Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Fév 2020 5:07



Répondre au sujet  [ 46 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 32e CDF : Le Portel / Strasbourg - 1/4 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 20:22
Messages: 13244
Localisation: Madrid
solari1 a écrit:
Au contraire, il faut reprendre le rythme de la compétition.


Exact, c'est un match de reprise ici, pas un match intercalé entre 2 journées de championnat.


4 Jan 2020 12:27
Profil Site Internet
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17674
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Transformer la première virée en balade de santé
Grand favori du 32e de finale de Coupe de France, ce samedi (15h) à Calais, le Racing voudra faire respecter la hiérarchie face au Portel, petite équipe qui lui rend quatre divisions. Aux Strasbourgeois d’être suffisamment sérieux pour éviter une humiliation.


Il faudrait toujours rester sur ses gardes, quand on débarque dans le coin de Calais pour y disputer un match de Coupe de France. L’air y est particulier, l’ambiance spéciale, l’atmosphère étrange.

Alors, certes, l’incroyable CRUFC, finaliste de l’épreuve en 2000 – après avoir écarté le Racing en quarts (lire ci-dessous) – puis encore arrivé aux portes du dernier carré six ans plus tard, est retourné à l’état de poussière, dispersé par les vents contraires du littoral et surtout liquidé par une gestion désastreuse en 2017.

De cette formidable épopée, il reste un fort joli stade éponyme de 12 000 places qui sonne habituellement le creux mais que le peuple portelois va transformer en chaudron ce samedi, en l’occupant pour moitié, à une demi-heure de route de chez lui.

« Si les joueurs du Portel sont là, c’est qu’ils le méritent »


La petite ville mitoyenne de Boulogne-sur-Mer ne compte peut-être que 9 000 âmes, mais elle déborde de passion et peut compter sur le soutien de toute une région. Car dans le Pas-de-Calais et le Nord voisin, les habituels gros bras – Lens, Boulogne, Dunkerque, Valenciennes – ont déjà rendu les armes.

Il ne reste donc que le Stade Portelois, club qui a fini l’année sur un cinglant revers (5-2) contre la réserve valenciennoise et ferme la marche de sa poule de National 3 – la cinquième division hexagonale, là où joue aussi la réserve du Racing – avec deux petits succès au compteur.

Pour compliquer la tâche du coach local Vincent Ehouman, trois habituels titulaires manquent à l’appel : le défenseur Delpierre, le milieu Maxime Rochoy (suspendus) et le meilleur buteur Hallé (blessé).

Pour un Racing qui a enchaîné en décembre quatre succès – trois en championnat, un en Coupe de la Ligue –, cette petite virée sur la Côte d’Opale ne doit a priori s’apparenter qu’à une simple formalité.

« On ne peut pas se cacher, nous sommes favoris, à nous d’imposer notre façon de jouer », dit Thierry Laurey.


Mais l’entraîneur du Racing sait aussi que la légende de la Coupe se délecte de tous ces prétentieux qui pensaient arriver à bon port sans même avoir eu à se mouiller.

« Ce premier match de l’année peut être une aubaine ou un piège, les deux sont possibles, prévient-il. Si on le prend par-dessus la jambe, ça va être très compliqué. Mais nous avons toujours eu beaucoup de respect pour nos adversaires, et ce quelle que soit la hiérarchie. Si les joueurs du Portel sont là, c’est qu’ils le méritent. Pour un club de National 3, se retrouver en 32e de finale, c’est tout sauf anecdotique. On va être attendu. Sur un match, tout peut arriver. Une équipe est capable de se sublimer. »

Les Portelois, qui ont franchi le cap du 8e tour à Senlis en finissant la rencontre à neuf contre onze (0-1), en sont le parfait exemple. « Pour avoir longtemps évolué dans le monde amateur, je connais la qualité de ces équipes, formées par des joueurs passés dans des centres de formation, ajoute le milieu de terrain strasbourgeois Benjamin Corgnet. Les exploits se répètent tous les ans et ne sont pas toujours illogiques. On sait tous quelle sera leur motivation. Si on en est conscient, c’est déjà une bonne chose. »

Alors, même sans Thomasson (suspendu) ni quelques cadres laissés au repos (Mitrovic, Fofana) ou blessés (Simakan, Mothiba, Da Costa), ce Racing largement remanié ne tient pas « à faire la une des journaux », selon Corgnet, en contribuant à l’exploit des “petits”.

« Faire le travail pour que la hiérarchie soit respectée »


« Comme on veut réaliser un beau parcours dans une des deux coupes (de France ou de la Ligue) , on va essayer de ne pas griller un joker d’entrée de jeu, complète Thierry Laurey. Le leitmotiv des premiers tours, c’est de faire le travail pour que la hiérarchie soit respectée. Parfois, ça se fait dans la douleur. Peu importe, il faut faire le travail… »

Avant d’aborder un quart de finale de Coupe de la Ligue autrement plus relevé, mardi (21h) à Reims, puis un voyage toujours difficile en terre messine, samedi prochain (20h) en championnat, mieux vaut se montrer appliqué et sérieux. Dans le coin de Calais, c’est une question de survie.


4 Jan 2020 12:52
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17674
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom | Le Racing en Coupe de France Dix-huit ans de malheurs
Depuis l’édition 2001 et sa troisième victoire en Coupe de France, le Racing n’a plus guère brillé dans la compétition. Retour sur dix-huit ans de malheurs.


Dans l’album-souvenirs du Racing, la photo commence doucement à jaunir. En tribune d’honneur du Stade de France, on y voit le capitaine Corentin Martins brandir le trophée devant feu le président Jacques Chirac, hilare.

Certes, le cliché n’a pas encore le ton sépia des deux précédents pris en pareille occasion (1951, 1966) et qui fait du club strasbourgeois un triple vainqueur de la Coupe de France, au même titre que Nantes, Nice et le tenant du trophée, Rennes. Si on est encore très loin du record en la matière, détenu par le PSG et ses douze succès, ça commence quand même à compter…

Sauf que depuis ce fameux 26 mai 2001 et le dernier penalty inscrit par le gardien de poids José Luis Chilavert contre Amiens (0-0 a.p., 5-4 tab), il ne s’est plus rien produit d’enthousiasmant.

Calais, Bourg-Péronnas, Lyon-la-Duchère et Chambly comme stations du chemin de croix

En dix-huit éditions disputées entre-temps, les Bleus ont même souvent pris la porte de façon prématurée contre plus petits qu’eux, provoquant sarcasmes et railleries des supporters.

Certes, dans cet intervalle, le Racing ne comptait parmi les “gros” de Ligue 1 que durant sept saisons, l’éclipse post-liquidation judiciaire – de 2011 à 2016, jusqu’au retour dans le monde professionnel – minorant ses chances dans la compétition. Il n’empêche, quelques gadins mémorables jalonnent son parcours.

Les plus anciens suiveurs se souviennent sans doute de ce premier dérapage lors de la campagne qui précédait le sacre de 2001, quand la troupe de Claude Leroy a eu la riche idée de se faire sortir par Calais en quarts de finale (2-1). Mais cette année-là, les Schille, Hogard, Becque, Dutitre et autres amateurs éclairés de niveau CFA (actuel National 2, soit le 4e niveau hexagonal) avaient passionné la France du ballon rond en se hissant jusqu’en finale, perdue contre Nantes.

Dès janvier 2003, les hommes d’Ivan Hasek ont encore alimenté la chronique des miracles de la coupe en se faisant éliminer dès leur entrée en lice sur la pelouse de Bourg-Péronnas (1-0), autre pensionnaire de CFA.

Une division que fréquentait également l’équipe de Lyon-la-Duchère quand elle a assombri le début d’année 2006 de Jacky Duguépéroux, en passant le cap des 16es de finale face à des Strasbourgeois amorphes, vaincus aux penalties (0-0 a.p., 5-4 tab).

À la Meinau aussi, on a connu de tristes soirées. Parmi les éditions les plus sombres, on évoquera celle de 2009 : le Racing de Jean-Marc Furlan, alors en Ligue 2, avait été sorti dès le 8e tour par Sedan (2-4) devant… 2 000 spectateurs !

À l’époque contemporaine, sous la houlette de Thierry Laurey, la Coupe de France a retrouvé un certain attrait, sans pour autant laisser le temps aux foules de s’enthousiasmer.

Dès la première saison, en Ligue 2 (2016/17), son équipe a franchi quatre tours mais a échoué en 8e de finale, sur le terrain d’un plus petit, l’US Avranches de Damien Ott (1-1 a.p., 6-5 tab). La saison suivante, c’est une autre formation de National, Chambly, qui lui a refermé les portes du dernier carré (voir encadré).

L’an dernier, enfin, l’ogre parisien a logiquement mis un terme au mini-parcours alsacien en 16e de finale (2-0). Mais la Coupe de la Ligue a amplement suffi au bonheur des supporters.

Le cru 2020 va-t-il permettre de figer à dix-huit les années de malheurs du Racing dans la compétition ? Début de réponse ce samedi dans le Pas-de-Calais…


4 Jan 2020 12:56
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17674
Localisation: Dorlisheim
solari1 a écrit:
En général les gardiens remplaçants jouent en coupe de la ligue et pas en coupe de France.

L'année prochaine il ni aura plus de CDL, ils vont le faire jouer quand ?.


4 Jan 2020 13:26
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 21:26
Messages: 10816
Localisation: Longjumeau
Stan a écrit:
solari1 a écrit:
Au contraire, il faut reprendre le rythme de la compétition.


Exact, c'est un match de reprise ici, pas un match intercalé entre 2 journées de championnat.

Je ne vois pas le problème, le match de championnat se jouera à Metz, ce n'est pas comme s'il y avait besoin d'un match de reprise avant...


4 Jan 2020 13:45
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 20:22
Messages: 13244
Localisation: Madrid
Je ne suis pas spécialiste mais à mon avis après une longue pause, un prépa physique dirait qu'il vaut mieux avoir quelques minutes dans les jambes en compétition (donc à haute intensité), avant d'aborder un match important comme celui de Metz. Pour retrouver le rythme justement. C'est tout du moins ce que j'ai toujours entendu, et ça paraît assez logique quand on y pense.

Bien sûr il y a du bon et du moins bon parce que si nos jeunes et nos remplaçants ne jouent pas ce match ils ne joueront jamais.

Et perso j'aurais mis Kamara dans tous les cas.


4 Jan 2020 14:26
Profil Site Internet
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 15:00
Messages: 7314
Localisation: Mulhouse
La composition finale :

Sels

Aaneba - Koné - Ndour - Carole

Bellegarde - Grimm - Liénard

Corgnet

Lebeau - Zohi

Remplaçants : Kamara, Djiku, Caci, Lala, Sissoko, Zemzemi, Ajorque.


4 Jan 2020 14:33
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 20:22
Messages: 13244
Localisation: Madrid
En gros l'équipe B, sauf Liénard, Koné et Sels.. Bon match !


4 Jan 2020 14:36
Profil Site Internet
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 21:26
Messages: 10816
Localisation: Longjumeau
Du coup j'aurais mis Kamara :!:
Peut-être rentrera-t-il à la mi-temps si le Racing mène largement :idea:


4 Jan 2020 15:04
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2004 0:21
Messages: 14813
But de Corgnet, ca démarre bien, les adversaires vont devoir se découvrir un minimum ...


4 Jan 2020 15:08
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 46 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com