[23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg - 3/0

L'actualité du Racing en championnat
Répondre
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 23558
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

[23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg - 3/0

Message par Kaniber »

Alsa'sports a écrit :Qui est l’arbitre de Paris – Strasbourg ?
Samedi après-midi (17h), les Bleus seront au Parc des Princes afin d’y affronter le Paris SG pour le compte de la neuvième journée de la Ligue 1. Un choc face à l’ogre parisien pour des Strasbourgeois qui restent sur deux revers de suite contre Lens (0-1) et Nantes (1-2) à domicile en championnat.

Un nul et une défaite la saison passée


Bastien Dechepy a été choisi comme arbitre principal pour cette rencontre. L’homme de 37 ans – président du Syndicat des arbitres du football d’élite depuis juin 2023 – n’a pas encore dirigé un match du Racing cette saison. En revanche, le trentenaire a arbitré les Parisiens en ouverture contre Lorient (0-0). Lors du précédent exercice, il était aux commandes du match nul à Brest (1-1) lors de la sixième journée puis, à nouveau en Bretagne, lors de l’ultime rencontre sans enjeu perdue à Lorient (2-1).

M.Dechepy sera assisté par Julien Haulbert et Nicolas Danos. Olivier Thual a été désigné quatrième arbitre tandis que Dominique Julien et Wilfried Bien seront en charge de la vidéo.
Deuxième victoire a l'extérieur, et pourquoi pas .
Avatar du membre
Gotcha
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 12892
Enregistré le : 17 juin 2004 13:10
Localisation : Knackiland, Oberhausbergen
Contact :

Re: [23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg le 21/10 à 17h

Message par Gotcha »

je pense que toutes les conditions sont réunies pour qu'on en prenne une bonne : 6 ou 7-0 pour Paris en vue
Celticmen4
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro
Messages : 506
Enregistré le : 2 sept. 2023 7:24

Re: [23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg le 21/10 à 17h

Message par Celticmen4 »

Un 6-0, si déjà on perds, un mal pour un bien, peut-être.
télésupporteur
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 13630
Enregistré le : 3 juin 2004 13:56
Localisation : Mont-de-Marsan - Landes

Re: [23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg le 21/10 à 17h

Message par télésupporteur »

c'est un match de foot, pas de tennis :lol:
Celticmen4
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro
Messages : 506
Enregistré le : 2 sept. 2023 7:24

Re: [23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg le 21/10 à 17h

Message par Celticmen4 »

Heureusement qu'il y aura qu'un set !
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 23558
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg le 21/10 à 17h

Message par Kaniber »

Gotcha ,SVP ,pourquoi pas 10 a zéro ,au pire un 3-1
Avatar du membre
Gotcha
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 12892
Enregistré le : 17 juin 2004 13:10
Localisation : Knackiland, Oberhausbergen
Contact :

Re: [23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg le 21/10 à 17h

Message par Gotcha »

parce que j'ai l'impression qu'on est au fond du trou
et que si paris a envie de nous mettre une déculottée, y'aura une déculottée

que les joueurs me fassent mentir, j'en serais ravi !
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 23558
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg le 21/10 à 17h

Message par Kaniber »

dna a écrit : Paris, gazon maudit pour le Racing
Le Racing se déplace ce samedi (17h) au Parc des Princes et il y a de quoi trembler. Déjà parce que le Paris SG ne boxe pas dans la même catégorie, encore moins en cette saison de nouveau projet en Alsace. Aussi parce que les Bleus n’y ont jamais battu le club résident en près de 50 ans de confrontations.
Évacuons d’entrée de jeu toute source de controverses. Dans son histoire plus que centenaire, le Racing a déjà gagné au Parc des Princes.
Entre la Porte d’Auteuil et celle de Saint-Cloud, le club strasbourgeois y a même soulevé deux trophées : la deuxième de ses trois Coupes de France (1966) – la première (1951) a été remportée à Colombes, la dernière au Stade de France (2001) – et sa Coupe de la Ligue inaugurale (1997), avant les succès à Saint-Denis (2005) et Villeneuve-d’Ascq (2019).
Aucun succès en 36 déplacements
En face, toutefois, l’ombre menaçante du PSG ne s’était pas étendue sur ces finales. Déjà parce qu’en 1966, quand Pierre Sbaïz avait inscrit le seul but de la rencontre contre Nantes, le club de la capitale n’existait pas.

Et en 1997, Paris avait une autre coupe en tête – une Européenne, celle des vainqueurs de coupe où il s’inclinera en finale contre le Barça – pour ne pas faire une priorité de cette troisième compétition domestique fraîchement créée et aujourd’hui disparue, même s’il en avait été le premier lauréat deux ans plus tôt. Autant dire qu’il a suivi d’un œil distant la victoire des coéquipiers de Stéphane Collet aux dépens de Bordeaux (0-0 ap, 7-6 tab)…
Après ces précisions nécessaires, entrons dans le vif du sujet : depuis le 31 mai 1975 et la première opposition au Parc contre Paris (1-1), le Racing n’a jamais connu les joies de la victoire.

Avec 36 déplacements, dont 32 en Ligue 1, les occasions n’ont pourtant pas manqué. Rien n’y fait. Plus encore qu’à Marseille ou à Reims, deux autres terrains hostiles pour les Bleus, mais pas non plus imprenables – dernier succès au Vélodrome en mars 1997 et à Auguste-Delaune en avril de cette année –, Paris est un gazon maudit. Retour sur quelques défaites marquantes avant les retrouvailles de samedi.
La plus lourde : 23 décembre 2020 (4-0)
Que le Racing prenne cher au Parc, c’est arrivé plus d’une fois. On pense en particulier au match retour qui a fait suite à l’exploit retentissant de la Meinau le 2 décembre 2017 (2-1), seul succès strasbourgeois depuis la remontée en treize confrontations.

Mi-février 2018, Jean-Eudes Aholou et les siens en avaient pris cinq, dont un doublé de Cavani, mais en avaient quand même rendu deux (5-2).

Le revers le plus cinglant remonte à la saison 2020/2021. À deux jours de Noël, Thierry Laurey avait échafaudé un plan ultra-sécuritaire avec une défense à cinq et une ligne de quatre milieux pas franchement portés sur l’attaque. Verdict ? Une demi-occasion sur le but de Navas et quatre dans la musette de Kawashima. Le côté glacial avait été renforcé par un stade à huis clos, épidémie de Covid oblige.

La plus triste : 13 mai 1995 (1-0)

Plutôt moyen en championnat, ce qui va d’ailleurs coûter sa place à Daniel Jeandupeux sur le banc, le Racing va s’offrir une belle épopée en Coupe de France.

Entamé dans la froidure de janvier à Louhans-Cuiseaux, le parcours va prendre un tour épique à partir des quarts, avec les éliminations tour à tour des “ennemis” bordelais et messins dans l’euphorie de la Meinau.

La finale se joue au Parc et c’est le… PSG de Kombouaré, Raï et Weah qui se présente en face. La marche est trop haute pour Mostovoï et les Bleus qui voient Le Guen inscrire le but de sa vie, le seul de la partie, puis le président Mitterand remettre le trophée au capitaine Roche.

Les plus cruelles : septembre 2019 (1-0) et décembre 2022 (2-1)

Si les Parisiens ont pu se forger un palmarès national aussi étoffé – 34 trophées entre le championnat et les deux coupes – en un demi-siècle à peine, c’est que leur effectif recèle des talents hors pair.

Le Racing en a fait les frais et sait que le moindre relâchement peut lui être fatal. On repense ainsi à ce revers de septembre 2019. Pas dans un bon jour, la troupe de Thomas Tuchel bute sur la défense alsacienne.

Le plan de Thierry Laurey fonctionne jusqu’à ce que Neymar entre en scène. Dans les arrêts de jeu, le Brésilien exécute un incroyable ciseau retourné du gauche qui laisse Sels loin du ballon…

La dernière virée en date, le 28 décembre 2022, débouche sur un scénario encore plus pénible. Au sortir de la longue trêve liée à la tenue du Mondial, les hommes de Julien Stéphan pensent avoir fait le plus dur en abordant le temps additionnel sur un score de parité. Expulsé, Neymar ne peut plus faire de mal…

Mais Mbappé, qui tenait à tout prix à rejouer après la finale perdue contre l’Argentine, surgit pour provoquer et transformer le penalty de la gagne. On joue la 96e.

Comme souvent, le Racing repart du Parc des Princes avec un tombereau de regrets. Qu’en sera-t-il samedi ?
0
Paris n’a perdu aucune de ses 32 réceptions du Racing en Ligue 1 (25 victoires, 7 nuls), soit le record de matches à domicile d’une équipe face à un même adversaire sans jamais perdre dans l’élite
Cette année sera la bonne pour le racing.
Avatar du membre
Its_me
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Messages : 19677
Enregistré le : 11 févr. 2003 20:07
Localisation : Strasbourg

Re: [23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg le 21/10 à 17h

Message par Its_me »

Alors certes un match n'est jamais perdu d'avance mais perso j'ai beaucoup de mal à trouver un motif d'espoir.
Clermont a certes pris un point à domicile contre eux mais mêmes si les clermontois ne sont pas très bon, ils jouent au moins en équipe. Chez nous les joueurs jouent l'un après l'autre.
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 23558
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [23/24] 9ème J : Paris / Strasbourg le 21/10 à 17h

Message par Kaniber »

dna a écrit : Le groupe strasbourgeois
L’équipe possible : Sels (cap) – Senaya, Nyamsi, Perrin, Delaine – Mwanga, Doukouré, Deminguet – Diarra, Sahi, Bakwa.

Remplaçants : Bellaarouch (g), Prcic, Sow, Sobol, Sylla, Sissoko, Ângelo, Mothiba, Gameiro.

Absents :
Emegha (quadriceps), Fila (genou), Pierre (g), Guilbert, Aholou, Baseya, Bastian (choix de l’entraîneur).
Répondre