Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 30 Oct 2020 23:55



Répondre au sujet  [ 15 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
 Sporting Schiltigheim 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 22:27
Messages: 37514
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
Un terrible Tampon !

Face à  une équipe du Tampon seulement réaliste (neuf occasions, sept buts), le Sporting Schiltigheim n'a existé qu'un quart d'heure. Puis il a sombré corps et âme. Une terrible humiliation.

SC SCHILTIGHEIM 0
USS TAMPONNAISE 7

Stade de l'Aar. Mi-temps : 0-2. - Un millier de spectateurs dont 810 payants. Arbitre : M. Moreira assisté de MM. Ocek et Yuksel (Franche-Comté). Buts : Vaz (6e'), Traoré (37e'), Songoro (58e'), Robert (68e'), Farro (71e'), Fontaine (82e') et Kaimandio (90e'+1). Avertissements : Roth (9e'), Siasia (71e'), Cuntz (72e'), Koita (84e') au Sporting ; Robert (27e'), Vidot (90e') à  l'USS Tamponnaise.
SPORTING : Wolff - Gluck, Colling, Cuntz, Roth (Matundo, 61e') - Riehl - Ayvaz (Sonrel, 46e'), Boughardayan (Spiewak, 75e'), Heitz - Koita, Siasia.
USS TAMPONNAISE : Ledoyen - Kaimandio, Songoro, Gauliris, Payet, Rabarivony - Vaz, Condasamy (Bénard, 77e'), Farro - Robert (Fontaine, 77e'), Traoré (Vidot, 81e').

« Petite fleur fanée, petite fleur aimée ». Elle est jolie, la chanson réunionnaise, reprise en choeur par quelque 500 supporters du Tampon, accourus de toute la Métropole, alors que les joueurs de Jean-Pierre Bade mènent 5 à  0 grâce à  ce somptueux coup franc pleine lucarne gauche de Farro (71e'). Pas sûr que cette douce et émouvante mélodie soit arrivée aux oreilles d'un José Guerra, terrassé sur son banc de touche.

« Je me donne 48 heures de réflexion. Je suis dégoûté, je suis fatigué »

Un banc de touche dont il se lèvera uniquement les lampions de la fête éteints, une bonne demi-heure après le dernier coup de sifflet de M. Moreira. « J'ai eu un déplacement difficile tant l'équipe du Tampon était soutenue, arrive-t-il d'abord à  sourire. Je me sens trahi. Allez voir dans le vestiaire et les notes que j'y ai affichées, nous n'avons respecté aucune consigne. J'ai honte pour mes joueurs, j'ai honte pour moi. J'espère qu'ils ont les mêmes sentiments que moi. Je suis dégoûté, fatigué. J'assume cette défaite en souhaitant ne pas être seul à  le faire. » Un peu plus tard, il dira qu'il « se donne 48 heures de réflexion pour prendre une décision », qu'il a du mal à  se reconnaître dans ce groupe. « C'est peut-être le moment de dire stop. On verra. Maintenant, ma tête est tournée vers le championnat... si je suis encore sur le banc à  Besançon », termine l'entraineur schilikois. C'est certain, il y avait plus d'une classe d'écart entre les deux équipes. D'un côté, celle appliquée du Tampon avec un Farro étincelant (quatre passes décisives, un but), un Vaz omniprésent, des attaquants efficaces et un Rabarivony pas si vieux que ça. Sans oublier un gardien de but (Ledoyen) qui repousse ce penalty de Galip Ayvaz alors que son équipe ne menait que d'un but (16e'). « C'est le tournant du match. Après, tout nous a souri », dira un Jean-Pierre Bade très diplomatique. « C'est superbe, sourit Franck Rabarivony. On pourrait être en vacances aujourd'hui, c'est un bonheur de ne pas l'être. »

« J'ai honte de moi »

De l'autre côté donc, une équipe de gamins, fantomatique, sans cette rage qui fait les (belles) aventures. Une équipe qui a trop facilement et trop rapidement endossé son maillot de victime désignée. Et oublié que le maillot qu'elle porte est tout sauf un tricot de corps. « On a été en dessous de tout, explique un Edson Siasia très marqué. J'ai mal pour le coach, j'ai honte de moi. On s'est mentis à  nous-mêmes. Si je pouvais me mettre des claques, je me les mettrais. » Dans le jargon du rugby, on parle de tampon quand on prend un autobus (un joueur) en pleine face. Comme le dit Edson Siasia, « l'équipe est tombée à  genoux. » Aura-t-elle la force de se relever en championnat ?

Jean-Christophe Pasqua

Un départ de Guerra serait quand meme un sacré tournant dans le club de Schilik ...


27 Nov 2006 8:43
Profil Site Internet
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005 15:52
Messages: 12122
Localisation: expatrié à Los Angeles ...
Message 
ça serait surtout injuste pour un seul match manqué !

Sinon faut lui dire à  Siassia qu'il peut s'en mettre à  lui même des baffes ça marche très bien :lol:

_________________
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" Nietzsche.
Image


27 Nov 2006 9:33
Profil
Espoir@Pro
Espoir@Pro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Avr 2006 11:35
Messages: 241
Localisation: Schiltigheim
Message 
C'est dans ces moments là  que j'ai honte de vivre à  Schilick... :? Nan faut relativiser, même si 7 buts dans la face ça fait mal ! On s'est pris un gros coup de chaud comme on dit.. Allez les gars on se ressaisit et on prend la vie du bon côté ( ou du bon quinté comme au PMU,,ah ah je suis marrant... :roll: )

Et sinon je vois un ancien Auxerrois dans l'équipe Réunionnaise, ce monsieur Rabarivony qui nous fait là  une belle reconversion... :D Ca montre également que ce malgache d'origine a trouvé en son voisin réunionnais un prétexte pour poursuivre le foot ;)

_________________
Métier : humoriste


27 Nov 2006 11:13
Profil Site Internet
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juin 2004 9:03
Messages: 3217
Localisation: strasbourg
Message 
dur dur le 7-0.. mais bon de la a avoir honte d'habiter schilick ;)
en 2003 plein de personne aurait aimé y habiter :lol: on fera mieux l'an prochain ;)


27 Nov 2006 18:10
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 7 Juin 2004 20:45
Messages: 10735
Localisation: Illkirch
Message 
Citation:
Après la lourde défaite concédée face au Tampon (0-7) en Coupe de France, José Guerra, l'entraîneur du Sporting Schiltigheim, se donnait « 48 heures de réflexion » quant à  la suite à  donner à  son expérience sur le banc de touche.
Hier soir, au sortir d'une discussion avec Roland Weller, son président, René Kuntz et Christian Deleau, deux des dirigeants majeurs du club, la confiance lui a été maintenue. « J'avais besoin de parler, d'avoir l'adhésion de mes joueurs et de mes dirigeants, dit José Guerra. Lundi soir, mes joueurs m'ont soutenu à  l'unanimité. Ce soir (hier), je me suis expliqué avec mes dirigeants. On continue ensemble l'opération maintien. » Même si l'entraîneur du Sporting n'a pas voulu infirmer ou confirmer l'information, la piste de Martin Djetou, l'ancien international français formé au Racing déjà  contacté en début de saison, aurait été relancée.

_________________
C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches. Victor Hugo

Être riche, c'est avoir suffisamment de nourriture pour toute l'année Paysan Népalais

Tout ce qu'ils veulent c'est une France qui ferme sa gueule Dub Inc


29 Nov 2006 11:55
Profil Site Internet
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Juin 2004 9:03
Messages: 3217
Localisation: strasbourg
Message 
bonne nouvelle qu'il reste :D


29 Nov 2006 11:56
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 22:27
Messages: 37514
Localisation: Strasbourg
Message 
Citation:
Sonrel enfin d'attaque

Il est passé du jaune au vert l'été dernier. Mais si Cédric Sonrel était efficace la saison passée avec Vauban (huit buts), il ne l'est pas encore avec le Sporting (une seule réalisation).

Image

C'est un passionné, un vrai. « Il a un super état d'esprit », note à  son sujet José Guerra. Donc, Cédric Sonrel, 25 ans, milieu de terrain passé par les clubs d'Entzheim et de Vauban avant de rejoindre le Sporting l'été dernier, est un fou de foot. « Même quand je suis au boulot - il s'occupe de la gestion des stocks des zones de restauration de l'aéroport d'Entzheim -, il m'arrive de penser déjà  à  ce que nous allons faire le soir à  l'entraînement », avoue-t-il dans un sourire. Alors parfois, ses oreilles sifflent à  entendre certains propos. « On dit que nous jouons pour l'argent. On oublie que nous avons trois séances hebdomadaires, que nos week-end sont bloqués pour le foot. Quand je jouais à  Vauban, il m'arrivait de me déplacer avec l'équipe première le samedi sans jouer et de renforcer l'équipe réserve le lendemain. C'est comme ça, il n'y a pas à  râler. C'est la règle du jeu quand tu aspires à  jouer à  un certain niveau. Ça fait partie de ma passion. »

« Quant t'arrives dans un club, c'est à  toi d'aller vers les autres »

Cédric Sonrel avoue plutôt sa « chance de pouvoir jouer en CFA », en accepte les contraintes facilement. « Tu joues régulièrement contre des réserves professionnelles face à  des joueurs qui n'ont que le foot dans leur vie. Tu te dois de leur ressembler le plus possible tout en ayant un boulot. » Donc pour lui, pas question de se nourrir n'importe comment, de sortir faire la fête plus que de raison. « On a une hygiène de vie à  respecter. Autrement, il vaut mieux tout arrêter. Moi, j'ai envie de jouer le plus longtemps possible au niveau le plus élevé possible », reprend Cédric Sonrel. Après un départ mouvementé et mal compris de Vauban (il y jouait depuis l'âge de 16 ans), il s'est adapté sans mal chez « le frère ennemi » du Sporting. « Quand tu arrives quelque part, c'est à  toi d'aller vers les autres. Je n'ai aucun mal à  le faire. C'est dans mon caractère. En plus, même si mes coéquipiers d'aujourd'hui étaient mes adversaires, je les respectais. » Et si, sur le terrain, sur son côté gauche, ses premières prestations ont été encourageantes et même bonnes, il a eu du mal ces deux derniers mois. « Je n'apporte pas ce que je pourrais apporter. Physiquement, j'ai un peu sombré. La trêve m'a fait du bien », concède Cédric Sonrel.

Un autre positionnement ?

L'autre souci, c'est son positionnement. « Je n'ai pas encore réussi à  trouver sa place et à  l'utiliser idéalement », reconnaît d'ailleurs José Guerra. « C'est vrai que je pense trop à  défendre et que je n'ai pas l'énergie pour remonter les ballons comme je le souhaiterais. J'aime courir partout, orienter le jeu, toucher la balle, être en soutien des attaquants. » Ses soucis pourraient être résolus (ceux de José Guerra aussi) avec l'arrivée de Martin Djetou comme libero du milieu de terrain. « Evoluer à  côté de quelqu'un comme lui est d'abord un privilège. Il va nous apporter beaucoup. Et, personnellement, son arrivée va me permettre de me libérer. Je vais pouvoir jouer plus haut. » Il sait aussi que pour éviter au Sporting la relégation en CFA 2, il faudra à  ses joueurs en faire plus, comme gagner à  domicile dès ce samedi face à  Levallois. « On se doit de réagir. Nous avons des qualités, mais il faut savoir se remettre en question. C'est un travail sur nous-mêmes qu'il faut accomplir. Et nous devons tous nous mettre dans la tête que nous démarrons un nouveau championnat. » Demain, Cédric Sonrel enfilera son maillot vert. Un peu plus d'attaque que depuis longtemps.

Jean-Christophe Pasqua

Excellent, j'etais au lycée avec ca gars :D


12 Jan 2007 9:23
Profil Site Internet
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 5 Jan 2003 13:32
Messages: 11116
Localisation: Montbéliard
Message 
Moi j'ai joué avec son frangin à  Entzheim...

_________________
Je refuse d'admettre que l'humanité soit si tragiquement vouée à la nuit privée d'étoiles du racisme et de la guerre, que l'aube brillante de la paix et de la fraternité ne puisse jamais poindre.


12 Jan 2007 13:41
Profil
Professionnel@Pro
Professionnel@Pro

Inscription: 12 Jan 2007 13:28
Messages: 467
Localisation: Strasbourg
Message 
Belle victoire de Schilik contre Levallois ce samedi, ils étaient menés 0-1 à  la mi-temps, score final 5-1 avec 4 buts de Sia-Sia...plutot pas mal ce joueur, bon il peut dire merci au gardien adverse aussi sur qq buts... :bravo:


14 Jan 2007 23:34
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 22:27
Messages: 37514
Localisation: Strasbourg
Message 
Citation:
M. Pokora et Obraniak dimanche à  Schiltigheim

Le chanteur M. Pokora et le milieu de terrain lillois (L1) Ludovic Obraniak joueront, dimanche (15) au stade de l'Aar à  Schiltigheim, un match au profit de Sara, une fillette de cinq ans atteinte de la trisomie 18. Le prix des billets est fixé à  5 euros. Tous les bénéfices de cette rencontre à  laquelle participeront, entre autres, José Guéra, l'entraîneur de Schiltigheim, et Alexander Vencel, entraîneur des gardiens du RC Strasbourg, seront versés à  l'association « Aidons Sara ».

_________________
L'histoire est en marche ...


7 Sep 2007 11:27
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 15 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com