Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 21 Nov 2018 13:15



Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 144 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ... 15  Suivante
 [17/18] 20ème J: Strasbourg / Guingamp - 0/2 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 12:56
Messages: 11359
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
tu sais à quel poste il jouait ce bonhomme :?:


13 Jan 2018 0:04
Profil
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 15:21
Messages: 1469
Dropsy a écrit:
pekser a écrit:
Sakho, quelle erreur de coatching. Pour moi ce n'est pas un joueur de foot. Il y a un joueur majeur qui manque, le seul qui sait tenir un ballon, faire des passes correctes, délivrer des centres et tirer correctement les CPA. Par pudeur je tairai son nom. Ca fait longtemps que je n'ai pas vu une mi-temps aussi catastrophique. J'espère une réaction.



Allez Pekser, je cite les noms pour toi : Aholou et Terrier, les 2 indispensables ;)

Nuls ce soir, pas un pour rattraper l'autre. Le recrutement d'un DC est indispensable, un BC également. Le 6 oui si fait monter Aholou d'un cran. Grimm n'a clairement pas le niveau, mais ce soir tous étaient mauvais.

Par contre si on a les moyens que pour un seul bon joueur plutôt que 3 moyens, je privilégierais un vrai bon attaquant.


Je ne vais pas me faire l'avocat du diable, je ne défends pas Grimm qui fait ce qu'il peut, je pense qu'il a fait une bonne seconde mi-temps et une très mauvaise première comme le reste de l'équipe. Au départ il n'est pas titulaire, on peut lui pardonner certaines erreurs et les imputer à son manque d'expérience au haut niveau et à son manque de temps de jeu. Terrier est assurément le joueur qui a le plus grand potentiel, il est au-dessus du lot et il le démontrera. Aholou est un joueur d'avenir qui s'affirmera. Pour l'instant il n'y a pas meilleur à son poste dans l'équipe. Pour moi le joueur indispensable est et reste Liénard, tu constateras que je ne varie pas dans mon jugement. Je crois que les faits me donnent raison. Pour te répondre clairement, Liénard et Terrier sont indispensables mais Aholou n'est pas forcément indispensable même s'il est nécessaire.
Rien ne sert de recruter des seconds coûteaux dont personne ne veut, mieux vaut faire avec ceux qui sont là, à condition de les utiliser judicieusement. Laurey a fait une erreur ce soir en titularisant Sacko, il l'a bien compris. Il n'a pas retenu le conseil que je lui avais donné, c'est tant pis pour lui.


13 Jan 2018 0:17
Profil
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 15:21
Messages: 1469
télésupporteur a écrit:
tu sais à quel poste il jouait ce bonhomme :?:


Non, je n'ai pas retenu son nom mais je ne suis pas obligé de me faire une opinion par rapport à d'autres, j'ai la mienne.


13 Jan 2018 0:20
Profil
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 15:21
Messages: 1469
Kaniber a écrit:
Pekser je ne suis pas si sûr qu'a lui seul il aurait fait gagner le match, ce soir c'est toute l'équipe qui a foiré .


Bien sûr un joueur ne peut pas tout faire. Je dis simplement que qu'on il ne joue pas ça se remarque.


13 Jan 2018 0:25
Profil
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 15:21
Messages: 1469
Je ne suis pas là pour créer la polémique mais je me réjouis que mon avis commence à être pris en compte, ce n'était pas gagné d'avance. Quand je prononçais le nom de Liénard je passais pour un inculte du foot. A présent même les medias le considère comme un élément essentiel de l'équipe. Je n'avais pas tout faux. Je suis philosophe dans l'âme , je suis contre l'ordre établi celui qu'il ne faut pas transgresser, je déteste les règles imposées à tous. Je n'ai pas besoin qu'on pense à ma place dans tous les domaines. Le sport en général et le foot en particulier est l'apanage de spécialistes qui n'ont comme compétence que celle qu'ils s'attribuent. Je retiens qu'ils se sont souvent trompés, comme moi. Je n'ai absolument rien à leur envier. A la différence d'eux je n'érige pas mon opinion en vérité.
Dans la vie il y a ceux qui imposent, dictent les règles ( comme si on devait tous les appliquer ), ceux qui les respectent sans se poser des questions et ceux qui décident de mener une réflexion différente, d'avoir un jugement propre. Je fais partie de cette dernière catégorie.
Bonne soirée à tous.


13 Jan 2018 0:53
Profil
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14849
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
La Meinau s’enrhume
Pour cette première en championnat en 2018, la Meinau a assisté à la troisième défaite à domicile de ses protégés. Un manque global de maîtrise comme la qualité de l’opposition guingampaise sont à l’origine de ce coup de froid.
OUKIDJA (5). – Sur sa première intervention, il se couche comme il faut sur la frappe de Briand (4e ). En revanche, sur les deux buts guingampais, “Ouki” ne peut pas grand-chose : sa sortie dans les pieds de Salibur est prompte, mais la pichenette est bien exécutée (8e ); la frappe de Benezet, elle, est trop bien placée pour qu’il se reproche quoi que ce soit (16e ). Peu sollicité par la suite.

LALA (3). – Plutôt à l’aise balle au pied en général, le latéral a accumulé les approximations dans sa moitié de terrain. Résultat : les pertes de balles dans les zones dangereuses se sont multipliées.

Sur le premier but, il est pris sur la feinte de corps de Salibur (8e ). Pas non plus à son avantage dans le domaine aérien. Son apport offensif a été trop neutre.

MANGANE (3). – Le capitaine est mangé sur la talonnade de Coco en pleine surface sur l’action du premier but (8e ). Sa relance dans les pieds de Coco sur une longue ouverture amène le but de Benezet (16e ).

Il aurait pu se rattraper immédiatement en cadrant sa tête (18e ). On l’a connu plus saignant.

KONÉ (4). – Au sein d’une arrière-garde plutôt secouée, le Burkinabé a taché de faire sobre dans ses interventions, préférant mettre le ballon en touche que de se hasarder à des relances mal maîtrisées.

SEKA (4). – Il a rapidement ressenti l’appel du large dans son couloir gauche, mais la réussite guingampaise l’a rappelé à ses devoirs défensifs.

Sur le jeu en triangle qui amène le but de Salibur, il est trop loin de Briand pour intervenir (8e ). Plus offensif après la pause, mais sans grande réussite.

● Remplacé par la 64e par DIMITRI FOULQUIER qui a renoué avec la L1 après son unique apparition à Nice (10e journée).
Les initiatives
de Da Costa

GONÇALVES (4). – En l’absence de Lienard, il a été chargé d’offrir des munitions dans la surface à ses partenaires sur les coups de pied arrêtés. Son carton jaune (13e ) ne l’a pas empêché de se montrer vindicatif.

Un engagement qui s’est également vu à travers ses courses. Plus en vue après le repos, notamment sur ses débordements et cette frappe repoussée par Johnsson (89e ).

GRIMM (3). – Pour sa troisième titularisation en L1, en remplacement d’Aholou, le milieu récupérateur n’a pas été ménagé. Dans sa zone, Benezet et Salibur, en jouant entre les lignes, l’ont souvent pris à défaut dans son placement.

Sur le second but guingampais, il n’arrive d’ailleurs jamais à revenir sur Benezet (16e ). Un excès de grinta est venu parfois compenser un léger retard dans les duels. Sa frappe lointaine de l’extérieur du droit n’a pas trouvé le cadre (52e ).

SACKO (non noté). – Sa huitième titularisation, la dernière remontait au 24 septembre face à Nantes, n’a pas été un plaidoyer en sa faveur. Entre l’axe et l’aile droite, le jeune Strasbourgeois n’a jamais su trouver sa place. Ses choix ont rarement été les bons et son manque de justesse l’a empêché de s’exprimer.

● Remplacé à la 41e par BLAYAC (4) qui s’est positionné à la pointe de l’attaque alsacienne pour faire parler son jeu de tête. Sa frappe à l’entrée de la surface a été contrée par le coude de Kerbrat (69e ).

MARTIN (5). – Il a essayé d’apporter sa touche technique au milieu de terrain. Pas ménagé dans les duels, cela ne l’a pas aidé à apporter plus de maîtrise au jeu strasbourgeois.

Son plat du pied sur une remise de Gonçalves a manqué de puissance alors qu’il se trouvait en position favorable (24e ). Sa tête, elle, était trop croisée pour réduire la marque (75e ).

DA COSTA (5). – Des initiatives, comme toujours, des dribbles chaloupés, comme souvent, et un pressing sur les relances guingampaises, comme demandé, qui lui a permis de récupérer quelques ballons.

Un peu court pour convertir de la tête le centre de Gonçalves (49e ), il a incarné la principale menace sur le front offensif du Racing.

BAHOKEN (4). – D’abord esseulé en pointe, il n’a quasiment jamais eu un ballon dans les pieds à négocier. Son centre vers Da Costa a amorcé la poussée strasbourgeoise du dernier quart d’heure de la première période (31e ).

Son passage à gauche du trident offensif bas-rhinois ne lui a pas été plus favorable.

● Remplacé à la 77e par SAADI dont la tête a trouvé les gants de Johnsson (83e ).


13 Jan 2018 5:44
Profil
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14849
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
La douche froide
Le Racing a entamé son année comme il avait achevé la précédente. La défaite face à Guingamp a relevé d’une logique pour des Strasbourgeois impuissants. Il vaudrait mieux réagir vite.
Les meilleures choses ont une fin. La série de six matches sans défaite, à domicile, s’est achevée hier, avec la visite de Guingamp et l’atterrissage est plutôt douloureux.

Le Racing avait souvent habitué au caviar ces derniers temps, du football champagne avec la chute du leader au passage. Pour le premier match du cycle retour, il a fallu se contenter d’un sandwich au jambon. C’est bien plus fade.
Acteur passif et sans mordant

Thierry Laurey se méfiait comme de la peste de l’équipe en provenance des Côtes-d’Armor, d’un bled de 8000 habitants, qui ne fait pas de bruit mais s’installe dans l’élite hexagonale depuis cinq ans. Il avait bien raison.

Il s’agissait de voler comme un papillon pour piquer comme une guêpe un adversaire solide comme un videur de boîte de nuit. Le Racing a volé comme une guêpe agonisante, sans idée, se heurtant invariablement au carreau noir et rouge, pour le piquer comme un papillon. Et il est demeuré sur le seuil d’une rencontre, acteur assez passif, sans mordant, décevant par rapport à ce à quoi il avait habitué jusqu’ici.

L’En Avant a donc passé une paisible soirée pour ses retrouvailles avec la Ligue 1 en 2018. Autant, à l’aller, au Roudourou, les Strasbourgeois n’avaient pas mérité ce qui leur était arrivé (une défaite 2-0 après avoir touché trois fois les montants) autant ils n’ont rien fait pour éviter un faux départ cette année dans leur championnat.

Briand l’a rappelé d’entrée de jeu en étant l’auteur du premier tir cadré au terme d’une contre-attaque déclenchée dare dare (4e ). Loin de l’école Barça ou Guardiola, l’En Avant ne s’embarrasse pas d’une virevoltante possession, il va vite aussi, mais direct et tout droit ou presque.

Et la deuxième alerte a mis les Bleus dans la panade, Benezet, Briand et Coco bonifiant une ruade de Salibur au départ et à la conclusion d’un mouvement magnifique, à la faveur d’un ballon piqué au-dessus d’Oukidja (8e ). Laurey gesticulait comme un vainqueur du gros lot au moment du tirage mais il sentait bien qu’il était en train de perdre la mise.
«On n’était pas dans le tempo»

Plus fort dans l’impact, plus précis dans ses transmissions et plus impeccable dans son organisation, Guingamp a bientôt pu donner la leçon. Car sur une mauvaise relance de Mangane, les « paysans bretons » ont puni une équipe aux abois, Briand servant Benezet à l’entrée de la surface qui a fait mouche.

A 0-1, on ne voyait pas comment le Racing pouvait s’en sortir. A 0-2, et en dépit du temps restant, c’est comme si la messe avait été dite même si le public de la Meinau ne s’est pas résigné à un silence de cathédrale.

Mangane, d’une tête au-dessus (18e ), et Martin, sur une remise de Gonçalves, d’un tir de l’entrée de la surface bloqué par Johnsson (24e ), ont nourri quelques éclats de voix. En termes d’occasions, ce fut à peu près tout avec une frappe de Gonçalves en fin de match et ce fut bien peu. La rencontre a ressemblé à un jour sans pain, un vrai raté, une soirée à oublier.

« Pendant toute la première période, on a été à l’arrache, on n’était pas dans le tempo, il y a eu beaucoup de déchet. Je ne sais pas si on a perdu autant de ballons sur une mi-temps depuis le début de la saison, a constaté l’entraîneur du Racing après coup. Toute l’équipe a failli avec son entraîneur et son staff. Le fait de perdre n’a rien d’illogique. »
Se relancer à Marseille

Car en seconde période, le Racing s’est heurté à un problème qu’il n’a jamais su résoudre : déséquilibrer un bloc bas au ciment endurci par un avantage au score. Amiens et Nantes l’avaient emporté en un même mode, dans l’enceinte strasbourgeoise, au mois de septembre.

Au moins, pour se rattraper, Mangane et ses coéquipiers sous la menace de leurs poursuivants, Caen, Amiens et Troyes tout au long du week-end, n’auront pas à se plonger face à un casse-tête inextricable de ce type, dans trois jours : c’est à Marseille qu’ils chercheront à se relancer. La perspective n’a néanmoins rien d’une évidence.


13 Jan 2018 5:48
Profil
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14849
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le fait du match
Guingamp donne la leçon

Très en jambes et parfaitement organisés, les joueurs d’Antoine Kombouaré ont tué le match dès le premier quart d’heure. Menés 2-0 d’entrée, les Bleus ne s’en sont jamais relevés.
On joue la 41e minute hier à la Meinau. Thierry Laurey adresse une petite tape amicale à Ihsan Sacko qu’il a choisi de sortir prématurément pour lancer Jérémy Blayac.

Le jeune attaquant strasbourgeois vient de vivre une première mi-temps si compliquée qu’il pourrait ouvrir un compte pénibilité, liée notamment au remaniement tactique opéré par son entraîneur alors que Guingamp menait 2-0 depuis la 16e minute.

Au coup d’envoi, le coach du Racing est finalement resté fidèle à son schéma en 4-4-2, avec un milieu en losange dont Sacko anime la pointe, en soutien du duo d’attaquants Stéphane Bahoken - Nuno Da Costa. Un rôle qu’il a déjà tenu par le passé.
Les milieux de l’EAG semblent deux fois plus nombreux

On se souvient de la victoire 3-1 à Tours le 12 août 2016 (3e journée de Ligue 2) où il avait assisté les duettistes Khalid Boutaïb, auteur d’un triplé ce jour-là, et Bahoken. Mais quand l’ancien Valenciennois, irrésistiblement porté vers l’attaque, évolue en meneur de jeu au sein du losange, le schéma se transforme vite en 4-3-3.

Pour autant, il serait inique d’expliquer le déséquilibre du jeu alsacien en début de partie par son seul positionnement.

D’autant que très vite, Thierry Laurey va l’en faire changer. Il l’excentre côté droit et en fait de même avec Da Costa à gauche pour laisser Bahoken seul dans l’axe.

L’entrejeu en sapin de Noël, dans un système en 4-5-1 – en phase défensive – qui a si bien fonctionné contre le PSG (2-1) et à Bordeaux (3-0), retrouve droit de cité.

Mais cantonné le long de la ligne, le jeune Ihsan disparaît de la circulation quand il ne multiplie pas les mauvais choix sur les rares ballons qu’il touche.

Dès la demi-heure, un Laurey frustré envoie Blayac à l’échauffement, avant de l’envoyer au feu dix minutes plus tard dans un contexte brûlant.

Car on l’a dit : le mal est fait. Comme Jean-Eudes Aholou, blessé, à qui il succède en sentinelle et à qui c’est aussi parfois arrivé, Jérémy Grimm a souffert de trop de solitude.

Les milieux de l’EAG semblent deux fois plus nombreux que leurs vis-à-vis strasbourgeois. Les contres bretons sont aussi incisifs que les avaient décrits l’entraîneur alsacien la veille en conférence de presse.
Benezet leur a faitla musique

Nicolas Benezet se faufile dans les intervalles, entre les lignes, et le trio Salibur-Briand-Coco se régale de ses astucieux coups de patte.

Parti dans le dos de l’Ostheimois à qui il a faussé compagnie, le meneur costarmoricain n’a d’ailleurs eu besoin de personne pour inscrire le but du break sitôt le quart d’heure franchi (16e ).

Les Guingampais ne se sont pas non plus fait prier pour exploiter les erreurs de relance de Racingmen longtemps dépassés tactiquement, physiquement et techniquement.

Les Bleus ne s’en remettront jamais, malgré une bonne volonté manifeste en deuxième période, illustrée, entre autres, par cette dernière bonne frappe de Gonçalves (89e ).

À l’aller, au stade de Roudourou, ils avaient touché trois fois les montants et s’étaient quand même inclinés 2-0. Hier, même l’entrée de Blayac en point d’appui n’a pas fait office de remontant. K-O en deux rounds, le Racing n’aura pas su, cette saison, relever le gant contre Guingamp.


13 Jan 2018 5:52
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 12:10
Messages: 10196
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
pekser a écrit:
télésupporteur a écrit:
il fallait regarder canal plus sport avec démonstration vidéo :!: :!:
ce n'est pas moi qui le dit, mais je pense la même chose


J'ai regardé. Il y a un mec qui a descendu Grimm, à mon avis c'est ton copain, il a dû être en classe avec toi, en primaire je suppose.


tu es tellement ridicule....

Grimm a été catastrophique et a une énorme responsabilité sur les 2 buts, et le mec de canal l'a parfaitement expliqué
mais il n'est pas le seul responsable, TL s'est totalement chié dessus, repasser à un 4/4/2 en losange, avec 3 titulaires importants absents, tes 2 meilleurs joueurs absents (aholou/terrier) et reposer le bas du losange sur Grimm et le poste de 10 sur Sacko, c'est suicidaire et ça n'a pas loupé !! baser son plan de jeu sur les 2 plus mauvais joueurs que tu alignes, ça ne peut pas fonctionner.

on a pu voir la différence entre une équipe rodée pour la L1, qui connait ses forces et qui joue sur ses qualités, par rapport à une équipe qui cherche toujours parfois ses marques en L1. J'ai trouvé les joueurs paumés, mais surtout un déficit technique criant, incompatible avec la L1. Même dans l'envie et la détermination, on n'y était pas du tout (sauf blayac et goncalves, et un peu martin). Les 4 de derrière ont été horribles, trop statiques, peu concernés. Oukidja pas décisif, comme l'an dernier. Guingamp a fait un très bon match par contre, mais n'a vraiment pas eu à forcer tellement c'était maitrisé.

malgré ce match dégueulasse de nos joueurs, on aurait pu se relancer quand blayac récupère le mauvaise passe.... cette action est dingue, le 1er adversaire est à 10m de lui, mais en 1 contrôle, il est tellement lent que les 2 joueurs ont le temps de revenir sur lui. Da costa et Bahoken ont en plus probablement fait leur plus mauvais match depuis le début de saison.

Par contre je pensais que Foulquier était arrière gauche moi... :oops: j'ai été surpris de le voir entrer à la place de Seka et le voir jouer.... à droite


13 Jan 2018 8:03
Profil ICQ
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 7:21
Messages: 15626
Localisation: Saujon (17)
Gotcha a écrit:
TL s'est totalement chié dessus, repasser à un 4/4/2 en losange, avec 3 titulaires importants absents, tes 2 meilleurs joueurs absents (aholou/terrier) et reposer le bas du losange sur Grimm et le poste de 10 sur Sacko, c'est suicidaire et ça n'a pas loupé !! baser son plan de jeu sur les 2 plus mauvais joueurs que tu alignes, ça ne peut pas fonctionner.

Hélas oui....Cela fait des semaines que je critique ce système qui demande 2 très forts joueurs en 6 et 10....Hier tactiquement Laurey s'est planté. Grimm a été en retard et d'une lenteur inquiétante pour un joueur de L1...Il n a pas été le seul évidemment à passer à coté. Lala a été décevant, Mangane (pas titulaire en indiscutable en L2 et capitaine aujourd'hui !!) à la rue, Sakho perdu. Blayac est lent mon dieu :oops:

Nos 2 meilleurs joueurs (Terrier et Aholou) et notre tireur de CPA (Lienard) étaient absents. Je me demande si on ne devrait pas faire l'impasse à Marseille et préserver encore les blessés de peur d'une rechute mardi...

Mon top
Da Costa : seul devant a essayer
Martin : seul au milieu a savoir jouer (un peu)
Goncalvès : seul sur le terrain à ne pas lacher malgré ses lacunes criantes, trop criantes...

Mon flop
Grimm : catastrophique en 1ere mi temps, parfois moyen parfois pathétique en 2è....Ce n'est pas possible de l'avoir aligné en seul milieu défensif :evil:
Mangane : capitaine abandonneur...
Lala : très mauvais match

_________________
Vade retro Rudi Garcia...bouh t'es moche quand tu chouines


13 Jan 2018 8:23
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.   [ 144 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ... 15  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com