Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Juin 2019 14:55



Répondre au sujet  [ 140 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, 14
 Football Régional 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15862
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Carte blanche
- Serge Comtesse (ASP Vauban Strasbourg)

Image
Serge Comtesse, des projets plein la tête.« L’humain prime »
Après Pierre Schlienger, son homologue du SC Schiltigheim, c’est au tour de Serge Comtesse, président de l’ASP Vauban Strasbourg, de retour en CFA 2, de venir au parloir et de nous livrer sa carte blanche.

Au club depuis 1998, d’abord en tant que président des seniors puis président général depuis 2006, Serge Comtesse dirige l’entreprise éponyme de coiffure qu’il a créée en 1987 et qui compte quelque 500 personnes sur le groupe GSC regroupant les enseignes Serge Comtesse, SC Prestige, Self’Coiff, l’ICE SC et plus récemment Ledgenius, une nouvelle activité d’import et fabrication de Leds.
« Ça valait le coup d’attendre dix-huit ans pour vivre quelque chose d’aussi fort humainement »

Il est venu à Vauban par Pascal Droehnlé, dont il était coéquipier à Ittenheim et avec lequel il a… partagé une chambre d’hôpital pour la même opération des ligaments croisés. S’ils font désormais destin séparé, le président savoure le retour en CFA 2 après cinq saisons en DH

◗ LE BILAN DE LA SAISON. – « J’ai eu l’impression de revivre celle de la montée, l’année où je suis arrivé avec Pascal et Laurent Maennel, capitaine de l’équipe, meneur respecté sur le terrain et en dehors. Avec Cédric Kanté cette saison, on retrouve le même état d’esprit : respect, expérience… Et de la nouveauté avec la rencontre de Djamel Ferdjani, notre entraîneur. Il a trouvé les mots pour réveiller en moi la passion. Si le projet sportif est important, on a surtout travaillé sur notre rôle à tenir dans le quartier de l’Esplanade et à Strasbourg. Quand on me convainc, les choses avancent vite, voire très vite avec l’aide de la Ville (réfection du grand synthétique et du plus petit). Avec Djamel, on rigole souvent sur un truc : l’alignement des planètes, une connerie entre nous. »

◗ ATOUTS ET ATOURS. – « L’ASP Vauban ne séduisait plus. Djamel aurait réussi sans moi, j’en suis persuadé. Moi pas, sans lui. J’en suis persuadé. Mais la plus belle réussite est notre amitié. Elle ne s’est pas construite à travers des résultats, mais par l’effort et l’implication. Personne n’a l’envie de décevoir, c’est peut-être cela la nouvelle marque de fabrique du club. Et la mayonnaise a partout pris. Ça doit être ça, le vivre ensemble et la promotion des jeunes talents des quartiers, masculins comme féminins. J’en profite pour tous les féliciter et remercier de nous avoir fait confiance. Désormais, il faut continuer dans le même état esprit et s’inscrire sur le long terme. »

◗ LES MOMENTS DIFFICILES. – « On ne va pas finir meilleure attaque, ni peut être meilleure équipe de DH de France. Mais on a la meilleure défense : la forteresse Vauban est de retour (rires). Plus sérieusement, il y a cette élimination contre le Soleil Bischheim en Coupe de France et ces deux buts refusés successivement qui étaient euh… enfin, bref ! On avait tout pour faire une belle route dans cette compétition qui est un peu ma danseuse. Et puis, en Coupe d’Alsace, il y eut Hochfelden. Je suis arrivé en retard, on prend vite un but d’ex-terrestre paraît-il. On pousse et, à cause d’une panne d’électricité, on termine dans le noir, l’arbitre refusant d’arrêter la rencontre. Même contrarié, j’ai félicité nos adversaires. En rentrant chez moi, malgré la déception, je me suis dit que ce devait être ça la beauté du football. »

◗ LES BONS MOMENTS, COMME LA MONTÉE. – « Je vais vous surprendre, mais pour nous tous, on a plus vécu la montée comme une délivrance. Tout le monde était calibré et programmé pour ça. Et je le dis sans prétention. Le plus beau souvenir restera un moment d’échange dans le désert marocain, cet hiver, lors de notre stage. Autour d’un feu de camp, dans le froid, on s’est tous assis et on a parlé. Un moment unique que personne ne pourra nous prendre (ému). C’est mon meilleur souvenir de dirigeant. Ça valait le coup d’attendre dix-huit ans pour vivre quelque chose d’aussi fort humainement. Le plus drôle ? Il n’y avait pas de ballon. »
« Tout le monde doit trouver sa place au Vauban »
◗ LE RACING, LA L2, L’ALSACE. – « On se retrouve comme le Racing il y a cinq ans. Avec un président ambitieux, même destinée ? On a tous vibré à la Meinau, pour notre grand frère légitime et naturel de Strasbourg. Tant que je serai président, nous ne briguerons jamais plus que le CFA. La seule manière d’affronter le Racing, ce serait de tomber sur lui en Coupe de France. On connaît notre place et notre rôle, concilier le foot compétition et le foot-loisir pour que tout le monde trouve sa place au Vauban. Mais la montée du Racing en Ligue 2 va être intéressante pour tout le foot alsacien. Nous serons l’antichambre des jeunes qui y seront formés et nous récupérerons ceux qui ne seront pas retenus. Nous avons toujours refusé tous les partenariats proposés par les autres clubs professionnels du grand Est. Moi, je vois la vie en bleu et blanc (sourires) , elle n’est ni jaune, ni grenat, ni rouge et blanc, ni verte. C’est ma vision des choses, je suis Alsacien et mon club est strasbourgeois. »
◗ UNE SECTION DES JEUNES FATIGUÉE ? – « Si on parle classements ou représentativité actuelle de nos équipes de jeunes dans l’élite régionale, je suis obligé de répondre oui. Mais, en grattant un peu plus, on serait surpris de voir ce que nous sommes en train de mettre en place. À ma connaissance, personne n’a osé s’aventurer à proposer cette nouvelle approche à des jeunes. Innover, être précurseur, tester, c’est toute ma carrière. Ça sera long, mais tellement plus valorisant pour le club et tous les acteurs qui participeront au projet “Graines de Pierrots”.
◗ “GRAINES DE PIERROTS”. – « On ne va quand même pas se faire piquer l’idée avant de l’avoir mise en place (sourires). Ce que je peux annoncer, c’est la création de la section féminine à Vauban : les “Pierrettes” sont de retour, des pitchounettes aux seniors. Nous mettrons tout en œuvre pour qu’elles soient mieux ici que partout ailleurs. C’est quand même un peu dans mes compétences (rires). Par exemple, lors des détections des pichounettes, on a fait venir coiffeuses et maquilleuses pour embellir les petites après leur entraînement. Elles sont rentrées chez elles plus jolies après le foot qu’en arrivant. »
« La facilité n’existe pas, il faut passer des obstacles comme dans la vie »

◗ LE PROJET CLUB. – « Un club comme le nôtre se doit d’avoir d’abord une dimension sociale. Apprendre à vivre ensemble, on va au-delà du respect à avoir entre les uns et les autres. On est dans l’entraide, le partage, l’amitié et l’humilité. Le sport amateur de haut niveau nous aide, car il faut de l’effort et des sacrifices. La facilité n’existe pas, il faut passer des obstacles comme dans la vie. Et si nos gamins tombent, on leur tendra la main pour les relever. Nous sommes d’abord une école de vie. »

◗ LE RECRUTEMENT, DJAMEL FERDJANI. – « C’est un peu tôt pour donner des noms. Mais je ne vais pas la jouer à la Guy Roux. Nous n’avons pas fait tous ces efforts pour faire l’ascenseur. Notre ambition, c’est de continuer à mettre notre projet en place, vous allez être surpris par nos recrues, je suis sûr que vous ne connaissez pas la moitié des noms. On va parier sur la jeunesse, juste encadrée par quelques joueurs d’expérience. Vous penserez à cette conversation en fin de saison prochaine. Le Graal serait de s’installer un jour, confortablement et durablement, en CFA. Paradoxalement, c’est plus gérable financièrement que le CFA 2. »

◗ LE PRÉSIDENT. – « Il vous remercie de lui avoir donné la parole pour parler de ce club qui lui est cher (sourires). Le 6 juillet, nous aurons l’honneur de recevoir le Racing au stade Émile-Stahl, qui affrontera l’équipe de France des U19. C’est une affiche exceptionnelle qui clôturera les festivités de notre 95e anniversaire. Un de mes souhaits, c’est de fidéliser notre petit public de l’Esplanade. Je ne peux pas m’engager sur les résultats, mais nous continuerons à proposer du beau football. Essayez-nous le temps d’une rencontre… »


14 Juin 2016 15:12
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15862
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
FR Haguenau - Le point avec Michel Antoni - Football « Rester humbles »
À l’heure d’enchaîner une troisième saison en CFA 2, Michel Antoni, le président du FR Haguenau, préfère jouer la carte de la prudence tout en maintenant ses objectifs sur le long terme.

– Pour la troisième saison de rang, le FRH sera en CFA 2. Qu’en attendez-vous ?

– La stabilité, je ne vais pas en dire beaucoup plus. On a fait une super belle première saison, une bien moins bonne deuxième avec un effectif renforcé. On espère une stabilisation et obtenir le maintien le plus vite possible.

– Jérémy Rodriguez arrive sur le banc de touche avec Philippe Knobloch. Quel sera son rôle ?

– Celui d’entraîneur-adjoint. Il va donc travailler avec Philippe Knobloch. Il va le soulager : aujourd’hui, on ne peut pas avoir un groupe de vingt-deux joueurs et être seul. Jérémy a de l’expérience, il a quand même été professionnel. Il va nous apporter quelque chose, c’est évident. Ça va permettre à Philippe de s’occuper un peu plus de la communication.
Il faut beaucoup parler aux joueurs et expliquer les choix. Si tu veux travailler dans de bonnes conditions et s’améliorer, il faut être à deux. Nous étions l’un des seuls clubs à ne pas avoir d’adjoint en CFA 2. Il faut évoluer.

– Il y a eu pas mal de départs de joueurs cadres. Quelle en est la raison ?

– On n’en a pas gardé certains, d’autres sont partis. Certains cadres n’ont pas été à la hauteur la saison dernière, il fallait donc prendre une décision.

– Êtes-vous satisfait du recrutement ?

– En principe, on doit être satisfait du recrutement effectué, puisque tous les joueurs ont déjà évolué en CFA. On devrait avoir une équipe à la hauteur, mais tout ça va se vérifier sur le terrain. J’ai une pensée particulière pour Robin Binder qui vient de se blesser et qui sera à nouveau opéré des ligaments croisés. Il ne va pratiquement pas jouer cette saison. Je lui souhaite bon courage et j’espère qu’il reviendra dans le groupe le plus rapidement possible.
« Il ne faut pas vouloir monter trop rapidement »

– Quel est l’objectif fixé par le club ?

– Pour ma part, j’aurais envie de dire le maintien. Mais si on peut terminer dans la première moitié du tableau, ça sera très bien.

– Il y a encore peu de temps, l’objectif était de monter en CFA. Les ambitions sont-elles revues à la baisse ?

– Non, les ambitions sont les mêmes, mais on se laisse peut-être plus de temps. Il ne faut pas vouloir monter trop rapidement. L’année dernière, après une bonne première saison, la tête de certains joueurs a enflé. Et tout s’est retourné contre nous. Il faut rester humbles.

Ce n’est pas parce qu’on a une bonne équipe sur le papier qu’on est les meilleurs. Je suis prudent, l’équipe se cherche encore. Espérons qu’elle va se trouver et qu’on va gagner le premier match contre Forbach. C’est hyper important surtout qu’on ne joue pas contre un favori. Des favoris, il y en a assez ailleurs.

– Quels sont les principaux freins à la réalisation de l’objectif de monter en CFA ?

– Ce sont toujours les finances. C’est sûr que plus tu as d’argent, mieux tu peux recruter. Il faut qu’on se limite à un budget, on est en 5e division et les budgets sont déjà considérables. Même si le projet reste toujours de monter, il faut être prudent…


15 Aoû 2016 5:35
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15862
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Haguenau – Forbach (1-2)
Haguenau chute d’entrée
Haguenau tombe d’entrée contre une équipe lorraine qui aura été fidèle à ce qu’on en attendait.

Bien organisée défensivement et accrocheuse à souhait, l’USF n’a eu qu’à profiter des erreurs individuelles des joueurs de Philippe Knobloch pour empocher la mise.

« On a eu quelques bonnes opportunités en première période qu’on n’a pas su concrétiser, estimait Rachid Hayef après la rencontre. Eux, ils avaient une bonne tactique, ils faisaient le dos rond. Après, on a manqué de concentration et on a fait quelques erreurs individuelles qu’on a payé cash. »

Le début de rencontre va être clairement à l’avantage des visiteurs qui ont manqué de peu de profiter du retard au démarcage des locaux.

Dès l’entame, Babaya récupère le ballon d’un tacle rageur avant de centrer pour Abdelli qui bute sur Ebede bien placé (2e ).

Dans la foulée, une passe en retrait vers Ebede mal assurée permet à Di Maria de s’échapper, mais Koch, revenu on ne sait d’où, sauve l’affaire de justesse (5e ).

Après cette entame catastrophique, Haguenau se reprend et parvient à imposer son rythme. Joris Ursch, en bonne position, verra sa frappe contrée (13e ), Lahcen Belktati tombera sur un Cappa solide sur sa ligne (15e ), puis Mickaël Koch déviera vers le but du talon suite à un centre de Loïc Heinrich sans plus de réussite (39e ).

Le temps fort haguenovien est passé et après la pause c’est à nouveau Forbach qui revient avec les bonnes intentions. Après quelques ballons chauds, Abdelli obtient un coup-franc aux 25 mètres face au but.

Le même Abdelli détourne la frappe de Peifer juste assez pour tromper Ebede qui ne pourra qu’effleurer le ballon (0-1, 59e ).
Doublé d’Abdelli
en dix minutes

Forbach, qui jouait clairement le nul, se retrouve dans une situation idéale tandis que les Haguenoviens semblent sonnés par ce coup du sort.

Quelques minutes plus tard, une énième mauvaise relance interceptée par Abdelli permet à ce dernier de surprendre Ebede pour la deuxième fois de la soirée (0-2, 69e ).

En contre, Forbach aura quelques occasions de creuser encore l’écart et les attaques haguenoviennes manqueront de tranchant.

Suite à une faute de Tergou sur Falk dans la surface, Cyril Giesi réduira le score mais trop tard (1-2, 90e ).

« Beaucoup de nos joueurs n’ont pas joué à leur vrai niveau, pestait Jean-Luc Kleinmann (directeur sportif) après la rencontre. Il va vite falloir se reprendre avec le déplacement à Sarre-Union qui a aussi perdu sa première rencontre… »


21 Aoû 2016 5:28
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15862
Localisation: Dorlisheim
Foot National a écrit:
Un ex-gardien de Ligue 1 sur le banc
Actuel huitième de son groupe de DH Alsace, Obernai vient de nommer un nouvel entraîneur. Il s'agit d'Olivier Blondel.

Agé de 37 ans, le technicien possède une solide expérience du terrain puisqu'il a été gardien de but en Ligue 1, avec Toulouse. Formé au Havre, passé par Troyes, il tentera d'apporter son vécu à Obernai.


13 Mar 2017 19:49
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15862
Localisation: Dorlisheim
Matchs de Coupe de France
Haguenau 3 - 4 Sochaux

(après prolongation)

Haguenau (National 2 Groupe D)
45' Weissbeck
88' Giesi
90' Solvet
108' Falk Carton rouge

Sochaux (Ligue 2)

22' Robinet
58' Obadeyi
84' Sane
103' Moltenis
.
dna a écrit:

Coupe de France - 7e tour :
FR Haguenau – Sochaux (3-4 a.p)
Cruellement dingue

Mené deux fois au score, le FR Haguenau a mille fois mérité de pousser Sochaux en prolongation. Il y a cédé mais peut bomber le torse malgré l’élimination.
Propriétaire chinois, gestionnaires basques, entraîneur espagnol, 17e place en Ligue 2, ambiance morose : le FC Sochaux-Montbéliard vit des moments troubles en ce moment.

Son entrée en Coupe de France – qu’il a remportée en 1937 et 2007 – lui a rappelé un funeste souvenir de la saison dernière quand Pontarlier l’avait éliminé à ce même stade de la compétition. Le FR Haguenau était bien décidé à lui faire revivre cette même mésaventure.

Le Parc des Sports en fusion puis en éruption


Dans un premier temps, les Alsaciens subissent le jeu des gilets jaunes où sept joueurs retenus en sélection manquent à l’appel. Bur (4e ), Karim (5e ) et Fanchone (13e ) dégagent des ballons chauds.

La menace plane et le FRH n’a pas beaucoup d’espaces. Alors, les « Rouge » s’appliquent à bien défendre en attendant le bon moment. Rosenfelder trouve la première faille mais son centre est capté par Long (20e ). Puis c’est Hayef qui perce, repique et envoie une grosse frappe détournée en corner (21e ).

Le millier de spectateurs constate que le match se rééquilibre quand Sochaux ouvre le score : rush d’Obadeyi côté gauche dont le centre trouve Robinet au premier poteau (0-1, 22e ). Le FRH prend une gifle mais réagit avec une épatante séquence de vingt minutes. Solvet (27e , 28e ), Giesi (29e , 37e ), Hayef (38e , 41e , 44e ) sont dangereux. Sochaux tremble et recule. Les Haguenoviens font mouche juste avant le repos. Seul à trente mètres, Weissbeck s’avance et tire à ras de terre pour égaliser (1-1, 45e +1 ).

À la reprise, Haguenau insiste par Hayef (46e ) et Rosenfelder (48e ). Les Sochaliens sont moins fringants mais reprennent les commandes par Obadeyi, l’Anglais du FCSM, qui profite d’un loupé de Kenney pour tromper Ebede (1-2, 58e ).

Le FRH ne se résigne pas. Fanchone loupe le cadre (78e ), Solvet et Houelche sont contrés (82e ) mais Sochaux semble s’envoler grâce à Sane, bien servi par Budkivskyi qui profite d’une bourde de Falk, à nouveau sur ce fatal côté gauche (1-3, 85e ).

Et là, une forme de miracle se produit. Au terme d’un cafouillage devant le but sochalien, Solvet et Giesi arrivent en même temps sur le ballon et c’est le second nommé qui le pousse au fond (2-3, 87e ).
Moltenis place sa tête,
les espoirs s’envolent

La tribune du Parc des Sports entre alors en fusion puis en éruption quand le grand Solvet, sur un centre de Hayef, seul au second poteau, ajuste sa tête et place le ballon sous la barre (3-3, 90e+1) !

La prolongation ressemble à un cadeau sous le sapin de Noël. Bur (92e ) et Giesi (94e ) y placent les premières banderilles mais le FRH se fait piéger quand Moltenis saute le plus haut sur un corner de Nando et redonne les commandes à Sochaux (3-4, 103e ). Le dernier quart d’heure reste sur les mêmes bases. Sochaux recule encore et même si Falk voit rouge (108e ), les Haguenoviens ne capitulent pas. Houelche fait chauffer les gants de Long (109e ), Hayef trouve le mur sur coup-franc (110e ), Bur et Weissbeck se font contrer (115e ). Sochaux est proche de la rupture mais peut pousser un énorme « ouf » de soulagement au coup de sifflet final.


17 Nov 2018 18:40
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2003 10:17
Messages: 4480
Localisation: Strasbourg
CS Bourtzwiller II Vs Zillisheim II, victoire 2-1 à 8 contre 11 pendant 90 minutes et un "gardien" qui avait jamais été dans des cages de toute sa vie :shock: :shock: :lol:

--> https://www.sofoot.com/la-folle-histoir ... 67787.html

--> https://www.lalsace.fr/sport/2019/04/01 ... nche-matin

_________________
Matthieu


5 Avr 2019 10:33
Profil Site Internet
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2407
Localisation: Saint Herblain - 44
Ce qui me surprend c'est que l’entraîneur ait été autorisé à jouer.

Il avait une licence de joueur?


5 Avr 2019 10:58
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2003 10:17
Messages: 4480
Localisation: Strasbourg
Il en avait forcément une, oui.

_________________
Matthieu


5 Avr 2019 11:07
Profil Site Internet
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15862
Localisation: Dorlisheim
C'est vrai que dans ces championnats parfois ce n'est pas facile d'avoir une équipe au complet le Dimanche matin, il y en a qu'il faut même sortir du lit pour avoir aux moins 11 joueurs.


5 Avr 2019 11:16
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2004 17:17
Messages: 4792
Localisation: paris
Excellent.

Il y a bien longtemps, j'ai joué contre ces deux clubs, le dimanche matin :D

_________________
Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. S'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien


5 Avr 2019 18:29
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 140 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, 14

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com