Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 28 Juil 2017 21:04



Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
 7ème Tour CDF : Oberlauterbach / Strasbourg - 0/2 
Auteur Message
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2007 21:39
Messages: 2976
Localisation: Strasbourg-Paris
Score final : 0-2, buts de Blayac et Guillaume.


12 Nov 2016 16:56
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11953
Localisation: Dorlisheim
Naturellement l'essentiel était de se qualifier, mais je suis quand même déçu, je pensais à un autre score, surtout contre une dh.


12 Nov 2016 19:58
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15415
Localisation: Strasbourg
Bon ... un mach qui ressemble à beaucoup de matchs de coupe de France.
On a joué avec le frein à main sans trop forcer et en se faisant quelques frayeurs défensives, mais en face la marche était bien trop haute et comme souvent, les occasions finissent quasiment toutes hors cadre pour les amateurs.
On aurait pu corser la mise mais franchement, c'est plus par "jemenfoutisme" que par manque de talent ou je en sais quoi.

On notera tout de même que Mangane était souvent à la rue, Guillaume a presque tout foiré et les 50 centres de Dos Santos n'ont pas été dangereux.
Ah et sinon les saucisses/merguez étaient vraiment très bonnes ! 8)

Par contre, y'en a un qui m'a bien énervé, c'est l'arbitre de touche qui était devant moi. Il faisait de l'excès de zèle à tel point que je me demandais s'il ne faisait pas exprès en espérant que les joueurs réagissent. A un moment un joueur de Oberlauterbach contrôle mal sa balle, Mangane protège pour la laisser sortir tranquillement (bien 1 mètre derrière la balle) ... et l'arbitre donne la touche aux locaux. Mangane dit qu'elle est pour le Racing et là l'arbitre lui répond "celle là c'est parce que ton pote arrête pas de râler".

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


12 Nov 2016 21:14
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11953
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Sans briller, sans forcer
Le Racing s’est construit une qualification au petit trot hier, à Oberlauterbach. Après une cruelle ouverture du score, le pensionnaire de DH n’a jamais pu perturber l’organisation défensive strasbourgeoise.

L’art d’inviter avec un grand “I” a encore connu une éclatante expression hier, à Oberlauterbach. Le 7e tour de Coupe a bel et bien été la fête attendue, avant, après et, au grand soulagement de Thierry Laurey, l’entraîneur du Racing, pas pendant le match. Le favori a imposé son implacable loi pour décrocher une victoire logique, mais sans vraiment convaincre.
« On a fait le minimum et dans le minimum il y a la qualification »
« On a fait le minimum et dans le minimum, il y a la qualification, a apprécié le coach des Bleus. Je félicite l’adversaire qui a développé son jeu sans se poser de question. Je félicite mes joueurs qui ont évité de se prendre les pieds dans tapis, comme une ou deux équipes peuvent le faire à ce niveau. Après, on ne va pas sortir les cotillons non plus. »

Le Racing n’en avait pas l’envie car il s’est montré poussif pendant l’essentiel du temps. Les vaincus, eux, ont d’abord contribué à écouler le millier de sandwiches pour les plus de 2 000 spectateurs. Puis ils ont pu se lâcher au coup de sifflet final, aussi fort que s’ils avaient gagné.
En dépit des quatre niveaux d’écart dans la hiérarchie, il y a bel et bien eu match et les Strasbourgeois n’ont jamais pu baisser la garde.
Dans le frigo d’Alsace du Nord, Geyer (8e ) et surtout Martiradonna (9e ) qui, lancé par Sébastien Kraemer, a décoché une frappe du coin de la surface pas loin de transformer un rêve en réalité, ont pu faire croire à un grand jeu de chamboule tout avec la logique.
Les “Orange mécaniques”, exceptionnellement vêtus de rouge, sont mieux partis mais le Racing a réagi et la première ouverture a été la bonne. Servi par Guillaume, Gragnic a prolongé vers Blayac dont le tir de l’intérieur du droit, depuis l’entrée de la surface, a fait mouche (0-1, 14e ).

Les pros ont pris la tête. Blayac n’a pas été loin de réussir le doublé mais a trouvé le petit filet (17e ). Le reste a relevé d’une gestion (un peu trop) paisible d’une avance, à peine abandonnée sur un tir de Caci, depuis l’entrée de la surface, détourné par Schmaltz et repris par Guillaume, lui-même contré (35e ).

La première période n’a pas vraiment plu à Thierry Laurey. La deuxième a été entamée avec un peu plus de mordant et Baptiste Guillaume en a profité pour ouvrir son compteur but avec le Racing. Son tir, contré par Zeidler, a assuré le break pour les Strasbourgeois. Il s’est agi, pour le petit, de terminer un joli parcours en beauté.

Et il y a réussi. À l’heure de jeu, Steinmann s’est créé deux occasions, coup sur coup, d’une volée déclenchée du côté gauche de la surface, puis sur une tentative, côté droit dans un angle fermé, qui a contraint Bonnefoi à intervenir.
Et sur le corner, Renckert a dominé les airs mais a envoyé le ballon, de la tête, juste au-dessus de la transversale (60e , 61e ). Le coup de folie n’a pas été efficace mais a confirmé que la bande à Fabrice Muller était à sa place face au ténor du foot régional. Le tir en pivot de Blayac, sur un débordement de Guillaume, a été stoppé par Schmaltz (69e ) et le lob de Renckert, dans les arrêts de jeu, est passé au-dessus.
Le score final a relevé d’une forme de logique et peut arranger tout le monde. Oberlauterbach quitte la Coupe de France la tête haute. Le Racing a plutôt intérêt à ne pas se gargariser, alors que le retour de la Ligue 2 dans son calendrier l’envoie dans un délicat déplacement sur la pelouse de l’AC Ajaccio, vendredi.
« On a vu que quand on n’est pas à 100 %, la marge n’est pas énorme, a conclu Thierry Laurey. On aurait aimé faire tourner un peu plus mais on n’en a pas eu la possibilité. On s’en tire bien, sans bobo. Maintenant, l’objectif, c’est de se qualifier pour les 32e de finale. »
Il faut croire qu’avec la Coupe de France, l’appétit vient en mangeant. Et ce n’est pas Oberlauterbach, où tout s’est achevé autour de moult verres et de belles assiettes, qui dira le contraire.


13 Nov 2016 6:17
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11953
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
La fête, malgré tout
Les “Oranges” d’Oberlauterbach, tout de rouge vêtus hier, rêvaient d’exploit. Ils n’en ont pas été loin…

Et la rencontre s’est terminée sur ce dernier coup de sifflet de Monsieur Perreau Niel, les Strasbourgeois attendant sagement et sportivement les Oberlauterbachois de Fabrice Muller dans le couloir qui mène aux vestiaires.

Ces derniers ne rejoindront vraiment le leur que trois quarts d’heure plus tard. Il y a des traditions qui se respectent, là-haut. Comme celle du bière-schnaps d’abord (à boire avec modération), à même la pelouse. Comme celle d’aller saluer tous les supporters ensuite.

« Les Racingmen ne nous ont pas pris de haut, ils nous ont respectés », dit ainsi Jonathan Steinmann, qui rapporte à sa compagne Fiona la paire de gants de Dimiti Lienard comme trophée.

« Il est difficile de décrire les émotions que nous avons éprouvées, tant il y en avait. On a réussi à se procurer deux ou trois occasions. Eux ont su se montrer efficaces », reprend celui dont l’occasion a fait vibrer le public (61e ).

À côté de lui, il y a les yeux de Geoffrey Zeidler, l’abonné de la Meinau, qui n’en finissent plus de briller. « On sort cuit d’un match comme celui-là, mais on sort surtout fier d’avoir tout donné, dit le numéro 4 de l’USOE. Ça se joue sur des détails, mais ils nous étaient supérieurs. Ils nous ont montré qu’ils étaient de vrais professionnels. Je redeviens leurs supporters. »
« On a passé une superbe journée, et on va passer une sacrée soirée »

Quant à Joan Kraemer, qui ne s’est pas ménagé sur la pelouse, dans son rôle de milieu récupérateur, il reprend à peine son souffle pour lâcher une seule phrase. « On a passé une superbe semaine, on a passé une superbe journée, et on va passer une sacrée soirée. »

Le capitaine, Sébastien Kraemer, semble pareillement “cramé”, le maillot forcément mouillé de sueur, la sienne. « On a eu les premières occasions, on a montré de belles choses. On est quand même un peu déçu, on rêvait tous de réaliser un exploit », souffle-t-il alors qu’Olivier Muller acquiesce et prolonge ses propos.

« Le petit regret, c’est qu’on aurait aimé tenir le 0-0 plus longtemps. Les faire douter », dit l’un des joueurs emblématiques du club. Franck Joerger, qui passe son temps à inviter les joueurs du Racing à passer par le club-house « partager une mousse », et Julien Geyer tiennent à peu de chose près les mêmes propos.

« Ça n’est que du plaisir. Nos dirigeants et nos bénévoles ont travaillé depuis le jour du tirage pour organiser une belle fête. Nous avons été à la hauteur, même si, en marquant très tôt, le Racing s’est facilité la tâche. »

Pour l’autre abonné du Racing, Nicolas Martiradonna, le frisson est encore là, même quelque quarante minutes après le match.

« Quand on est arrivés au stade vers midi et que trois cents supporters nous attendaient déjà, j’ai eu des frissons, puis la chair de poule au coup d’envoi », raconte celui qui a eu la première occasion de la rencontre, le ballon chatouillant la barre transversale (9e ).

« Le Racing nous était supérieur dans tous les compartiments, mais on l’a tenu pendant trente à quarante-cinq minutes. Ce qui fait plaisir, c’est que ses joueurs nous ont respectés. »

Et puis, l’un après l’autre, les Oberlauterbachois ont pris le chemin de leur vestiaire, se sont douchés sans oublier de continuer à chanter.

Fabrice Muller, entraîneur, éducateur et chef de tribu, a regardé tout ça d’un regard amusé. « C’était déjà comme ça, il y a quinze ans », souffle-t-il avant de parler (un peu) du match qu’il vient de voir.

« Bien sûr que je suis satisfait de ce que je viens de voir. Je suis fier de mes joueurs, dit-il, tout en avouant avec humour qu’il aurait préféré un autre scénario. Ce n’est pas le match que j’espérais. Dans mes rêves, le Racing avait inscrit deux buts de moins, et nous un. »

Et puis, il a bien fallu se réveiller. Jérémy Blayac et Baptiste Guillaume ont marqué, Alexandre Perreau Niel a sifflé la fin de cette sieste si paisible. Oberlauterbach aurait aimé voir ses “Oranges” les réchauffer à l’approche de Noël. Mais la fête promettait d’être longue hier soir.


13 Nov 2016 6:21
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mai 2003 8:21
Messages: 13942
Localisation: Saujon (17)
Comment peut on retirer autre chose que la qualif dans un match de coupe contre une équipe de division inférieure ?? le taff est fait, les attaquants ont marqué, le reste...

_________________
"Ginestet m a tuer..."


13 Nov 2016 11:35
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 8924
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
oui, pas de blessés, pas de suspendus et une qualif, c'est tout ce qu'il fallait chercher...


13 Nov 2016 13:07
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11953
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
En pensant à demain
Suffisamment sérieux pour éviter le piège en Alsace du nord, le Racing a pu tirer quelques bénéfices de ses débuts victorieux en Coupe de France. Même s’il n’a pas évacué toutes ses interrogations, il envisage la suite de sa saison, tous ses sens en éveil.

Évidemment, une victoire poussive sur la pelouse d’un pensionnaire de l’élite régionale n’allait pas remplir d’aise Ernest Seka et ses coéquipiers.

Mais les Bleus du Racing ont évité de laisser de la gomme, sur la pelouse d’Oberlauterbach, se contentant (un peu trop ?) de gérer une avance rapidement acquise.

Au moins, ils ont évité le bonnet d’âne, qui ne manquera pas de s’imposer à Nîmes, Sochaux, Amiens, Bourg-en-Bresse, Tours et Orléans, les pensionnaires de Ligue 2 battus dans leur bastion respectif par plus petits qu’eux.
« Le but est d’être en 32e de finale »

Il y a eu de la casse un peu partout dans l’Hexagone, chez les pensionnaires du National également, et le week-end du 4 décembre, date prévue pour le 8e tour de Coupe de France, peut constituer une échéance à envisager avec sérénité pour les gros qui s’en sont sortis.

Comme le soulignait l’entraîneur du Racing, Thierry Laurey, dans les couloirs du chaleureux stade municipal d’Oberlauterbach.

« Quelques petits se baladent », a souligné un technicien heureux d’avoir évité le piège, mitigé sur le contenu de la sortie strasbourgeoise. « Maintenant qu’on est qualifié pour le 8e tour, le but est d’être en 32e de finale. »

C’est que le calendrier invite à rester qualifié jusqu’en 2017. Les éliminés de Ligue 2 en sont notamment quittes pour meubler d’un match amical leur premier week-end de décembre ou de chercher à garder le rythme comme ils peuvent.

Pour les Strasbourgeois, l’idée est de poursuivre l’aventure. « Gagner la Coupe, j’en rêve mais seulement la nuit, a lâché dans une boutade l’entraîneur du Racing, l’un des 88 survivants de l’épreuve alors que les clubs de Ligue 1 ne sont pas entrés en lice. Le souhait, c’est de pouvoir revoir un grand match à la Meinau. L’objectif, c’est aussi de pouvoir s’étalonner face à une équipe de niveau supérieur, d’acquérir de l’expérience. »

Dans cette perspective, le tirage au sort de demain, effectué à Avion, près de Lens, permettra d’en savoir plus sur un destin à moyen terme.

En attendant, si tout a été loin d’être parfait, il existe quelques enseignements à tirer du week-end. Au rayon des bonnes nouvelles, personne ne s’est blessé, Jérémy Blayac apparaît en forme, auteur de son troisième but en trois matches, et Baptiste Guillaume a prouvé qu’il pouvait marquer.

En défense, Kader Mangane a renoué avec le terrain, au petit trot, mais sans souffrir outre mesure face aux attaquants d’outre-forêt, qui avaient du courage et de l’énergie à revendre. Stéphane Bahoken, lui, a pu repointer le bout du nez après deux mois d’absence.

En revanche, en l’absence de nombreux éléments – Boutaïb, Ndour, Salmier, Nogueira, Saad, Grimm ou encore Gonçalves –, le Racing a paru bien emprunté pour éprouver la résistance locale et, au final, n’a jamais vraiment donné la leçon attendue.
« C’était bien, ça sentait la saucisse, c’était une belle fête populaire »

« L’adversaire a eu des occasions, ce qui prouve que l’on ne peut pas être à 80 %, la marge n’était pas énorme, considère Thierry Laurey. C’était bien, il y avait du monde, ça sentait la saucisse, c’était une belle fête populaire, mais on ne va pas utiliser les superlatifs non plus. L’objectif de ce week-end était de passer, mais collectivement il faut être capable de donner plus. »

Il semble effectivement interdit de donner moins. Le voyage en Corse, vendredi, sur la pelouse de l’AC Ajaccio, pour le retour du championnat, qui suit un échec face à Reims (1-2), s’annonce coton.



14 Nov 2016 12:48
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 9754
Localisation: HAGUENAU
Gotcha a écrit:
oui, pas de blessés, pas de suspendus et une qualif, c'est tout ce qu'il fallait chercher...



y compris manger les bonnes saucisses campagnardes :lol: :oops:


14 Nov 2016 14:46
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 19 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com