Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 19 Oct 2017 23:40



Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
 32ème de finale CDF : Strasbourg / Épinal - 4/2 (a.p.) 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15581
Localisation: Strasbourg
Voilà voilà... avec un peu de sérieux, ça devrait passer.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


6 Déc 2016 0:00
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12517
Localisation: Dorlisheim
En plus a la Meinau.


6 Déc 2016 6:58
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15581
Localisation: Strasbourg
Le match vient d'être fixé au samedi à 15h. Bon horaire pour un match en plein janvier.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


8 Déc 2016 20:08
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 8:21
Messages: 14277
Localisation: Saujon (17)
7-0

_________________
"Ginestet m a tuer..."


16 Déc 2016 20:56
Profil
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 1286
Localisation: Saint Herblain - 44
On parle du Racing là... Qu'ils arrivent à cadrer 7 tirs serait déjà merveilleux.


22 Déc 2016 15:27
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15581
Localisation: Strasbourg
Les places seront à 2€ pour les abonnés. :wink:
Seules les tribunes Ouest, Nord et Sud seront ouvertes.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


22 Déc 2016 15:29
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12517
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
« Entretenir la dynamique »
Le Racing retrouve le terrain samedi, face à Épinal, dans le cadre des 32es de finale de la Coupe de France. Avec un objectif : se qualifier pour « entretenir la dynamique positive », si l’on en croit Jérémy Blayac.
Après dix petits jours de coupure, le Racing a repris l’entraînement. Mais avant la reprise en Ligue 2 – le samedi 14 janvier (15h) à Amiens –, les Strasbourgeois ont un 32e de finale de Coupe de France à disputer samedi, à domicile, face à Épinal.

Jérémy Blayac, l’un des attaquants du collectif strasbourgeois, compte bien décrocher une qualification, pour lancer 2017 sur de bonnes bases…

– Comment vous sentez-vous une semaine après la reprise ?


– La coupure a fait du bien. Je suis rentré en famille (il est originaire de l’Aveyron, ndlr) et ça fait du bien. Ça permet de se ressourcer mentalement comme physiquement, même si de ce côté-là, je me sens bien.

« Il va falloir se montrer vigilant »

– Quel est l’état d’esprit du groupe en ce début d’année ?


– On a très bien fini 2016, avec quatre victoires consécutives et on revient avec beaucoup d’envie.

On est dans une dynamique hyper positive, on a le plein de confiance et on a une grosse envie de travailler. Et vu nos résultats actuels, on a l’avantage de pouvoir travailler en toute sérénité, sans pression. Tous les voyants sont au vert.

Mais il va falloir se montrer vigilant car on ne peut se permettre aucun relâchement. L’idée est de réaliser une bonne deuxième partie de saison, en championnat comme en Coupe de France.

– Vous allez reprendre la compétition avec cette Coupe de France, face à Épinal. Comment abordez-vous cette rencontre ?


– Ce sera un match de Coupe et un match de Coupe n’est jamais facile. On l’a d’ailleurs vu lors des tours précédents, face à des équipes de niveau inférieur…

En plus, c’est un match de reprise, donc il va falloir se faire un peu violence. Après, on a eu quinze jours pour bien préparer cette rencontre et on n’a coupé que dix jours, donc au niveau du rythme ça devrait aller…

– On sait que l’essentiel se joue en Ligue 2 pour le Racing cette saison. Avez-vous tout de même des objectifs en Coupe de France ?


– On aimerait aller le plus loin possible. Ce serait bien d’accueillir un gros à domicile, une Ligue 1, pour remplir le stade. Ce serait intéressant pour nous comme pour le public…

Mais d’abord, il faut se qualifier et gagner cette rencontre face à Épinal, pour démarrer de manière positive et entretenir notre bonne dynamique.

– Comment voyez-vous le début d’année côté championnat ?


– En Ligue 2, la phase retour est un championnat différent. Les mois de janvier/février vont donner le tempo et on saura début mars où on se situe. Là, on a 32 points et il nous en faut encore à peu près dix de plus pour se maintenir. On veut atteindre la barre des 42 points le plus vite possible et ensuite, on verra… Si on peut continuer à rester en haut et avoir des matches à enjeux, tant mieux…

– Quel rôle le Racing peut-il tenir dans cette Ligue 2 ?


– Jouer les arbitres ou les trouble-fête, ça peut être sympa. Si on peut continuer à être ambitieux, rester dans les places 5/6 le plus longtemps possible, ce sera bien…

Mais encore une fois, il faut d’abord prendre les points qu’il nous manque pour le maintien et ensuite on verra bien ce qu’on peut faire.

– Faire un long parcours en Coupe de France, est-ce un avantage ou un inconvénient pour le championnat selon vous ?


– Je dirais plutôt un avantage. À chaque fois que je suis allé loin en Coupe de France, j’ai fait une bonne saison.

Le seul contre-exemple, je l’ai connu à Angers. On était en tête en Ligue 2 et on avait fait un super parcours en Coupe de France, jusqu’à cette défaite en demi-finale (à Rennes 3-2, saison 2013/2014, ndlr).

Mais après cette défaite en demie, on s’était complètement écroulé en fin de saison et on avait raté la montée en Ligue 1. C’était cher payé.

– À quel genre de rencontre vous attendez-vous samedi, face à Épinal, équipe de National ?


– Il faut se méfier. C’est un match piège et il faudra le prendre par le bon bout. On a l’avantage d’être à domicile, il faut en profiter. L’idéal serait de marquer rapidement, bien entendu…


4 Jan 2017 6:28
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12517
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
« Que du plaisir »
Frédéric Marques, l’ancien attaquant des SR Colmar et du Racing, retrouve samedi après-midi une Meinau qu’il connaît bien, sous les couleurs spinaliennes. Avec une idée derrière la tête…
Il a longtemps arpenté les pelouses alsaciennes. D’abord sous le maillot vert des SR Colmar (entre 2012 et 2014), puis sous celui Ciel et Blanc du Racing (2014/2015). Alors forcément, Frédéric Marques attend avec impatience de retrouver la Meinau, samedi après-midi, dans le cadre des 32es de finale de Coupe de France.

À 31 ans, celui qui appartient au club luxembourgeois de Dudelange est actuellement prêté à Épinal et espère bien être dans le groupe pour cette rencontre.

« Une toute autre dynamique »

« Je suis parti du Racing en bons termes avec les joueurs, le staff et je suis souvent revenu à la Meinau, raconte l’attaquant originaire de Florange. Cette saison, j’ai vu Racing - Troyes, je suis même allé dans les vestiaires pour récupérer quelques maillots ».

Ceux, notamment, de Seka, Salmier et Bahoken, ses « potes » au sein de l’effectif alsacien. « J’ai déjà commencé à envoyer quelques textos à Ernest (Seka) pour le titiller, lui dire que j’allais marquer », se marre d’ailleurs Marques, toujours aussi chambreur.

Et si Épinal – actuel 17e de National – ne part pas avec les faveurs des pronostics, l’attaquant mosellan croit en l’exploit. D’abord parce que pour le SAS, c’est une tradition d’éliminer un gros par ci, un gros par là. « Le club a un long passé en Coupe de France », rappelle Frédéric Marques. Et même si l’objectif du club, à savoir rejoindre les 32es de finale pour « ne pas avoir de week-end de coupure » est atteint, personne ne cracherait sur un tour supplémentaire.

Sans oublier que l’équipe spinalienne actuelle n’est plus la même que celle de l’été dernier. « Dix-sept nouveaux joueurs sont arrivés à l’intersaison, le renouveau était total, certains sont arrivés tard et ça a mis du temps à se mettre en place », souligne “Fred”.

Mais depuis quelques semaines, les hommes de Xavier Collin ont refait surface. « La première victoire, décrochée à Sedan, a fait du bien. Et on a enfin trouvé une défense », avance l’attaquant.

Après avoir enchaîné défaite sur défaite, les Spinaliens ont atomisé Châteauroux (0-5 dans le Berry), gagner à Dunkerque (0-1) puis “gratter” un bon match nul à Concarneau (1-1), champion d’automne de National.

« On est dans une toute autre dynamique qu’en début de saison, on prend peu de buts, on enchaîne les bons résultats. On est lancé et sans ce match en retard (face à Pau, ndlr) , on pourrait être sorti de la zone rouge », poursuit encore Marques.

Bref, le Racing aurait tort de ne pas méfier de Vosgiens. Et surtout d’un Frédéric Marques bien décidé à marquer le coup pour ce qui sera probablement sa dernière visite à la Meinau crampons aux pieds. « J’ai 31 ans, je viens d’avoir un enfant (Anas, un petit garçon) , j’ai ouvert une pizzeria à Florange… Le foot reste important, ça se passe bien à Épinal, mais je commence aussi à penser à la suite », lance-t-il.

Avant d’ajouter : « Et j’appartiens toujours à Dudelange, je ne sais pas si je serai encore à Épinal à la fin du mercato. Et quoi qu’il en soit, mon avenir s’inscrit au Luxembourg. Il me reste un an de contrat et le championnat progresse bien là-bas, c’est de plus en plus intéressant d’y jouer ».

Mais avant de retrouver le Grand-Duché, il faudra donc se rendre « sans pression et aucun stress » à la Meinau. « Franchement, ce n’est que du plaisir cette rencontre. On n’a rien à perdre. Même si on ne gagne pas, les jeunes verront la Meinau. Vivre cette ambiance, c’est un truc de fou… Et puis de toute façon, on est meilleur à l’extérieur », rigole le joueur.

L’avant-centre s’est simplement promis une chose : si jamais il marque, il ne célébrera pas son but. « Par respect pour le public », lâche-t-il.

Mais pas question, non plus, de “jouer contre son camp”. « Je donne des petits conseils aux Spinaliens sur les faiblesses des uns ou des autres », raconte Frédéric Marques. Et surtout, il poursuit son impitoyable guerre psychologique par textos. « Là j’ai fini de chambrer Ernest (Seka) , je vais continuer avec Yo (Salmier) et ensuite ce sera le tour de Stef (Bahoken) », conclut-il en se marrant.


5 Jan 2017 6:46
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12517
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Regard dans le rétro
Le Racing a une histoire prestigieuse en Coupe de France, avec trois victoires à son actif. Mais ces dix dernières années, les Strasbourgeois ont eu du mal à passer le cap des 32es de finale.
Pendant longtemps, le Racing a été l’une des seules équipes françaises à avoir remporté le championnat, la Coupe de la Ligue et la Coupe de France. Mais si la Coupe de France a apporté des frissons aux supporteurs strasbourgeois par le passé, c’est moins le cas ces dernières années.

Depuis 2006/2007, le Racing n’a en effet passé qu’une fois le cap des 32es de finale. Petit regard dans le rétroviseur…

SAISON 2006/2007

Alors en Ligue 2, les hommes de Jean-Pierre Papin débutent en 32es de finale, au Gazélec d’Ajaccio, alors en CFA. Ils s’imposent 2-1 sans briller, avant de chuter, avec les honneurs, face à Lille en 16es de finale (2-3).

SAISON 2007/2008

La dernière saison du Racing en Ligue 1 (à ce jour) correspond à une piteuse élimination à domicile face à Metz (0-3), en 16es de finale. Une défaite qui faisait suite à une qualification peu glorieuse (0-0, 5-4 tab) sur le terrain de Rouen (National) au tour précédent…

SAISON 2008/2009

À nouveau en Ligue 2, le Racing atomise Sannois Saint-Gratien (CFA) au 7e tour (6-0), avant de chuter à domicile dès le 8e tour, face à Sedan, autre équipe de Ligue 2 (2-4).

SAISON 2009/2010

Toujours en Ligue 2, le Racing élimine Biesheim (7e tour), puis Thionville (8e tour), avant de s’offrir une belle affiche à la Meinau, avec la réception du Lyon de Bastos, Gomis et Lopez. Malgré une belle prestation et un but de Nicolas Fauvergue, les Alsaciens sont éliminés (1-3) et ne verront pas les 16es.

SAISON 2010/2011

De ces dix dernières saisons en Coupe de France, c’est la plus belle. Alors en National, sous les ordres de Laurent Fournier, les Alsaciens réalisent un joli parcours. Vainqueurs de Poissy en 32es de finale (1-2), les coéquipiers de Milovan Sikimic éliminent Evian, alors en Ligue 1, en 16es de finale (1-0), grâce à un but de Mathlouthi.

L’aventure s’arrêtera au stade des 8es de finale, avec une défaite sur le terrain d’Angers (2-0), alors en Ligue 2.

SAISON 2011/2012

Relégué en CFA 2, le Racing a des échéances plus importantes que la Coupe de France en cette saison 2010/2011 où il entre dans la compétition au 3e tour.

Après quelques périples en Alsace, où ils battent successivement Weyersheim, Mutzig, Duttlenheim, puis Kronenbourg, les Strasbourgeois éliminent Verdun (7e tour), puis Pontarlier (8e tour), avant de chuter à Drancy (3-3, 4-2 tab) au stade des 32es de finale.

SAISON 2012/2013

Comme en 2008/2009, Sedan est l’hôte de la Meinau pour ce 8e tour. Et comme en 2008/2009, le Racing (alors en CFA) s’incline face aux Ardennais (1-0), après avoir éliminé le Mars Bischheim, Riedisheim, Oberschaeffolsheim puis Wittenheim.

SAISON 2013/2014

Remonté en National, le Racing entre en lice au 5e tour. Après deux larges victoires à Schoenenbourg/Memmelshoffen, puis au Mars Bischheim, le Racing hérite d’un “gros”, Nancy, au 7e tour. Un but signé Brian Amofa ne suffit pas : les Nancéiens s’imposent 2-1 à la Meinau.

SAISON 2014/2015


Toujours en National, le Racing effectue un parcours honorable, avec en point d’orgue, la qualification à Sochaux, au 8e tour, grâce à un but de Ndour.

Las, les Alsaciens rateront d’un rien un deuxième exploit, en 32es de finale, sur le terrain d’Auxerre, où ils s’inclinent finalement 1-0, sur un but de… Vincent Gragnic.

SAISON 2015/2016

Après deux victoires logiques, mais sans relief (au Racing HW, puis face à Kronenbourg), les Alsaciens retournent à Sochaux au 7e tour. Mais les Sochaliens prennent leur revanche sur la saison précédente en s’imposant 2-1, après prolongation…

MANGANE FORFAIT Kader Mangane, qui souffre d’une contracture à un mollet, ne s’est pas entraîné hier. Il est d’ores et déjà forfait pour la réception d’Épinal.


6 Jan 2017 6:43
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 10125
Localisation: HAGUENAU
FM17 a écrit:
7-0


ça va être beaucoup plus difficile qu'on se l'imagine FM :lol:


6 Jan 2017 10:18
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 36 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com