Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 19 Oct 2018 1:59



Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 99 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 [17/18] 17ème J: Bordeaux / Strasbourg - 0/3 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16519
Localisation: Strasbourg
J'ai suivi le match d'un seul oeil mais Bordeaux avait l'air super faible non ? Rien que les buts m'ont fait halluciner...
Et devant c'était catastrophique aussi chez eux... finir le match avec deux malheureux tirs cadrés face à un adversaire qui leur semblait "prenable", ça montre à quel point ils étaient hors du coup.
De notre côté on a bien su jouer le coup à fond et on ne s'est pas privé pour les enfoncer.
Contre Toulouse il faudra par contre reprendre le jeu à notre compte en ayant la maitrise du ballon car contrairement à Paris et Bordeaux, les Toulousains se moqueront d'avoir la possession de balle, seul le fait de ne pas revenir bredouille comptera pour eux.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


9 Déc 2017 12:57
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 3578
Localisation: WIEN
disons que le racing a fait le match parfait, su se rendre le match facile

un but après 2 minutes, un autre juste avant la pause un autre à la 60eme......apres ce n'etait plus que de la gestion.

Contre toulouse le racing devra faire le jeu, amoins de mettre un but au bout de 5 mn........


9 Déc 2017 14:04
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14652
Localisation: Dorlisheim
Citation:
Si le racing pouvait encore prendre 3 points avant la treve se serait top.


Ben trois contre Toulouse et trois contre Metz ça fera six points.


9 Déc 2017 14:39
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14652
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
«Ils ont marché sur l’eau»
A l’instar de l’entraîneur bordelais Jocelyn Gourvennec, bluffé par la prestation des Bleus avant-hier en Gironde (0-3), le monde du foot s’étonne et s’ébahit des performances d’un Racing qui vient de récolter 17 points en 10 journées de Ligue 1.
Quatre victoires, cinq nuls et un revers lors des dix dernières journées de Ligue 1, plus la qualification en Coupe de la Ligue contre Saint-Étienne (1-1, 5-4 aux tirs au but) : quand d’autres souffrent – notamment Bordeaux, Toulouse et Metz, ses trois derniers adversaires de l’année en championnat –, le Racing, lui, pète la forme et le feu.
« À Bordeaux, on était un peu inquiet »


Avant-hier à Bordeaux, son quatrième succès dans cette série de quasi-invincibilité – son cinquième de la saison après celui contre Lille à la Meinau dès la 2e journée (3-0 le 13 août) – a été construit avec la maîtrise exponentielle qui transpire de tous ses pores depuis deux bons mois, malgré quelques coups de moins bien, comme lors du 0-0 heureux contre Caen le 28 novembre à la maison.

Aujourd’hui, tous les voyants sont au vert, même ceux qui clignotaient rouge il y a peu encore. Exemple le plus marquant : la défense, dernière après 14 journées (26 buts encaissés), a serré les rangs et resserré les boulons, avec un ‘‘petit’’ but concédé en trois rencontres, face au PSG et à Mbappé. Elle a certes connu un peu de réussite, puisque Caennais – deux – et Parisiens – une – ont touché trois fois les montants. Mais elle est moins sujette aux erreurs individuelles qui la plombaient durant les deux premiers mois de compétition. Elle a ainsi rendu deux ‘‘clean sheets’’ contre Caen et à Bordeaux, plus d’un trimestre après la première face au LOSC.

Cette embellie se matérialise forcément au classement : après avoir récolté 4 points lors des 7 premières journées (0,57 de moyenne), l’équipe de Thierry Laurey vient d’en rafler 17 au cours des 10 suivantes (1,7). La zone rouge est maintenant repoussée à distance respectable, ce qui ne garantit rien, mais ouvre toutes les perspectives. Surtout avant les deux derniers rendez-vous de l’année samedi à domicile contre Toulouse, puis le mercredi 20 à Metz, deux adversaires mal en point(s).

Auparavant, Kader Mangane et ses potes se frotteront dès mercredi (21h05) à des Parisiens hôtes de la Meinau pour la deuxième fois en douze jours. Après leur succès inattendu face à Neymar et consorts le 2 décembre en L1 (2-1), ce 8e de finale de Coupe de la Ligue est jugé accessoire par le coach strasbourgeois. « Contre Paris, trois points nous sont tombés du ciel, même si on a cherché à les faire tomber. À Bordeaux, on a pris le match par le bon bout. Pour moi, c’est une victoire importante à l’extérieur chez un gros en perte de confiance. Maintenant, on va vite penser au match suivant. Le PSG va revenir mercredi légèrement énervé. Mais Paris en Coupe, ce n’est pas un objectif. Les deux matches de championnat priment. »

Avant-hier au stade Atlantique, « les Strasbourgeois ont marché sur l’eau du début à la fin », à écouter le coach girondin, Jocelyn Gourvennec, un peu tourneboulé et qui reconnaît même « qu’ils auraient pu aggraver le score. Ils ont les jambes pour ça avec leurs trois attaquants. »
« C’est quand même de mieux en mieux »

Indiscutablement, le jeu des Bleus continue à gagner en constance et consistance. La patte du pragmatique Laurey, qui expérimente depuis deux rencontres son troisième schéma tactique de la saison, s’imprime. « À Bordeaux, on était un peu inquiet, car quelques joueurs n’évoluaient pas dans leur registre. C’est pour ça qu’on a adopté le même système que contre Paris ( un 4-5-1 en phase défensive qui se mue en 4-3-3 ). Le spectacle, c’est bien, mais par moments, il faut être capable de verrouiller. C’est parfois assez difficile pour nous, mais c’est quand même de mieux en mieux et c’est à porter au crédit des garçons. »

Spectacle et réalisme : en Gironde, le RCS a su allier les deux. Désormais, dans le regard de ses rivaux pour le maintien, il ne renvoie plus l’image du promu sans grade. Il pourrait même vite prendre du galon s’il suit jusqu’à Noël son assez sensationnelle trajectoire ascensionnelle.


10 Déc 2017 6:36
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 8:21
Messages: 15581
Localisation: Saujon (17)
Baromètre du stub (81 votants)

Top
M. Terrier 170 points
S. Bahoken 146 points
JE. Aholou 53

Flop
J. Grimm -67 points
B. Koné -11 points
E. Seka -8 points

_________________
Vade retro Rudi Garcia...bouh t'es moche quand tu chouines


10 Déc 2017 7:52
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14652
Localisation: Dorlisheim
Si le racing recrute un où l'autre joueur je me demande si Grimm aura encore une chance d'être dans l'équipe.


10 Déc 2017 12:44
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11083
Localisation: HAGUENAU
et pourquoi pas ? en fin de match j'ai vu que c'était presque le seul qui a "osé "balancer devant l'un ou l'autre ballon qui devenait brûlant derrière, et c'est ce qu'il fallait faire.
Match parfait du racing, les 3 buts sont magnifiques. Que penser de Bordeaux ? Ben par moments le ballon circulait tellement bien que je me suis dit qu'on va prendre un but dans pas bien longtemps. J'ai aussi vu des occasions vendangées...
3 points gagnés à l'extérieur qui font le plus grand bien, mais dont il faudra confirmer face à Toulouse voir aussi contre Metz, mais là j'ai un gros doute ;) :lol:


10 Déc 2017 17:34
Profil
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 1469
FM17 a écrit:
Baromètre du stub (81 votants)

Top
M. Terrier 170 points
S. Bahoken 146 points
JE. Aholou 53

Flop
J. Grimm -67 points
B. Koné -11 points
E. Seka -8 points


Je ne savais pas que tu étais le relais du stub ( de la stub comme dirait mon ami " magellan " à juste titre ).
A une époque on m'avait fait comprendre qu'il n'était pas sain de faire référence ici à ce forum.


11 Déc 2017 2:30
Profil
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 1469
Kaniber a écrit:
Si le racing recrute un où l'autre joueur je me demande si Grimm aura encore une chance d'être dans l'équipe.


Grimm a montré ses limites contre Bordeaux je le concède. Il s'est repris en seconde période mais il m'a fait peur en première. Il a clairement été le maillon faible au milieu. A l'heure actuelle on n'a pas le choix, il fait ce qu'il peut. Aholou a montré qu'il était beaucoup plus précieux dans un rôle avancé. J'ai longtemps plaidé pour le jeu en losange, à présent je pense que le 4-3-2-1 s'impose. J'espère que Martin sera rétabli au plus vite. Je ne suis pas sûr qu'il soit utile de recruter un milieu défensif, ce n'est pas la priorité qui se situe à mon avis en défense.
Au vu du match je retiens certains points forcément positifs. On a marqué à trois reprises et l'addition aurait pu être plus lourde. On est efficace, ça n'a pas toujours été le cas. La défense même malmenée à certains moments a tenu. Oukidja est plus qu'un faire-valoir, il y aura forcément concurrence à ce poste. Comme Grimm, Seka m'a donné quelques frayeurs même s'il a rempli son rôle. J'ai été heureux de voir Salmier remplacer Koné, c'est tout dire. Mangane est le patron de la défense et il nous sera encore bien utile. Lala est une valeur sûre. Je délivre une mention spéciale à Liénard ( le contraire serait étonnant ! ) qui a fait comme à son habitude un match plein, on aura du mal à se passer de lui.
Il ne faut pas minimiser cette victoire, ce n'est pas Bordeaux qui était faible mais Strasbourg qui était meilleur, à un moment donné le racing jouait avec sept joueurs issus du national, en face il n'y avait que des joueurs aguerris aux joutes de la L1. On a tendance à l'oublier. 21 points à la trêve on n'ausait l'espérer, 27 au bout j'y crois, pourquoi pas.


11 Déc 2017 3:29
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14652
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le bon plaisir
Ravis de proposer du jeu cette saison, les Strasbourgeois, qui ont souvent péché derrière pendant près de quatre mois, prennent plaisir à mieux défendre depuis trois journées. Avec un seul échec lors de ses onze derniers matches officiels, le Racing a peut-être trouvé son équilibre.
Il faut être un cinéphile averti ou, plus exactement, d’un certain âge pour saisir l’allusion du titre ci-dessus au film de Francis Girod, « Le bon plaisir », sorti en 1984 avec Catherine Deneuve, Michel Serrault et Jean-Louis Trintignant. L’intrigue n’a – on vous l’accorde – pas grand-chose à voir avec le palpitant scénario que déroule le Racing cette saison pour son grand retour en Ligue 1 après presque une décennie d’absence.

Mais depuis le 5 août et une raclée inaugurale à Lyon (4-0), le double promu strasbourgeois procure bien du plaisir à ses supporters. Il a parfois raté des matches et des marches, à Lyon donc, mais aussi contre Amiens (0-1), à Monaco (3-0), à Troyes (3-0), et devant Caen (0-0) quand, ballotté par les Normands, il a eu le bonheur de préserver un point précieux. C’est le lot commun de toute saison, spécialement lorsque l’on a gravi deux échelons en un an.
« On a fait un match magnifique »

Mais bons ou moins bons, les Bleus proposent du jeu. Ils ont d’ailleurs souvent payé le prix de cette hardiesse à cause d’une ‘‘légèreté’’ défensive qu’ils commencent à peine à corriger. Avec un seul but encaissé lors des trois dernières journées, ils ont stoppé l’hémorragie et fait sensiblement baisser leur moyenne de près de deux buts encaissés par match.

Vendredi à Bordeaux, Jérémy Grimm, titularisé pour la deuxième fois en L1, ne s’est pas contenté de louer le réalisme offensif de son équipe, victorieuse 3-0. Il a aussi insisté sur la coopération défensive efficace des Racingmen, teintée – on y revient – de plaisir. « Tout le monde s’est battu pour tout le monde, a défendu ensemble, a pris du plaisir. Le premier but marqué d’entrée a rendu les choses plus faciles, mais on a fait un match magnifique. Devant, les trois étaient en mode accélération. On est resté sur la lancée de Paris. Mais ne nous enflammons pas. Il faut garder les pieds sur terre. »

Depuis les trois coups de la saison, Thierry Laurey reste fidèle à sa philosophie naturelle : offrir du spectacle. Mais le technicien n’est pas suicidaire. Que son équipe ait longtemps pris l’eau le chagrinait. Alors, il n’a pas hésité à changer deux fois de système de jeu pour tenter d’inverser la tendance. Le 4-5-1 (ou 4-3-3 en possession du ballon) appliqué depuis deux rencontres, a permis de signer un exploit historique contre le PSG (2-1), puis de neutraliser assez tranquillement au stade Atlantique des Bordelais « dans une soirée sans », selon leur entraîneur Jocelyn Gourvennec (0-3).

Lorsqu’on l’interroge sur les indisponibilités qui amoindrissent son effectif depuis des mois, le coach alsacien répond invariablement, sans se plaindre, que les autres clubs sont soumis aux mêmes aléas. « On s’adapte. » En Gironde, son choix de reconduire le 4-5-1 était guidé par le profil des hommes à sa disposition : « Sans Jonas Martin et Anthony Gonçalves ( blessés ), on voulait être capable de poser des problèmes à Bordeaux en étant bien organisé. »
24 252 spectateurs de moyenneà la Meinau

Dans cette aptitude à remporter les parties d’échecs auxquelles les convient leurs adversaires (3 succès, 2 nuls lors des 5 dernières journées), les Racingmen tirent donc leur bon plaisir. Et le transmettent à un public qui ne serait pas aussi fidèle s’il devait entonner à chaque match à domicile les refrains des Ultramarines bordelais qui ont exprimé leur ennui sans détours vendredi.

Le spectacle est au rendez-vous, les supporters aussi. En huit réceptions en L1, la Meinau a accueilli en moyenne 24.252 spectateurs. Pour la quatrième fois, elle sera à guichets fermés après-demain contre Paris en 8es de finale de Coupe de la Ligue. À Strasbourg, que la fréquentation ne baisse pas quand dégringolent les températures a toujours été signe de bonne santé.


11 Déc 2017 6:07
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.   [ 99 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 6, 7, 8, 9, 10  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com