[21/22] 32eme J: Troyes / Strasbourg 1/1

L'actualité du Racing en championnat
Répondre
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22009
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [21/22] 32eme J: Troyes / Strasbourg 1/1

Message par Kaniber »

dna a écrit : le réveil de Diallo
Quelques-uns, en défense notamment, ont été un ton en dessous. Le Sénégalais de l’attaque, Habib Diallo, a longtemps ronronné avant d’élever son niveau et d’entrouvrir la porte du succès qui s’est finalement refermée sur les pieds strasbourgeois.
Un bon moment dans sa saison, le Racing a brillé parce qu’il crachait le feu. Sa série en cours de 10 matches sans revers s’appuie toutefois sur un comportement défensif impeccable. En la matière, la bande à Julien Stéphan n’a pas parfaitement fait les choses dans l’Aube et en a été punie avec deux points qui se sont envolés. Au moins, Habib Diallo s’est relancé.
SELS 6
L’international belge a d’abord rassuré, ne s’endormant pas en un début de match lénifiant. Bien attentif sur une tentative floue mais dangereuse de Chavalerin qu’il détourne de la main opposée (37e ), efficace sur un corner venimeux qu’il écarte de ses poings dont il a un usage d’expert, il ne peut rien sur le penalty de Florian Tardieu (85e ) et n’a rien à se reprocher pour sa 101e en Ligue 1.
CACI 5
Le futur défenseur de Mayence a bien débuté, dominant notamment son adversaire direct, Abdu Conté. Son coup franc excentré a créé le danger, traversant toute la défense troyenne (12e ). Le latéral a multiplié les appels souvent conclus de centres, pas toujours précis, arrachant des corners, finalement mal bottés. Toutefois, l’enfant du club a piqué du nez à la demi-heure et le côté droit a été une source de danger. Remplacé par Frédéric GUILBERT (78e ).
PERRIN 4
Le joueur prêté par Marseille a contribué à la maîtrise initiale du match. Il sauve aussi le coup sur une chaude alerte due à Conté (29e ) et, dans un style pas toujours orthodoxe, s’est longtemps montré efficace. Jusqu’à un geste coupable sur Mama Baldé qui ternit franchement sa sortie, donnant l’occasion à l’ESTAC d’égaliser.
NYAMSI 4
Plein axe, bien décroché en mode libero à l’ancienne, le Franco-Camerounais n’a pas vraiment fait mieux. L’ex-Rennais était parti pour vivre une paisible après-midi en des lieux qu’il aurait pu explorer plus en profondeur puisqu’il avait passé la visite médicale pour signer à Troyes avant d’opter pour le Racing. Mais il dévisse un dégagement (66e ). Et à force de jouer comme on fume la pipe, il a repoussé un ballon chaud dans la course de Baldé et a mis le Racing dans la panade puisque s’en est suivi le penalty de l’égalisation.
DJIKU 5
Le défenseur axial droit a mieux tenu la baraque car aucune erreur n’a terni sa journée. Le Ghanéen s’est sacrifié pour anéantir une action troyenne en stoppant énergiquement Renaud Ripart, ce qui lui a valu jaune (45e ). Il n’a pas été loin de décrocher la timbale en reprenant un centre de Lienard mais Jessy Moulin a repoussé sa reprise topée (74e ). Dommage.
LIÉNARD 5
Le plus Alsacien des Franc-Comtois devait surveiller Issa Kaboré et l’a fait avec sérénité. L’homme du couloir gauche a tenté quelques ouvertures longue distance, a haussé le niveau de danger sur un coup franc des 25 mètres, de pas grand-chose à côté (13e ), a régalé de quelques contrôles bien sentis sur des ballons aériens. Et à l’entame du dernier quart d’heure, son bon centre vers Djiku n’a pas été loin de se transformer en troisième passe décisive. Solide, énergique et presque décisif.
AHOLOU 5
À droite dans le triangle mis en place au milieu de terrain, il a tenté de se projeter vers l’avant, de temps en temps, même s’il n’a pas un profil “box to box” très affirmé. L’une de ses initiatives a donné lieu à un centre dangereux, juste avant la pause. Sans être éblouissant, il a participé à la solidité alsacienne générale. Remplacé par Jeanricner BELLEGARDE (64e
DIARRA 5
Le Franco-Sénégalais de 18 ans s’est placé en sentinelle du trio de l’entrejeu entre Ibrahima Sissoko et Jean-Eudes Aholou. Il s’est efforcé de réguler le trafic, de soigner son placement pour donner une solution au porteur du ballon. Sa sobriété ne l’a pas empêché de filocher quand c’était nécessaire. Dans le sillage d’un premier jaune pour sa première titularisation (61e ), il s’est effacé au profit de Sanjin PRCIC (64e ), qui a bien cru régler l’affaire sur une énorme frappe déviée par Moulin (74e ).
SISSOKO 4
Pour son premier ballon, il prend un ‘‘pet’’ en tentant une frappe contrée (3e ). C’est comme s’il ne s’en était jamais remis car le buteur face à Lyon, il y a une semaine, a déçu. S’il a multiplié les courses, son manque de vivacité en a plombé l’efficacité avec une quantité conséquente de ballons perdus à la clef dont l’un a conduit Djiku à prendre jaune. Remplacé par Adrien THOMASSON (64e ) qui a eu besoin d’un petit moment avant de se mettre en route, sept semaines après sa précédente apparition.
GAMEIRO 5
L’attaquant s’est efforcé de faire peser le danger, d’entrée de jeu, comme sur ce centre de Caci pour une volée dévissée (14e ). Ses remises en une touche ont pu déséquilibrer l’organisation locale comme sur ce contre combiné avec Bellegarde (70e ). Il n’a pas trouvé l’ouverture, Erik Palmer-Brown déviant sa reprise cadrée lors de l’énorme occasion de faire le break, à un quart d’heure de la fin (74e ).
DIALLO 6
Il a été à la hauteur du profond ennui initial, transparent, invisible, introuvable pendant 45 minutes, sous l’éteignoir d’un Giulian Biancone qui avait alors des allures de défenseur irréprochable. Et au retour des vestiaires, le champion d’Afrique s’est transformé, dans tous les bons coups, tranchant dans ses appels, en pleine complicité avec Gameiro.
À l’affût et auteur d’un lob impeccable à l’entrée de la surface, il s’est vu refuser un but par l’arbitre, et il y a de quoi se poser des questions car le gardien troyen était surtout venu s’empaler sur l’ancien Messin en un duel entre costauds (50e ). Qu’à cela ne tienne, le Sénégalais y est retourné et son décalage, côté gauche, toujours vers Gameiro, a conduit au penalty.
Diallo a fait mouche, d’un plat du pied droit, pour son dixième but de la saison (56e ), le premier depuis deux mois. Même si cela ne fait pas trois points, cela devrait lui faire du bien. Remplacé par Ludovic AJORQUE (72e ).
Avatar du membre
Its_me
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Messages : 18942
Enregistré le : 11 févr. 2003 20:07
Localisation : Strasbourg

Re: [21/22] 32eme J: Troyes / Strasbourg 1/1

Message par Its_me »

Malheureusement les matchs se suivent et se ressemblent et l'inefficacité offensive nous coûte deux points.
Alors certes, un peu comme contre Lyon, le gardien fait de superbes arrêts mais il y avait largement la place. Je n'ai pas trop compris la changement de la totalité du milieu et je me demande si pour Stéphan le plus dur n'avait pas déjà été fait.
Une fois Diarra, Sissoko et Aholou sortis, on n'avait plus ce premier rideau défensif et, si on était certes un peu plus créatifs offensivement, on a souffert derrière.
Par contre j'aimerais revenir sur un fait de jeu qui m'énerve à chaque fois ... le but qui nous a été refusé était pour moi tout à fait valable. Le gardien troyen a foiré sa sortie et il n'y a qu'en France où, lorsqu'un joueur vient lui disputer un ballon, il y a quasi systématiquement faute. C'est con car le lob derrière était magnifique !

Quoiqu'il en soit l'Europe est toujours accessible mais on a comme l'impression que la marche est trop haute pour nous et que la fin de championnat sera faite de désillusions.
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)
télésupporteur
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 12913
Enregistré le : 3 juin 2004 13:56
Localisation : Mont-de-Marsan - Landes

Re: [21/22] 32eme J: Troyes / Strasbourg 1/1

Message par télésupporteur »

une fois de plus pas d'accord avec les notes des dna
6 à sels, alors qu'il est toujours aussi absent à deux mètres de sa ligne de but :shock:
caci mieux noté que perrin, alors qu'il aurait pallié aux faiblesses de caci :shock:
5 à diarra qui à mon avis a été le meilleur du racing :shock:
mais comme il ( le journaleux ) a sa carte de presse, et non moi :lol:
Répondre