[21/22] 36ème J : Brest / Strasbourg - 0/1

L'actualité du Racing en championnat
Répondre
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 21996
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [21/22] 36ème J : Brest / Strasbourg - 0/1

Message par Kaniber »

A l'inverse c'est bizarre mais quand c'est le Racing qui marque dans ces moments là je ne lis jamais aucun supporteur accabler les adversaires pour leur relâchement navrant qui nous a facilité la tâche.
:yes: :yes:
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 21996
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [21/22] 36ème J : Brest / Strasbourg - 0/1

Message par Kaniber »

dna a écrit : les notes de Brest - Racing (0-1)
Malgré une défense grandement remaniée, les Strasbourgeois ont signé ce samedi à Brest leur septième clean-sheet de la saison à l’extérieur. Grâce à un but de Gameiro, ils repartent du Finistère avec un succès 1-0 qui entretient le rêve européen.
Julien Stéphan se méfiait d’une « des équipes les plus dangereuses en transition », mais c’est en résistant à la pression brestoise en début de rencontre que les Racingmen ont posé la première pierre de leur sixième victoire loin de la Meinau. S’ils ont buté pendant plus d’une heure sur Marco Bizot, Kévin Gameiro les a délivrés à la 72e. Au courage, ils ont ensuite résisté à la révolte du Stade brestois, qui pensait avoir égalisé à la 75e minute, et reprennent la 5e place avant le match en retard de Nice mercredi.
SELS 7
Sauvé par son poteau gauche sur une tête de Mounié à la tombée d’un corner de Belaïli (2e ). Il a un arrêt à faire, pas trop compliqué, en première période, et il a su s’imposer des poings sur un coup franc excentré de Belaïli (27e ). Un peu de déchet dans ses relances au pied en première période, il a réglé la mire ensuite. Il est surtout impérial pour enlever la frappe enroulée de Belaïli qui filait vers sa lucarne gauche (65e ) et empêcher Brest de prendre les commandes du match, ce qui aurait grandement compliqué la tâche des siens.
FILA 5
Le latéral polonais n’avait plus été titulaire en Ligue 1 depuis le 19 janvier et un déplacement à Clermont. Relancé pour pallier l’absence de “Fred” Guilbert, suspendu, il a tenté de combiner dans le jeu, notamment en première période, avec Thomasson et Gameiro. Son manque de vitesse l’a un peu desservi dans le couloir droit, ce que son manque de temps de jeu peut expliquer. Remplacé juste après l’ouverture du score (73e ) par Ismaël DOUKOURÉ , dont la première en Ligue 1 a failli mal commencer dans le cafouillage qui aurait pu coûter l’égalisation (75e ).
CACI 6
Comme contre Lens à la Meinau le 3 avril, “Titi” est venu prêter main-forte à droite de la charnière, Lucas Perrin, malade cette semaine, n’ayant pas fait le déplacement à Brest. Il a joué sobre derrière, lisant bien le jeu, comme sur ce centre de Honorat (41e ), et a tenté quelques renversements dans le jeu. Après l’entrée en jeu de Doukouré (73e ), le “couteau suisse” du Racing a basculé au poste de piston droit. Une nouvelle prestation très solide pour le bientôt ex-Strasbourgeois.
NYAMSI 5
Avec Le Marchand, lancé au coup d’envoi pour la première fois depuis son retour dans le groupe à Troyes le 17 avril, et Caci comme inhabituels partenaires en charnière centrale, “Gerzi” avait la responsabilité de diriger la défense strasbourgeoise face à cette équipe brestoise dangereuse sur les transitions mais qui a surtout mis une grosse pression dans la première demi-heure. Il a manqué de précision sur jeu long pour Liénard, même en tentant de gagner des mètres (33e ). Averti après une altercation avec Satriano (83e ), il avait failli remettre les Brestois dans le coup en se jetant sur un ballon qui revient dans les pieds de l’Uruguayen (75e ), dont le but sera refusé pour un hors-jeu de Mounié.
LE MARCHAND 5
Le Malouin reprend ses marques, lui qui était titulaire pour la première fois après sa longue absence et son opération d’une hernie discale début janvier. Il n’a pas hésité à jouer long sur les relances. Satriano est venu lui poser quelques soucis dans les duels (21e ), mais son expérience lui a permis de gérer les 90 minutes. Rassurant.
LIÉNARD 4
Dans l’ombre de la tribune dans son couloir gauche durant la première période, “Dim” n’a pas vraiment réussi à se mettre en lumière en première période, pas toujours trouvé par Nyamsi, mais hors-jeu sur un renversement intéressant de Caci (45e ). Il met les siens en difficulté en laissant filer Belkebla dans son dos (17e ), mais Caci veillait au grain. Averti à la 84e , il manquera le dernier match de la saison pour une accumulation de trois cartons jaunes. Un crève-cœur pour le capitaine du Racing
THOMASSON 6
Le créateur du jeu strasbourgeois semble retrouver du jus pour sa 4e titularisation depuis son retour de blessure. Tout n’est pas encore précis, comme ce centre pour… Bizot (32e ), mais quand il y a de la justesse, ça donne un splendide ballon dans la course de Gameiro (33e ), qui touche la transversale au bout de l’action. Il a souvent combiné avec ce dernier au retour des vestiaires avant de céder sa place à Jean-Eudes AHOLOU (73e ), solide dans une fin de match sous pression.
PRCIC 5
L’international bosnien, comme Thomasson, retrouve petit à petit ses repères dans l’entrejeu du Racing. Précis dans les transmissions, précieux à la récupération, il a surtout tenté de réguler le jeu au milieu de terrain. Il a de nouveau tenté sa chance de loin, en seconde période, mais il a dévissé sa frappe.
BELLEGARDE 6
Premier Strasbourgeois à alerter Bizot, de loin sur un service de Prcic (6e ), il aurait pu être le héros malheureux quand Pierre-Gabriel est allé s’empaler sur son coude (16e ). Heureusement, Brest n’exploite pas mieux deux situations chaudes dans la foulée. Même s’il s’est parfois fait bouger, il n’a pas hésité à aller au contact, comme quand il devance Hérelle avant de se faire contrer in extremis dans la surface par Chardonnet (49e ). Il délivre un bijou de passe dans la profondeur pour Gameiro sur l’ouverture du score (72e ). Remplacé par Ibrahima SISSOKO (72e ) qui a surtout cherché à densifier le milieu de terrain.
DIALLO 5
Préféré à Ludovic Ajorque, le Sénégalais retrouvait à Francis-Le Blé un jardin dans lequel il s’était révélé de janvier 2017 à juin 2018, prêté par Metz. Auteur d’un but et une passe la dernière fois qu’il était revenu la saison dernière (victoire 3-0, le 25 octobre 2020), il n’a cette fois pas été décisif, malgré une activité intéressante.
Il force, plein axe, Bizot à sortir d’une belle claquette en corner sa jolie frappe du droit (19e ), servi par Gameiro. Il butte une dernière fois, de près, sur Bizot (49e ) et cède sa place à la 68e minute à Ludovic AJORQUE , devancé par Bizot sur une de ses rares opportunités.
GAMEIRO 8
Lancé dans le dos de la défense par Thomasson, l’attaquant de poche du Racing a touché la barre en première période (33e ) puis buté sur Bizot (49e ). Mais il n’a jamais abdiqué et a délivré les siens (72e ). C’est dans ces moments-là qu’on reconnaît les grands joueurs.
télésupporteur
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 12911
Enregistré le : 3 juin 2004 13:56
Localisation : Mont-de-Marsan - Landes

Re: [21/22] 36ème J : Brest / Strasbourg - 0/1

Message par télésupporteur »

notation généreuse avec sels
le poteau de brest en début de match est dû à une absence de sels dans ses 6m ( remarque récurrente )
ensuite on connaît ses énormes qualités sur la ligne
Stan
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 14436
Enregistré le : 14 août 2002 21:22
Localisation : Madrid

Re: [21/22] 36ème J : Brest / Strasbourg - 0/1

Message par Stan »

Encore une fois : d"accord sur ce point, c'était criant sur cette action.
Avatar du membre
Gotcha
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 12111
Enregistré le : 17 juin 2004 13:10
Localisation : Knackiland, Oberhausbergen
Contact :

Re: [21/22] 36ème J : Brest / Strasbourg - 0/1

Message par Gotcha »

superbe opération de nos bleus, je n'ai pas vu le match donc je me garderais bien de faire des commentaires sur la performance.

La défaite de nice en finale de coupe de france ne nous arrange pas, mais à nous d'être parfait sur ces 2 derniers matchs pour chercher ce jackpot qui peut être accessible. Nous n'avons rien à perdre, tout à gagner !
Répondre