Maxime Le Marchand

Vos impressions sur les anciens et actuels joueurs de l'effectif
Répondre
Avatar du membre
fab
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Messages : 5151
Enregistré le : 15 juin 2004 17:17
Localisation : paris

Maxime Le Marchand

Message par fab »

Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. S'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22009
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: [Arrivée] Maxime Le Marchand

Message par Kaniber »

Alsa'sports a écrit : Maxime Le Marchand est strasbourgeois !
C’était dans l’air depuis plusieurs jours, c’est désormais officiel : Maxime Le Marchand est un nouveau joueur du Racing. Le natif de Saint-Malo, passé par Le Havre, Nice et Fulham sort d’une jolie moitié de saison sous les couleurs du Royal Antwerp, où il était prêté par le club anglais. Le défenseur central gaucher arrive comme le renfort tant attendu dans le secteur défensif. Il s’est engagé pour deux ans avec le Racing soit jusqu’en 2023. Sur le site officiel du club, le nouveau défenseur s’est exprimé sur son arrivée en Alsace : “Je suis content de retrouver la Ligue 1, surtout dans un club avec lequel toutes les approches ont été positives. Je suis fier de jouer avec le Racing, un club dont les valeurs correspondent aux miennes. J’ai réussi une fin de saison accomplie avec Antwerp avec une belle 3e place à la clé. Ce passage m’a été bénéfique “. Bienvenue Maxime !
télésupporteur
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 12913
Enregistré le : 3 juin 2004 13:56
Localisation : Mont-de-Marsan - Landes

Re: [Arrivée] Maxime Le Marchand

Message par télésupporteur »

on en attend le maximum :lol: :lol:
bienvenue quand même
Stan
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 14441
Enregistré le : 14 août 2002 21:22
Localisation : Madrid

Re: [Arrivée] Maxime Le Marchand

Message par Stan »

Ouai, il a l'air sympa ! Bon, espérons surtout qu'il soit bon sur le terrain :lol:
Avatar du membre
fan_racing
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Messages : 9042
Enregistré le : 20 janv. 2005 15:00
Localisation : Mulhouse

Re: Maxime Le Marchand

Message par fan_racing »

En plus il est plutôt beau gosse. Avec Le Marchand, l'amour sera sur le pré cette fois :oops:
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22009
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: Maxime Le Marchand

Message par Kaniber »

dna a écrit : Le Marchand a répondu à l’appel de Stéphan
Convaincu de rejoindre le Racing à la suite d’un appel de l’entraîneur Julien Stéphan, Maxime Le Marchand a participé vendredi à son premier entraînement sous le maillot bleu. Le défenseur venu de Fulham qui s’est engagé la veille pour deux saisons, est prêt à jouer dès dimanche (15h) contre Brest.
« Ah, Royal Antwerp, c’est beau, hein ! » Ce vendredi en fin d’entraînement, le gardien belge Matz Sels n’a pas manqué d’interpeller le nouveau venu au sujet de son dernier point de chute, dans son (plat) pays.

L’espace de quatre mois, de février à mai, Maxime Le Marchand – tout le monde l’appelle déjà Max ici – avait découvert la Jupiler Pro League avec le club anversois que Sels n’a jamais fréquenté, au demeurant, mais qui se situe « juste devant » chez lui. Une bulle d’oxygène pour le défenseur qui avait été “blacklisté” du côté de Fulham, dans l’impitoyable championnat anglais.

« Quand je prends du plaisir sur le terrain, je suis performant »

« Durant ce prêt à Antwerp, j’ai retrouvé le plaisir que j’avais perdu en Angleterre, dit le défenseur athlétique (1,85m) qui avait franchi la Manche à l’été 2018. Et quand je prends du plaisir sur le terrain, je suis performant. »
De retour à Londres, où il dit avoir « beaucoup appris et mûri », Le Marchand a rapidement compris que son avenir se dessinait désormais ailleurs, malgré encore une année de contrat avec les Cottagers qui ont entamé un nouveau cycle en deuxième division.

Le chant du départ a sonné lorsque Julien Stéphan l’a contacté. « J’ai eu quelques propositions, mais quand j’ai eu le coach au téléphone, ça a fait la différence avec les autres clubs, assure le natif de Saint-Malo. Il m’a exposé le projet, je m’y suis retrouvé. Ce qui est intéressant, c’est qu’il utilise un système très adapté à mon profil. Fulham a accepté de me libérer. À partir de là, tout s’est fait très vite. »

Le profil en question se situe à gauche d’une ligne de trois défenseurs axiaux, système dans lequel le Racing évolue depuis la deuxième journée et le déplacement au Parc des Princes. Jusque-là, c’est le droitier Alex Djiku qui s’y est collé.

« Max est gaucher, ce qui nous manquait derrière, explique Julien Stéphan. Sa présence nous offrira d’autres possibilités dans la sortie du ballon. Son expérience et sa maturité, acquises en Ligue 1 (65 matches avec Nice entre 2015 et 2018) et à l’étranger vont faire du bien à l’effectif. »

S’il dit connaître au Racing « tout le monde de nom mais aucun joueur personnellement », sauf Adrien Thomasson avec qui il partage le même agent, la quatrième recrue de l’été alsacien semble déjà s’être fondue dans le décor. « On est tous contents de sa venue, on va faire en sorte qu’il s’intègre le plus vite possible et se sente chez lui ici », dit Ludovic Ajorque.

Dans le groupe contre Brest ?

L’intéressé, lui, a hâte de découvrir « l’ambiance de la Meinau » et de retrouver la Ligue 1 dans laquelle il s’était « éclaté » durant ses années azuréennes, après sa formation au Stade rennais et son apprentissage du haut niveau au Havre (entre 2009 et 2015 en Ligue 2).

Le verra-t-on déjà sur la feuille de match contre Brest ? « Physiquement, je me sens très bien, insiste-t-il. C’est vrai que d’ici à dimanche, c’est un peu court parce que je n’aurai eu que deux entraînements. On va en discuter avec le coach. »

Face à l’impatience de Maxime Le Marchand, Julien Stéphan ne veut pas brûler les étapes. « Il sera peut-être dans le groupe (contre Brest) , mais pour le voir débuter un match, il faudra encore patienter. » L’enthousiasme, en tout cas, ne fait pas défaut.
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22009
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: Maxime Le Marchand

Message par Kaniber »

Comme tu dis fan_racing (pour le beau gosse) s'il joue aussi bien qu'il est beau gosse le racing à recruter un super joueur. :D
Tenor
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 13530
Enregistré le : 26 janv. 2008 18:21
Localisation : HAGUENAU

Re: Maxime Le Marchand

Message par Tenor »

je pense qu'on a fait l'affaire de la saison, à lui de répondre aux attentes du club et des supporters.
Je ne connaissais pas, mais l'historique me parait positif :arrow:
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22009
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: Maxime Le Marchand

Message par Kaniber »

dna a écrit : Le Marchand a atterri
Strasbourgeois depuis deux semaines, Maxime Le Marchand (28 ans) avait vécu une incorporation sans délai. La trêve internationale lui a ensuite permis de se poser et de prendre ses marques au sein du collectif du Racing. Le seul gaucher de la défense se dit prêt à débuter, ce dimanche (20 h 45) à Lyon.
En termes d’intégration express, il est difficile de faire mieux . Arrivé libre de Londres voilà deux semaines exactement pour signer un contrat de deux ans au Racing, présent à l’entraînement dès vendredi et lancé dans le bain deux jours plus tard en Ligue 1, pour les vingt dernières minutes du match contre Brest (3-1), au relais de Karol Fila, Maxime Le Marchand a connu des débuts tonitruants.

« Intégrer le groupe sans tarder, ça aide à briser la glace »

« C’est vrai que tout est allé très vite pour moi », sourit le natif de Saint-Malo. « Mais je voulais intégrer le groupe sans tarder et avoir quelques minutes de jeu. Ça aide à briser la glace. Surtout, tout s’est bien déroulé. Quand je suis rentré, on a conservé notre avantage et même marqué le but qui a scellé le premier succès de la saison (Ndlr : par Adrien Thomasson à la 84e ). Je ne pouvais pas espérer mieux. »

Lancé à gauche d’une défense centrale à trois têtes, le joueur formé au Stade rennais avoue « avoir fait au plus simple ». « J’ai pris zéro risque dans une fin de match tendue », précise-t-il. « Mais j’étais bien entouré. Les mecs m’ont beaucoup parlé sur le terrain pour me simplifier la tâche. »

Depuis ce baptême du feu dans une Meinau en fusion, Le Marchand a eu le temps de réellement défaire ses valises et de se familiariser avec son nouvel environnement.

La trêve internationale, qui a vu les Bleus de Didier Deschamps débarquer à la Meinau la semaine dernière - pour le match nul contre la Bosnie (1-1) -, lui a surtout laissé le temps de rattraper son retard pris à Fulham, où une « petite blessure au dos » l’avait écarté des terrains en fin de préparation.

« La semaine dernière, on a mis en place un protocole avec le préparateur physique pour que je puisse retrouver le rythme », dit celui qui avait passé les quatre derniers mois de compétition en prêt au Royal Antwerp (D1 belge), jusqu’en mai. « Le week-end de repos m’a ensuite permis d’atterrir un peu plus, notamment pour m’occuper de mon déménagement et de mon installation. Et cette semaine, je monte en puissance. Je me sens en tout cas de mieux en mieux et je retrouve toutes mes capacités. Mais ça ne remplace pas l’intensité et la concentration d’un match. C’est là où l’on prend vraiment les repères. »

« La concurrence saine, c’est le seul moyen de tirer tout le monde vers le haut »

Cette quinzaine en comité restreint, sans les cinq internationaux partis disputer les éliminatoires au Mondial 2022, a aussi servi à affiner les automatismes avec les derniers venus, Nyamsi et Guilbert, dont les arrivées ont bouclé le mercato estival du Racing.

Grandement dépeuplé en début de saison, le secteur défensif est désormais bien pourvu. Il va s’agir maintenant de gagner son maillot de titulaire durant la semaine d’entraînement.

Le Marchand va ainsi être mis en concurrence avec Nyamsi, Perrin et Djiku, voire le milieu Sissoko, venu dépanner derrière lors des trois premières journées, pour trois places dans le système que privilégie Julien Stéphan. « C’était clair dès le départ », indique Le Marchand. « Quand j’en ai discuté avec le coach avant de donner mon accord, il m’a dit que les plus performants joueront. Dans une équipe, il faut de la concurrence saine. C’est le seul moyen de tirer tout le monde vers le haut. Personne ne s’en plaint. On est tous contents d’avoir un effectif plus riche. »

D’ici à dimanche et au déplacement au Parc-OL, l’ex-Cottager, qui affiche 26 matches en Premier League, va donc essayer de prouver à Stéphan qu’il peut compter sur lui.

Clin d’œil de l’histoire, c’est à Lyon qu’il avait disputé son dernier match de Ligue 1 avant de filer à l’anglaise, en mai 2018. Sous les ordres de Lucien Favre, au poste de latéral gauche que le technicien suisse lui avait assigné à Nice, “Max” avait subi la loi de Memphis Depay, auteur d’un triplé en clôture du championnat (3-2).

« Ce sont toujours de bons matches à jouer »
Si l’international oranje tente désormais d’illuminer les nuits du Camp Nou, Maxime Le Marchand s’attend à une soirée agitée. « On connaît l’intensité et le rythme que peuvent mettre les Lyonnais chez eux », dit-il. « Même s’ils ont changé beaucoup de choses à l’intersaison, ça reste une très bonne équipe, d’autant plus dangereuse qu’elle a connu un début de saison difficile. Mais on s’y prépare. Ce sont toujours de bons matches à jouer. »

Après le dénouement heureux de son intronisation contre Brest, Maxime Le Marchand a envie de lancer sa saison pour de bon. Quoi de mieux qu’une performance à Lyon ?
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22009
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: Maxime Le Marchand

Message par Kaniber »

dna a écrit : Maxime Le Marchand : « On en a sous le pied »
Recruté fin août, le défenseur central Maxime Le Marchand, buteur pour la première fois en Bleu le week-end passé contre Saint-Étienne, se réjouit du prometteur début de saison d’un Racing qu’il espère voir confirmer à Rennes, son club formateur.
Il est arrivé libre de Fulham et a signé deux ans fin août, avant d’être très vite intégré dans le trident défensif axial. Depuis, Maxime Le Marchand (32 ans) apporte son expérience et son calme à un Racing qui a stabilisé sa base arrière.

À l’heure d’aller défier son club formateur, Rennes, où il a passé neuf ans sans jamais jouer en pros, malgré une apparition sur le banc à Marseille lorsque Guy Lacombe entraînait le club breton, le Malouin, qui en est parti en 2009, n’éprouve aucune émotion particulière.

Maxime, ressentez-vous une certaine excitation avant cette belle affiche chez un club européen qui, forcément, évoque quelque chose pour vous ?
Oui, bien sûr, mais sans plus. Je suis plus sensible au fait de revoir ma famille. Sinon, ça reste un match comme les autres, peut-être un peu particulier, c’est vrai, parce que le Stade rennais est difficile à jouer et qu’il va falloir être prêt. J’y ai certes fait toute ma formation, mais je n’y ai pas joué en pros. Et j’ai déjà eu avec Nice l’occasion de revenir à Rennes. Donc, cet aspect émotionnel est passé pour moi.

Quel y sera l’objectif ?

De gagner (il rit) , d’être dans la continuité de ce que l’on fait, de rester dans notre philosophie et d’améliorer les points qu’on aurait pu mieux réaliser contre Saint-Étienne, notamment le coulissement du bloc qui ne se faisait pas assez rapidement.

« C’est un très bon test »

On va voir si on les a corrigés face à cette belle équipe rennaise. C’est un très bon test qui arrive au bon moment pour nous. Nous nous sentons de mieux en mieux. Chaque joueur est de plus en plus confiant dans ce système et dans son rôle.

Rennes dispose de solides arguments offensifs…
(Il enchaîne) Oui, les Rennais ont des joueurs assez percutants qui peuvent être très dangereux en un-contre-un. Ils ont des atouts offensifs à même de bouleverser un bloc adverse. À nous de nous adapter.

Vous abordez une série face à des adversaires qui naviguent à peu près dans les mêmes eaux que vous. Est-ce l’occasion de décanter un peu le classement ?
Tout à fait. On a un enchaînement de matches (à Rennes, contre Lorient, à Nantes, face à Reims, NDLR) qui peuvent être intéressants pour nous. On tirera peut-être un bilan après. On pourra alors se jauger et savoir ce que l’on veut faire dans ce championnat.

« J’ai du temps de jeu et je reprends aussi du plaisir »

Vous avez inscrit dimanche contre Saint-Étienne votre premier but avec le Racing. L’avez-vous savouré cette semaine ?
On savoure sur le moment, mais après, on se remet vite au travail. Je me suis surtout fait chambrer dans le vestiaire (sourire). C’est anecdotique.

Bien sûr que je suis content quand je marque, mais ça reste un bonus. C’est la victoire qui était importante.

Que vous inspire l’entame de saison intéressante de votre nouveau club ?

Je suis assez satisfait et je pense qu’on en a sous le pied. On peut faire encore mieux, mais c’est déjà très bien. Le groupe a envie de progresser et de toujours aller plus haut. J’espère que ça va durer et même s’améliorer.

Quel bilan personnel tirez-vous depuis votre arrivée ?

J’ai du temps de jeu. C’est ce que je recherchais en venant ici. Je voulais aussi reprendre du plaisir. Les deux choses sont réunies.
Répondre