Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 22 Aoû 2019 19:33



Répondre au sujet  [ 1626 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 163  Suivante
 Le Fil Rouge 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17170
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
Les Bleus sur le pont

Le Racing a repris le chemin de l’entraînement hier après-midi, après une courte trêve d’une semaine. Les hommes des François Keller ont déjà la réception de Lyon-Duchère, samedi 5 janvier (18h), dans le viseur.

Six petits jours et ça repart… La trêve de Noël aurait été de courte durée du côté de la Meinau.

Hier après-midi, les hommes de François Keller ont en effet repris le chemin de l’entraînement, une semaine après avoir battu Belfort (0-1) et à une semaine du choc face au leader Lyon-Duchère, à la Meinau.

Au programme : un footing pour les joueurs de champ, et un entraînement avec ballons pour les gardiens, sous la direction d’Albert Stoeckel.

« C’est un peu comme si on ne s’était pas arrêté, a expliqué François Keller à l’issue de cette première séance. Certains ont juste eu le temps de faire l’aller - retour pour voir leur famille ».

C’est seul point “positif” de cette mini-trêve, selon le coach alsacien : « C’est moins dur de se remettre en route ».

« Trouver un gardien était une priorité »

Une trentaine de supporteurs était hier aux abords du Krimmeri, dont un certain nombre venu pour découvrir la première recrue de ce mercato d’hiver, Guillaume Gauclin (lire ci-contre).

« Trouver un gardien était notre priorité, expose à ce sujet François Keller. En fait, Guillaume faisait partie de la “short list” que j’avais établie en septembre, après la blessure de Vauv’ (Kéhi, ndlr). Je l’ai contacté, il semblait déjà intéressé par notre projet, mais on a ensuite décidé de laisser une chance à Ziman (Duki) ».

Après deux mois compliqués en novembre et décembre, François Keller a finalement relancé la piste menant à un gardien d’expérience. « Avec Guillaume, on a des objectifs qui se rejoignent : lui veut absolument du temps de jeu et nous, on voulait se renforcer », ajoute encore l’entraîneur.

L’autre renfort attendu, en ce mercato d’hiver, est un défenseur latéral gauche. Mais sur ce point précis, rien ne s’est encore concrétisé.

« On a contacté quelques joueurs, j’ai notamment vu que le nom de Sabo (aussi contacté par le FCM, ndlr) est sorti dans les médias… Mais pour l’instant, on attend. On aimerait bien trouver quelqu’un rapidement, mais certains joueurs hésitent tant qu’il y a encore une possibilité de signer en L2. Sur ce dossier, il faut se montrer patient ».

François Keller espère tout de même trouver la perle rare défensive avant la clôture du marché d’hiver des clubs professionnels, le 31 janvier. « Pour l’instant, on subit ce mercato, on verra bien si ça se décante… », positive l’entraîneur alsacien.

Hormis les soucis de recrutement, François Keller et ses troupes ont déjà le regard tourné vers Lyon-Duchère. Le leader de CFA est en effet attendu à la Meinau samedi prochain, pour une rencontre archi-importante.

« J’espère que tout le travail effectué depuis le début de saison va enfin payer. La victoire à Belfort a fait du bien, cela devrait nous permettre de repartir dans le bon sens », a souligné François Keller.

Au-delà de la rencontre décalée face à la Duchère, c’est tout le mois de janvier qui est crucial pour l’avenir du club strasbourgeois. « Si on veut être dans la course jusqu’au bout de la saison, il faut réussir notre mois de janvier. Mais bon, on va commencer par ne pas se rater pour le premier rendez-vous… », conclut François Keller.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


31 Déc 2012 11:16
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37510
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
DNCG : verdict ce matin ?

Le club bas-rhinois a été auditionné hier par la commission de contrôle des clubs de la Fédération Française qui devrait rendre sa décision dans la matinée.

L’audience a duré une heure et demie. « Une demi-heure a été consacrée à la clôture des comptes de la saison 2011-2012 que nous n’avons pas gérée et une heure, au budget 2012-2013 sur lequel je me suis davantage concentré, point par point, puisqu’il correspond à notre entrée en fonction », détaille le président Marc Keller. « L’audition s’est bien passée. »

Hier matin donc, le Racing a présenté à la commission fédérale de contrôle des clubs son budget révisé à mi-saison, avec des charges, mais aussi des produits, en sensible augmentation. Le poste dépenses atteint désormais 3,7 millions d’euros, contre 3,35 millions de recettes, pour un bilan toujours déficitaire d’environ 350000 euros. « Je rappelle qu’en 2011-2012, le club a affiché une perte d’exploitation de 1,615 million », n’oublie pas l’ex-ailier international, « Ça veut dire que nous devrions le diviser par cinq dès 2012-2013, voire mieux si nous augmentons encore le sponsoring avant la fin de saison, alors que dans ce domaine, nous avons déjà largement dépassé nos objectifs (850000 contre 500000 initialement envisagés) . » Le verdict de la DNCG pourrait tomber ce matin.

Feu vert pour Bénédick, mais… Hier aussi, la commission juridique de la FFF a validé le prêt de six mois de l’attaquant rémois Yann Bénédick (20 ans), sous contrat en Champagne jusqu’en 2014, à son club formateur. Seul bémol : même si pour ce dernier, l’opération est blanche (Ndlr : le joueur a accepté de réduire son salaire de moitié, l’autre étant supportée par Reims), elle doit encore être soumise à l’approbation de la DNCG. « A supposer que la décision soit favorable, nous ferons tout pour que Yann soit qualifié contre Grenoble ce samedi (18h à la Meinau) », indique le secrétaire général du RCSA Romain Giraud.

Sabo a signé et s’est entraîné. Comme prévu, Jean-Philippe Sabo a, à son arrivée lundi soir, signé une licence amateur pour six mois. Le latéral gauche, qui s’est entraîné dès hier matin avec ses nouveaux coéquipiers, espère jouer face à Grenoble. « Le coach fera ses choix. Après une longue inactivité, je ne peux pas être à 100 %. Même si j’ai toujours eu une bonne endurance, l’entraînement ne remplace pas les matches. Mais je me sens prêt dans la tête et je suis sûr que la tête guidera les jambes. » Ce mardi, l’ancien Marseillais, Montpelliérain et Ajaccien a ainsi pris ses premiers repères dans son nouveau cadre de travail : « Pour les gens, mon engagement à Strasbourg signifie une plongée dans le monde amateur. Pas pour moi. Je rejoins un club qui évolue certes en CFA, mais possède un passé en Ligue 1 et Ligue 2. Sur la qualité de la séance et des joueurs, on voit bien qu’on n’est pas dans le monde amateur. Mon pote Kévin (Gameiro) ne m’avait dit que de bonnes choses sur le Racing. Encore une fois, je ne viens pas pour l’argent, puisque je reste au chômage. Je suis là pour un projet sportif et apporter ma petite expérience. Faire partie d’un club qui remonterait en National relancerait ma carrière. J’ai eu des propositions en Bulgarie et Roumanie. Mais je souhaitais rester en France ou dans un pays limitrophe. J’étais sans club depuis six mois, avec des agents qui me vendaient du rêve. Pour les jambes et surtout la tête, il me tardait de retrouver une équipe, d’avoir un objectif clair auquel me raccrocher, sans passer mes week-ends à regarder jouer mes copains. »

S.G.

_________________
L'histoire est en marche ...


9 Jan 2013 9:36
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17170
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
Le Racing Strasbourg à la chasse aux microbes

Pour enrayer l’épidémie de gastro-entérite et de grippe qui a fait du dégât dans son effectif ces quinze derniers jours, l’entraîneur François Keller a installé à l’entrée du vestiaire un distributeur de gel hydro-alcoolique et pulvérise tous les jours un produit désinfectant sur les poignées de portes.

Sur la porte des vestiaires du Racing, impossible de rater l’écriteau : « Merci de prendre le temps de vous laver les mains dans l’entrée. » Impossible, aussi, de rater celui apposé au bout du couloir. « Lavez-vous les mains en rentrant. Produit désinfectant. » Depuis mercredi dernier, l’entraîneur François Keller a fait installer à cet endroit un distributeur de gel désinfectant hydro-alcoolique.

Son objectif : limiter la prolifération des microbes qui ont décimé son effectif, mais aussi le staff ces derniers temps. Gauthier Pinaud, qui avait 40° de fièvre la veille du match face à Grenoble - pour lequel il n’avait pas été retenu, mais qu’il n’aurait de toute façon pas pu jouer - à cause d’une grippe carabinée, a été l’un des premiers touchés. Sébastien Roi aussi. Malade comme un chien le vendredi 11 janvier, l’entraîneur-adjoint a, en bon camarade, fait circuler le virus dans la salle du staff.

Le jour de la réception des Grenoblois, François Keller n’était pas bien lui non plus. Son thermomètre affichait 39°. Du coup, l’avant-match contre les Isérois a été plutôt perturbé. Entre la collation et l’échauffement, la préparation de la rencontre accapare d’ordinaire l’attention et la concentration des techniciens. Cette fois, les mouches volaient dans le bureau des coaches. On pouvait presque les entendre. « Seb s’est assis à son bureau, a croisé les bras dessus, posé sa tête et s’est endormi », raconte François Keller, « Pendant ce temps, je somnolais dans mon fauteuil. Autant vous dire que pour que Seb s’endorme comme ça, c’est qu’il n’était vraiment pas bien. Personnellement, il m’a fallu pas loin d’une semaine pour me remettre. »

La scène, très inhabituelle, fait rétrospectivement sourire l’un de ses témoins, l’intendant Guy Feigenbrugel. « Quand je suis entré dans le bureau, j’en ai surpris un - je ne dirai pas lequel - qui dormait la bouche ouverte. » Dès le lendemain, Sébastien Roi est parti, pas frais, à Clairefontaine où il devait participer durant quatre jours à une session de recyclage du DEF (diplôme d’entraîneur de football).

En son absence, François Keller a pris des mesures drastiques et s’est transformé en « Monsieur Propre » de la Meinau, lui qui, depuis la liquidation judiciaire du 22 août 2011, se mue tous les jours ou presque en lavandière et fait tourner les machines pour nettoyer les maillots des joueurs.

« Il faut le faire exprès pour rater l’écriteau »

« Gauthier a été le premier atteint, avec sa femme et sa fille. Puis Julien Perrin, David Ledy et Ludovic Golliard ont eux aussi été touchés par une gastro-entérite. Alors, avec Serge (Hammer, le concierge du stade), nous avons mis au point notre propre produit nettoyant, à base d’eau et de chlore. Tous les matins à mon arrivée, je le pulvérise sur les poignées de portes pour éviter que les microbes ne se propagent. Il n’y a rien de plus efficace. »

L’entraîneur est évidemment passé au vestiaire expliquer sa démarche. Depuis, les joueurs appliquent la consigne, plus ou moins assidûment. « J’avoue que je l’ai fait le premier jour, moins depuis parce je vais beaucoup mieux », raconte l’ex-malade David Ledy qui pouffe à l’évocation du sujet. « Je ne souris pas parce que François a mis en place ce protocole, car il le fait pour notre bien, mais parce que c’est écrit en grand à l’entrée des vestiaires. Ça me fait rigoler - pas que moi d’ailleurs - parce qu’il faut le faire exprès pour rater l’écriteau. Mais nous sommes tous conscients, quand on voit l’épidémie de gastro qui s’est répandue parmi nous, que ces mesures d’hygiène sont une bonne idée. Après, chacun est libre de faire ce qu’il veut. »

On doute que le coach ait prévu une amende pour les contrevenants aux règles nouvellement édictées. Tout le monde reconnaîtra en revanche qu’il prend un soin particulier à éviter que son vestiaire ne s’enfièvre. À l’évidence, de la santé de ses hommes, François Keller ne se lave pas les mains.

PSG 2 - Racing le 2 février, Belfort - Mulhouse le 13. Comme on pouvait s’y attendre, la rencontre de la 17 e journée du groupe B de CFA qui devait opposer la réserve du PSG au Racing samedi dernier remise à cause des conditions météo a été refixée au samedi 2 février à 18 h. Les matches Belfort - Mulhouse et UJA Maccabi Paris - Sarre-Union, également reportés le week-end passé en raison des intempéries, ont, eux, été reprogrammés au mercredi 13 février à 20 h.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


23 Jan 2013 10:45
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17170
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
378

Voilà 378 minutes que le Racing n’a plus encaissé le moindre but en championnat soit un peu plus de 6h15. Cette solidité défensive a largement contribué à la série strasbourgeoise en cours de quatre victoires. Le dernier adversaire à avoir trompé le gardien du Racing reste donc le Sarre-Unionnais Oulahri.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


28 Jan 2013 18:46
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17170
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
Banc de luxe

Gauthier Pinaud, mais surtout Julien Perrin, ont permis, samedi, de faire pencher la balance en faveur des Strasbourgeois et d’assurer leur quatrième victoire d’affilée. Le Racing exprime, de la sorte, les forces sur lesquelles il pourra s’appuyer pour remporter son championnat.

Dans une sorte d’impasse, puis privé de son meilleur élément dans le onze titulaire, le Racing a trouvé la solution dans un match piégeux à souhait, samedi. Il avait commencé son année 2013 en remportant les deux matches au sommet qui lui étaient proposés, face à Lyon Duchère (1-0) puis Grenoble (2-0). Il a passé sans casse l’étape de plaine, face à la réserve sochalienne, plus concernée par la lutte pour le maintien, qui n’a pas gagné depuis plus de trois mois et désormais neuf matches (six défaites, trois nuls).

La huitième victoire de la saison n’a donc rien d’un exploit. Elle n’a rien eu non plus d’une sinécure. « On s’est retrouvé face à de bons petits joueurs, considère Jean-Philippe Sabo, le latéral gauche du Racing, qui a passé la frustration de ne pas toujours être servi en phase offensive en appréciant la victoire. Les équipes de centre de formation, ça court. Parfois, tout est bien, parfois tout est mal. » Sochaux II, avant-hier, ce n’était ni l’un ni l’autre, mais, assurément, le Racing n’était pas au mieux, tout du moins pendant la première période.

« En tant que compétiteur, je veux être sur le terrain »

Il y avait une belle occasion de se rapprocher de la tête. « On savait avant le match que Mulhouse avait perdu et on avait plutôt une pression positive », explique encore Jean-Philippe Sabo. Il a toutefois fallu recourir à des solutions extérieures pour que l’affaire prenne une tournure favorable. « Il fallait changer quelque chose à la mi-temps, admet François Keller. On a changé de système. » Dans un schéma à un attaquant, avec Ledy seul en pointe, Yann Benedick est remonté d’un cran puis l’entrée de Julien Perrin a tout changé.

Sur son premier ballon, le meilleur buteur strasbourgeois a servi Benedick dont le centre depuis le côté droit a été dévié par Herelle dans son propre but. Les quatre points étaient dans la poche. Ils n’en sortirent jamais mais le brillant remplaçant a continué un petit festival en multipliant les gestes de classe, les passes au millimètre et les appels inspirés. À l’heure de jeu, quand Donzelot, le plus actif du onze de départ, a dû quitter ses coéquipiers, « après avoir ressenti une pointe à la cuisse », Gauthier Pinaud, à son relais, s’est décarcassé et c’est comme s’il n’y en avait rien été.

Les solutions de secours ne manquent donc pas pour François Keller. « Gauthier a été bon et Julien Perrin a fait parler son expérience », a apprécié le coach. Perrin, lui, fait contre mauvaise fortune bon cœur. « Je me retrouve sur le banc, c’est le choix du coach», constate celui qui n’a pas gonflé ses statistiques, ce week-end, mais avait déjà été passeur décisif lors de la victoire face à Grenoble, il y a deux semaines, en lançant Benedick, buteur. «J’essaye de donner le maximum. Mais en tant que compétiteur, je veux être sur le terrain. Je patiente. »

Avec cinq buts et trois passes décisives en 17 matches de CFA, l’attaquant de 27 ans fait preuve de lucidité, mais se refuse à se contenter de son statut de remplaçant. « J’ai effectivement réalisé un mois de décembre moyen, j’étais peut-être un peu épuisé et j’ai sans doute marqué le pas, analyse-t-il. Mais avant, en quatre saisons à Besançon, je n’avais jamais manqué un seul match. Donc je ne suis pas content d’être remplaçant. » Il s’efforce de profiter des bribes de matches, de plus en plus conséquentes depuis trois rendez-vous.

Des arrêts de jeu face à Lyon Duchère, à une demi-heure face à Grenoble, il a été lancé à la pause samedi. Sa belle sortie devrait faire cogiter le staff technique. « Tant que l’équipe tourne et qu’elle gagne…», préfère positiver Julien Perrin.

Pour les 17 rencontres à son calendrier, le Racing pourra donc s’appuyer sur un remplaçant, pour l’instant, de luxe, remonté comme un coucou. Mais le staff technique souhaite élargir une palette qui lui permettra de supplanter la concurrence. Avec la rupture du tendon d’Achille dont a été victime Benjamin Genghini, François Keller est privé d’un homme fort depuis deux semaines et jusqu’au bout de la saison.

Il n’y aura pas de recrue pour autant. « Cette absence est problématique, Benjamin était en forme mais les solutions existent, elles doivent venir de Thomas Zerbini ou Adel Benchenane », conclut François Keller. Ils seraient bien inspirés de demander conseil à Perrin pour savoir comment jaillir brillamment du banc.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


28 Jan 2013 18:48
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 10544
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
l'un d'entre vous a-t-il vu le reportage sur le rcs diffusé samedi après-midi sur France 3 Alsace ? Je n'étais pas au courant mais un collègue l'a visionné et m'a dit que c'était vraiment pas mal : visiblement ça retrace la descente aux enfers avec plein d'interviews assez variés de personnalités du foot autour du racing....


5 Fév 2013 16:35
Profil ICQ
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17170
Localisation: Strasbourg
J'aurais bien voulu mais j'ai raté le début donc j'ai pas regardé la fin.
=> Le lien

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


5 Fév 2013 17:06
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 13:56
Messages: 11728
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
hilali allume nettement fontanel :!:


5 Fév 2013 21:51
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37510
Localisation: Strasbourg
SO a écrit:
LEDY ET DONZELOT ONT REPRIS LA COURSE

François Keller ne pouvait mieux programmer l’entraînement de ce mardi matin, consacré essentiellement à de petits matches entre trois équipes. La neige s’est en effet invitée, à gros flocons, juste à la fin de la séance. Une séance qui s’est bien déroulée et qui a permis de voir Thomas Martin poursuivre son programme de réhabilitation. Francisco Donzelot et David Ledy étaient présents eux aussi. Si les chances de voir « Pacho » reprendre du service cette semaine sont inexistantes, un retour de David dans le groupe ce jeudi, veille de match, n’est pas impossible.

_________________
L'histoire est en marche ...


6 Fév 2013 9:33
Profil Site Internet
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11705
Localisation: HAGUENAU
Gotcha a écrit:
l'un d'entre vous a-t-il vu le reportage sur le rcs diffusé samedi après-midi sur France 3 Alsace ? Je n'étais pas au courant mais un collègue l'a visionné et m'a dit que c'était vraiment pas mal : visiblement ça retrace la descente aux enfers avec plein d'interviews assez variés de personnalités du foot autour du racing....


vraiment rien d'extraordinaire, sauf que Nicolin traite les alsaciens de cons,.... enfin pas les supporters... de laisser la gérance du club à des personnes venant de l'extérieur et qui ne comprennent rien au foot, sauf à vouloir gagner de l'argent...alors qu'il n'y a rien à gagner du tout ;) il faut des locaux :!: :!: :!: ça ce sont les paroles d'un président de Montpellier ;)
j'espère que les dirigeants actuels et les politiques ont bien enregistré les conseils de loulou ;)


6 Fév 2013 14:33
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1626 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 ... 163  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com