Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 26 Sep 2018 14:31



Répondre au sujet  [ 1464 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 140, 141, 142, 143, 144, 145, 146, 147  Suivante
 Le Fil Rouge 
Auteur Message
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2007 0:30
Messages: 536
La grosse blague !

_________________
Lovely day for a Guinness


29 Juin 2018 14:57
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2004 1:21
Messages: 14510
2millions pour le transfert, mais un bon salaire, histoire qu'i' aille au clash ...
Rappelons nous qu'il était venu chez nous dans plus ou moins les mêmes conditions et en étant bien moins impliqué à Lens sur la fin ...


29 Juin 2018 17:07
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 3543
Localisation: WIEN
le racing n'est pas vendeur á 2 millions.......pour l'instant à Marseille avec Sarr et Sakai il est remplacant..........pas sur que ca l'interesse

2 tours en coupe et 2 places de mieux au classement final avec lui et les 2 millions sont dans la poche........

On emmerde Marseille avec Pelé ils nous rendent la pareille avec Lala


29 Juin 2018 17:26
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2023
Localisation: Saint Herblain - 44
alphons a écrit:
pas sur que ca l'interesse

C'est là le point principal. S'il veut tenter le coup à Marseille et part au clash, le Racing pourra difficilement le retenir.


29 Juin 2018 17:53
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 9949
Localisation: Longjumeau
Qu'ils mettent 4 millions + Pelé et il est à eux :)


29 Juin 2018 18:46
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 6562
Localisation: Mulhouse
Avant tout, merci alphons pour tes précisions toujours éclairantes. Ce que tu fais est vraiment bien : sans vendre la mèche, tu orientes les discussions sur la base de faits réels. Ce qui nous évite de débattre sur ce qu'on croit être vrai sans certitudes, ou sur des on-dit.

Voici mon avis sur la question.
Mon estimation de budget transferts dans un autre post était de 8 millions en tenant compte de notre place au classement, de la vente de Sacko et de quelques recettes de billeterie. Avec 7,5 millions (ou 8 depuis le départ de Seka ?), on est assez proche de ce nombre.

On peut a priori encore en dépenser 2-2,5 millions.

Or il nous faut encore recruter au moins 4 voire 5 joueurs : un gardien, un défenseur central, un latéral gauche, un attaquant, voire un milieu offensif ou ailier gauche (Sacko n'a jamais été remplacé numériquement et Terrier semble l'avoir été par Thomasson).

Pour cela 2 options :
- On garde notre effectif actuel, on recrute 2 joueurs avec le budget restant (au hasard : le gardien et le latéral), et on récupère 2 prêts et un fin de contrat pour les autres.
- On vend un joueur à prix d'or (au moins 15 M€), on consacre une partie de la somme à recruter son remplaçant et on recrute la majorité des autres avec le reste.

La deuxième est la plus alléchante (on fait du monopoly), mais la première est pour moi la plus sûre.


29 Juin 2018 22:43
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2007 21:39
Messages: 3431
fan_racing a écrit:
Pour cela 2 options :
- On garde notre effectif actuel, on recrute 2 joueurs avec le budget restant (au hasard : le gardien et le latéral), et on récupère 2 prêts et un fin de contrat pour les autres.
- On vend un joueur à prix d'or (au moins 15 M€), on consacre une partie de la somme à recruter son remplaçant et on recrute la majorité des autres avec le reste.

La deuxième est la plus alléchante (on fait du monopoly), mais la première est pour moi la plus sûre.


Pour le moment le Racing privilégie clairement la 2e option, mais il sera bien obligé d'envisager la 1ère si dans 10-15 jours Aholou est toujours strasbourgeois...

Sinon oui, merci alphons ! J'ai la chance d'avoir quelques amis journaleux qui me balancent des tuyaux, mais rien ne vaut les infos d'un "insider" 8)


29 Juin 2018 23:03
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14540
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le Racing en stage au Touquet Bleu marin
Le Racing passe sa semaine sur les bords de la Manche pour son premier stage d’avant-saison. Sous le soleil, avec une petite bise marine, il s’efforce d’entamer sa préparation sur les meilleures bases entre forme athlétique à constituer et complicité à construire.

Joli endroit pour crapahuter. Les Strasbourgeois sont au Touquet pour la semaine et l’air marin n’est pas de trop pour accumuler les efforts associés à une préparation d’avant-saison pour une équipe de foot professionnel.

Mais s’ils ne vivent pas l’enfer, Martinez, Gonçalves et les autres ont une drôle d’activité en un endroit qui peut ressembler au paradis. Peuplée de touristes venus en vacances, parfois anglais, souvent d’un certain âge, la station balnéaire du Pas-de-Calais a un charme désuet, le calme y est établi.

« Il a fallu se mettre au Uno parce que les joueurs de belote et de tarot se font rares »

Nombre de discothèques ont baissé leur rideau définitivement. Ce n’est sans doute pas pour déplaire au staff technique qui y a exilé ses joueurs afin qu’ils se préparent une caisse durable. Paris-Plage ne s’est pas construit hier mais c’est bien là que se forge le Racing de demain.

Logés à l’hôtel Holliday Inn, fonctionnel, sans luxe ostentatoire, une piscine et des bains froids pour le confort, les joueurs du Racing sont réveillés aux aurores pour se soumettre au premier examen de la journée : la pesée. Ensuite, ils enchaînent deux à trois séances d’entraînement. Pour le reste, les Bleus occupent leur temps selon les penchants des uns et des autres.

« Il a fallu se mettre au Uno parce que les joueurs de belote et de tarot se font rares, sourit Dimitri Lienard, l’un des anciens de la bande. Sinon, on a pu retoucher la chique et ça fait du bien. Mais on est là pour en baver. Et la préparation, en Ligue 1, en Ligue 2 ou en National, ça reste une préparation. ça ne me dérange pas et tout se passe bien jusqu’ici. »
« S’adapter aux nouveaux, prendre ses marques au plus vite »


Le trentenaire a tenu la route jusqu’à présent et il a fini par rincer le jeune Kevin Zohi lors de la matinée Run’n’Bike, de la semaine, 15 kilomètres de parcours accidenté à avaler à vélo puis à pied, côte à côte, en duo. Néanmoins, le stage de reprise a été marqué par une nouveauté pour l’ailier gauche. Histoire de distiller avec un peu plus de prégnance l’esprit Racing, il a changé de compagnon de chambrée. Le duo d’historiques, Lienard-Grimm, a été séparé l’été où le second s’est marié avec le premier comme témoin. Et pour le premier, c’est l’occasion d’apprendre quelques mots serbes puisqu’il dort avec Stefan Mitrovic.

« On est là pour continuer à bosser, on a toujours dû prouver, souligne son comparse avant de passer à la sacro-sainte et indispensable sieste. Au cours d’un stage comme celui-là, on doit s’adapter aux nouveaux, prendre ses marques au plus vite. Individuellement, on s’en sortira si collectivement on s’en sort. » Le Racing, même si son séjour estival en Côte d’Opale est inédit, n’a pas l’intention de changer de fond en comble.

Seulement de progresser. « On peut s’appuyer sur deux préparateurs physiques désormais, dont un s’occupe des joueurs en phase de reprise (voir ci-contre) , apprécie Thierry Laurey. Le début de la préparation est primordial pour permettre aux nouveaux de s’acclimater. Personne n’est à l’écart. Les joueurs apprennent à se connaître. Ça se passe pas mal pour l’instant, il y en a qui s’apprécie, d’autres qui s’engueulent. » La vie de footballeur au Touquet tend toutefois à se décliner avec le sourire.
« Fixer le cadre et dans ce cadre, laisser la folie d’exprimer »

Il s’agit de nourrir une dynamique heureuse dans un cadre de verdure, pratique et ombragé, loin du tumulte de la Meinau où les Bleus seront invités à épater autant qu’ils l’ont fait ces dernières années, avec seulement quelques cris de mouettes pour déceler une passerelle. Les vocalises des oiseaux marins pourraient vaguement s’apparenter aux encouragements des supporters.

« On sort d’une saison qui a fait du bien en termes d’images du club, constate encore l’entraîneur strasbourgeois. Quelque chose est en train de se passer à Strasbourg. Il y a cet engouement populaire qui nous porte depuis des mois mais peut se retourner. L’objectif est de fixer le cadre. Et dans ce cadre, laisser la folie s’exprimer. »

Continuer à toujours attaquer pour séduire est dans les tuyaux au Touquet. Mais en incorporant de la bouteille – quelques joueurs d’expérience - dans le flacon, le Racing espère s’affranchir de quelques angoisses dans sa saison. Il n’est pas interdit d’oublier un peu de piment si la mayonnaise reste digeste.
Rester un maître crédible sur le foot du Grand Est

« On entame un nouveau cycle avec les départs d’Ernest Seka, Jérémy Blayac ou Stéphane Bahoken, constate Dimitri Lienard. Et sans jouer un rôle, on a envie de dire à ceux qui arrivent, ça se passe comme ça au Racing, il y a des règles. Et qu’on doit donner une bonne image. »

« Au quotidien, l’environnement, les supporters, tout le public donnent tellement, qu’on se doit de leur rendre », conclut Thierry Laurey. Avec ses joueurs, il a choisi la tranquillité septentrionale pour être digne de rester un maître crédible sur le foot du Grand Est.

Deux pour bientôt

Après avoir recruté quatre éléments (Adrien Thomasson, Ludovic Ajorque, Ibrahima Sissoko et Stefan Mitrovic), le Racing n’en a évidemment pas fini avec son marché estival, tablant sur l’intégration d’au moins quatre joueurs, un par ligne. « J’ai bon espoir qu’avant le prochain stage, deux nous auront rejoints, a indiqué Thierry Laurey. Il y a des dossiers qui avancent. »

En cette intersaison, le staff et les joueurs du Racing seront 24 heures sur 24 ensemble, entre le 15 et le 21 juillet. A ce moment-là, deux « petits nouveaux » auront renforcé le groupe alsacien, sachant que quelques-uns des six joueurs au programme aménagé pour des considérations physiques (Jonas Martin, Stefan Mitrovic, Abdallah Ndour, Duplex Tchamba et Nuno Da Costa) seront complètement aptes.

Dans le sens des départs, l’idée de prêter l’un ou l’autre des jeunes joueurs ne devrait pas se concrétiser dans l’urgence à écouter le coach du Racing. « On est en discussion avec des clubs qui, souvent, veulent que l’on prenne en charge une bonne partie du salaire et cela ne me semble pas correct, explique Laurey. D’autant que je n’exclus pas que les matches amicaux puissent révéler la capacité de certains de ces joueurs à évoluer en Ligue 1. »

Le début du championnat de Ligue 2 intervenant dans trois semaines, quinze jours avant celui de l’élite, des dossiers sont susceptibles de s’accélérer dans les jours à venir.



5 Juil 2018 6:00
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14540
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Florian Bailleux, préparateur physique au Racing «Constituer un socle solide»
Originaire de Boulogne, passé par Le Touquet, Florian Bailleux veille à la forme physique des joueurs strasbourgeois depuis quatre ans. Sur la Côte d'Opale, il détaille les objectifs de l’intersaison.

– Le Racing est sur le point d’achever la première de ses six semaines de préparation. Quelles sont les grandes lignes de cette intersaison sur le plan athlétique ?

– Les trois quarts des clubs de Ligue 1 sont sur ce canevas de six semaines. En fait, nous sommes plutôt sur six semaines et demie. Les trois premiers jours, en Alsace, ont permis d’organiser les examens médicaux, avec du travail physique pour que la préparation commence véritablement au Touquet. Les joueurs ont bénéficié de plus de cinq semaines de vacances, ont pu véritablement couper, ce qui était moins le cas les saisons précédentes. Ils sont revenus avec des organismes plus relâchés, on va pouvoir organiser une préparation équilibrée, entrecoupée de matches amicaux.

– Quelle est l’importance de cette première semaine de préparation ?


– L’objectif est d’acquérir du volume. Pour faire un parallèle avec la construction d’une voiture, on se retrouve avec la carrosserie.
« La plupart des joueurs maigrissent pendant les vacances »

Ce n’est pas la période la plus agréable pour les joueurs, c’est le plus gros de la préparation athlétique et Le Touquet, que je connais bien, présentait des avantages. C’est plat, c’est assez ombragé, les organismes encaissent mieux les efforts et il y a la possibilité d’organiser d’autres activités.

– Partez-vous de zéro au moment de la reprise, avec la nécessité de reconstruire les corps des joueurs ?


– Il y a un programme durant les vacances et il a été respecté. Les deux premières semaines, les joueurs sont invités à couper complètement. Ensuite, il faut à peu près neuf footings dans les trois semaines suivantes. L’idée surtout est d’éviter les problèmes tendineux liés à une reprise. Et, dans les tests, on peut également mesurer la masse graisseuse des joueurs qui est une donnée importante par rapport à leur régime.

Ainsi, si quatre joueurs ont pris un peu de poids, il faut savoir que la plupart des autres maigrissent pendant les vacances. Après, on cherche à adapter selon les résultats des examens, de ce que nous indiquent aussi les cardiofréquencemètres. Dans l’ensemble, lors de cette semaine, ça a travaillé dur.

– Le staff se renforce d’un second préparateur physique. Pour quelles raisons ?


– Cela fait quatre ans que je travaille seul. C’est possible mais on a envie de faire mieux. Et Guillaume Jahier, qui arrive de Vannes, va nous aider. Il aura la charge en premier lieu de la réathlétisation des joueurs, ceux qui reviennent de blessure. Et puis la préparation physique est une activité où il y a tout le temps des nouveautés, de constantes recherches et sans cesse des remises en question. À deux, on pourra se stimuler avec plus d’efficacité pour explorer des pistes, réfléchir pour s’améliorer.

– Après Le Touquet, quels seront les objectifs ?


– Il faut tout de même constituer un socle physique solide pour être bon sur le terrain. Un joueur passe moins de 10 % au cours d’un match en rapport avec le ballon. Le reste du temps, il faut tout de même qu’il coure. Mais la suite sera de plus en plus orientée foot, notamment à partir du second stage à Jungholtz. Je serai alors un peu plus contrôleur ou gestionnaire des efforts physiques.


6 Juil 2018 6:03
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14540
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Premiers galops d’essai
Après un premier stage au Touquet la semaine passée et avant un deuxième à Jungholtz du 15 au 21 juillet, le Racing, qui poursuit sa quête de renforts, disputera demain et samedi ses deux premiers matches amicaux.
Ils ont regagné leurs pénates meinoviens vendredi, observé une journée de repos samedi et se sont remis au boulot hier. Les Strasbourgeois entameront ce lundi leur deuxième semaine pleine de préparation et vont enfin de nouveau humer le parfum de la compétition – mais le parfum seulement ! – à l’occasion de leurs deux premières rencontres amicales : mardi (17h30, nouvel horaire) à Belfort face à Sochaux (Ligue 2), puis samedi (18h) à Saverne face à l’un de leurs rivaux en Ligue 1, Dijon, chez qui ils étaient allés chercher un nul vierge le samedi 29 juillet 2017, également en match d’avant-saison (0-0).

Pas question de recruter dans la précipitation


Mercredi dernier au Touquet, l’entraîneur alsacien Thierry Laurey espérait pouvoir compter sur ses cinquième et sixième recrues, après Adrien Thomasson (Nantes), Ibrahima Sissoko (Brest), Stefan Mitrovic (La Gantoise) et Ludovic Ajorque (Clermont), avant le début du deuxième stage à Jungholtz dimanche prochain.

A priori, à en croire ses dirigeants, son souhait ne sera pas exaucé, du moins pas en tout début de semaine, même si le Racing travaille d’arrache-pied sur les postes à pourvoir : un gardien, un défenseur central, un milieu polyvalent et un attaquant.

Après avoir bouclé les quatre dossiers dont il avait fait sa priorité, le club alsacien a décidé de prendre son temps. Pas question de recruter dans la précipitation, histoire de ne pas multiplier les risques d’erreur. Ce qui ne signifie évidemment pas qu’il reste inactif.

La preuve : il a récemment relancé le défenseur axial Damien Da Silva, libre depuis l’expiration de son contrat à Caen. Une piste qu’il suit depuis longtemps, mais qu’il lui sera difficile à mener à son terme. Pour une raison simple : le joueur de 30 ans, qui espère bonifier ses quatre saisons pleines de Ligue 1 avec le Stade Malherbe, privilégie une signature à l’étranger ou dans un club huppé du championnat de France. Il se murmure que Saint-Étienne serait bien placé pour l’attirer. Jusqu’ici, le désormais ex-Caennais a en tout cas poliment éconduit tous ses prétendants, y compris un Racing qui a de nouveau tenté sa chance voici quelques jours.

Pour se renforcer derrière, le Racing continue donc à prospecter en France, mais aussi à l’étranger. L’hypothèse du défenseur international japonais Gen Shoji (Kashima Antlers), dévoilée dans notre édition du mercredi 4 juillet, est plus que jamais d’actualité, même si le dossier n’est pas – encore ? – bouclé.

Quant à la quête d’un gardien titulaire, elle fait l’objet d’une recherche sinon frénétique, du moins empressée. Alors que le marché français est plutôt fermé à ce poste si spécifique, l’idée d’un portier étranger prend peu à peu corps. Certaines lignes ont été lancées, notamment en Europe du Nord. Mais il faudra sans doute patienter quelque temps encore avant de connaître l’identité de celui qui aura la lourde charge de protéger la cage bas-rhinoise en 2018-2019.
Salmier : pas d’option d’achat

Enfin, au rayon des départs, le prêt de Yoann Salmier à Troyes, qui lui fait une cour assidue, a pour le moment du plomb dans l’aile. L’ESTAC, qui a fini par accepter de prendre intégralement en charge le salaire du défenseur axial de 25 ans, souhaite inclure une option d’achat. Mais le Racing s’y refuse. « Sur le principe, nous ne sommes pas pour, encore moins si le montant proposé pour cette option est ridiculement bas, justifie-t-on en interne. Nous sommes disposés à prêter, mais sans option, Yoann qui, pour nous, est un bon joueur, avec du potentiel. En pareil cas, c’est toujours le club prêteur qui décide. L’an dernier, nous aurions nous aussi aimé inclure une option d’achat dans le prêt de Martin Terrier chez nous. Lille a refusé. Nous avons quand même pris Martin. » Sous-entendu : la balle est aujourd’hui dans le camp du club aubois.


9 Juil 2018 12:51
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1464 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 140, 141, 142, 143, 144, 145, 146, 147  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com