Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 23 Sep 2018 18:54



Répondre au sujet  [ 270 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 23, 24, 25, 26, 27
 Thierry Laurey 
Auteur Message
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14525
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Thierry Laurey à l’heure de la reprise : « Travailler pour avancer »
Le Racing reprend le chemin de l’entraînement ce matin. Son entraîneur, Thierry Laurey, évoque ses attentes et les objectifs.
Après avoir rempli ses objectifs pour son retour dans l’élite en décrochant son maintien, le Racing s’attaque à une épineuse mission : confirmer. Thierry Laurey, qui retrouve aujourd’hui ses joueurs pour entamer presque six semaines de préparation, aborde l’an II avec appétit.

« Un gardien, un défenseur central, un attaquant, voilà les priorités »

– Depuis le 19 mai et la dernière journée de Ligue 1, à Nantes (défaite sans conséquence 0-1), avez-vous eu le temps de souffler ?


– J’ai pu prendre une quinzaine de jours et c’était très bien de se retrouver en famille, de voir les enfants, d’être avec ma femme qui a pu vivre les difficultés dans la saison. Mais il y avait des contacts malgré tout avec le club, plus espacés. Loïc Désiré (le responsable du recrutement) me tenait informé de l’avancée des dossiers par textos, j’étais au courant mais il est vrai que j’ai coupé un peu. Je suis très content de mes vacances.

– Dans quel état d’esprit envisagez-vous la nouvelle saison ?


– On a envie de faire mieux. On a pas mal de temps pour la préparer, quasiment sept semaines. Des choses s’améliorent et se mettent en place, d’autres vont s’améliorer. Il y a l’environnement Coupe du monde aussi qui a une incidence. Mais les clubs de Ligue 2 ont repris, les clubs de Ligue 1 sont en train de reprendre. Des agents, des joueurs vont se réveiller. À notre niveau, il y a encore un peu de boulot. Il y a eu des arrivées (au nombre de quatre) , des départs (sept) , il y aura encore certainement des départs avec des joueurs qui peuvent vouloir aller voir ailleurs. Il faut aussi qu’on trouve des solutions pour des joueurs que l’on veut prêter. Mais il faut encore quatre arrivées au minimum, notamment trois à des postes bien précis : un gardien, un défenseur central et un attaquant, voilà les priorités.

On a pu profiter d’un petit avantage en évitant les barrages. J’ai pu rencontrer tous les joueurs à la fin de la saison, ce qui a permis de clarifier certaines choses. Aujourd’hui, je considère que l’on est dans les clous.
« On doit rester nous-mêmes »

– Quelles sont les grandes lignes initiales de votre préparation ?


– Il y a d’abord ce premier stage, où on privilégiera l’aspect athlétique. On sera en bord de mer (au Touquet) , dans des conditions d’entraînement idéales. Cela constituera vraiment la préparation de fond. Ensuite, l’idée est de monter en régime à travers les sept matches amicaux, dont le dernier sera quasiment doublé (le Racing a à son programme des matches le 3 et le 4 août, face à Fribourg et l’UNFP). C’est une sorte de mise en route. L’objectif est d’être prêt au début du championnat. Je pense, pour l’instant, qu’on aura la possibilité de faire quelque chose d’intéressant.

– Quelle importance accordez-vous au début de saison ?


– On doit être prêt, on n’est plus dans l’apprentissage de la Ligue 1. On n’aura pas le temps de lambiner non plus quand on voit le calendrier (le Racing débute à Bordeaux avant de recevoir Saint-Etienne et de se rendre à Lyon). Il ne faudra ni paniquer ni s’enflammer, quels que soient les résultats. Mais avant, on veut faire progresser l’équipe en s’appuyant sur un effectif plus intéressant. Je ne dis pas meilleur, je dis plus intéressant. Pour y arriver, on doit rester nous-mêmes.

On a vu combien il était difficile pour un promu d’exister et de se maintenir. Mais ce qu’on a fait sur une saison, c’est encore plus dur de le faire sur trois ou quatre. Pour s’en sortir en Ligue 1, il ne faut pas être au niveau sur 10 matches mais sur 38.

– Quels sont vos objectifs ?


– On a terminé à la 15e place sachant qu’on devance le 17e au goal average. On sait où on veut aller. Et s’il faut améliorer des choses, on les améliorera. On voit qu’au niveau de l’infrastructure, de l’organisation, du stade, ça avance. On veut être dans cette démarche : travailler pour avancer.


27 Juin 2018 6:13
Profil
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14525
Localisation: Dorlisheim
canalracing a écrit:
Thierry Laurey : "Vous n'avez pas le droit de les décevoir"
L'entraineur du Racing Club de Strasbourg, Thierry Laurey, s'est exprimé sur la préparation de son équipe à quelques semaines du coup d'envoi de la nouvelle saison ! Il revient également sur l'importance des supporters du club alsacien.
La première année est vraiment très difficile, on s'en est vraiment rendu compte. Mais si on sait qu'on a eu la chance de se maintenir la saison passée, les saisons suivantes seront aussi difficiles. On essaie de pérenniser le club... Si on terminait dans la première partie de la deuxième partie, ce serait déjà une bonne choses (rires). Sur la deuxième partie de saison c'était beaucoup plus délicat, c'est vrai. Le fait d'être passé au bord du précipice fait que les garçons sont prévenus cette saison et je pense que ça permettra d'aborder les rencontres avec encore plus de rigueur et de concentration !
Le coach parle des départs. C'est malheureusement la vie d'un club, d'une équipe, donc il faut renouveler. C'est vrai que pour l'instant on a fait venir quatre garçons qui correspondent vraiment à des profils qu'on recherchait.
Et les supporters ? Nous ça nous porte, ça nous donne de l'envie et quand de temps en temps il faut recadrer certaines choses on peut aussi se servir de ce mouvement populaire pour dire aux gens qu'on entraine "Les gars, il y a des gens qui vous suivent, des gens qui croient en vous et qui vous aiment, vous avez pas le droit de les décevoir !"
canalracing


26 Juil 2018 16:55
Profil
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14525
Localisation: Dorlisheim
canal racing a écrit:
Thierry Laurey : "Nous n'aurions pas pu prétendre à chercher un tel joueur" !
Dans sa revue complète des joueurs recrutés lors de ce mercato estival, Thierry Laurey nous parle du défenseur serbe, Stefan Mitrovic :

Journaliste : Le fait qu'il soit recalé par la cellule médicale de l'AS Saint-Etienne ne vous inquiète pas ?


Thierry Laurey : Entre temps il a été opéré ! On est conscient que s'il n'avait pas été blessé, on n'aurait pas pu prétendre à chercher un joueur pareil, il faut être honnête. Nous nous sommes positionné sur ce dossier, c'est un joueur adorable qui a beaucoup d'expérience. C'est quelque chose de bien ! Je répète, s'il n'avait pas été blessé, il aurait sans doute été appelé avec le groupe de la Serbie pour la Coupe du Monde. Pour nous, ce sera un joueur qui apportera beaucoup.
.
Thierry Laurey : "On l'a fait venir pour être titulaire" !

Le coach strasbourgeois, Thierry Laurey, s'est exprimé sur chacune de ses recrues. Ce dernier s'est livré sur le tout dernier arrivé en Alsace, le gardien, Matz Sels :

Nous l'avons recruté pour être titulaire, après, on verra. Il faut savoir que gardien de but c'est un poste qui est soumis à la concurrence comme un joueur de champ. C'est à eux d'être performants pour gagner la place de titulaire.
.
Thierry Laurey : "Il s'agit vraiment de deux postes importants pour nous"

L'entraineur du Racing Club de Strasbourg, Thierry Laurey, était invité dans L'After sur RMC Sports ce lundi matin. Celui-ci s'est longuement exprimé sur le mercato actuel du club alsacien :

Journaliste : Cinq recrues, est-ce que ça va s'arrêter là ?


Thierry Laurey : Non, nous n'allons pas nous arrêter là ! Je suis satisfait du recrutement c'est une chose, s'arrêter à ces cinq joueurs en est une autre.

On cherche un défenseur axial c'est clair ! Un garçon qui devrait être titulaire puis la concurrence dictera les choix. On cherche également un attaquant plutôt multicarte au profil identique à Martin Terrier par exemple. Un garçon qui peut joueur à différents postes. Si cela n'est pas possible, on s'adaptera. Il s'agit vraiment de deux postes importants pour nous. Après ça, nous chercherons à compléter l'effectif au vu des matchs de préparation. Car, vous oubliez un point important, Strasbourg a un centre de formation qui re-fonctionne normalement et qui a des garçons intéressants !


31 Juil 2018 16:35
Profil
En ligne
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16473
Localisation: Strasbourg
"Canal Racing ... ou comment s'approprier un article de RMC Sport" :lol:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


31 Juil 2018 16:53
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2010
Localisation: Saint Herblain - 44
canal racing a écrit:
Car, vous oubliez un point important, Strasbourg a un centre de formation qui re-fonctionne normalement et qui a des garçons intéressants !

Donc ça signifie que cette année contrairement à la précédente Laurey compte sur les jeunes et pas seulement pour la préparation de début de saison.


31 Juil 2018 17:29
Profil
En ligne
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16473
Localisation: Strasbourg
A-t-il réellement le choix ? :lol:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


31 Juil 2018 17:49
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 3542
Localisation: WIEN
ça veut dire qu'en tant attaquant numéro 5 (à la place de Sakho -> Zohi) ou dc numéro 4 (simakan...meme si il est blessé) le racing prend un joueur du centre


31 Juil 2018 17:49
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 3542
Localisation: WIEN
Citation:
A-t-il réellement le choix ? :lol:


l'idée d'un centre de formation c'est quand même de sortir un bon joueur tous les 2 ans.....et pour ça il faut laisser à ceux qui ont le niveau un peu de temps de jeu


31 Juil 2018 17:51
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 10137
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
et voilà, encore une fois, TL ne parle pas du tout du poste désertique de l'arrière gauche. :roll:


1 Aoû 2018 21:03
Profil ICQ
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14525
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
entretien avec Thierry Laurey, entraîneur des Bleus
« Relâchement » interdit

Thierry Laurey entame sa troisième saison à la tête du Racing en tant qu’entraîneur. Avec l’ambition de continuer à faire progresser ses troupes, pour s’installer durablement en Ligue 1. Entretien.

Dans quel état d’esprit entamez-vous cette saison 2018/2019, la deuxième en Ligue 1 ?
Au début de la saison, c’est toujours la même chose : on met les compteurs à zéro et l’idée est de relancer la machine en faisant en sorte qu’elle fonctionne.

« La deuxième année peut être un piège »
Certains joueurs reviennent de blessures et ne sont pas encore au top, il y a des jeunes et des recrues à intégrer. Sans oublier les recrues qu’on attend encore. On n’a pas encore tout ce qu’on voudrait, en termes d’effectif. Mais bon, en début de championnat tu es rarement prêt et il y aura forcément des choses à corriger, sachant que l’équipe va être modifiée d’ici la fin août.
On est dans la même situation que tout le monde : Paris ne sera pas prêt d’entrée non plus. Après, on aura une équipe pour débuter, mais il faudra que le collectif masque les carences.

On dit souvent que la deuxième saison en Ligue 1 est plus difficile que celle qui suit une montée. Qu’en pensez-vous ?
Je ne suis pas tout à fait d’accord, car il y a une grosse différence de niveau entre la Ligue 2 et la Ligue 1.
Du coup, même la première année est très dure, la preuve, c’est qu’à part nous, les derniers champions de Ligue 2 sont redescendus.
Mais c’est vrai que la deuxième année peut être un piège, car il y a une part inconsciente de relâchement. On peut très bien repartir sur une mauvaise série au départ et avoir du mal à s’en remettre, par exemple.

L’effectif a été largement renouvelé. Quels ont été les critères de recrutement ?
L’an passé, on voulait garder l’état d’esprit et on a globalement gardé notre ossature de Ligue 2. Cette année, on voulait changer plus de choses, avec l’idée de s’installer durablement en Ligue 1.
On a néanmoins souhaité conserver des joueurs qui sont garants de l’état d’esprit du club, comme Anthony (Gonçalves) , et améliorer l’équipe avec des joueurs qui ont évolué à des niveaux supérieurs, comme Matz (Sels) ou Stefan (Mitrovic).
Ce sont des joueurs qui ont une certaine aura. Ce sont des bons mecs, qui sont dans la performance, l’exigence du haut niveau. On espère qu’ils vont tirer le groupe vers le haut. Je suis très content de nos recrues, sur le terrain, ils sont pros, concentrés et rigoureux.
Après, on aurait bien aimé garder d’autres garçons, mais certains étaient là depuis longtemps et ont voulu voir ailleurs, comme Stéphane (Bahoken) ou Ernest (Seka). Et je peux le comprendre aussi, ils avaient l’impression d’avoir fait le tour ici…
Après, il y a aussi les jeunes. Forcément, il n’y en aura pas cinq qui seront titulaires, mais il faut qu’ils prennent leurs marques, car sur certains matches, ils auront du temps de jeu. À eux de progresser pour m’obliger à les faire jouer…
Là, ils ont toute la préparation pour se montrer et on verra à la fin du mois. Certains seront certainement prêtés pour avoir du temps de jeu et prendre de l’expérience.

Quel genre de recrues attendez-vous encore pour compléter votre groupe ?
On veut ajouter de l’expérience ou du talent, mais on ne veut pas faire n’importe quoi.
C’est pour ça qu’on prend notre temps. Sur certains postes, comme en défense, beaucoup de gros clubs cherchent aussi et ce n’est pas simple. Peut-être qu’on pourra aussi compter sur un prêt (*) …
L’idée est de continuer à grandir progressivement, à tous les niveaux : joueurs, staff, structures…

Quels sont les atouts strasbourgeois pour la saison à venir ?
Ce sont les mêmes que la saison passée, à commencer par le public, sur lequel on peut compter.
Mais il y a surtout des choses à améliorer. Notre bilan comptable contre les concurrents directs, notre bilan à l’extérieur… Et il faudra aussi prendre moins de buts, même si la saison passée, pour un promu, on en marquait beaucoup.

« La clé est de savoir s’adapter »
Après, on ne veut pas changer notre style de jeu. Je préfère jouer pour gagner que jouer pour ne pas perdre. Mais parfois, la saison passée, on tentait de déséquilibrer la défense adverse et ça nous jouait des tours. On a parfois commis des erreurs grossières…
Après, c’est une évidence qu’on ne va pas changer notre “philosophie de jeu”, même si je trouve ce terme pompeux. Je me retrouve dans une équipe comme Dijon par exemple, qui préfère marquer un but de plus que l’adversaire plutôt que de rester derrière.
Après, la clé est de savoir s’adapter. Par moments, avec cette volonté de jouer, on peut se prendre les pieds dans le tapis.

Allez-vous vous inspirer de certains choix tactiques entrevus en Ligue 1 la saison dernière, ou lors de la Coupe du Monde ?
L’équipe de France a parfois joué avec le 4-4-2 en losange (schéma souvent utilisé par Laurey, ndlr) , mais j’ai aussi vu pas mal d’équipes qui jouaient avec trois défenseurs axiaux.
Après, je ne vais rien révolutionner : les joueurs aiment notre façon de jouer et n’ont pas envie d’en changer. Mais il y a toujours beaucoup de recherches en cours, d’innovations…
Bien sûr je me nourris de l’expérience des uns et des autres, mais sans forcément les copier. J’aime mettre les choses à ma sauce. Après, le plus important pour moi est de voir les joueurs progresser. Certains joueurs au sein de l’effectif étaient encore en National il y a trois ans et ils ont réussi à hausser leur niveau pour jouer en Ligue 1.

La saison passée vous avez terminé à la 15e place. Quel est l’objectif cette année ?
Potentiellement, on a fini 17e , on n’est 15e qu’à la différence de but (à égalité de points avec Caen et Lille, ndlr).
On aimerait faire mieux. Si on arrive à être au-dessus de cette 15e place ce serait bien, car on veut grandir petit à petit, comme je l’ai déjà dit.
Après, il faut aussi se souvenir d’où on vient. Il faut avoir les yeux en face des trous et continuer à faire les efforts nécessaires pour y arriver. En Ligue 1, on ne peut pas se permettre de relâchement…

(*) cet entretien a été réalisé la veille de l’arrivée de Lamine Koné sous forme de prêt.


6 Aoû 2018 10:23
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 270 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 23, 24, 25, 26, 27

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com