[21/22] 28eme J :Strasbourg / Monaco - 1/0

L'actualité du Racing en championnat
Répondre
Stan
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 14436
Enregistré le : 14 août 2002 21:22
Localisation : Madrid

Re: [21/22] 28eme J :Strasbourg / Monaco - 1/0

Message par Stan »

J'ai beaucoup aimé notre prestation, un mélange de maîtrise et d'abnégation. Super résultat !

Mention spéciale aux 3 de derrière, à Bellegarde (malgré son oubli monumental en 1ere MT) et Prcic (c'est le frère jumeau de celui de la saison passée :lol: ).

Sinon j'ai trouvé Sissoko correct mais un peu moins bien que ses compères, et Guilbert un peu en dedans, comme depuis plusieurs rencontres... bon, personne n'a raté son match.

Toujours le même bémol, le banc n'apporte pas tellement.
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 21996
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [21/22] 28eme J :Strasbourg / Monaco - 1/0

Message par Kaniber »

dna a écrit :Un rideau de fer : les notes de Racing - Monaco (1-0)
Comme contre Nice fin février, les Strasbourgeois n’ont laissé que des miettes à leurs adversaires ce dimanche à la Meinau. Mais cette fois, ils ont réussi à trouver le chemin de filets grâce à un magnifique ciseau retourné d’Alexander Djiku et s’offrent une victoire de prestige contre Monaco (1-0).
Pour ce deuxième match consécutif sans son meneur de jeu Adrien Thomasson – en délicatesse avec son quadriceps droit –, Julien Stéphan a à peine retouché au onze de départ aligné dimanche dernier à Reims (1-1).
Dimitri Liénard a été préféré à Anthony Caci en piston gauche, tandis que Kévin Gameiro a pris le relais de Habib Diallo au côté de Ludovic Ajorque. S’ils n’ont pas marqué, les deux attaquants du Racing sont impliqués sur le but. Comme contre Nice, les Racingmen n’ont concédé aucun tir cadré, leur nouvelle marque de fabrique.
SELS 5
Le Diable Rouge n’a une nouvelle fois pratiquement rien eu à faire ce dimanche. On l’a vu devancer Jakobs près de son poteau gauche pour mettre le ballon en corner (14e ). Il peut remercier Perrin d’avoir dévié la frappe de Jean Lucas (31e ) alors qu’il semblait battu. Il n’a pas eu froid aux yeux pour relancer au pied, malgré le pressing de Volland (39e ). Si ce n’est un ballon boxé des poings sur corner (56e ), il a passé une seconde période encore plus tranquille.
GUILBERT 6
Le latéral droit prêté par Aston Villa est peut-être un peu moins tranchant quand il monte ces derniers temps, mais il ne laisse pratiquement rien passer dans son couloir quand son équipe n’a pas le ballon. Il intervient avec autorité pour le mettre en corner alors que Volland venait de le récupérer au second poteau suite à une intervention de Perrin devant Jean Lucas (31e ).
Sa touche technique est toujours aussi précieuse, comme sur ce corner qu’il dépose au premier poteau sur la tête de Ludovic Ajorque sur l’action du but (23e ).
PERRIN 6
Le Marseillais a encore livré une partition sans fausse note et continue à être particulièrement vigilant dans sa surface, comme quand il contre cette frappe de Jean Lucas qui partait bien et qui finalement est déviée vers Volland (31e ). Il a aussi tenté sa chance dans les 16,50m adverses, à l’image de ce coup franc de Liénard où il boxe le ballon de la tête sur Sissoko (62e ).
NYAMSI 7
Il s’est sorti du pressing sur quelques gestes techniques qui témoignent d’une certaine confiance et a verrouillé l’entrée de la surface : sur un rush monégasque plein axe avant la mi-temps, il écarte le danger avec sérénité. Il est pris une fois dans son dos sur un long centre de Vanderson vers Boadu, qui rate complètement sa reprise de la tête (74e ) mais sa présence a été particulièrement dissuasive pour les attaquants monégasques.
DJIKU 8
L’international ghanéen a livré l’une de ses meilleures prestations de la saison et pas seulement parce qu’il l’a agrémentée d’un magnifique ciseau retourné qui offre la victoire au Racing (lire par ailleurs). Du grand “van Djiku” assurément.
LIÉNARD 6
Le capitaine est allé une nouvelle fois au bout de lui-même. Perclus de crampes, il cède sa place à Anthony CACI (79e ), auteur d’une bonne entrée. Avant cela, “Dim” a pu faire admirer sa maîtrise technique, à l’image de ce superbe contrôle en pleine course sur une ouverture de Djiku (37e ). Ce dernier l’a bien épaulé pour gérer le cas Gelson Martins, mais il n’a eu besoin de personne pour venir tacler Sidibé à l’entrée de la surface (44e ).
SISSOKO 6
Le grand “Ibou” a semblé avoir eu un peu de mal à rentrer dans son match, puis il est monté progressivement en puissance. C’est lui qui obtient le corner du but : lancé par Djku, il résiste d’abord à Jakobs qui se jette pour contrer son centre, adressé côté droit aux extrêmes limites de l’aire de jeu (23e ). Après cette transversale dans le vide (35e ), il a éliminé ses scories en deuxième période
PRCIC 7
L’international bosnien a encore impressionné à la récupération (5 interceptions) et dans le pressing à la perte du ballon. Il lui manque encore la réussite offensive. On pense à sa reprise sur un centre en retrait de Bellegarde que Nübel enlève de sa lucarne gauche (57e ). Averti à la 65e , il a récolté le seul carton jaune du Racing. Mais ce n’est pas cela qui va gâcher sa prestation.
BELLEGARDE 6
Buteur la semaine dernière à Reims, “Jeanjean” a encore été celui qui accélère le jeu en l’absence de Thomasson. On peut regretter qu’il ne soit pas allé au bout de son action sur un déboulé (26e ). Il gagne ensuite un duel à l’entrée de la surface côté gauche, mais centre un poil trop fort (48e ), puis joue le coup à fond après avoir contré Badiashile pour servir Prcic en retrait (57e ).
Remplacé par Jean-Eudes AHOLOU (87e ) qui lance bien Caci sur une des dernières occasions.
AJORQUE 6
Le Réunionnais n’a toujours pas mis fin à sa période de disette face aux buts (huit matches sans marquer désormais), mais on ne peut le taxer d’avarisme dans les efforts. Il prolonge le corner de Guilbert de la tête sur le but de Djiku (23e ). Sa tête piquée sur un corner de Liénard passe de peu au-dessus (64e ). Cherché par Diallo, il se fait devancer in extremis par Jakobs (90e +1).
GAMEIRO 6
Coincé entre deux défenseurs au second poteau, il impose son mètre 72 pour servir Djiku de la tête (23e ). Une deuxième passe décisive cette saison qui récompense un match plein d’abnégation. Remplacé par Habib DIALLO (79e ), qui n’est pas loin de se muer en passeur après avoir été trouvé par Caci. Malheureusement, Jakobs rôdait près d’Ajorque.
Répondre