32e CDF : Strasbourg / Montpellier - 0/2

L'actualité du Racing dans les coupes nationales
Répondre
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22011
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier le 10/02/2021 à 14h45

Message par Kaniber »

Je suis désolé, certains ont eu la chance de prouver que TL a tort de ne pas les titulariser, avec ce que j'ai vu et ben moi je dis que TL a raison , ont sans prend qu'a TL ce n'est pas lui qui est sur le terrain, la preuve,et ce n'est pas seulement aujourd'hui, à chaque fois qu'un de ses joueurs rentre sur le terrain en championnat c'est comme si le racing joue à dix ou à neuf..
Avatar du membre
fan_racing
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Messages : 9042
Enregistré le : 20 janv. 2005 15:00
Localisation : Mulhouse

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier le 10/02/2021 à 14h45

Message par fan_racing »

Pour Diallo, on peut aussi imaginer que TL l'a juste préservé en vue du match contre Metz, comme il l'a fait avec Ajorque à Lyon.

Je rejoints Kaniber sur le niveau des remplaçants habituels : c'est globalement catastrophique, malgré quelques (légères) nuances.

Si je devais faire des groupes de niveau en fonction du match de cet aprem, les groupes seraient très déséquilibrés.

Les "corrects" : Kamara, Guilbert, voire éventuellement Aholou. Kamara pour ses 3 beaux arrêts en première période, qui au final n'auront fait que retarder l'échéance. Guilbert qui a fait quelques bonnes interventions défensives et a l'air d'en vouloir, même s'il a été moins présent devant. Aholou qui a gratté des ballons et ne les a pas trop perdus ; pas super-influent sur le jeu mais d'autres étaient censés être là pour ça.

Les "moyens" : Mitrovic, Liénard, et peut-être Waris.

Mitrovic est parfois intervenu judicieusement et n'a pas fait d'erreur à proprement parler ... mais qu'est-ce qu'il est lent. Sur le premier but, Delort a le temps de lâcher la défense, d'aller au duel avec Kamara, de revenir sur ses pas pour être en meilleure position, et enfin d'ajuster Kamara. La vitesse de course de Mitro pour revenir sur Delort laisse penser qu'il a 57 ans.

Liénard a fait un travail honorable de relayeur (beaucoup de passes latérales), sauf qu'il était censé évolué en meneur. Propre dans le jeu mais pas inspiré sur ses coups-de-pied arrêtés, qu'il a presque tous loupés.

Waris a eu le mérite de proposer des solutions et de chercher à prendre la profondeur, avec très peu de résultats et souvent mal servi.

Les "calamiteux" : tous les autres. Ne souhaitant pas les accabler, je n'entre pas dans les détails, mais certains ont la palme.

Cela fait une moitié d'équipe de niveau L2 (vite fait), et une autre qui alterne entre le moyen et le potable. Complètement insuffisant pour espérer un résultat.
langsam
Préparateur physique@Staff
Préparateur physique@Staff
Messages : 1225
Enregistré le : 24 nov. 2018 23:34

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier - 0/2

Message par langsam »

Il faut arrêter avec Aholou, il " gratte " des ballons je veux bien mais on attend autre chose du " leader " à 18M2 qu'il devrait être.
Il ne sort absolument pas du lot et ce depuis qu'il est de retour. Liénard a joué en meneur, poste qu'il n'a jamais occupé mais Laurey a ses raisons. Il n'a " loupé " qu'un seul CPA sur mésentente mais on n'aura retenu que celui-là. Pour moi il a été un des moins mauvais.
Mitrovic ne pouvait rien sur le but, Delort avait deux mètres sur lui et la vitesse en plus. Quand Simakan ou Djiku font des bourdes énormes on les excuse par sympathie.
Laurey a eu tort de préserver Ajorque contre Lyon comme il a eu tort d'en faire autant avec Diallo aujourd'hui. Il faut les faire jouer ensemble en attaque.
On a l'équipe qu'on mérite et le coach avec.
Avatar du membre
Its_me
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Messages : 18944
Enregistré le : 11 févr. 2003 20:07
Localisation : Strasbourg

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier le 10/02/2021 à 14h45

Message par Its_me »

L'élimination ne me dérange pas du tout mais franchement la manière est vraiment énervante. :x
Le niveau de certains joueurs est vraiment très loin de ce qu'on est en mesure d'attendre d'eux, mention spéciale à Prcic qui joue vraiment à l'envers. Les habituels remplaçants qui étaient alignés aujourd'hui ont montré pourquoi ils étaient remplaçants. Sinon on se prend encore deux buts sur deux grosses erreurs défensives et devant on touche encore le poteau (8ème fois en 2021 !!! :help: ).
J'avais déjà pensé ça lirs du match de championnat mais ça fait mal de comparer le trio Delort, Laborde, Mollet (et encore Savanier était remplaçant) qui se trouvent les yeux fermés, avec notre attaque qui n'arrive pas à enchaîner deux passes sans repasser par derrière.

Allez, petit tour des joueurs :
Kamara : des excellents arrêts, une sortie aérienne trouée puis deux buts évitables s'il avait eu une défense attentive. Les dégagements étaient loin d'être précis aussi ... je persiste à penser qu'il est meilleur que Kawashima mais les cleansheet jouent en sa défaveur.
Carole : pas grand chose à retenir de ce match car il n'a pas franchement brillé si ce n'est par une grosse perte de balle au milieu de terrain alors qu'il est dernier défenseur
Mitrovic : le moins mauvais des défenseurs aujourd'hui et pourtant il n'a pas fait un match folichon. Se fait enfumer en première lorsqu'il tacle dans la surface et se fait contourner, et est ensuite trop loin du marquage de Delort lors du premier but.
Koné : il est passé où le roc de la saison dernière qui jouait plutôt propre et juste sans fioriture ? Le second but est pour lui.
Guilbert : mauvais match mais on va mettre ça sur le fait que ce soit son premier depuis très longtemps et son premier avec nous
Prcic : difficile de trouver un truc qui a servi à l'équipe dans son match. Même pour garder le score je ne lui ferais pas confiance.
Aholou : match très moyen. A semblé se préserver et jouer avec le frein à main. Invisible offensivement
Liénard : il doit être celui qui a le plus couru du match et touché le plus de ballon (c'est ce qu'on attendait de lui) ... mais ce qu'il en a fait était souvent à contre temps ou vers l'arrière.
Chahiri : aucun sens tactique, aucun replacement. Je me répète on n'attends pas de lui qu'il soit un joueur de futsal
Waris : que c'est faible. Les commentateurs avaient beau dire "attention à la vitesse de Waris" ... on ne l'a quasiment pas vu déborder et surtout une fois qu'il avait la balle ne savait plus trop quoi en faire
Ajorque : a tenté de peser sur le jeu mais c'est compliqué quand les autres balancent un peu les ballons loin devant n'importe comment ... et quand il déviait il n'y avait personne qui suivait

J'ai apprécié les entrées de Sissoko (qui a récupéré des ballons et mis de l'impact ... mais a toujours un manque technique pour jouer dans les 30 derniers mètres) et de Bellegarde qui a été plus dangereux en 10 minutes que Waris en 80.
Ousmane en voulait mais est clairement trop jeune (footballistiquement parlant) pour l'instant pour prétendre apparaître dans le groupe
Paraît que Siby et Saadi sont rentrée ... je ne les ai pas vus.

Dernier point qui m'a énervé au plus haut point et qui montre à quel point on a des trucs qui ne tournent pas rond chez nous, c'est le cafouillage avec l'entrée de Siby.
Il doit rentrer à la 68è mais visiblement il n'est pas prêt et du coup Saadi rentre seul. Arrêt de jeu suivant Siby veut rentrer, Prcic va vers le banc de touche pour sortir sauf que si ce changement a lieu, vu que c'est le troisième, on ne pourra plus faire rentrer personne après. Du coup les joueurs et les arbitres ne savent plus quoi faire et le jeu reprend avec Prcic qui erre sur le terrain pendant 5 minutes et les 3 derniers changement sont alors faits.


:) :) :) Kamara par défaut mais juste pour les deux énormes arrêts
:) :) Mitrovic a été lent mais vu le niveau des autres défenseurs il tire son épingle du jeu...
:) Sissoko pour l'entrée pleine d'envie et malgré les centres en chandelle au 3ème poteau
:( Waris
:( :( Koné
:( :( :( Prcic
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)
télésupporteur
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Messages : 12913
Enregistré le : 3 juin 2004 13:56
Localisation : Mont-de-Marsan - Landes

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier - 0/2

Message par télésupporteur »

défaite logique mais inquétante :!:
quelle faiblesse du milieu liénard prcic face au seul mollet, puis savanier
un ajorque qui me semble hors du coup depuis quelques matches
heureusement que les trois derniers sont loin, mais pas encore assez, avec un nantes et un sainté pas trop rassurants
Matt67
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff
Messages : 1774
Enregistré le : 7 janv. 2018 17:46

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier le 10/02/2021 à 14h45

Message par Matt67 »

PoY a écrit :Matt67 parlait d'un joueur qui va rapidement jouer ailleurs, Weissbeck a quand même passé 2 ans à Haguenau en N3 avant d'aller à Sochaux, une équipe du ventre mou de L2.
Je pensais qu'il parlait d'un joueur qui allait partir pour se retrouver dans une club de L1 et y être titulaire rapidement :oops:
Je disais juste que les jeunes qui sortent du centre et qui signe pro, peu devienne des titulaires en L1 comme Caci par exemple et qui rapidement quitte le club faute de temps de jeu comme Botella la saison passée par exemple.
Matt67
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff
Messages : 1774
Enregistré le : 7 janv. 2018 17:46

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier le 10/02/2021 à 14h45

Message par Matt67 »

Marcelus a écrit :Le Racing en 2021: 8 matchs

3 sans Mitrovic = 3 victoires et 3 clean sheets

5 avec Mitrovic = 5 matchs sans victoire et 5 sans clean sheets

CQFD ??? :pan:
La Simakan dépendance.....
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22011
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier - 0/2

Message par Kaniber »

dna a écrit :C'est déjà fini pour le Racing, battu par Montpellier (0-2)
Le Racing est éliminé de la Coupe de France dès son entrée en lice, en 32e de finale. Dominé en fin de première période par un Montpellier supérieur techniquement et collectivement, mené 1-0, il n’a pas trouvé les clés, après le repos, pour inverser la tendance. Jusqu’à céder définitivement dans les derniers instants (0-2).
Longtemps équilibrée, la première période a totalement basculé côté héraultais dans le dernier quart d’heure. Jusque-là, les intentions étaient louables des deux côtés. Mais elles ne se sont concrétisées que par une frappe cadrée sur chaque but, de la part de Wahi, 18 ans, mettant sérieusement Kamara à contribution, et de Carole, sollicitant Bertaud dans la cage visiteuse.

Le Racing aurait pu se signaler par plusieurs coups de pied arrêtés, sur lesquels ni Liénard, ni Prcic, ne se sont montrés inspirés. Montpellier, lui, faisait valoir au fil des minutes des arguments supérieurs incarnés par Mollet, Delort, Laborde et Wahi.
Le duo Mollet-Delort notamment, se trouve les yeux fermés. Juste avant la pause, les occasions se sont multipliées. Mitrovic (42e’) et Kamara (44e’), décisifs devant Laborde et Le Tallec, n’ont pu que retarder l’échéance.

Dans le temps additionnel, Andy Delort, servi par Nicolas Cozza d’une longue transversale, s’est joué de Mitrovic et Kamara, cette fois impuissants, pour ouvrir la marque en pivot.
Un nouveau poteau pour le Racing, décidément champion en la matière


Le Racing n’est ensuite jamais parvenu à emballer les débats. Bien organisé, Montpellier lui a laissé le ballon. Il a certes dominé territorialement, jusqu’à multiplier les centres, notamment de la part du nouvel arrivant Frédéric Guilbert, mais jamais avec la précision nécessaire.

Lorsque tout semblait perdu, Jeanricner Bellegarde, parmi la ribambelle des entrants, dont le jeune Abdoulaye Ousmane pour ses débuts avec les professionnels, a pourtant failli égaliser. Avec son abattage habituel, il s’est infiltré dans la surface sur la droite, a piqué jusqu’à la ligne de corner pour centrer en retrait. Un centre détourné par Salomon Sambia… sur la base du second poteau !

Un poteau de plus pour le Racing, champion en la matière cette saison. Ironie du sort, Montpellier a enfoncé le clou sur l’action suivante. Teji Savanier, sur coup franc, a trouvé le plat du pied de Petar Skuletic qui trompait Kamara de près. Il restait une bribe de match. L’affaire était pliée.

Le Racing est donc bredouille pour la cinquième fois consécutive toutes compétitions confondues. Il se déplacera à Metz dimanche le couteau sous la gorge. Tout résultat négatif le rapprocherait un peu plus de la zone dangereuse en Ligue 1.
Avatar du membre
Kaniber
Président@Directoire
Président@Directoire
Messages : 22011
Enregistré le : 8 févr. 2012 14:18
Localisation : Dorlisheim

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier - 0/2

Message par Kaniber »

dna a écrit :une froide élimination
Dans une Meinau transformée en gigantesque congélateur vide de toute substance, les Strasbourgeois ont, ce mercredi, été logiquement éliminés de la Coupe de France, dès leur entrée en 32e de finale, par des Montpelliérains maîtres de leur sujet (0-2).
C’est à peine commencé que c’est déjà fini. Le Racing va désormais pouvoir se consacrer pleinement à son opération maintien en Ligue 1, puisqu’il a disparu ce mercredi de l’unique autre compétition nationale, la Coupe de France, en chutant à domicile dès son entrée en lice face à des Montpelliérains en net regain de forme après un vilain coup de mou (0-2).

Un petit tour et puis s’en va : le club strasbourgeois n’aura même pas eu le temps de rêver à une épopée digne de celle qui lui a offert la défunte Coupe de la Ligue en 2019. Le rêve passé, il reviendra dès dimanche (15h) à la – dure – réalité du championnat lors du derby à Metz.
« On peut regretter ce premier but »

Dans une Meinau devenue glacière à ciel ouvert, il s’est brûlé les doigts à trop jouer avec le feu en fin de première période. Son défaut d’attention dans le temps additionnel lui a sans doute coûté tout ou partie du billet pour les 16es de finale. La demi-heure initiale avait pourtant été équilibrée, mais peu à peu, la supériorité technique montpelliéraine s’est imposée comme une évidence.

Seuls deux exploits de Bingourou Kamara, titularisé dans les buts strasbourgeois pour la première fois depuis l’échec contre Marseille le 6 novembre (0-1), ont retardé l’échéance.

Le premier pour détourner, de la main opposée sur une superbe détente horizontale, un missile de Delort – double buteur face au Racing le 22 novembre à la Mosson en L1 (4-3) – qui prenait le chemin de sa lucarne gauche (39e ). Le deuxième pour repousser une reprise à bout portant de Le Tallec après un centre de Cozza (44e ).

Mais alors que la pause se profilait, les joueurs de Michel Der Zakarian ont donc obtenu la juste récompense de leur plus grande maîtrise collective grâce à l’inévitable Andy Delort. Alerté en profondeur par Cozza dans le dos de Mitrovic, l’avant-centre a, après avoir donné l’impression de tergiverser, finalement ajusté le gardien alsacien d’une frappe du droit en pivot (45e +1).

« On peut regretter ce premier but, dira après coup le coach adjoint du Racing Fabien Lefèvre, porte-parole d’un Thierry Laurey suspendu et relégué en tribune. On pensait rentrer à la mi-temps avec un 0-0 et malheureusement, notre mauvais placement fait qu’on prend cher. »


Ce bref trou d’air, les Bleus vont effectivement le payer cash. D’autant qu’ils vont ensuite pécher par manque de tranchant offensif.

« Peut-être un mal pour un bien »


Malgré l’apport de sang frais dans toutes les lignes en fin de partie, avec, entre autres, la première apparition officielle chez les pros du jeune défenseur de la réserve Abdoulaye Ousmane, le portier du MHSC Dimitry Bertaud, habituelle doublure du Suisse Jonas Omlin, passera une deuxième période assez tranquille.

À une exception près : lorsque, sur un centre en retrait de Bellegarde, son défenseur Sambia détournera sur son poteau un ballon qu’il sera tout heureux de voir revenir dans ses bras (87e ).

Ce sera le dernier acte manqué des Strasbourgeois cette saison en Coupe de France. Dans la minute suivante, Petar Skuletic, entré 20 minutes plus tôt et déjà buteur dimanche contre Dijon, les assommera définitivement en se faufilant dans le dos de Koné pour tromper Kamara de près, à la réception d’un coup franc du “serial passeur” Teji Savanier, lancé en même temps que lui (88e ).

De quoi plier définitivement l’affaire pour des Montpelliérains qui n’auront jamais réellement tremblé, sinon de froid dans une Meinau polaire.

« Cette élimination est une déception, comme chaque défaite. Et ce n’est pas une bonne chose pour la dynamique, déplore “Fabi” Lefèvre. Mais comme depuis le début de saison, les mecs n’ont pas lâché. D’un autre côté, cette élimination peut être un mal pour un bien. Encore qu’on ne puisse pas vraiment dire si ça le sera parce que ça reste une défaite et qu’il va falloir rebondir. »
Pour un Racing dont le maintien en Ligue 1 est l’absolue priorité, cette précoce sortie en Coupe de France n’est peut-être pas une si mauvaise opération. Dans cette saison mal emmanchée, on se console comme on peut.
solari1
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Messages : 3429
Enregistré le : 22 sept. 2015 15:54

Re: 32e CDF : Strasbourg / Montpellier - 0/2

Message par solari1 »

Je comprendrais jamais ce fameux "mal pour un bien " quand on est éliminé d'une coupe.
C'est le genre de déclaration facile pour justifier une élimination.
Parce que non, c'est pas un mal pour un bien.
Répondre