[Ex] Dimitri Lienard

Vos impressions sur les anciens et actuels joueurs de l'effectif
Répondre
Avatar du membre
PoY
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 11837
Enregistré le : 9 nov. 2003 21:26
Localisation : Longjumeau

Re: Dimitri Lienard

Message par PoY »

onzeMondial.fr a écrit :DIMITRI LIÉNARD : « MON CŒUR BAT POUR CETTE RÉGION » (2/2)
Arrivé en 2013 au Racing Club de Strasbourg, Dimitri Liénard a gravi les échelons un à un jusqu’à la Ligue 1. Le gaucher se livre avec émotion sur son histoire d’amour avec le club alsacien, et revient sur le bon début de saison de son équipe. À 33 ans, celui qui vient de disputer son 250e match de championnat sous les couleurs du RCSA reste ambitieux. Entretien avec un joueur au grand cœur, et au parcours atypique. Deuxième partie.

Après tant d’années à Strasbourg, est-ce vous vous sentez Alsacien ?
Oui ! Je ne sais pas si la suite de ma vie je la passerais en Alsace. Je me pose beaucoup de questions. Je veux kiffer au jour le jour. Ce n’est que du positif. Je n’ai pas envie de réfléchir plus loin. Même si je fais des cours d’anglais pour la suite. Tout ce qui est bon à prendre, je le prends. J’aime l’Alsace et les gens avec qui je travaille. Je ne vais pas dire que je suis 100% alsacien parce que je n’oublie pas mes racines, mais mon cœur bat pour cette région. Mes deux enfants sont nés à Schiltigheim, j’aurai préféré à Strasbourg pour que ce soit écrit sur la carte d’identité, mais ça on ne peut pas décider (rires).

Vous avez connu la Ligue 1 à 29 ans, est-ce que votre parcours atypique a forgé ce caractère ?
J’ai beaucoup souffert. On ne m’a jamais rien donné. J’ai montré que j’avais le mental. Il y avait énormément de meilleurs joueurs que moi, mais dans la tête, je pense que les gens pouvaient s’accrocher. J’ai vécu des trucs de fou. Quand j’étais à Mulhouse, je faisais des remorques de bois avec le beau-père avant de faire un match à 18h. J’ai travaillé comme tout le monde. En maçonnerie pendant l’hiver, ça m’arrivait d’avoir des problèmes aux pieds parce que je mettais des bottes en caoutchouc. Je ne savais pas que ça attire le froid. Je pleurais le soir. Toute la journée, je tapais du marteau-piqueur dans le mur. Je mangeais de la poussière. Tu rentres le soir, tu as les cheveux sales. Tu dois encore t’entraîner. Tout mon passé m’a forgé. Dans les moments durs, je me dis « rappelle-toi Dim’ ».

Avant d’arriver au Racing Club de Strasbourg, est-ce que vous croyez toujours devenir joueur professionnel ?
Jamais. En 2012, je vais à Mulhouse pour vivre une saison semi-pro. Je tente. Je me dis que ça me permettra de faire ma maçonnerie à gauche et à droite pendant ce temps. À chaque fois, je me suis dit si je vais en National et que je fais quelques matchs, tant mieux. Je serai un joueur de complément. Quand j’arrive à Strasbourg, je suis perdant. J’avais un petit salaire de rien du tout. Alors qu’à Mulhouse, je touchais le chômage. Je travaillais dans mes petites baraques, je me construisais un capital. Sur les quatre premières années au Racing, j’ai dormi un an et demi au centre de formation. C’était compliqué pour moi.

Votre entourage a joué un rôle important ?
Un bon entourage, c’est la base. Sinon, tu peux couler facilement. J’ai une image qui me reste en tête. On vivait tous ensemble avec la belle-famille. Tous les dimanches soir, on regardait le Canal Football Club. Et je me souviendrai toute ma vie. On était assis autour de l’apéro, on regardait les résumés des rencontres de Ligue 1. Mon beau-père me disait ‘tu penses un jour jouer contre Zlatan ?’, ‘tu penses un jour ?’. Je lui disais « mais tu es complètement cinglé ! » Si j’arrive à faire 25 matchs en National, c’est déjà bien. Le National, la Ligue 2, la Ligue 1, à chaque fois on n’y croyait pas ! Maintenant, ce sont les enfants qui regardent papa à la télévision autour de cette petite table.

Si Dimitri Liénard, capitaine du Racing Club de Strasbourg, avait un message à adresser au Dimitri Liénard qui joue à Mulhouse en 2012, ce serait lequel ?
Chapeau. Personne ne croyait en moi. Vraiment. Je n’ai même pas de mots (ému). Tu as un mental d’acier.

Vous êtes proche des supporters. D’où ça vient ?
Je les aime. C’est un respect mutuel. Peu importe le résultat, ces gens se déplacent. On se doit de les saluer et de les remercier. Je viens de là. Je me reconnais à travers ces gens. Ils vont travailler toute la semaine. Pour certains, c’est la sortie de la semaine quand le Racing joue. J’ai un gros regret. Ce sont les matchs qui ne se déroulent plus le samedi soir. Ça tue le football.

Votre coup-franc face à Colmar, celui face à Lyon, la panenka en finale de Coupe de la Ligue, d’où vient ce côté fou lors des moments importants ?
J’ai toujours été quelqu’un d’insouciant. Je ne calcule pas. Zinédine Zidane est mon idole. Ce qu’il a fait en finale de Coupe du monde, ma famille m’a toujours dit que j’étais incapable de faire ça un jour. Je les ai prévenus. Le jour où je le ferais, ça ne sera pas dans un match lambda. La veille de la finale (de Coupe de la Ligue), je dis à Adri (Thomasson) et Jonas (Martin) que si on va aux tirs aux buts, c’est panenka. J’étais déjà énervé de ne pas jouer la finale, alors je suis en mode gladiateur. On peut dire que je suis dans ma connerie (rires). Mais je ne pense même pas à la possibilité de la rater. Ce n’est pas une panenka pourrie, c’est une vraie ! C’est ça qui est beau.

Quel est votre meilleur souvenir ici ?
Le coup-franc face à Lyon (le 12/05/2018). On était tellement dans une période sombre. Je pense vraiment que Dieu l’a vu, mais ce sont les supporters qui ont poussé la balle dans la lucarne. J’étais cramé, je ne contrôlais plus rien. C’est comme si le capo avait une manette pour diriger le ballon. Et sur le plan collectif, c’est la célébration de la montée de Ligue 2 en Ligue 1. C'était un truc de fou.

Et le pire ?
Sur le plan individuel, l’élimination à Francfort. Difficile à encaisser puisque je fais la bourde. Je prends un carton rouge. Il y avait moyen de faire quelque chose. J’ai le sentiment d’avoir plombé mon équipe. Et collectivement, la première saison ici était difficile. Le groupe n’était pas très sain.

Vous êtes sous contrat jusqu’en 2023, quel est l’objectif après ?
L’objectif est de continuer à jouer au football le plus longtemps possible, de fédérer, partager les valeurs du Racing Club de Strasbourg. Plus je vieillis, plus je me régale et je prends soin de mon corps. Je me sens vraiment bien.

Si on vous propose une carrière comme celle de Vitorino Hilton, vous signez ?
Bien sûr. Pour rien au monde je pars du Racing. Mais je ne me vois pas continuer ici si je n’ai plus le niveau. Si on s'assoit avec Marc (Keller), et Julien (Stéphan), et qu’on se dit que je suis à bout de souffle… On est des personnes intelligentes.

Vous avez déjà réfléchi à votre après-carrière ?
Il y aura deux solutions. Soit je reste dans le milieu du football et du sport, parce que c’est ce que j’aime. Ou soit je claque tout, et je vais dans le milieu du bâtiment pour travailler avec mon beau-père. Pourquoi pas devenir coach, à voir. Si je pouvais rester ici à vie, je le ferais, je n’ai pas envie que ça s’arrête. C’est toute ma vie.

Intégrer le Racing comme l’a fait Kader Mangane par exemple, ça vous intéresse ?
C’est une possibilité. Je ne le ferais pas juste parce que ça fait 10 ans que je suis là. Si je le fais, c’est pour un poste qui m'intéresse et qui me plaît. Quelque chose où je peux m’impliquer et transmettre des valeurs, comme en tant que joueur. Par contre, si j’ai encore les capacités de jouer au football, je le ferai.
Matt67
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 3180
Enregistré le : 7 janv. 2018 17:46

Re: Dimitri Lienard

Message par Matt67 »

Dimitri Liénard (Strasbourg) : « J'en ai encore sous le pied ! » @lequipe https://www.lequipe.fr/Football/Actuali ... ed/1405103
L'Equipe a écrit :Dimitri Liénard (Strasbourg) : « J'en ai encore sous le pied ! »

À 35 ans et après dix saisons à Strasbourg, Dimitri Liénard arrive en fin de contrat au 30 juin avec son club de coeur. Sans nouvelles de ses dirigeants, le capitaine emblématique du Racing a décidé de tourner la page alsacienne, mais veut encore relever un beau challenge, en L1, en L2 ou à l'étranger.

« Où en êtes-vous avec le Racing Club de Strasbourg ?
Je suis en fin de contrat le 30 juin et la reprise est dans sept jours. Je n'ai pas de nouvelles. J'ai du mal à dire que je quitte le Racing, mais personne ne m'a appelé... Donc, je suis sur le marché.

Vous attendiez un signe...
J'aurais aimé avoir au moins un petit coup de fil de Marc (Keller, le président du RCSA) pour que les choses soient claires. Ça n'a pas été le cas. Je me fais une raison. Mais il n'y a pas d'amertume. J'ai fait dix superbes saisons. J'aurais aimé que la fin se passe simplement un peu différemment. Le Racing reste une énorme partie de ma vie.

Mais beaucoup de gens pensaient que les choses étaient claires après le dernier match de la saison à la Meinau, face au PSG (1-1, 37e journée de Ligue 1). Aviez-vous encore un espoir de prolonger ?
On devait se reparler avec Marc. C'est ce qu'il m'avait dit. Je sais qu'il a d'autres chats à fouetter, mais j'ai quand même été le capitaine du Racing, un joueur qui a toujours tout donné pour ce club (29 matches, dont 28 en L1 la saison dernière ; 327 au total depuis 2013, pour 33 buts et 44 passes décisives). Beaucoup de gens pensaient même que j'allais entamer une reconversion au club et que j'allais mettre un terme à ma carrière sur ce maintien... Mais j'ai envie de continuer ! Il faut aussi savoir regarder les choses en face. Avec sa vente aux Américains, le club entre dans une autre dimension. De toute façon, je ne serais pas resté au Racing simplement pour rester et jouer les bouche-trous. J'ai encore beaucoup de choses à donner.

À 35 ans, vous êtes encore prêt à continuer en pros...
J'ai déjà repris ma préparation foncière individuelle. J'ai commencé plus tard que les autres chez les professionnels. J'ai encore du jus, de l'énergie, et beaucoup à transmettre. Avant l'argent, je veux continuer à prendre du plaisir, relever un vrai challenge sportif. Sauf si l'Arabie saoudite, le Qatar ou la MLS mettent un bon paquet sur la table ! J'ai vraiment envie d'un dernier beau projet sur une ou deux saisons.

Avez-vous eu des propositions concrètes ?
Pas des masses. Mais je soupçonne que les clubs pensaient que j'allais rester à Strasbourg, comme joueur ou pour entamer une reconversion. J'ai encore envie de terrain, vraiment, de vivre dans un groupe, d'être un moteur et de relever un dernier beau challenge. Il y a le joueur, l'homme et le leader. Je suis prêt physiquement. Je veux des émotions comme j'ai pu en vivre d'immenses avec le Racing. J'ai toute cette expérience à revendre. Je veux aller vers un projet où je sens la ferveur, quelque chose d'humain et qui me correspond. Je veux ressentir qu'on me veut, apporter à un club qui a les mêmes valeurs que moi. Je suis quelqu'un de confiance. Je veux être actif, pas en réaction. Je suis un meneur d'hommes. Le financier n'est pas ma priorité, même si je ne vais pas me brader !

On avait entendu parler de Sochaux, de Caen, et même du Havre ou de Brest comme destinations possibles. Êtes-vous aussi ouvert à l'étranger ?
Il y a de beaux challenges en France. Il y a eu sûrement des prises de renseignements. Mais tant que tout n'était pas très clair avec Strasbourg, il y en a qui n'ont pas osé avancer. La Suisse peut également avoir un bel intérêt. Je ne suis fermé à rien du tout. J'ai montré mon état d'esprit. J'ai joué presque à tous les postes au Racing. J'ai connu pas mal d'entraîneurs et de grands joueurs qui m'ont également apporté. J'ai tout donné à Strasbourg pendant dix saisons. Mais à 35 ans, j'en ai encore sous le pied ! »
Modifié en dernier par Its_me le 28 juin 2023 10:17, modifié 1 fois.
Raison : Ajout de l'article
alphons
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 4533
Enregistré le : 10 juin 2003 16:41
Localisation : WIEN

Re: Dimitri Lienard

Message par alphons »

normal qu'il soit impatient mais entre nous il a eu son match d'adieu.....

il a 35 ans et il sait à 99% qu'il ne sera plus au racing la semaine prochaine.

MK doit d'abord finaliser le coach, après se sera au tour des joueurs.
Matt67
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 3180
Enregistré le : 7 janv. 2018 17:46

Re: Dimitri Lienard

Message par Matt67 »

Ce papier est sorti un peu vite, je te rejoins, Keller doit faire les choses dans l'ordre.
Matt67
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 3180
Enregistré le : 7 janv. 2018 17:46

Re: Dimitri Lienard

Message par Matt67 »

Le RC Strasbourg réagit aux propos de Liénard : « Dimitri a été reçu par le président » @lequipe https://www.lequipe.fr/Football/Actuali ... nt/1405165
L'Equipe a écrit :Le RC Strasbourg réagit aux propos de Liénard : « Dimitri a été reçu par le président »

À la suite de la parution de l'interview de Dimitri Liénard sur le site L'Équipe, le Racing club de Strasbourg a tenu à réagir par l'intermédiaire de son coordinateur sportif Kader Mangane.

Arrivé il y a pile dix ans de Mulhouse (N2) alors que Strasbourg venait de rejoindre le National, Dimitri Liénard a raconté à L'Équipe qu'il aurait aimé « au moins un petit coup de fil » de la part de ses dirigeants alors qu'il est en fin de contrat ce 30 juin et qu'il n'a pas encore envie, à 35 ans, d'entamer une reconversion.

Le Racing n'a pas tardé à réagir, par l'intermédiaire de son coordinateur sportif Kader Mangane. « On connaît l'émotivité de Dimitri, c'est pour ça qu'on l'aime, justifie l'ancien coéquipier de Liénard en Alsace de 2016 à 2018. Mais je tiens à préciser qu'il a été reçu par le président (Marc Keller), Loïc Désiré (le directeur du recrutement) et moi-même à la fin de la saison. Le président lui a proposé une reconversion au Racing, soit tout de suite s'il souhaitait arrêter de jouer, soit plus tard, quand il décidera d'arrêter sa carrière de joueur, d'ici un an ou deux. Mais eu égard à son état de fatigue à la fin de la saison, le président lui a proposé de prendre trois semaines pour réfléchir à ce qu'il avait envie de faire. »

Kader Mangane insiste sur le fait que « le président et Dimitri se sont rapidement parlé la semaine dernière ». Le coordinateur sportif déclare en avoir fait de même : « Moi-même j'ai eu Dimitri lundi et je lui ai dit qu'on verrait ça avec le président à mon retour de congés, en milieu de semaine. »
Modifié en dernier par Its_me le 28 juin 2023 10:19, modifié 1 fois.
Raison : Ajout de l'article
Avatar du membre
fan_racing
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Messages : 9665
Enregistré le : 20 janv. 2005 15:00
Localisation : Mulhouse

Re: Dimitri Lienard

Message par fan_racing »

Kader Mangane insiste sur le fait que « le président et Dimitri se sont rapidement parlé la semaine dernière ». Le coordinateur sportif déclare en avoir fait de même : « Moi-même j'ai eu Dimitri lundi et je lui ai dit qu'on verrait ça avec le président à mon retour de congés, en milieu de semaine. »
Pas très à l'aise la com du club sur le coup. En gros ils lui ont parlé mais lui ont dit qu'ils verront plus tard pour lui parler. Après, c'est chouette de lui proposer une reconversion avec la possibilité de choisir le moment de sa prise de fonction. J'espère que les deux parties vont pas être cons. Je mets Liénard dans le même sac, car à son âge faut pas être trop gourmand et objectivement, avec tout le respect que j'ai pour lui, il est vraiment à la fin de sa carrière de joueur au Racing.

J'attends la position qu'on trouvera avec Gameiro (choix de continuer ou de s'arrêter). Pour l'instant, je ne nous sens pas très éveillé ...
Matt67
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 3180
Enregistré le : 7 janv. 2018 17:46

Re: Dimitri Lienard

Message par Matt67 »

Pour cela ( Gameiro)il paraît normal d'avoir l'avis du nouveau coach.
alphons
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 4533
Enregistré le : 10 juin 2003 16:41
Localisation : WIEN

Re: Dimitri Lienard

Message par alphons »

Gameiro ne prolongera que si le nouveau coach ne joue pas avec une seule pointe en attaque comme FA.

Peut être aussi une des raisons du départ de FA
jere__57
Espoir@Pro
Espoir@Pro
Messages : 242
Enregistré le : 21 mai 2013 14:25

Re: Dimitri Lienard

Message par jere__57 »

Cela m'étonnerait que l'arrivée d'un nouvel entraineur soit conditionnée aux qualités (envies) de Gameiro. Autant j'adore et ai toujours adoré ce joueur, autant il a 36 ans et à part un rôle de super sub, je ne vois pas trop ce qu'il pourrait apporter comme PLUS value dans l'équipe type. Encore moins aujourd'hui qu'il y a 3 semaines. Personnellement j'aimerais qu'ils prolongent tous les 2, en ayant des rôle de grands frères, de leader de vestiaire, pour ensuite se reconvertir au club. Mais de ce que j'ai cru comprendre, ils ont encore tous les deux envie de jouer, et la forcément les choses se compliquent !!
Si ce que dit Manganne est vrai, je trouve que le club est quand même cool avec Lienard, les conditions proposées sont justes et à la mesure de ce qu'il a apporté cette dernière décennie ! En gros, c'est à lui de décider...
Matt67
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 3180
Enregistré le : 7 janv. 2018 17:46

Re: Dimitri Lienard

Message par Matt67 »

J'ai écouté Marc Keller dans l'after, en ce qui concerne DL , il affirme lui avoir fait une proposition à la fin du championnat et lui a rééditer avant hier.
La promesse d'une reconversion sur 3 ans, en passant,,6 mois à l'académie, 6 mois au recrutement, ect afin qu'il puisse choisir ce qu'il lui convient, cette promesse vaut également si il décide de continuer encore 1 ou 2 ans à jouer.
Je trouve que c'est une belle reconnaissance et qu'on est très loin de cette polémique sorti après le papier de l'équipe.
Encore une fois,ne pas être juge sans avoir toute les versions.
Répondre