Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 17 Juil 2018 21:26



Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 88 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9
 1/4 de Finale CDF: Chambly / Strasbourg - 1/0 
Auteur Message
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2007 21:39
Messages: 3376
La faiblesse du niveau de jeu hier soir me pousse quand même à m'interroger sur la motivation des Bleus. En 1ère MT, malgré une domination écrasante, ils n'ont jamais passé la 4e vitesse (ni même la 3e)... En 2e MT ils ont affiché une passivité stupéfiante. Pas de jus, pas d'idées, 45 mn d'improvisation totale.

Comme dit baskath, la perspective de se taper le PSG (ou l'OM, ou l'OL) au tour suivant stimule probablement plus les clubs de National que ceux de L1.


1 Mar 2018 20:40
Profil
Stagiaire@Pro
Stagiaire@Pro

Inscription: 18 Sep 2016 21:32
Messages: 173
Si tu n'es pas stimuler pour jouer une demi-finale de coupe de France, il faut changer de métier.
Ce qui s'est passer hier à Beauvais est absolument impardonnable. A la place de Keller, zero salaire pour le mois, y compris le staff.
Dejà la composition folklorique de Laurey, 3 milieux défensifs contre un club de national, sur un terrain neutre en plus. Lalla, je ne sais toujours pas quel fut son rôle .
Laurey devait être satisfait de la prestation des joueurs, avec un premier remplacement à la 81' minute......
Dans ma tête (ancienne ) , Martinez est un stoppeur, Salmier aussi, moi j'aurais mis Kone-Martinez. On est pas l'armée du salut, combien de buts doit on encore accepter où Salmier est fautif?
Mais beaucoup plus grave est le manque d'envie et la nonchalance des joueurs. Personne d'entre eux sur le terrain n'a jamais fait une finale, encore moins une demi.
L'équipe ne mérite pas le public de la Meinau tout simplement .
En attendant, pour aviver les regrets, pour les supporters, pas pour les joueurs car eux ils s'en foutent, on aurait jouer les
Herbiers. Bon, avec les starlettes qu'on a, ils auraient été capable de perdre en demi.
Et dimanche, cela va pas etre facile, Caen a battu Lyon et aura le vent en poupe.


2 Mar 2018 0:03
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14114
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Une Coupe sans demie
La Coupe (de France) est vide pour un Racing qui, avant-hier soir à Beauvais, n’a pas su se payer une demie face à l’avant-dernier de National, Chambly (0-1). Les Bleus devront retrouver la soif de vaincre, dimanche à Caen (15h) en Ligue 1.
Les Strasbourgeois n’ont pas traîné mercredi. Ils se sont éclipsés en toute discrétion du stade Pierre-Brisson de Beauvais, une grosse demi-heure après leur élimination sans gloire face à Chambly en quart de finale de la Coupe de France (0-1).

Eux qui n’avaient pu se soustraire aux éléments météo sur le terrain ont habilement esquivé la presse, soit en ne s’arrêtant pas en zone mixte, soit en rejoignant le bus du retour par un biais détourné, à l’abri des regards.
« C’était à nous de nous y prendre mieux »

Ce n’est pas bien grave. L’essentiel, tout le monde l’avait vu un peu plus tôt dans la soirée, sur un gazon gelé où ils avaient certes moins disjoncté que l’éclairage de l’enceinte oisienne, mais trop joué sur courant alternatif pour espérer quelque chose. Les Bleus auraient pu éteindre les velléités camblysiennes en première période. Faute de l’avoir fait, ils se sont fait allumer en seconde.

Seul à s’exprimer après cette énième sortie de route – dans l’histoire du Racing – face à un club hiérarchiquement inférieur, Thierry Laurey n’a pas cherché d’excuses. Juste avancé quelques explications. « Le terrain, c’était du béton, avec un vent dans le sens de la longueur, argumentait l’entraîneur bas-rhinois. Les conditions atmosphériques et l’état du terrain ont nivelé la différence de niveau entre les deux équipes. Mais c’est le charme de la Coupe d’avoir des conditions difficiles. Il faut faire avec. Je ne veux pas trouver d’excuses. Les conditions étaient dures pour les deux équipes. On n’a peut-être pas su élever suffisamment notre niveau de jeu quand on avait le ballon pour mettre cette équipe sur le reculoir. Les Camblysiens ont cherché à nous poser des problèmes, à aller de l’avant. S’ils ont gagné, c’est qu’ils le méritaient. Ils ont eu une occasion de marquer et l’ont saisie. Nous n’avons pas été capables de le faire, nous avons tapé le poteau, perdu des duels avec le gardien. »

C’est un fait : on ne pourra guère faire grief au coach du Racing d’avoir fanfaronné avant ce quart. Son seul tort est finalement d’avoir eu raison en prédisant un match très compliqué.

« On n’a jamais prétendu qu’on avait une équipe pour se régaler ici, répétait-il d’ailleurs après l’élimination. On n’a pas de marge contre qui que ce soit. N’oubliez pas qu’il y a un an et demi, les deux clubs étaient dans la même division. Dès qu’on est un peu moins performants, on peut être en danger contre beaucoup d’équipes, même de niveau inférieur. Avec la qualification des Herbiers contre Lens et de Chambly contre nous, je vais finir par croire que le National est de très haut niveau. »

Après cette élimination chez le 16e de National, le parcours jusqu’ici flatteur des Bleus dans cette Coupe de France 2017-2018 – qualifications contre deux clubs de Ligue 1, Dijon et Lille, mais aussi chez l’actuel leader du National Grenoble – perd naturellement de son éclat.

« C’est l’histoire de la Coupe, d’une saison, ça arrive, s’efforce de dédramatiser un Thierry Laurey déjà tourné vers un autre déplacement, bien plus important pour l’avenir de son club, dimanche à Caen. On n’avait qu’à saisir notre chance quand on a eu les occasions. C’était à nous de nous y prendre mieux. C’est aussi simple que ça. »

Lui qui appelle maintenant ses joueurs à « se concentrer sur le championnat » n’aura toutefois pas manqué de relever que le vent glacial et violent qui soufflait mercredi à Beauvais n’aura pas été, dans leurs rangs, celui de la révolte.

Il aura sûrement trouvé bizarre que dans le blizzard qu’ils avaient plein nez en deuxième période, ils n’aient que courbé l’échine, sans jamais la redresser. Encore moins après le but vainqueur de Lassana Doucouré à la 83e. Entre « des coups francs dangereux » concédés alors qu’il les avait pourtant mis en garde et sa perplexité sur le débordement d’un Anthony Soubervie passeur décisif – « je ne comprends pas comment il peut partir seul comme ça » –, Thierry Laurey a matière à s’interroger. Sachant que dans deux jours, ses ouailles devront bien davantage se sortir les tripes à Caen…


2 Mar 2018 6:39
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 9971
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
solari1 a écrit:
C'est pas la défaite en elle même qui me gêne le plus.
L'histoire démontre que ce sont des choses qui arrivent.
Après tout, Calais et Quevilly ne sont pas allés en finale en n'eliminant que des clubs de district.
C'est plus la manière qui m'a gêné.
Je veux bien lire et entendre que Laurey n'aurait pas dû faire tourner, mais, il y avait des Terrier, Lala, Saadi, Aholou, Gonçalves et autres, qui avaient largement les moyens de dominer cette équipe de Chambly.


totalement d'accord avec tout ça, et c'est bien ce qui me chagrine le plus. Au final, tout ça c'est de la responsabilité de TL.


2 Mar 2018 16:56
Profil ICQ
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 8:21
Messages: 15481
Localisation: Saujon (17)
Ce n'est pas la première fois que Laurey passe tactiquement à côté d'un match....Je pense qu'il doit rester en cas de maintien mais il va falloir penser à l'après TL d'ici un an.

_________________
Vade retro Rudi Garcia...bouh t'es moche quand tu chouines


2 Mar 2018 20:08
Profil
Aspirant@Pro
Aspirant@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 139
En cas de maintiens, il restera surement, mais à lui de bien construire son nouvel effectif qui sera bien différent de celui de cette saison.
Espérons un maintiens dès la fin Avril (après la victoire contre Nice 8) pour préparer au mieux la saison prochaine.


2 Mar 2018 23:19
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 10925
Localisation: HAGUENAU
le fait de faire plaisir à certains lui a joué un mauvais tour, il a tenté la même chose à Grenoble qui lui a réussit, mais là il s'est brulé les doigts...voir la main entière. Et quand on voit le tirage au sort je dis juste que ce n'est pas possible d'avoir raté cette unique occasion d'autant plus que le prochain tour se joue au mois d'avril sur de bons terrains :coach:


3 Mar 2018 11:27
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 6437
Localisation: Mulhouse
Sans vouloir en remettre une couche, le Racing est passé deux fois à côté de son match. Une première fois en première mi-temps, en ratant autant de grosses occasions ; une seconde fois en craquant dans la dernière demi-heure, parce qu'il n'arrive plus à mettre le pied sur le ballon. La méforme de joueurs comme Martin ou Nogueira et l'absence interminable de Corgnet commencent à peser lourd.


3 Mar 2018 15:43
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.   [ 88 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com