Marc Keller

Jugez librement nos dirigeants et l'actualité extra-sportive du club
Répondre
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22011
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: Marc Keller

Message par Kaniber »

dna a écrit :Marc Keller : « L’homme d’un nouveau cycle »
Le président du Racing explique que son nouvel entraîneur était l’homme idoine, à la fois par sa jeunesse (40 ans) et l’expérience acquise en 27 mois sur le banc du Stade rennais.
Il le dit sans lassitude, mais derrière chaque mot, on sent poindre la peur qu’il a éprouvée en fin de saison de voir le travail de dix ans réduit à néant, autrement dit sa crainte d’une relégation en Ligue 2 à laquelle il est bien conscient d’avoir échappé de justesse.
Marc Keller s’est posé énormément de questions lorsque l’avance du Racing sur la zone rouge a fondu comme neige au soleil dans l’emballage final. Aussi, depuis le nul salvateur contre Lorient dimanche dernier à la Meinau (1-1), le président respire-t-il un peu plus librement.
« Je suis très heureux et soulagé qu’on se soit maintenus, même si on a toujours pensé qu’on y arriverait, confesse-t-il. Après Nantes (1-2) et Montpellier (2-3) , ça commençait à tanguer, mais heureusement, tout le monde s’est mobilisé. Joueurs et staff, avec Thierry (Laurey) , ont fourni le dernier effort pour atteindre ce maintien dans une année inédite. »

S’il a rendu ce samedi un hommage d’usage à son ex-entraîneur en présentant son successeur, le patron du Racing depuis juillet 2012 a confirmé n’avoir pas attendu la dernière ligne droite d’une « saison longue, difficile et éprouvante » pour se forger une opinion et, surtout, une conviction.
« Julien est dans la vision du club pour l’avenir »

« Depuis quelques mois, j’avais le sentiment qu’on arrivait en fin de cycle. Je le ressentais. L’idée, c’était de rester concentré sur l’objectif : le maintien. Une fois ce maintien obtenu, il fallait passer à l’étape suivante et repartir sur un nouveau cycle. J’ai eu la sensation que Julien pouvait le porter. »

De cette cinquième et dernière année de l’ère Laurey, l’ancien international ne retient donc que l’essentiel : l’issue heureuse. « Avec ce maintien acquis lors de la dernière journée, l’objectif a, pour moi, été atteint. J’avais dit en début de saison que l’objectif, c’était le maintien et faire le mieux possible. Mais en cette saison si particulière, le mieux possible, c’était le maintien. Il était temps qu’on la termine. »

Dès lundi matin, il informait son futur ex-coach que son contrat ne serait pas renouvelé. Dans l’après-midi, il contactait les techniciens dont il avait retenu le profil pour assurer la succession. Son discours a séduit Julien Stéphan et réciproquement. « Julien va nous apporter beaucoup d’énergie, une expérience, une compétence. Il est passé par le Stade rennais qui est un excellent club […]. Amener cette expérience dans un club encore jeune comme Strasbourg est très positif. Il est dans la vision du club pour l’avenir. Il n’y a pas de raisons que la progression ne continue pas. »

Malgré des contraintes budgétaires sans précédent, le chantier de l’effectif va désormais pouvoir démarrer. « Avec neuf joueurs en fin de contrat, le brassage sera mécanique. On fera quatre, cinq ou six recrues. Julien a commencé à travailler avec Loïc (Désiré, responsable du recrutement) sur les profils. On n’est pas en retard. »
Matt67
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff
Messages : 1774
Enregistré le : 7 janv. 2018 17:46

Re: Marc Keller

Message par Matt67 »

Après avoir regarder cette conférence de presse, on peut être serein , tant que MK sera président le racing ira de l'avant !
Stan
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 14443
Enregistré le : 14 août 2002 21:22
Localisation : Madrid

Re: Marc Keller

Message par Stan »

J'aime bien le personnage aussi. Ce n'est qu'une impression mais en les voyant tous les deux je me dis que ça peut coller avec Stephan.
Matt67
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff
Messages : 1774
Enregistré le : 7 janv. 2018 17:46

Re: Marc Keller

Message par Matt67 »

Je suis de ton avis.
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22011
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: Marc Keller

Message par Kaniber »

dna a écrit :Racing : comment Marc Keller a (re)pris la main…
Dérogeant à ses habitudes, le président du Racing, dont la présence est d’ordinaire occasionnelle et discrète, s’est invité au quotidien auprès du groupe pro pendant les deux dernières semaines de la saison et a prescrit certains changements.
La scène appartient déjà à l’histoire, à cette ère Thierry Laurey désormais révolue dont le Racing a « tourné la page » dès lundi dernier, au lendemain de son quatrième maintien de rang en Ligue 1.

Deux jours plus tôt, lors de l’ultime conférence de presse d’avant-match de celui qui est encore l’entraîneur du Racing, un confrère l’interroge : les deux huis clos hebdomadaires imposés aux supporters et journalistes durant les deux dernières semaines de la saison – contre un précédemment – et le silence médiatique décrété par les joueurs, hors points-presse, avant la réception de Montpellier le 9 mai étaient-ils nécessaires ?
La réponse du technicien fuse : « Je n’ai rien à voir dans l’histoire. Vous poserez la question aux gens qui ont imposé les séances à huis clos et le silenzio stampa(l’interdiction de parler à la presse). Je ne répondrai pas à cette question. »

Il en connaît pourtant la réponse, mais n’en détient pas la clef. Car sitôt le revers contre les Héraultais (2-3), son président Marc Keller s’est rapproché d’un terrain dont il n’est jamais bien loin, même si on ne peut guère le taxer d’ingérence dans la gestion sportive.
Il a flairé le danger
Malgré son passé d’ex-pro, l’ancien ailier international (6 capes) agit d’abord comme ce qu’il est vraiment : un patron omnipotent qui dirige d’une main de fer la politique du club et en gère les finances comme ses centres d’antan, au cordeau, en s’appuyant sur cette recette que tant de ses congénères, bien moins légitimes sur le plan footballistique, ont oubliée : « On ne dépense que l’argent qu’on a. »

Pour une fois cependant, le président depuis 2012 a senti que sa présence quotidienne auprès de l’effectif s’imposait. C’est lui qui a initié le double huis clos hebdomadaire des quinze derniers jours pour aider le groupe, staff compris, à se recentrer sur le maintien et oublier pour un temps les situations et états d’âme individuels.

Il a flairé le danger et mis les mains dans le cambouis. Une partie des joueurs l’attendait dans ce registre. « On avait besoin de ça », avait confié un Bleu avant l’épilogue du dimanche de Pentecôte contre Lorient (1-1).

Aussi, samedi lors de la présentation de son nouvel entraîneur Julien Stéphan, a-t-il, pour sa première sortie médiatique post-maintien, décerné un satisfecit général. « Je voulais féliciter les joueurs du parcours réalisé dans cette saison très difficile, avec le maintien à la fin. J’ai une pensée particulière pour le staff dans sa globalité, mais aussi pour l’entraîneur Thierry Laurey et son adjoint Fabien Lefèvre. Ce binôme est arrivé il y a cinq ans. On a vécu ensemble une belle aventure qui a commencé en Ligue 2, avec, ensuite, quatre saisons en L1, une victoire en Coupe de la Ligue. Leur travail a été très apprécié. Ils ont participé à notre progression. »
« Le travail de fond a été fait »

Ces bons points distribués façon École des fans sont proportionnés à son soulagement, mais aussi à l’inquiétude qui l’avait gagné durant les deux derniers mois d’un championnat achevé au ralenti : deux victoires, trois nuls, cinq défaites et neuf points sur les dix dernières journées.

Libéré par l’heureux dénouement, il va retourner devant les fourneaux brûlants de ressources financières en partie consumées par la double crise des droits télé et du coronavirus. Il va continuer à mitonner le budget 2021-2022, sans même connaître les proportions des ingrédients indispensables – droits TV, recettes billetterie et sponsoring – à sa disposition.

Il (re) donnera aussi à son coach et au secteur sportif les clefs d’un camion dont quelques pièces d’usure seront changées. « Le travail de base, de fond a été fait par Loïc (Désiré, responsable du recrutement) avec ses équipes. On est prêts. On va voir avec Julien quelles sont sa perception, sa philosophie, ses préférences. Après, le club entrera en jeu sur la partie financière. On a toujours fonctionné ainsi. Je suis assez serein là-dessus. »

Il l’est de toute évidence bien plus qu’à la mi-temps du dernier match vital contre Lorient lorsque superstitieux, il confiait encore, alors que le Racing menait 1-0 : « Ce n’est pas fini. »
D’utilité “public”

Samedi à la Meinau, Marc Keller a listé les éléments qui ont grandement perturbé le Racing en 2020-2021 : l’entrée du Covid dans le vestiaire en pleine préparation estivale, puis au cours de la saison, les blessures très longue durée (Sels, Mothiba, Simakan) et, surtout, l’absence de public et, donc, des supporters au stade après l’instauration d’un huis clos généralisé le 1er novembre.

« Le plus dur pour nous a été de jouer dans une Meinau vide. Et une Meinau vide, froide, c’est un peu l’antithèse de notre projet depuis dix ans, a déploré le président strasbourgeois. Les joueurs et le staff n’ont pas pu profiter de ce 12e homme qui fait notre force. Le nombre de points qu’on a pris ici (17) et à l’extérieur (25) prouve bien que tout a été remis en cause. »

Le Racing s’est incliné 10 fois sur 19 à la Meinau, tout près de son triste record de 1951-1952 (11 défaites en 17 rencontres à la maison). Mais il s’est aussi imposé à 7 reprises hors de son cocon. Il n’avait pas fait aussi bien en voyage depuis son unique titre de champion de France, en 1978-1979 (7 aussi).

La Ligue 1 a d’ailleurs battu cette saison son total de succès à l’extérieur : 143 contre 112 en 2015-2016. Pour la première fois dans l’histoire de la première division, les victoires en déplacement ont même été plus nombreuses qu’à domicile (142). St.G.
Avatar du membre
Its_me
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Messages : 18944
Enregistré le : 11 févr. 2003 20:07
Localisation : Strasbourg

Re: Marc Keller

Message par Its_me »

L'acharnement contre Laurey continue :roll:
A lire ces lignes il est tout noir et Keller est tout blanc. C'est quand même dingue le retournement de veste sur les huis clos. Quand ils pensaient que notre ex-coach en était l'instigateur, c'était une atteinte à leurs droits de journalistes, ça mettait une mauvaise ambiance, c'était un comble pour un club qui se dit proche de ses supporters... Par contre maintenant qu'ils savent que c'est Keller qui les a décidé, c'est une décision parfaite, reconnue comme bénéfique par les joueurs, etc.
En réalité Laurey adorait le public aux entraînements et passait du temps à parler avec les supporters présents. Cela se finissait même pour certains d'entre eux autour d'un verre, avec un homme comme vous et moi, sans aucun écart de classe sociale.
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)
Tenor
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 13530
Enregistré le : 26 janv. 2008 18:21
Localisation : HAGUENAU

Re: Marc Keller

Message par Tenor »

lorsqu'un entraineur n'est presque plus écouté et que les résultats partent en couilles, il était du devoir de MK de se rapprocher du terrain et de mettre le groupe en face de ses responsabilités, c'est lui le patron du club alors que le fossé s'était creusé ave TL et ses joueurs.
Il a eu parfaitement raison d'instaurer les huis clos, ce sont des pros et c'est presque devenu un cirque

Après, j'ai toujours dit que TL était un super mec, simple, très sympa et facile d'accès à tout un chacun. Ce n'est pas rien de nos jours :roll:
Avatar du membre
Its_me
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Messages : 18944
Enregistré le : 11 févr. 2003 20:07
Localisation : Strasbourg

Re: Marc Keller

Message par Its_me »

Ah mais je ne critique absolument pas la mise en place de quelques entraînements à huis clos ou encore de l'intervention du président auprès des troupes, au contraire. C'est plutôt le deux poids deux mesures qui me dérange dans l'article car il serait faux de penser que l'un était responsable de tous les maux et que l'autre en est le sauveur.
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)
solari1
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 3429
Enregistré le : 22 sept. 2015 15:54

Re: Marc Keller

Message par solari1 »

Entièrement d'accord avec toi Its_me.
Tenor
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 13530
Enregistré le : 26 janv. 2008 18:21
Localisation : HAGUENAU

Re: Marc Keller

Message par Tenor »

oui on peut le voir comme çà, mais ce n'est pas la peine de grossir maintenant la taille des phrases et des communiqués, ni d'amplifier à postériori les interventions des uns et des autres.
S'il y a eu huis clos imposé par MK et que TL se soustrait aux questions des journalistes, c'est qu'il savait que son contrat ne sera pas renouvelé, donc on peut comprendre ses réponses et sa réactivité face aux journalistes, sans nommer celui qui met son taf sous contrôle
Répondre