Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 20 Juil 2019 8:08



Répondre au sujet  [ 1614 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 154, 155, 156, 157, 158, 159, 160 ... 162  Suivante
 Le Fil Rouge 
Auteur Message
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 27 Mai 2005 11:39
Messages: 4159
C'est pas le pied, Krafth.


2 Avr 2019 10:00
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 10479
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
pfff, encore un joueur en papier....


2 Avr 2019 15:23
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10454
Localisation: Longjumeau
En plus il est suédois, pas moyen qu'il aille à ClaireFontaine avec Lala


2 Avr 2019 15:39
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16065
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Indiscrétions

➤ ZOHI ABSENT TROIS A QUATRE SEMAINES. – Blessé à l’ischio-jambier gauche mercredi en début de 2e période contre Reims (4-0), le jeune attaquant du Racing Kevin Zohi sera absent «trois semaines minimum, peut-être quatre», selon son entraîneur Thierry Laurey. L’Ivoiro-Malien, qui a passé des examens complémentaires en fin de semaine, souffre d’une lésion et ne devrait donc pas retrouver les terrains avant le début mai.

➤ EUROPA LEAGUE: TIRAGE LE 19 JUIN. – Le tirage au sort des 1er et 2e tours de l’Europa League aura lieu le mercredi 19 juin à Nyon (Suisse). Mais le Racing, vainqueur de la coupe de la Ligue, ne connaîtra véritablement son adversaire du 2e tour qu’à l’issue du 1er , disputé en matches aller-retour les jeudis 11 et 18 juillet. Il entrera en lice les jeudis 25 juillet et 1er août. Les dirigeants strasbourgeois seront conviés à une réunion préparatoire avec l’UEFA au plus tard début mai.

➤ LES 16 NOMS DE TUCHEL. – L’effectif du PSG serait-il si limité ? Toujours est-il que pour la 2e fois après Toulouse le week-end précédent, l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, certes privé de nombreux cadres (Neymar, Cavani, Di Maria, Marquinhos, d’autres encore…), n’a couché que 16 noms sur la feuille de match, au lieu des 18 autorisés. Encore incertain la veille, le latéral international belge Thomas Meunier n’a pas passé avec succès le test effectué lors du bref entraînement de ce dimanche matin. Il s’est ajouté à la longue liste des indisponibilités. Pendant ce temps-là, Adrien Rabiot, qui n’est pourtant pas smicard, est tricard…


8 Avr 2019 5:44
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2004 1:21
Messages: 14689

Intéressant de les voir tous bosser pour préparer l'après-foot :) Ils sont quand même une bonne dizaine en cours ! Peut-être encore une façon de les ancrer dans Strasbourg, une formation à terminer avant de partir voir ailleurs ... On leur montre qu'on leur apporte un vrai environnement pour réussir, c'est vraiment une belle image montrée par la structure du Racing dans ce reportage.


10 Avr 2019 10:49
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16065
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Les échos de la Meinau
Suspendus


Deux joueurs manqueront à l’appel samedi, pour la rencontre entre le Racing et Guingamp. Côté bleu, Ibrahima Sissoko est suspendu. À l’EAG, c’est Lebogang Phiri qui sera absent pour une accumulation de cartons jaunes.
Par ailleurs, la commission de discipline de la LFP, réunie mercredi soir, a infligé à Adrien Thomasson un match ferme et un match avec sursis, après son expulsion face à Reims. Le milieu offensif ayant purgé cette rencontre dimanche, il est disponible pour affronter Guingamp samedi.
Kenny Lala sera de son côté suspendu pour la réception de Montpellier, pour une accumulation de cartons jaunes.
Incertains

Le milieu de terrain Nicolas Benezet est très incertain pour le déplacement des Bretons à la Meinau. Le joueur ne s’est pas entraîné cette semaine, après avoir pris un coup au genou le week-end dernier, lors de la réception de Monaco au Roudourou. Autre joueur incertain côté Guingamp, mais en ballottage favorable : Didier Ndong. Marcus Thuram, lui, devrait par contre faire son retour.
Ménagé

Tous les Strasbourgeois absents en début de semaine ont fait leur retour à l’entraînement. Lamine Koné a repris mercredi avec le groupe et postule à une place dans les 18 samedi. Idem pour Anthony Gonçalves, qui s’entraîne normalement depuis mercredi après avoir été ménagé en début de semaine.

Seul absent hier matin : Ludovic Ajorque. Mais Thierry Laurey s’est montré rassurant quant à la participation de son attaquant au match de samedi.

Les trois joueurs encore à l’infirmerie et forfaits pour la réception des Bretons sont Jérémy Grimm, Idriss Saadi et Kevin Zohi.
Martin de retour

Jonas Martin (photo ci-dessus) devrait faire son grand retour dans le groupe samedi. Le milieu, qui s’était blessé à Monaco en janvier, a joué une heure avec la réserve le week-end dernier. Il devrait a priori débuter face à Guingamp.
Bretzel d’or

Le Président du Racing, Marc Keller, sera à l’honneur samedi. Il se verra en effet remettre le “Bretzel d’Or 2018”, distinction décernée par l’Institut des Arts et Traditions Populaires d’Alsace, créé en 1976 par Germain Muller. Ce Bretzel récompense chaque année des personnes contribuant de manière remarquable à la défense et à l’illustration des arts et traditions populaires de la région.
Guichets fermés

La réception de Guingamp à la Meinau devrait se dérouler à guichets fermés.



12 Avr 2019 12:48
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16065
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom L’attaque du Racing ne manque pas d’atouts : un trio dans le grand huit
En signant son 3e doublé avant-hier contre Guingamp (3-2), Ludovic Ajorque a rejoint Nuno Da Costa et Lebo Mothiba dans le tiercé des attaquants à huit buts cette saison sous le maillot bleu.
Lebo Mothiba garde un peu d’avance. D’un but, en fait. Celui inscrit lors de la 1re journée avec Lille face à Rennes (3-1), avant son transfert à Strasbourg. Mais sous la tunique bleue, ils sont désormais trois à mener le bal en tête des buteurs du Racing avec 8 réalisations : Ludovic Ajorque, qui a signé samedi devant Guingamp son 3e doublé en 2019 (3-3), après ceux réussis à Monaco (5-1) et contre Lyon (2-2), Nuno Da Costa et, donc, l’international sud-africain.

Avant-hier, le Racing a marqué pour la 15e fois en 16 matches à la Meinau (il n’est resté muet que contre Nîmes – 0-1, NDLR). Il possède à nouveau la 2e attaque de Ligue 1 avec 54 buts, derrière un PSG intouchable. Ou presque, car ce Paris inaccessible, il l’a tout de même tenu deux fois en respect en championnat (1-1 à la Meinau, 2-2 au Parc).

« Une attaque de feu »


Son attaque fait feu de tout bois. De son poste reculé, Pablo Martinez apprécie : « En tant que défenseur, je m’attarde plus sur les trois buts qu’on a encaissés. Mais c’est vrai qu’on a une attaque de feu. Chacun a eu son moment. Quand il y a eu des passages à vide, d’autres ont repris le flambeau. Nos trois ou quatre très bons attaquants se passent le relais. C’est très bien pour nous. »

Après un Mothiba en feu à l’automne (10 buts, 2 passes toutes compétitions confondues), Ajorque (10 buts, 2 passes TCC) et Da Costa (8 buts, 5 passes en L1) ont dégainé à tout-va. « Mon doublé contre Guingamp, c’est bien, mais ça ne nous a pas permis de gagner », rengaine le grand Ludo qui, après une première partie de saison gâchée par les blessures, a allègrement franchi le fossé séparant la Ligue 2 (avec Clermont) de la L1. « Contre Lyon, on avait récolté un point. À Monaco, nous l’avions emporté. Là, l’impression est mitigée. »

Cette priorité donnée au collectif, on la retrouve chez un Nuno Da Costa ravi, mais pas trop, des trois buts inscrits. « J’aurais préféré n’en marquer qu’un et que Guingamp ne marque pas. Au moins, on garde notre confiance offensive. Ludo, Lebo et moi essayons de scorer et d’apporter un maximum. Cette fois, c’est Ludo. Je le félicite pour son doublé. »

« Une concurrence saine »


Épanoui en début de saison, le Cap-Verdien a un peu fané durant l’hiver avant de refleurir au printemps. « Physiquement, je suis mieux que lors du creux que j’ai connu de décembre à février. Surtout, le système qu’on utilise (à quatre défenseurs) me donne plus de liberté. J’ai davantage la possibilité de me promener un peu partout. Je me sens mieux comme ça que dans l’axe. Quand on joue à cinq défenseurs, dont deux pistons, ça me laisse moins de liberté pour aller chercher les un-contre-un sur les côtés. Désormais, on met à contribution les joueurs qui se projettent beaucoup, comme “Gonz” (Anthony Gonçalves) et moi. »

Ludovic Ajorque et lui se rejoignent sur un point. « On a une concurrence saine », disent-ils de concert. « On travaille tous ensemble. Les défenseurs relancent bien. Les milieux nous donnent de bons ballons. Et on essaie de finir, ajoute le Réunionnais. J’espère qu’on va continuer à marquer et pouvoir accrocher le top 10. On a un bon groupe. »

Pour Nuno Da Costa, l’osmose entre les composantes offensives est la clef de la réussite. « Nous ne sommes pas des méchants mecs qui vont se tirer vers le bas. Au contraire, quand l’un de nous est moins bien, nous essayons de nous tirer vers le haut. Ça a l’air de plutôt bien marcher. Tous les joueurs à potentiel offensif, pas seulement les attaquants, marquent ou font des passes décisives. Ça veut dire que l’esprit de l’équipe est plutôt bon et que le coach réussit à tirer le meilleur de chacun. »

Officiellement maintenu en L1 depuis samedi, le Racing, lauréat de la coupe de la Ligue, n’a plus qu’une préoccupation d’ici au 25 mai, résumée par Sanjin Prcic, auteur de son 2e but face à Guingamp : « Prendre du plaisir et en offrir à notre public qui le mérite. » Et s’il continuait à tirer ce grand feu d’artifice pour clore une saison d’ores et déjà exceptionnelle ?


15 Avr 2019 13:04
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16065
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Avant Amiens – Racing :
c’est déjà demain

À peu près fixé sur son sort pour la saison prochaine, le Racing peut songer à son prochain exercice avec de l’avance par rapport aux années précédentes. Le seul bémol est que sa prochaine intersaison ne dépendra pas que de lui.
S’il reste encore cinq matches à son programme qu’il ne s’agit pas – mais alors vraiment pas – de galvauder, le Racing a eu le bon goût d’éclaircir son horizon largement avant la ligne d’arrivée.

Depuis quelques semaines, voire mois, le club strasbourgeois sait qu’il connaîtra une 59e saison parmi l’élite qu’il peut préparer en amont. Car si 2018-2019 s’est révélé un cru fort réussi, son origine remonte à plus d’un an et à un mercato d’été particulièrement inspiré.
Dans le sens des arrivées puisque les recrues ont tous ou presque apporté un vrai plus quand les départs ont permis de financer les investissements.

En ce sens, les 14 millions d’euros récoltés pour le transfert de Jean-Eudes Aholou ressemblent à une excellente affaire. Le milieu de terrain avait été débauché à Orléans, 18 mois auparavant, pour 28 fois moins. Il y a quelques traders qui fantasment des “bascules” pareilles.

« Quatre semaines de vacances, c’est non négociable »


Mais si la fin du printemps et l’été 2018 ont été fructueux, tant au niveau sportif qu’au niveau financier, la chronologie de l’intersaison s’était révélée particulièrement serrée.

« On prépare toujours nos plans en termes de recrutements et de construction de l’équipe à l’avance, souligne Thierry Laurey, l’entraîneur strasbourgeois qui a apprécié de disposer d’un groupe mieux armé pour la deuxième saison en L1. Mais c’est vrai qu’il s’est avéré plus compliqué de tenir un discours clair lors des discussions que nous pouvions mener. Car on ne s’est maintenu qu’à l’avant-dernière journée. »

En un an, les choses ont donc bougrement changé et c’est avec bien plus de sérénité que la suite, à savoir la saison dont le premier rendez-vous est fixé au 25 juillet avec un deuxième tour préliminaire de Ligue Europa, est envisagée.

Les grandes lignes de l’intersaison ont été définies avec une reprise de l’entraînement programmée le dimanche 23 juin – et non pas le 24 – et un stage du 8 au 14 juillet.

« Les joueurs auront quatre semaines de vacances, c’est non négociable à mes yeux par rapport à une coupure nécessaire, poursuit le technicien. Nous aurons quatre semaines de préparation avec quatre matches amicaux avant le 25 juillet. Et nous envisageons d’en avoir encore un ensuite. Tout n’est pas calé, notamment sur les adversaires ou le lieu de notre stage. L’idéal, c’est qu’on ne soit pas trop loin de Strasbourg et qu’on puisse disputer nos matches amicaux sans avoir à accumuler les kilomètres. »

La préparation d’une avant-saison est également un travail de dentellière. Mais la construction du groupe aligné sur les quatre épreuves dans le viseur s’apparente au chantier le plus sensible. Il sera d’une moindre importance, en nombre, que l’an dernier, marqué par 22 mouvements.

Mais il ne s’agit pas non plus de se tromper, le Racing, malgré des finances saines, ne disposant pas de moyens illimités.

« On sait ce qu’on veut dans les grandes lignes, on a défini les profils souhaités, des contacts ont été pris mais, pour le moment, on est encore au stade de l’ébauche, poursuit Thierry Laurey. On veut modifier le groupe sans le révolutionner. Il n’y a pas la volonté d’avoir trop de joueurs. Déjà, pour cette saison, on était beaucoup. Et je n’ai pas envie de cantonner des jeunes, qui doivent avoir leur chance, au championnat de N3. »

Avant d’envisager de quelconques arrivées, l’idée serait d’abord de concrétiser quelques départs. Avec trois joueurs en fin de contrat et trois joueurs prêtés, de la trentaine de pros initialement l’effectif passera à 25 puisque Yoann Salmier reviendra, lui, de son prêt à Troyes.

Le Racing n’écarte néanmoins pas l’objectif de prolonger l’un ou l’autre qui ont donné satisfaction cette saison ou depuis longtemps.

Ainsi, Jérémy Grimm, le seul Alsacien du club strasbourgeois, ne sera pas laissé sur le bord du chemin, alors qu’il se remet à peine d’une longue blessure. De la même manière, Pablo Martinez, libre comme l’air cet été, a tellement donné satisfaction que le prolonger ne paraît pas comme une absurdité.

« Rien n’a été décidé », explique l’intéressé qui n’écarte aucune possibilité mais aura des courtisans.

Sanjin Prcic, sous contrat avec Levante, présente également quelques avantages à ne pas négliger sachant qu’un transfert définitif ne se négociera pas sous les deux millions d’euros.
Kenny Lala, tête de gondole

Dans l’autre sens, nombre de Strasbourgeois ont séduit d’autres clubs et Kenny Lala, son profil de latéral droit à l’efficacité offensive redoutable (9 passes décisives) ressemble à une tête de gondole dans la vitrine strasbourgeoise.

Mais ils sont quelques-uns à avoir réussi une saison pleine et l’effectif strasbourgeois pèse 90 millions d’euros selon le site spécialisé Transfermarkt. Et si le Racing a le temps de préparer sa prochaine saison et de voir venir, il sera soumis à des traditions qui ne risquent pas de disparaître.

« Pour notre recrutement et même si nous avons trois tours à passer pour atteindre la phase de groupe, on pourra ‘‘vendre’’ la coupe d’Europe, conclut Laurey. Mais quel que soit le calendrier, on sait aussi que les départs peuvent intervenir jusqu’à fin août. » Il y aura alors déjà eu quatre matches de championnat de jouer.


27 Avr 2019 6:28
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16065
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Du neuf au Racing
Deux jeunes de la réserve, le milieu offensif Adrien Lebeau et l’attaquant Ivann Botella, vont parapher leur premier contrat pro d’un an en faveur d’un Racing décidé à ne pas se précipiter pour bâtir son effectif 2019-2020.
C’est chaque année la même chose : avant la date butoir du 30 avril, les clubs doivent décider lesquels, parmi leurs stagiaires en fin de contrat, vont signer pros.

Pour la cuvée 2018-2019, le Racing a arrêté son choix : le milieu offensif Adrien Lebeau et l’attaquant Ivann Botella (13 buts en National 3 cette saison) ont reçu une proposition d’une saison. Exactement la même offre que celle formulée en 2017 au milieu relayeur Anthony Caci.
Depuis, ce dernier, utilisé cette saison comme défenseur – axial et latéral gauche –, est devenu un rouage important de l’effectif de Thierry Laurey (26 matches de Ligue 1, dont 23 comme titulaire). Il a même prolongé jusqu’en 2022.

Laurey n’est pas pressé


Le bonheur des uns faisant le malheur des autres, le latéral gauche Oussama Falouh, le milieu Mohamed Ambri, Guebwillerois d’origine, le latéral droit Ousmane Sylla et l’attaquant Mamoudou Karamoko, entré à deux reprises en Coupe de France avec les pros en janvier (à Grenoble en 32es de finale, puis à Paris en 16es ), ne seront pas conservés.

« L’UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) a obtenu que les clubs ne puissent faire signer chaque année que deux contrats pros d’un an. Une manière de les contraindre à offrir plus de contrats de trois saisons, explique le directeur du centre de formation François Keller. Sauf que ça ne marche pas comme ça. Trois ans, c’est long pour un club qui veut revoir un joueur sur une année. Il a fallu trancher. Nous aurons de toute façon la possibilité de prolonger Adrien et Ivann de deux saisons entre le 1er janvier et le 30 avril 2020, comme nous l’avions fait avec Anthony Caci. »

Lebeau et Botella vont ainsi rejoindre le contingent à disposition de Thierry Laurey. Le coach entend prendre son temps pour bâtir son effectif 2019-2020. À sa demande, les pistes de recrutement ont été mises en stand-by pour lui permettre de tester certaines combinaisons avec son groupe actuel. Il ne s’en est pas privé ces derniers matches.

Les grandes manœuvres n’auront de fait lieu que plus tard, mais certains bruits se propagent quand même. On sait – et ce n’est pas une rumeur – que le président Marc Keller a de longue date promis à son milieu défensif Jérémy Grimm, blessé à la cuisse à l’automne, actuellement en reprise et libre le 30 juin, de le prolonger, d’une année a priori.

Outre l’Alsacien de l’effectif, les joueurs en fin de bail sont rares : le gardien japonais Eiji Kawashima, le défenseur axial Pablo Martinez et les trois prêtés, Lamine Koné (Sunderland), dont la saison en défense centrale a plu au staff et aux dirigeants, Sanjin Prcic (Levante) et Samuel Grandsir (Monaco), les deux recrues hivernales.

La réflexion suit son cours, notamment pour un Koné qu’il ne serait pas surprenant de voir rester en Alsace si les conditions – financières surtout – sont réunies. Aucune discussion concrète n’a cependant été engagée. Une observation valable pour tous les dossiers.

Abdallah Ndour, prolongé l’an passé jusqu’en 2020, plaît en Turquie, à Kayserispor et Karabükspor. Le latéral gauche sénégalais, qui a très peu joué depuis sa fracture de la jambe droite en mai 2017, puis son opération du genou une bonne année plus tard, a peu de chances de retrouver du temps de jeu en Alsace.
Zohi plaît à Fribourg

Il se murmure aussi que le jeune attaquant ivoiro-malien Kevin Zohi ne laisserait pas insensible un SC Fribourg 13e de Bundesliga et tout proche du maintien.

Dans le sens des arrivées, les noms des milieux valenciennois Gaëtan Robail (25 ans) et Julien Masson (20 ans) circulent depuis un moment. Intéressés par le premier, milieu offensif prêté au VAFC (10 buts et 4 passes en 27 matches de Ligue 2) par le PSG auquel il est lié jusqu’en 2021, quelques clubs ont tenté une approche, mais se sont entendu répondre que « Strasbourg avait une longueur d’avance. »

Les deux joueurs sont effectivement suivis par le club bas-rhinois. Mais encore une fois, il faudra patienter un peu pour assister à certaines avancées, dans un sens ou dans l’autre. D’autant que comme souvent, le nombre d’arrivées sera indexé sur celui des départs.


30 Avr 2019 13:25
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17057
Localisation: Strasbourg
dna a écrit:
« L’UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) a obtenu que les clubs ne puissent faire signer chaque année que deux contrats pros d’un an. Une manière de les contraindre à offrir plus de contrats de trois saisons, explique le directeur du centre de formation François Keller. Sauf que ça ne marche pas comme ça. Trois ans, c’est long pour un club qui veut revoir un joueur sur une année. Il a fallu trancher. Nous aurons de toute façon la possibilité de prolonger Adrien et Ivann de deux saisons entre le 1er janvier et le 30 avril 2020, comme nous l’avions fait avec Anthony Caci. »

Mais qu'est-ce qu'elle est conne cette règle de l'UNFP. Enfin surtout le fait de se limiter à 2 ! On veut développer le football local et on ne permet qu'à 2 jeunes de faire leurs preuves pendant une année supplémentaire. Comme le dit Keller, signer un jeune 3 ans c'est quand même vachement long et surtout ça ferme la porte à d'autres en réserve si jamais il n'a pas le niveau espéré.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


30 Avr 2019 14:07
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1614 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 154, 155, 156, 157, 158, 159, 160 ... 162  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com