiaires lorsque Zemzemi a conclu sa percée sur le flanc droit par un plat du pied sur lequel Kehi n’a rien pu faire (1-2, 51e ).

Des occasions pour renverser la vapeur, ce n’est pas ce qui a manqué aux Rhénans. Mais un réalisme en berne, couplé à une défense valeureuse des Strasbourgeois, a interdit tout autre résultat qu’une défaite.

Un joueur a symbolisé le match de l’ASCB : Julien Jacquat. Incisif sur le front de l’attaque, il a, par ses courses, su créer de nombreuses brèches.

Mais la lucidité lui a, à chaque fois, fait défaut au moment de bonifier son incessante activité.

Ses choix dans la dernière passe ont rarement été les bons.

Comme au moment de conclure. Trop “perso” (9e ), frappe trop croisée (30e ), manque de spontanéité (55e ) ou de flair face à Pelletier (58e ), l’attaquant a vécu une après-midi difficile.

Il n’est pas le seul puisque ni Wagner (61e ), ni Fuchs sur coup franc (72e ) n’ont su également trouver le cadre.

Pas plus que Ounahi, sur un lob, qui aurait pu éviter à ses coéquipiers de trembler jusqu’au bout (90e +3). Mais c’est bien le Racing II qui est allé cueillir au bout de l’effort sa première victoire de la saison.

« C’est fou à dire, mais sur ce match, il y a quand même des satisfactions, concluait Milazzo. Seul le résultat est une frustration. » On le comprend.


3 Sep 2018 5:05
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14828
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
5eme journée
Matchs National 3 Grand Est
Samedi le 8/09/2018
Racing II 4
Thaon-les-Vosges 2

Mi-temps: 1-0. Stadium de Molsheim. – Arbitre : Christopher Galek. 300 spectateurs.
Buts: Constant (23e’ ), Karamoko (61e’ ), Lebeau (69e’ s.p.), Botella (72e’ ) pour Strasbourg ; Samba (86e’ ), Comara (90e’ ) pour Thaon.
RACING : Pelletier – Constant, Quinas, Valentin (cap), Bouchema, Falouh (Bastian, 81e’ ) – Mendes (L. Keller, 73e’ ), Ounahi – Lebeau – Botella, Karamoko (Ngan Biti, 78e’ ). Entraîneur: François Keller.
THAON : Nagor – Focki, Alves, Evrard, Didierjean (Isik, 60e’ ), Colin (cap, Leroy, 73e’ ) – Uhlrich, Gazagnes, Lakehal (Hamek, 64e’ ) – Comara, Samba. Entraîneur: Romain Chouleur.
Le Racing s’offre le leader
Les contres strasbourgeois ont précipité la perte du leader thaonnais, vainqueur de ses quatre premiers matches (4-2).

La – très – jeune réserve strasbourgeoise a incontestablement signé hier à Molsheim la performance de la 5e journée du groupe F de National 3. Les protégés de François Keller ont infligé son premier revers au leader Thaon-les-Vosges, auteur d’un grand chelem lors des quatre premières journées.

La note finale (4-2) a même failli être très – trop ? – salée pour les hommes de Romain Chouleur qui ont réduit le score à deux reprises dans les cinq dernières minutes. Elle traduit néanmoins le froid réalisme des Bleus, particulièrement en deuxième mi-temps où leur vitesse en contre a fait la différence.

Dans une rencontre longtemps équilibrée, les Bas-Rhinois ont pris l’avantage à la 23e sur une première bévue défensive des Vosgiens. En l’occurrence, un mauvais contrôle du défenseur axial Alves, exploité par Yann Constant. Après un une-deux avec Mendes, l’ancien Mulhousien a filé seul au but, éliminé d’une feinte l’ancien portier du Racing Alexandre Nagor et marqué dans le but vide.
« Notre deuxième but au cœur de leur temps fort »

Pas de quoi, pourtant, déstabiliser alors des Thaonnais à la hauteur de leur statut de leader, dangereux par les centres de leur latéral droit Focki, mais aussi par la patte de leur milieu gaucher Uhlrich, à la baguette sur deux coups francs directs annihilés par Pelletier (35e’ , 38e’ ).

Il a fallu un exploit et un slalom de Karamoko au cœur de la surface visiteuse, conclu par un joli but de l’intérieur du droit, pour toucher moralement les joueurs de Chouleur (61e’ ). «On avait fait une très bonne première mi-temps, mais on a surtout inscrit notre deuxième but au cœur de leur temps fort et ça les a tués », reconnaîtra François Keller après-coup.

Un penalty généreux sifflé pour un accrochage de Hamek sur Botella a ensuite permis à Lebeau d’inscrire le troisième but synonyme de K.O. définitif (69e’ ). Trois minutes plus tard, l’inévitable Botella y est lui aussi allé de son petit but en reprenant du plat du pied gauche un centre tendu de Constant, passeur après avoir été buteur (72e’ ).
«Chapeau à mes jeunes »

La double réduction du score de Thaon en fin de match, signée Samba du gauche et de près (86e’ ), puis Comara, lui aussi à bout portant après une main préalable d’un partenaire (90e’ ), ne changera rien à l’affaire : le Racing II enchaîne un deuxième succès et fait tomber « la meilleure équipe que nous ayons affrontée », selon un François Keller fair-play.

« 4-0, ç’aurait été très dur pour elle. Elle a payé cher notre efficacité en contre. Mais chapeau à mes jeunes de l’avoir fait. »


9 Sep 2018 14:38
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 11136
Localisation: HAGUENAU
faudrait pas changer le titre :?:


10 Sep 2018 13:44
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 20:07
Messages: 16570
Localisation: Strasbourg
Effectué. :yes:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


10 Sep 2018 14:58
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 11136
Localisation: HAGUENAU
quelle réactivité :bravo:


10 Sep 2018 15:14
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1853 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 181, 182, 183, 184, 185, 186  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot] et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com