Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 17 Nov 2019 3:10



Répondre au sujet  [ 1649 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 161, 162, 163, 164, 165  Suivante
 Le Fil Rouge 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 16999
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
le secteur offensif du Racing en souffrance La mutique attaque du Racing
Prolifique en 2018-2019, le trio offensif strasbourgeois n’a pas marqué lors des cinq premières journées de Ligue 1. Mais les mousquetaires de la 18e attaque gardent leur sang-froid avant la venue de la 3e défense, Nantes, vendredi (20h45) à la Meinau.
Thierry Laurey a lui-même abordé le sujet samedi à Paris, sitôt la cruelle défaite du Racing après une magistrale bicyclette de Neymar à la 92e (1-0). « En ce moment, on a du mal à marquer, mais on sait qu’on a les joueurs pour. Je suis satisfait d’une chose : on se crée des occasions. Je ne suis pas devin, mais j’ai bon espoir. »

Les chiffres en attestent : l’attaque strasbourgeoise, qui a souvent flambé en 2018-2019 (6e de Ligue 1, 58 buts), balbutie en ce début 2019-2020. Si elle a frappé quatre fois lors de ses deux premiers matches officiels face au Maccabi Haïfa au 2e tour préliminaire de la Ligue Europa (3-1, 1-2), elle n’a trouvé les filets qu’à six reprises au cours des neuf suivants. En Ligue 1, le Racing n’a inscrit que trois buts en cinq journées, dont deux sur coups de pied arrêtés.

Ses trois goleadors patentés, auteurs de 31 réalisations et 10 passes toutes compétitions confondues l’an passé, affichent un zéro pointé en championnat. Nuno Da Costa (8 buts, 5 passes), Ludovic Ajorque (11 buts, 3 passes) et Lebo Mothiba (12 buts, dont un en L1 avec Lille avant son arrivée en Alsace, 2 passes) n’y ont toujours pas débloqué leur compteur. Seul Ajorque a alimenté ses statistiques avec deux buts et une passe contre Haïfa. Mais sans suite lors de ses huit autres rencontres.

« Plus tu te poses des questions, moins tu marques »


L’attaque tique donc, mais le mal n’est pas tactique, à écouter les trois mousquetaires d’un secteur offensif 18e de Ligue 1, alors que le quatrième, Kevin Zohi, est out jusqu’à la mi-octobre. « À Paris, on a fait ce qu’il fallait, souligne le grand Ludovic. Le coach avait mis en place une tactique, une stratégie qui ont bien fonctionné, puisqu’on a eu des occases. On a juste manqué de réussite, moi, le premier. On sait que le travail va finir par payer et on ne s’affole pas. Si nous n’avions pas eu d’occasions, je me poserais des questions. Mais là, je suis sûr que ça va tourner. »

Rentré tardivement de vacances après la Coupe d’Afrique des Nations et peu aligné en L1 (2 titularisations), Lebo Mothiba égal à lui-même refuse de céder à la sinistrose. « Je suis tranquille avec ça (le mutisme passager des Bleus). Je ne me pose pas de questions. De toute façon, plus tu t’en poses et moins tu marques. Il arrive parfois de ne pas marquer pendant deux, trois ou quatre mois. C’est dans ces moments-là qu’il faut rester calme. Je le suis. Je n’ai pas de pression. »

Nuno Da Costa n’a pas lui non plus d’explication rationnelle, sinon ce manque de réussite qui, de façon cyclique, peut coller aux crampons des buteurs. « On ignore combien de temps ça va durer, mais on sait que lorsqu’on est attaquant, on peut être confronté à des périodes comme celle-là. Certaines sourient, d’autres, moins, autant individuellement que collectivement. En ce moment, on traverse une période sans. Il faut continuer à travailler. Les choses viendront tranquillement. »
« Le premier but est toujours le plus difficile à mettre »

À défaut d’avoir trouvé une osmose sur le terrain, le trio est raccord sur un point. « Le premier but est toujours le plus difficile à mettre, avance le Cap-Verdien, Quand marquer devient une obsession, c’est là que tu y parviens le moins. » « Une fois le premier but marqué, tu sais que ça va aller mieux et que tu vas pouvoir enchaîner, abonde son partenaire sud-africain. Si nous travaillons collectivement, ça va arriver. J’ai confiance. Ça va venir avec le temps. »

Ludo Ajorque est sur la même ligne. Offensive, forcément. « Entre nous, on ne parle pas de cette inefficacité. La saison est longue. Si on termine à dix buts chacun, personne ne se souviendra que nous n’avons pas marqué lors des cinq premières journées. »

La venue du 3e , Nantes, 3e défense avec 3 buts encaissés, vendredi (20h45) à la Meinau est peut-être l’occasion rêvée pour les attaquants du Racing de se rappeler au bon souvenir de la Ligue 1.


18 Sep 2019 10:25
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 15:39
Messages: 2729
Localisation: Saint Herblain - 44
Kaniber a écrit:
« Le premier but est toujours le plus difficile à mettre, avance le Cap-Verdien,

Mouais... Je ne suis pas convaincu. En début de saison c'était plutôt l'inverse. On marquait le premier but et on n'arrivait pas à tenir le score (Metz, Haïfa) ou on marquait vite et après on se faisait balader (Plovdiv).


18 Sep 2019 13:13
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2007 20:39
Messages: 3714
A mon avis Da Costa voulait dire "Une fois que j'aurai mis mon 1er but cette saison ce sera plus facile pour moi de marquer". Et je pense qu'il a raison.

J'espère qu'en l'absence de Zohi TL donnera sa chance à Botella.


19 Sep 2019 7:58
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 16999
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom | Les chiffres qui inquiètent Un affaissement quantifiable
Depuis sa qualification en finale de la Coupe de la Ligue le 30 janvier, le Racing tourne à moins d’un point par match en Ligue 1. Lors des neuf premières journées 2019-2020, il a notamment péché par inefficacité et marqué presque trois fois moins qu’en 2018-2019.
➤ 1. Une victoire sur ses douze derniers déplacements en L1 (contre 5 nuls et 6 défaites) : tel est le bilan, bien faiblard, du club alsacien hors de son cocon meinovien depuis son tonitruant succès à Monaco le 19 janvier (5-1). « À l’extérieur, on n’y arrive pas et on doit tirer la sonnette d’alarme, peste le milieu de terrain Dimitri Lienard. Ça fait douze ou treize déplacements. Je ne veux pas compter le dernier à Nantes la saison passée parce que c’était un match anodin (succès 1-0). Hormis Nantes, je suis incapable de dire à quand remonte notre dernière victoire à l’extérieur. Monaco en janvier ? Nous ne sommes pas le PSG, mais pas des novices non plus. Nous connaissons la Ligue 1 et devons être capables de voyager mieux que ça. »

➤ 6. C’est le nombre de buts inscrits en neuf rencontres de Ligue 1 par le Racing, 19e attaque. Tous l’ont été lors de ses cinq rendez-vous à la Meinau. L’an passé, après la 9e journée, les Bleus avaient fait trembler les filets adverses à 16 reprises.

« Un déclic pour que les choses tournent »


« Les joueurs sont sensiblement les mêmes, l’animation aussi, et pourtant, l’an dernier, on marquait à l’extérieur, constate Thierry Laurey. Il va falloir du travail et une remise en cause de tout le monde pour inverser la tendance. Un déclic pour que les choses tournent, c’est évident. On manque d’efficacité offensive, notamment à l’extérieur. Pourtant, à la Meinau, on marque. Pourquoi ça fonctionne à la maison, mais pas à l’extérieur, c’est toute la question. »

➤ 6 (bis). En 2019-2020, les Strasbourgeois ont joué six heures à l’extérieur et n’y ont toujours pas marqué. Ils sont la seule équipe de Ligue 1 à n’avoir pas inscrit le moindre but hors de ses bases, ce qui, samedi soir au stade Gaston-Gérard, a soutiré ce commentaire amer à un Dimitri Lienard aussi agacé que dépité : « Ce n’est pas possible de ne pas faire preuve de plus de révolte. On n’est pas assez… (il marque un temps d’arrêt sans trouver le bon qualificatif). Je ne sais pas quoi dire, mais il manque un truc. De tout : de la maturité, de la niaque, de la technique. Chaque chose qu’on fait, moi le premier, est tirée par les cheveux. Si on veut espérer mieux, il faut faire mieux. Il faut un déclic. C’est à nous, les joueurs, de nous prendre en main et de nous dire les choses entre adultes. Parce que sinon, ça n’ira pas. Ce que je dis va peut-être déplaire, mais il n’est pas possible de continuer comme ça, sauf à vouloir vivre une saison galère jusqu’au bout. »

➤ 23. Depuis leur démonstration en Principauté, les hommes de Thierry Laurey ont disputé 25 matches de championnat pour une maigre récolte de 23 points (4 victoires, 11 nuls, 10 défaites), soit 0,92 par journée. Un ratio qui ne dit rien de leur révolte contre Lille (de 0-1 à 1-1) ou Lyon (de 0-2 à 2-2) à la Meinau en fin d’hiver, ni du bon nul rapporté de Paris un peu plus tard (2-2), mais en dit tout de même long. « À l’extérieur cette saison, on a joué des équipes qui ne sont pas les premières venues, argumente Laurey. Jouer à Reims, Paris et Lille, ce n’est pas évident. »

Mais les chiffres sont têtus et le technicien le sait mieux que quiconque. « Le nœud du problème, c’est peut-être ce manque de détermination dans la surface pour enfoncer le clou. Parce que si on ne marque pas, on ne gagnera pas. Je n’invente rien en le disant. »


7 Oct 2019 10:53
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 16999
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Les échos du Racing Courte coupure pour les non-appelés
Les joueurs du Racing non concernés par les échéances internationales des différentes sélections ont repris l’entraînement ce mardi, trois jours après leur revers sur la pelouse de Dijon (1-0). Au programme, cette semaine, un match amical vendredi contre Nancy à Molsheim.
Sélections
Six joueurs du Racing ont été appelés sous les drapeaux durant la trêve internationale. Du côté des Français, ils sont deux en sélection.
Jean-Ricner Bellegarde a rejoint, pour la première fois, celle des Espoirs de Sylvain Ripoll qui disputent deux matches de qualification pour l’Euro-2021 : contre l’Azerbaïdjan à Calais le jeudi 10 octobre (21h) et contre la Slovaquie à Dunajska Streda le mardi 15 octobre. Mohamed Simakan est, lui, à Marbella avec l’équipe de France U20 de Bernard Diomède pour affronter la Norvège jeudi et la Suède samedi.
Parmi les quatre internationaux appelés dans leurs sélections respectives, deux sont concernés par les qualifications à l’Euro-2020 : Matz Sels avec la Belgique (qui reçoit Saint-Marin jeudi et va au Kazakhstan dimanche) et Stefan Mitrovic avec la Serbie (le lundi 14 en Lituanie, après un match amical contre le Paraguay jeudi).

Eiji Kawashima , le gardien japonais, dispute deux matches de qualification pour la Coupe du monde-2022, jeudi contre la Mongolie et au Tadjikistan le mardi 15. Enfin, le Sud-Africain Lebo Mothiba affronte le Mali dimanche en match amical avec les Bafana Bafana.
Lienard ménagé

Dimitri Lienard n’a pas participé mardi à la séance dirigée en fin d’après-midi par Fabien Lefevre, l’adjoint de Thierry Laurey. Rien de grave cependant, le milieu de terrain – qui ressentait une gêne au niveau du pubis ces derniers temps – s’est contenté de courir au chaud.
À noter que Jérémy Grimm, qui a joué avec la réserve dimanche en National 3 contre Amnéville, était également ménagé.
Caci et Zohi ont participé à la séance collective

Après Youssouf Fofana la semaine passée, le défenseur Anthony Caci et l’attaquant Kevin Zohi – qui devaient se limiterjusque là à desséances individualisées – ont participé à la séance collective concoctée mardi par Fabien Lefevre.
Vingt-deux joueurs étaient alignés. Les deux gardiens Bingourou Kamara et Louis Pelletier ont d’abord été sollicités lors d’une première partie de séance consacrée à des exercices d’adresse devant le but, de centres et d’enchaînements de passes.
Kamara et Pelletier ont ensuite lâché leurs gants pour participer, balle au pied, à l’opposition sur petits buts sans gardien qui a conclu la séance du jour.
Les joueurs s’entraîneront ce mercredi à 10h et jeudi à 10h.

Contre Nancy vendredi à Molsheim
Alors qu’ils ne retrouveront la Ligue1 que le dimanche 20 octobre à Marseille (coup d’envoi à 21h au stade Vélodrome) – un match comptant pour la 10e journée de championnat pour lequel les défenseurs centraux Stefan Mitrovic et Alexander Djiku seront suspendus –, les Racingmen ne vont pas rester inactifs. Ils affrontent en effet Nancy au Stadium de Molsheim ce vendredi à 17 heures.
Après dix journées de Ligue 2, les Nancéiens pointent à la 9e place du classement (15 pts, 3 victoires, 6 nuls, 1 défaite). Les hommes de Jean-Louis Garcia n’ont plus perdu depuis la 5e journée (3-0 à Sochaux le 23 août) et restent sur une victoire 2-1 contre Niort vendredi dernier.


9 Oct 2019 11:51
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 16999
Localisation: Dorlisheim
SO a écrit:
Les Bleus de New York
Image
Debout de gauche à droite : Florian Nguyen, Laurent Gauthier, Julien Oury, Mathias Peter, Sylvestre Gug, Julien Pecoud-Bouvet, Georges Rollins.
Accroupis : Yannick Guillemot, José Lacunza, Lambert Rollat, Laurent Van Hollemersch, Thierry Kranzer.
Manquent sur la photo : Jérémy Dole, Jérémy Daguère.
Derrière tout ça, devant aussi puisqu’il est attaquant, il y a Thierry Kranzer. Revenu depuis peu à New York occuper ses fonctions d’attaché de presse à l’Organisation des Nations Unies (ONU) après un congé sabbatique dans son Alsace natale. Thierry Kranzer est un défenseur acharné de l’identité régionale et du parler alsacien. Il milite notamment pour le développement de l’enseignement immersif de l’alsacien dans les écoles. 50 ans, ancien coéquipier de Marc Keller chez les jeunes aux SR Colmar, ceci expliquant sans doute la suite.

En 2016, avec quelques amis, sous l’égide de l’Union Alsacienne de New York, il crée le Racing Alsace New York qu’il inscrit à la « Urban Soccer League ». Un championnat trimestriel de foot à 7 qui compte huit équipes et se conclut par des play-offs. Au cœur de la Big Apple, le Racing de là-bas affronte des expatriés de tous poils, russes, croates, italiens. « Et même français », précise Thierry en rigolant.
VAINQUEUR EN MAI 2016


Une fois par semaine, la compétition est âpre. Comme à l’occasion de la première journée du Championnat d’automne, au Pier 40 Stadium à Hudson River Park où notre Racing américain a fait match nul (4-4) contre les « Olympians ». C’est la douzième participation du Racing Alsace New York à la compétition saisonnière. La première en mai 2016 s’était achevée par un succès final.
Dix Alsaciens expatriés composent l’effectif. Pas sectaires, ils ont adoubé trois Bretons, un Basque et un Catalan pour faire le nombre. Depuis peu, ils arborent fièrement les maillots offerts par Marc Keller et comptent bien y faire honneur. On peut suivre leurs exploits sur la page Facebook « RACING ALSACE NEW YORK ». La participation aux quatre championnats annuels coûte 6 000 dollars et Thierry Kranzer est à la recherche de sponsors pour soutenir l’équipe. En attendant, le Racing new-yorkais ne lâche rien. Et s’il n’est pas Champion en automne, il le sera peut-être en hiver, au printemps ou en été. Peu importe la saison finalement : à New York, on défend les couleurs alsaciennes sur les grounds comme si c’était à la Meinau.


9 Oct 2019 17:36
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 15:00
Messages: 7151
Localisation: Mulhouse
Après 9 journées et une trêve internationale à venir, on peut tranquillement faire un premier bilan.

A ce stade du championnat, mon impression est médiocre. Notons que le dernier match y est pour quelque chose. Un autre résultat qu'une défaite et cet état d'esprit horrible chez la lanterne rouge, et on aurait pu parler d'une entame de saison moyenne, voire correcte (genre 11-12/20). Hélas, cette 9e journée a confirmé nos doutes, alors qu'elle aurait pu les dissiper pour un moment.

Si on entre dans le détail : recrutement, résultat, coaching, jeu ... il y a à boire et à manger.

Les recrues d'abord : aucune n'est meilleure ou moins bonne que ce que l'on pouvait espérer d'elles, c'est juste que l'on attendait un chouia plus de monde et de références. L'absence d'une recrue offensive se fait sentir.

Djiku a le niveau pour jouer le maintien et de manière générale dans une équipe de milieu de classement. Ça tombe bien, nous avons une défense de milieu de classement, comme la saison dernière. Il semble avoir une marge de progression par rapport à Martinez, mais pas la même légitimité dans le groupe vu son antériorité. Il pourra nous tirer vers le haut comme il pourra sombrer avec les autres si la défense continue d'être livrée à elle-même.

Bellegarde est sympa, bonne prépa, débuts un peu plus compliqués mais il revient bien. Reste qu'il n'a que 21 ans et 2 saisons de L2 dans les jambes. Là où Gonçalves devenait peut-être un peu juste, lui semble encore un peu tendre.

Prcic : là c'est plus complexe, car il remplace un titulaire dont on a vu ce que nous coûtait l'absence la saison dernière. Pour l'instant il n'est pas au niveau, il va falloir qu'il monte en puissance.

Je rajoute le jeune Simakan, qui est un nouvel arrivant dans le groupe et une vraie bonne surprise. C'est ce qui me fait dire qu'on n'aura des problèmes en défense qu'à force d'avoir un milieu et une attaque trop défaillants.

Les résultats : moyen-médiocre. 9 points en 9 journées, cela fait l'équivalent de 38 points en fin de championnat, limite pour se maintenir et un peu décevant du coup. Après on en a vu d'autres ... rappelez-vous 2004-2005 et 2005-2006, avec notre première victoire respectivement à la fois 11e et à la 19e journée. Et une place finale très différente (11e et 19e). A ce stade ça ne veut pas encore dire grand-chose, ce qui est le plus embêtant c'est de n'avoir pris que 2 points contre des équipes (Metz, Monaco, Dijon) qui étaient, disons-le, mauvaises.

Le coaching : pas critiquable à mon sens jusqu'en septembre. Laurey a dû composer avec la Coupe d'Europe et a je trouve bien joué le coup à chaque fois. En privilégiant d'abord les matchs aller des différentes rencontres européennes, puis l'aller-retour contre Francfort. J'ai aussi apprécié ses turn-over récent. Quitte à perdre à l'extérieur, on était plutôt content d'avoir des joueurs frais contre Nantes et Montpellier, malgré le nombre de blessés. C'est depuis Montpellier que j'ai un doute, qui s'est encore renforcé contre Dijon : la tactique de jeu devient frileuse, nous ne jouons plus pour marquer un but que l'adversaire, mais pour en encaisser un de moins. Ce n'était pas dans notre ADN jusque là et il va falloir une prise de conscience pour qu'on se reprenne.

Le jeu : c'est sans doute l'aspect le plus critiquable depuis le début de la saison, d'où les inquiétudes légitimes. Ce n'est pas systématiquement mauvais, mais lorsque ça l'est on ne fait pas dans la demi-mesure. La 2e mi-temps contre Metz, la 1ère contre Monaco, la 2e contre Rennes et à Lille et le match contre Dijon en général ne correspondent pas à ce qu'on peut attendre d'une équipe de Ligue 1. A chaque fois cela provient d'un problème d'animation collective et de tendance à se soumettre au jeu de l'adversaire (manque de confiance ?). Inversement, on a su réaliser des mi-temps très abouties, parfois au sein du même match où l'autre mi-temps était pourrie (Metz et Monaco). Il faut s'appuyer là-dessus pour retrouver confiance, jouer plus vite et surtout se bouger le derche pour certains.


9 Oct 2019 19:29
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 16 Juin 2005 7:46
Messages: 2171
Localisation: Strasbourg
Le problème actuel vient à mon sens de 2 facteurs déterminants :

- notre système de jeu à 3 défenseurs centraux fonctionne uniquement si Lala est en forme et motivé car ce système a été bâti pour et autour de lui (ça fait peur du coup quand je me relis, de voir qu’on est dépendant d’un latéral droit...) ET avec un milieu endurant, capable de récupérer et de se projeter très vite vers l’avant (Martin, Aholou, Fofana). Martin n’a pas été remplacé et on doit donc compter sur un minot de 20 ans (fofana) de retour de blessure pour relancer la machine (ça aussi ça fait peur...). Prcic et Bellegarde sont d’excellentes recrues mais pas dans le registre de Martin. Laurey est contraint de bricoler parce que le système actuel est excessivement exigeant physiquement pour les milieux de terrain et les 2 latéraux. Or physiquement nos milieux sont à la ramasse et nos latéraux ne font pas les efforts nécessaires. Laurey a testé en cours de match le retour à 4 derrière et je suis certain qu’on va progressivement y revenir si les joueurs continuent à ne pas faire les efforts nécessaires.

- il nous manquait déjà la saison passée une pointure offensive au milieu ou sur l’aile gauche mais c’est effectivement encore plus criant aujourd’hui. On a la chance d’avoir avec Ajorque un attaquant hors du commun (a notre niveau) malheureusement il est sevré de ballons exploitables (il doit trop souvent redescendre pour chercher les balles). Soit on lui adjoint un électron libre en attaque qui pourra tourner autour de lui, soit on trouve des attaquants d’ailes capables de l’alimenter (en centres ou de faire la différence en dribble/passe). Au fait, Zemzemi aurait ce profil d’ailier gauche...


S’ajoute à cela une attaque trop juste en nombre pour pouvoir proposer d’autres options et en ce moment également trop limitée qualitativement un Mothiba hors de forme, un DaCosta sur courant alternatif (comme à son habitude), un zohi qui a mon avis a atteint son potentiel maximum...

Donnons leurs chances aux jeunes ou sortons le chéquier car ça devient urgent de créer un électrochoc chez les joueurs.


10 Oct 2019 7:33
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 16999
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Mothiba se blesse en sélection
L’attaquant sud-africain du Racing Lebo Mothiba s’est blessé lors du rassemblement avec sa sélection. Cinq autres Strasbourgeois sont encore en vadrouille. Les autres reprennent ce lundi le chemin de l’entraînement en vue du match à Marseille, dimanche (21h).
Il faut croire que ça n’est pas sa saison. Transparent avec le Racing – trois titularisations, cinq entrées en jeu, aucun but en championnat –, Lebo Mothiba espérait retrouver son efficacité avec les Bafana Bafana , sélection dont l’attaquant de 23 ans est l’un des piliers.

Rentré au pays au lendemain de la défaite à Dijon (1-0), l’ex-Lillois devait faire la paire avec Percy Tau (Club Bruges) ce dimanche à Port Elizabeth, en match amical contre le Mali. Mais dès mardi, Mothiba a dû interrompre sa séance d’entraînement, se plaignant d’une douleur à l’aine.
Mitrovic titulaire

Le nouveau sélectionneur sud-africain, Molefi Ntseki, a donc été contraint de repenser son attaque, étant donné que Tau était lui aussi forfait. Ce qui n’a pas empêché les Bafana Bafana de s’imposer (2-1).

Reste à connaître la gravité de la blessure de Mothiba, attendu en ce début de semaine à la Meinau.


Parmi les cinq autres internationaux du Racing, deux d’entre eux sont restés inactifs : jeudi, Mats Sels a été spectateur de la qualification des Belges pour l’Euro-2020 après leur balade contre Saint-Marin (9-0). Eiji Kawashima, lui, s’est assis sur le banc pour voir la victoire du Japon contre la Mongolie (5-0), en éliminatoires du Mondial-2022.
Bellegarde s’illustre

Du côté des actifs, on trouve le défenseur central Stefan Mitrovic, associé à Kolarov (AS Rome) lors de la victoire serbe en amical jeudi contre le Paraguay (1-0). De quoi gagner sa place ce lundi en Lituanie, dans un match qualificatif pour l’Euro ?

Mohamed Simakan a, lui aussi, été titularisé avec l’équipe de France des U20 au tournoi amical de Marbella, jeudi contre la Norvège (2-1) puis est resté sur le banc samedi face à la Suède (1-0), deux victoires auxquelles a aussi contribué le Strasbourgeois du Bayern, Mickaël Cuisance.

Jean-Ricner Bellegarde, enfin, a vécu sa première cape avec l’équipe de France Espoirs. Lancé à l’heure de jeu au relais du Lillois Soumaré, le milieu de terrain a délivré la balle du cinquième et dernier but au Stéphanois Nordin un quart d’heure plus tard, pour cette promenade contre l’Azerbaïdjan (5-0). Suite des “qualifs” pour l’Euro-2021 des Bleuets mardi en Slovaquie.
Laurey de retour

Opéré en début de semaine dernière d’une hernie discale, Thierry Laurey avait confié les clés du Racing à son adjoint Fabien Lefèvre, écourtant toutefois sa convalescence pour retrouver le banc lors de la deuxième mi-temps du match amical perdu contre Nancy (1-0), vendredi à Molsheim.

« Pour préparer Marseille, il sera opérationnel, je n’ai fait qu’assurer l’interim », sourit Fabien Lefèvre.


S’il n’a pas goûté au « faux rythme » sur lequel les Bleus ont évolué contre le pensionnaire lorrain de Ligue 2, le Montpelliérain a apprécié le retour des trois convalescents, Caci, Fofana et Zohi. « Déjà, ils n’ont pas rechuté, c’est le plus important quand tu reviens de blessure. On ne va pas les juger sur ces soixante minutes. Mais on attend leur retour avec impatience. »
Les Marseillais en rangs dispersés

L’OM d’André Villas-Boas a également six internationaux – Mandanda, Strootman, Sakai, Radonjic, Khaoui et l’espoir Boubacar Kamara – sur la route. En outre, le coach portugais doit composer sans son défenseur central Alvaro Gonzalez ni Florian Thauvin, le meilleur buteur marseillais des deux dernières saisons étant convalescent jusqu’à la fin de l’année à la suite d’une arthroscopie à la cheville.

Et pour la venue du Racing, dimanche (21h) en clôture de la 10e journée de Ligue 1, Dimitri Payet purgera son quatrième et dernier match de suspension pour avoir insulté l’arbitre de Marseille-Montpellier. Morgan Sanson sera aussi absent, puisqu’il a accumulé les cartons jaunes.

À noter que les Marseillais ont profité de leur dimanche pour disputer un match à huis clos contre le Cap-Vert (1-1).


14 Oct 2019 11:55
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 16999
Localisation: Dorlisheim
SO a écrit:
Produc’son, Sponsor du Racing
Produc’son devient Partenaire Label du Racing Club Strasbourg Alsace. A la fois partenaire et prestataire du Racing depuis 2012, l’entreprise, fidèle au club, franchit un cap en devenant Sponsor, soit le 3ème rang dans la hiérarchie des partenariats.

Ce partenariat s’inscrit autour de passions et de visions communes, celle du spectacle en particulier, un domaine où le club phare du football alsacien et le spécialiste dans l’organisation d’événements, installé à Hoerdt, se rejoignent forcément.

Originalité du partenariat, le nouveau sponsor du Racing parrainera la nouvelle rubrique « Playlist du joueur » qui permettra, une fois par mois, à un joueur du Racing de décrire ses goûts musicaux face caméra.

Depuis 1987, Produc’son est un acteur essentiel de la vie culturelle du Grand Est mais aussi nationale. La société alsacienne propose une offre événementielle complète : son, lumière, vidéo, régie d’exploitation, production de spectacles (concerts, festivals, tournées…), administration et communication. Un éventail complet porté par une équipe de professionnels qui mettent leurs compétences aux services des demandes les plus diverses. Sans oublier de nombreux événements d’entreprises (convention, lancements de produits…), Produc’son est impliqué dans plus de 250 événements chaque année.

Le Racing se réjouit de ce partenariat qui symbolise, une fois encore, l’ancrage régional du club autour des valeurs partagées que sont la passion, l’esprit d’équipe et l’émotion.


25 Oct 2019 18:47
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1649 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 161, 162, 163, 164, 165  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com