[21/22] Matchs amicaux

Jugez librement nos dirigeants et l'actualité extra-sportive du club
Répondre
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22309
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par Kaniber »

But pour Sion 0-1
Avatar du membre
fan_racing
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Messages : 9165
Enregistré le : 20 janv. 2005 15:00
Localisation : Mulhouse

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par fan_racing »

Défaite 0-1.
Ce qui ressort des différents directs écrits :
- Un Racing compétitif et dominateur en première période, qui avait les moyens d'être plus efficace devant et de mener au score ;
- Un Racing composé de presque aucun titulaire habituel en seconde période (Aholou et Bellegarde) et de guère plus de remplaçants à l'étiquette "pro" (Prcic, Chahiri), pas au niveau de son adversaire malgré des occasions sur la fin.

Dommage pour la confiance, c'était le match le plus accessible depuis le début et une petite victoire aurait fait du bien avant l'opposition contre Francfort.
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22309
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par Kaniber »

Sur ses matchs que j'ai vus je trouve qu'il y a certains jeunes qu'il pourra faire jouer de temps en temps avec la une , maintenant il faudra voir avec des équipes plus costaud que ce que l'on a vu jusqu'à présent.
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22309
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par Kaniber »

dna a écrit :Le Racing a fini par tirer la langue
Après une bonne première période et malgré une large revue d’effectif en seconde, le Racing a baissé le pied face à un FC Sion plus affûté à une semaine de sa reprise et qui a profité d’un jeu plus brouillon pour s’imposer d’une courte tête ce samedi à Évian (0-1).
Le Racing, après avoir affronté le FC Bâle et les Young Boys de Berne lors de ses deux premiers matches de préparation, devait ce samedi jouer contre le Cercle de Bruges à Evian à 18h. Le FC Sion aussi, mais à 13h30 à une cinquantaine de kilomètres de là, à Vouvry côté suisse. Finalement, le club belge – qui voulait faire jouer deux équipes pour optimiser le temps de jeu de ses troupes – n’a joué contre personne, un cas de Covid ayant été détecté dans son effectif.

Mais le choix du Cercle de Bruges n’a pas été vain… pour le Racing et le FC Sion qui ont décidé vendredi de combler leurs manques respectifs en montant au pied levé une rencontre à 17 heures. Après avoir lancé leur préparation contre les deux cadors de la Super League (*), les hommes de Julien Stéphan remettaient donc le bleu de chauffe contre une formation suisse une troisième fois en autant de rencontres de préparation.

Ajorque gagne le duel des Réunionnais face à Hoarau

Mais si le palmarès du FC Sion, titré deux fois sur la scène nationale (1992, 1997) et sauvé en barrage contre Thoune la saison dernière, est moins prestigieux, c’est une équipe en avance dans sa préparation qui se présentait sur la pelouse du stade Camille-Fournier.

Et quand dans son onze de départ, on aligne un joueur du calibre de Guillaume Hoarau – l’international français (6 sélections) a rejoint le FC Sion la saison dernière après avoir fait le bonheur des Young Boys de 2014 à 2020 (118 buts en 188 matches) –, c’est qu’on a quand même quelques arguments à faire valoir.
Dans le duel à distance entre le Réunionnais de Sion et celui du Racing, c’est Ludovic Ajorque qui a le plus marqué les esprits – on pense notamment à son poteau dès la 5e , sur une passe de Diallo ou d’une frappe sortie par Fickentscher après un bon mouvement collectif (10e ) – au cours d’une première période globalement dominée par les Strasbourgeois, même si le score n’évoluera pas d’un iota.

Julien Stéphan a lancé au coup d’envoi le même quatuor offensif (Thomasson, Waris, Diallo, Ajorque) que mardi à Montreux contre les Young Boys, avec Sissoko associé à Liénard à la récupération dans l’entrejeu. « Le but était qu’Ibou ( Sissoko ) retrouve des repères à un poste qui est le sien », a indiqué le coach du Racing qui l’avait utilisé en charnière centrale de la défense lors des deux premiers matches de préparation.

Si le grand ‘’Ibou’’ a pu rejouer à son poste, c’est aussi parce que Lucas Perrin – arrivé en prêt de Marseille mercredi – a pu jouer ses premières minutes sous le maillot du Racing. Associé à Djiku en axial droit de la charnière, le jeune défenseur a sorti une prestation sobre et montré de l’aisance technique dans ses sorties balle au pied.

Peu inquiétés pendant les 45 premières minutes, les Strasbourgeois ont rejoint les vestiaires en menant aux points, faute d’avoir pu faire réellement vaciller la défense du FC Sion. Waris – qui confirme un retour en forme, tout en étant prié de ne pas oublier de faire les efforts « sur le contre-pressing » – n’a pas assez enroulé sa frappe pour trouver le cadre après avoir combiné avec Ajorque (44e ).

Après cette première période à l’avantage des Strasbourgeois, Julien Stéphan a changé, comme pressenti, son onze de départ en intégralité pour ne pas trop tirer sur les organismes. Le technicien avait même dû procéder à un premier changement dans les arrêts de jeu de la première période, Fila cédant sa place à Zemzemi en se touchant l’arrière de la cuisse gauche, seule ombre au tableau de l’après-midi. « Il a ressenti une douleur musculaire, on va suivre ça de près dans les prochains jours », a indiqué son coach.

Au sein d’un onze avec des joueurs qui, pour beaucoup, ont peu joué la saison dernière ou manquent de vécu, on a pu voir à l’œuvre la deuxième recrue de la semaine, le milieu de terrain Jean-Eudes Aholou dont le retour sous forme de prêt annoncé vendredi a précédé de peu l’éventualité d’un incroyable come-back de Kevin Gameiro dans le club où il est devenu footballeur professionnel (lire par ailleurs).

« On a été beaucoup plus dans le dur physiquement »

Moins posé, plus brouillon malgré des intentions offensives certaines, ce Racing-là a eu plus de mal à contenir le FC Sion. Entré à l’heure de jeu avec sept coéquipiers, Stojilkovic en a profité pour tromper d’une frappe sèche Alexandre Pierre qui avait suppléé Eiji Kawashima à la mi-temps (0-1, 65e ) et s’était illustré un peu plus de cinq minutes plus tôt devant Hoarau.

On pourra apprécier toutefois le placement de la défense pour annuler deux buts suisses, inscrits dans le sillage de coups de pied arrêtés, en jouant le hors-jeu (68e , 79e ) et une volonté d’égaliser en fin de match. Mais le FC Sion est parvenu à garder son petit but d’avance. « On a été beaucoup plus dans le dur physiquement. Avec la chaleur, ce match en fin de troisième semaine de préparation pique un peu. En première mi-temps, ça a été correct au niveau de la tenue, on a eu les occasions les plus franches. C’était beaucoup plus difficile en période, on a vu qu’il n’y avait pas beaucoup de ressort pour faire plus et mieux que ça. Mais c’est normal vu la quantité et la charge de travail, quatre jours après un match qui avait été assez intense », retient Julien Stéphan à la sortie du triptyque suisse.

(*) Le FC Bâle a été champion de 2010 à 2017, les Young Boys depuis 2018
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22309
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par Kaniber »

dna a écrit :Le Racing se met à l’allemand à Francfort
Après avoir passé trois tests suisses – contre le FC Bâle (0-1), les Young Boys de Berne (2-2) et le FC Sion (0-1) – en autant de rencontres de préparation, le Racing traverse le Rhin ce samedi pour affronter (17h) l’Eintracht Francfort dans son antre où il n’a pas perdu en championnat la saison passée.
Ce ne sont pas les Racingmen – en tout cas les cinq (Djiku, Thomasson, Bellegarde, Liénard et Ajorque) qui restent de l’épopée estivale européenne de 2019 parmi les 18 joueurs convoqués par Julien Stéphan –, qui vont prétendre le contraire. Jouer à la Commerzbank Arena devenue Deutsche Bank Park en 2020 (ou Waldstadion pour les nostalgiques d’un temps où le naming ne dictait pas le nom des enceintes), l’antre de l’Eintracht, n’a rien d’une partie de plaisir.

Le 29 août 2019 – une semaine après avoir gagné le match aller à la Meinau (1-0) et quatre jours après avoir subi en championnat la loi (0-2) du Stade Rennais de… Julien Stéphan –, les Strasbourgeois avaient vu s’y envoler leur rêve de disputer la Ligue Europa. Emporté par la furie des quelque 50 000 supporters de l’Eintracht, le Racing avait perdu le barrage retour (3-0).

« On va rencontrer l’adversaire le plus fort depuis le début de la préparation »

Un peu moins de deux ans plus tard, Dimitri Liénard – qui y avait perdu ses nerfs après un vilain tacle de Kohr, rejoignant le vestiaire prématurément (55e ) alors que le Racing était en supériorité numérique depuis la 44e minute – et les quatre autres infortunés du mois d’août retrouvent ce samedi une pelouse dont ils ne gardent pas vraiment des bons souvenirs.

Mais cette fois, l’ambiance devrait être radicalement différente. Outre qu’il ne s’agit que d’un match de préparation, l’enceinte de l’Eintracht va sonner creux, la crise sanitaire n’autorisant pas, encore, l’ouverture au public. Dans une semaine, Saint-Étienne sera plus verni puisque 10 000 spectateurs seront autorisés à venir suivre le match des Verts.

Mais avec ou sans public, le déplacement du Racing cet après-midi à Francfort n’aura rien d’un voyage d’agrément. Cinquième de la Bundesliga en mai dernier et directement qualifiée pour la Ligue Europa (avec deux points de plus, c’étaient les portes de la Ligue des Champions qui s’ouvraient), la bande à Kevin Trapp a terminé la saison passée invaincue à la maison (10 victoires, dont une contre le Bayern, 2-1, et 7 nuls).

Les joueurs du coach autrichien Oliver Glasner joueront également leur quatrième match de préparation ce samedi et disputeront leur premier match officiel le 8 août en Coupe d’Allemagne. Julien Stéphan sait que le Racing passe au niveau supérieur.

« On va rencontrer l’adversaire le plus fort depuis le début de la préparation. On connaît les Allemands… l’Eintracht, c’est très solide, très costaud, il y a de très bons joueurs, ne cache pas le coach du Racing. Ce que j’attends, c’est une montée en puissance au niveau athlétique, qu’on soit capable d’enchaîner des efforts plus longs. Certains joueurs iront certainement jusqu’à 90 minutes demain (samedi). »

Après avoir fini leur troisième match de présaison quelque peu émoussés, les Racingmen ont eu le droit à quelques aménagements cette semaine. « On a enlevé une séance lundi et jeudi après-midi également, en renforçant celle du jeudi matin. On n’a pas fait cela pour moins travailler mais pour récupérer un peu de fraîcheur. On a en a besoin pour les matches, explique Julien Stéphan. Mais on a quand même continué à beaucoup travailler, on n’a pas diminué la charge pour préparer spécifiquement le match de Francfort, loin de là. »

Sans Kévin Gameiro, encore un peu juste physiquement (lire l’encadré) , le Racing va chercher à se rapprocher un peu plus de ce qu’il voudra produire dès la reprise du championnat le 8 août (15h) contre Angers.

« Franchir un cap dans l’intensité physique »

« On s’en rapproche, sans avoir encore, notamment sur la ligne défensive, un effectif complet, donc on va composer encore un petit peu à certains postes, nuance toutefois le coach strasbourgeois. Mais il faut maintenant franchir un cap dans l’intensité physique pour qu’on garde du rythme une bonne partie du match, que ça soit dans les courses offensives et défensives. »

En passant au révélateur de l’Eintracht ce samedi, et même si le score n’a qu’une importance relative, Julien Stéphan saura un peu plus si les progrès ressentis au quotidien se matérialisent.

LE GROUPE STRASBOURGEOIS PROBABLE : Kawashima, Pierre – Fila, Perrin, Djiku, Senaya, Zemzemi, Sissoko, Aholou, Bellegarde, Siby, Prcic, Liénard, Thomasson, Chahiri, Waris, Diallo, Ajorque. Coup d’envoi : 17 h à la Commerzbank Arena. Match à huis clos.
alphons
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 4370
Enregistré le : 10 juin 2003 16:41
Localisation : WIEN

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par alphons »

le onze face à Francfort

le système de jeu -> un bon vieux 343

Kawashima – Perrin, Djiku, Sissoko – Lienard, Aholou, Bellegarde, Thomasson – Sahi, Waris, Ajorque

On l'avait tous vu venir :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Avatar du membre
fan_racing
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Messages : 9165
Enregistré le : 20 janv. 2005 15:00
Localisation : Mulhouse

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par fan_racing »

Ou pas :lol: Mais c'est bien, on aura essayé tous les systèmes et en plus pas besoin de latéraux trop défensifs avec celui-là :P
télésupporteur
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 13024
Enregistré le : 3 juin 2004 13:56
Localisation : Mont-de-Marsan - Landes

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par télésupporteur »

un thomasson spectateur sur le 2e but :shock:
alphons
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 4370
Enregistré le : 10 juin 2003 16:41
Localisation : WIEN

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par alphons »

Waris & Moise ... trop faible devant

Sissoko...souvent pris de vitesse

et une grosse occase de craqué par Aholou
télésupporteur
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 13024
Enregistré le : 3 juin 2004 13:56
Localisation : Mont-de-Marsan - Landes

Re: [21/22] Matchs amicaux

Message par télésupporteur »

pas mon avis sur waris qui a fait une bonne prestation
Répondre