Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 19 Sep 2017 22:40



Répondre au sujet  [ 1259 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 115, 116, 117, 118, 119, 120, 121 ... 126  Suivante
 Le Fil Rouge 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 10029
Localisation: HAGUENAU
ben c'est ce que je pense, il faudrait un milieu de terrain expérimenté et pas balancer devant, d'ailleurs c'est la spécificité de la L2 je crois, aller vite, balancer et perdre quasi tous les ballons. C'est ce qui rend cette L2 indigeste ;)


3 Déc 2016 12:19
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12340
Localisation: Dorlisheim
Citation:
Echos du 12 décembre

Outre la victoire face à Lens (3-1), Thierry Laurey se satisfait de ne compter aucun nouveau blessé, après ce week-end. L’Entraîneur du Racing commence même à récupérer l’intégralité de son effectif.

Anthony Gonçalves entrevoit le bout du tunnel. Absent depuis le 21 octobre, le milieu de terrain a retouché le ballon et est sur le point de faire son retour complet. En ce début de semaine, il alterne séances spécifiques avec Florian Bailleux et séances collectives.
La convalescence d’Ihsan Sacko suit son cours. L’attaquant strasbourgeois doit passer des examens de contrôle ce mardi. S’ils s’avèrent positifs, il devrait reprendre la course avant la fin de la semaine.
Touché à la cheville et remplacé avant la pause avec l’équipe réserve, Gaëtan Weissbeck sera aux soins toute la semaine.
Victime d’une lésion à la cuisse, Anthony Caci est en phase de reprise.
Avertis face à Lens, Dimitri Lienard et Vincent Nogueira devraient purger un match de suspension le 7 janvier, lors du match de Coupe de France face à Epinal.
Felipe Saad a fait son retour à la compétition, ce week-end, en disputant l’intégralité du match de la réserve face à Schiltigheim, rencontre conclue par une victoire des jeunes strasbourgeois (1-0, but de Benkaid).
SO


13 Déc 2016 12:53
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12340
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
le bilan des joueurs du Racing à la trêve Du bon avec du vieux
Si les recrues ont été rares à l’été, la défense du Racing a tenu la route sur le cycle aller. Les automatismes ont du bon, comme les individualités réunies depuis quelques saisons.

L es défenseurs du Racing ont tenu la maison bleue, souvent avec autorité. Ils se classent en trois catégories.
Intéressants

❏ ERNEST SEKA : 1 588 minutes de jeu, 18 matches, 1 but, 1 passe décisive, 1 carton rouge, 1 carton jaune. – Le capitaine a pris la mesure d’un championnat qu’il découvre. Il constitue le pilier de l’arrière-garde alsacienne, donne le la quand il s’agit de cadenasser le verrou ou de tenter de renverser la table.

L’ancien d’Amiens n’a véritablement vécu qu’une passe difficile, à la mi-août, lorsqu’il a pris un rouge malvenu face à Nîmes. Mais l’homme au brassard s’est parfaitement repris depuis et apparaît indéboulonnable en défense centrale.

❏ YOANN SALMIER : 855 minutes de jeu, 13 matches. – Arrivé en Alsace en 2014 pour faire le nombre en réserve, il est en train de mettre tout le monde d’accord. Il est parti de loin, a priori n°4 dans la hiérarchie des défenseurs centraux. Aujourd’hui, il n’y a aucune raison de lui contester son statut de titulaire, décroché il y a un mois.

Sa demi-saison n’a pas été un long fleuve tranquille. Même pas dans le groupe des 16 au moment d’accueillir Amiens, l’ancien de Saint-Brice a d’abord dû se contenter de blessures, de cartons rouges et de la Coupe de la Ligue pour goûter aux pelouses chez les pros.

Il a bénéficié d’un cadeau empoissonné, mi-septembre à Orléans, titulaire au poste de milieu récupérateur, pour l’une des deux pires sorties du Racing depuis le mois d’août.

Thierry Laurey ne lui en a pas tenu rigueur, le replaçant en défense centrale où, sobre comme un chameau, il n’a (presque) jamais fauté. C’est après le deuxième match complètement raté des Strasbourgeois qu’une évidence s’est révélée. Il était sur le banc à l’AC Ajaccio (2-0) et n’a depuis plus jamais été contesté.
Satisfaisants

❏ ALEXANDRE OUKIDJA, 1 710 minutes de jeu, 19 matches, 1 carton jaune. – Le gardien est le seul élément de l’effectif de Thierry Laurey à avoir disputé l’intégralité de toutes les rencontres de championnat depuis le début de saison.

Il n’a pas nécessairement brillé, a vécu quelques matches compliqués, comme la défaite à domicile face à Valenciennes (2-4) et surtout face à Reims (1-2), à domicile, où il a été coupable d’une grosse boulette qui a ouvert la voie du succès champenois.

Mais le portier a aussi fait preuve de la solidité minimale, comme à Clermont, pour rassurer et permettre au club alsacien d’être confortablement installé dans la première partie du classement.

❏ ÉRIC MARESTER, 1 329 minutes de jeu, 15 matches, 4 cartons jaunes, 1 rouge. – Le style n’est pas toujours académique, le briscard a recours à moult subterfuges quand il est confronté à un ailier plein de vivacité, mais le latéral droit assure.

À Orléans (3-1), maladroit, et surtout à Brest (2-1) où il a vu rouge, ce qui a conduit à une défaite cruelle, il a paru (un peu) dépassé. Mais pour sa bonne douzaine d’autres apparitions, le Guadeloupéen constitue une assurance contre la panique et le désordre défensif. Il laisse à Abdallah Ndour le soin de créer le déséquilibre dans le camp d’en face et s’est montré également franchement convaincant en quelques occasions, sur la pelouse du Gazélec Ajaccio par exemple.

❏ ABDALLAH NDOUR, 1 527 minutes de jeu, 18 matches, 1 but, 1 carton jaune. – Lui aussi découvre la Ligue 2, lui non plus ne déçoit pas. Le latéral gauche a fort à faire et ne “mange” pas ses vis-à-vis comme il avait l’habitude de le faire en National.

Mais le Sénégalais, appelé en sélection pour la première fois sans entrer en jeu toutefois, est une valeur sûre. Comme toute l’équipe, il a souffert face à Reims, pas irréprochable dans le placement sur l’ouverture du score, mais il y est allé de son petit but qui a rapporté un point du déplacement au Gazélec Ajaccio.

Et son entente, sur le flanc gauche strasbourgeois, avec Dimitri Lienard, constitue une source de réjouissances.
En appel

❏ FELIPE SAAD, 660 minutes de jeu, 8 matches, 2 cartons rouges, 2 cartons jaunes. – Le Brésilien risque de classer sa première partie de saison dans les périodes à oublier de toutes ses forces dans sa longue carrière. Il n’est plus apparu en Ligue 2 depuis son carton rouge récolté face à Valenciennes, le 1er octobre.

Il avait déjà quitté ses camarades avant l’heure sur la pelouse du Gazélec, ce qui avait coûté cher au Racing, sans doute deux points. En CFA 2, à Sarre-Union, le défenseur a été soumis au même sort, victime d’une décision empreinte d’injustice en Alsace Bossue. Pour couronner le tout, il a achevé son année blessé.

❏ KADER MANGANE, 540 minutes de jeu, 8 matches, 1 jaune. – Le “golgoth” sénégalais n’est arrivé qu’en septembre et s’est d’abord montré convaincant. Le Racing a encaissé… zéro but lors des trois premiers matches du défenseur. Ensuite, les choses se sont gâtées. L’ancien du Gazélec Ajaccio s’est blessé à la cuisse et son étoile a pâli. Était-ce le contrecoup d’un été inactif alors que son gabarit de colosse demande une préparation de précision ? Il apparaît troisième dans la hiérarchie des défenseurs centraux, d’autant plus que son profil le rapproche de l’incontestable cap’tain Seka.

❏ LAURENT DOS SANTOS, 587 minutes de jeu, 13 matches. – Le latéral arrivé de Guingamp constitue le remplaçant idéal. Mais il s’est limité à ce rôle. Il peut jouer à droite, à gauche, mais n’a pas su contester la hiérarchie où Ndour et Marester lui sont supérieurs. On l’a vu en grosse difficulté face à Valenciennes où le côté droit a été mou comme du beurre. En revanche, son match au Havre a été convaincant. Curieusement, il n’est plus apparu dans le groupe depuis.


21 Déc 2016 14:40
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12340
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
le bilan des joueurs du Racing à la trêve (2/3)
La loi du milieu

Dans un secteur exigeant, puisque Thierry Laurey en fait dépendre une grande partie du jeu strasbourgeois, virevoltant, un quatuor – deux « anciens », deux recrues – a réussi sa première moitié de saison. À l’image de toute une équipe.
Les quatre mousquetaires du milieu de terrain ne sont évidemment pas étrangers au bon début de saison du Racing. Revue d’effectif.

Intéressants

❏ JÉRÉMY GRIMM : 1592 minutes de jeu, 18 matches, 3 buts, 1 passe décisive, 8 cartons jaunes. – Il est le joueur de champ qui a cumulé le plus de temps de jeu et le blond du milieu est tout simplement épatant. Depuis son retour dans le club qui l’a formé, le Haut-Rhinois ne cesse de monter en gamme.

Le Racing est passé du statut de club repêché en National à cador de la Ligue 2 ? Le joueur de 29 ans s’est adapté pour incarner l’une des locomotives de l’effectif. Ses trois (beaux) buts pèsent lourd à l’heure du bilan de mi-saison. Ils ont à chaque fois initié la victoire. Débordant d’énergie pour protéger sa défense, il fait preuve d’une lucidité épatante aux abords de la surface adverse.

L’ancien de Colmar parvient également à gérer subtilement son casier disciplinaire. Avec huit jaunes récoltés, il est parvenu à ne rater qu’un match de championnat, passant plutôt son tour en coupe quand le Racing a moins besoin de lui. Une sorte de «monsieur plus».

❏ DIMITRI LIENARD: 937 minutes de jeu, 13 matches, 1 but, 3 passes décisives, 1 carton jaune, 1 carton rouge. – Blessé durant la préparation, Dimitri Lienard a commencé sa saison sur des bases individuelles inquiétantes. Comme d’autres éléments offensifs, il aurait pu être catalogué homme du passé, sur lequel on ne compte guère.

Ses premières titularisations ont correspondu à une période de moins bien pour le Racing et, de plus, ont été ternies par un carton rouge un peu stupide récolté face à Valenciennes (2-4). Mais son match à Sochaux a été comme une renaissance. Il sait, depuis la fin du mois d’octobre, s’éclater dans un rôle de milieu de terrain hargneux efficace, capable d’éclairer le jeu strasbourgeois par quelques fulgurances.

Satisfaisants

❏ VINCENT NOGUEIRA : 1374 minutes de jeu, 18 matches, 3 passes décisives, 4 cartons jaunes. – L’ancien Sochalien fait partie des bonnes pioches du mercato estival. S’il a vécu une fin d’année un peu plus terne que son été, c’est qu’il fait partie des joueurs les plus utilisés dans un rôle où il lui est interdit de ménager ses énergies. Le milieu de 28 ans ordonne souvent le pressing sur l’adversaire et est au début et à la conclusion des actions. Sa technique soyeuse lui a notamment permis de faire basculer deux matches, par ses passes décisives, au Gazélec Ajaccio (1-1) et face à Auxerre.

❏ ANTHONY GONÇALVES
: 779 minutes de jeu, 10 matches, 2 passes décisives. – L’ancien de Laval peut ressortir frustré de ses six premiers mois à Strasbourg. Dans le sillage d’une préparation séduisante, Gonçalves a lancé sa saison sur des bases alléchantes, auteur notamment d’un doublé de passes décisives à Tours. Il a également été l’un des rares à la hauteur, lors du match raté par le Racing à Orléans ou mitigé à Clermont.

Thierry Laurey l’a curieusement géré en le confinant au banc de la Meinau, face au Red Star ou à Valenciennes. C’est d’ailleurs au moment de rentrer, face à Auxerre, qu’il s’est blessé. Devrait revenir en janvier avec le mors aux dents, le garçon étant du genre volontaire et déterminé.

En appel

❏ MAYORO NDOYE : 518 minutes de jeu, 11 matches. – Le Sénégalais n’est pas aux premières loges, mais son profil de couteau suisse le rend utile dans le groupe strasbourgeois. Il constitue le recours n°1, sur les trois postes du milieu. Si le joueur de 24 ans n’a pas renversé la hiérarchie lors de ses six titularisations, Laurey ne manque pas de le relancer régulièrement.

❏ ANTHONY CACI : 4 minutes de jeu, 1 match. – Avec Ihsan Sacko, il incarne l’avenir strasbourgeois. Pilier de la réserve, le Mosellan a profité de quelques matches amicaux et de Coupe pour exposer ses qualités. Un profil de joueur capable de peser aux abords des deux surfaces de réparation.


21 Déc 2016 14:45
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12340
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
le bilan des joueurs du Racing à la trêve (3/3)
Devant, toutes ses dents

Le Racing peut compter sur une attaque protéiforme. S’il a bien démarré sa saison en s’appuyant sur un meneur de jeu placé derrière deux attaquants, il s’avère pétaradant depuis un mois grâce au déploiement de trois joueurs devant.

L’attaque du Racing a trouvé la bonne formule avec sa “BBG”, le trio Bahoken-Boutaïb-Guillaume (13 buts), en attendant le retour de blessure de la révélation Sacko.
Intéressants

❏ KHALID BOUTAÏB, 1 585 minutes de jeu, 19 matches, 10 buts, 2 passes décisives, 4 cartons jaunes. – Il est le buteur strasbourgeois, efficace, jovial, avec, pour ne rien gâcher, un souci ancré du sacrifice. L’international marocain n’a pas tardé à réussir une intégration express, lançant statistiquement sa saison à Tours, grâce à un triplé, ponctuant régulièrement ses énergiques productions de buts bienvenus.

Homme lige de Thierry Laurey, avec qui il a vécu la belle aventure du Gazélec Ajaccio, le troisième buteur du championnat de Ligue 2 est le seul joueur de champ à avoir participé aux 19 matches du cycle aller.

Khalid Boutaïb passera son tour pendant une partie du mois de janvier. Les progrès qu’il n’a de cesse de confirmer depuis 2012 lui ont apporté une forme de consécration avec sa participation presque assurée à la Coupe d’Afrique des Nations, au Gabon.

❏ STÉPHANE BAHOKEN, 776 minutes de jeu, 14 matches, 3 buts, 2 passes décisives, 1 carton jaune. – L’ancien international espoirs termine l’année en boulet de canon. Il faut dire que l’attaquant formé à Nice a connu la blessure alors qu’il prenait son envol, toute sa place dans l’attaque strasbourgeoise et reprenait sur les bases de sa bonne deuxième partie de saison dernière.

Il a été absent tout le mois d’octobre, en raison d’une déchirure à la cuisse, avant de véritablement retrouver la forme à la mi-novembre.

Le kop de la Meinau est sous le charme et lui a même consacré un petit chant. Le Racing compte d’autant plus sur lui qu’il incarne un profil rare dans l’effectif, puissant, solide et batailleur. Il franchit différents paliers depuis son arrivée, en 2014, et ce n’est pas dommage.
Satisfaisants

❏ IHSAN SACKO, 623 minutes de jeu, 10 matches, 2 buts. – C’est celui que l’on n’attendait pas et qui a épaté les observateurs. Stagiaire, Ihsan Sacko s’est fait une place dans le onze strasbourgeois qu’il a inspiré de toute son énergie. Mais l’adversité ne l’a pas ménagé. Avec un jeu où il s’expose volontiers, l’ancien de Valenciennes a eu une fréquentation assidue de l’infirmerie.

Après avoir géré une fracture de l’orteil, il n’a pas résisté à un rugueux tacle de Samuel Bouhours, début novembre, face à Reims. Il n’est pas réapparu depuis et les échos le concernant ne nourrissent pas l’optimisme pour un retour prochain. Mais du haut de ses 18 ans, il incarne une promesse d’avenir.

❏ BAPTISTE GUILLAUME, 771 minutes de jeu, 12 matches, 2 passes décisives, 1 carton jaune. – Il a longtemps été une énigme, pour ne pas dire une déception. Dans le sillage d’une première prometteuse à Bourg-en-Bresse, l’international espoirs belge a plongé physiquement, se blessant en Coupe de la Ligue face à Niort, puis mentalement en difficulté pour répondre aux défis de la Ligue 2.

Thierry Laurey lui a exprimé une confiance résolue, continuant à le titulariser alors que la Meinau et certains suiveurs grondaient. Sa chance a semblé passer pour lui, quand Ihsan Sacko a confirmé de belles promesses initiales. Mais la… blessure du jeune milieu offensif a constitué une brèche dans laquelle il s’est engouffré. Passeur décisif au Havre, en réels progrès en décembre, le joueur prêté par Lille a sauvé in extremis sa demi-saison, mais serait inspiré de ne plus jouer sur courant alternatif car ses coups de mou peuvent être aussi spectaculaires que ses accélérations.
En appel

❏ JÉRÉMY BLAYAC, 226 minutes de jeu, 10 matches, 2 buts. – Les temps changent et l’avant-centre d’expérience ne dira pas le contraire. Héros du Racing pour ses dix-huit premiers mois en Alsace, Blayac a dû se contenter de moins de quatre heures sur le pré, en championnat, depuis le mois d’août. Dans l’esprit de Thierry Laurey, ses difficultés à défendre constituent une limite qui le relègue, au mieux, au quatrième rang dans la hiérarchie des attaquants.

Il faut dire qu’il s’est blessé durant la préparation et a raté le wagon lors des rares occasions qui se sont présentées. Sa seule titularisation, sur la pelouse de l’AC Ajaccio, a correspondu à une panne collective généralisée. Mais l’Aveyronnais garde quelques arguments en magasin.

Il jouit d’une cote élevée dans le public, qui acclame chacune de ses apparitions en souvenir du bon temps, sans doute, et il n’a pas perdu son instinct de buteur.

Si son but, face à Reims, n’a pas évité la défaite, celui, à Sochaux, a tout changé. Le départ de Boutaïb pour la CAN pourrait le relancer.

❏ VINCENT GRAGNIC, 717 minutes de jeu, 15 matches, 1 but, 1 passe, 1 carton jaune. – Si Blayac garde la cote à la Meinau, Gragnic est un peu la “tête de Turc” du stade strasbourgeois. Le meneur de jeu devait initialement donner le rythme au jeu du Racing, incarnant la pointe haute du milieu en losange.

Mais l’ancien Auxerrois a déçu et se déçoit, trop imprécis dans son jeu souvent à une touche de balle. Il est aussi en quête d’une vivacité qui lui fait parfois défaut. En échec pour l’heure.


22 Déc 2016 6:17
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 9344
Localisation: Longjumeau


25 Déc 2016 19:09
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12340
Localisation: Dorlisheim
SO a écrit:
2017 commence aujourd’hui
Dix jours après la victoire contre Niort (3-0), les joueurs du Racing se sont retrouvés pour la reprise de l’entraînement, ce mardi matin à la Meinau.

Les agapes de Noël à peine digérées, Ernest Seka et ses coéquipiers ont rechaussé les crampons pour la reprise de l’entraînement. Au programme : pesée, travail en salle de musculation, footing puis séance avec ballon sur le terrain annexe.

Physiquement et psychologiquement, ça a fait du bien de couper pendant 10 jours, estime le coach, Thierry Laurey. On a désormais deux semaines pour préparer le prochain match, c’est suffisant pour bien travailler et se remettre dans le rythme. Le challenge sera de repartir en janvier avec le même état d’esprit, la même efficacité et la même idée de jeu que lors des derniers matches joués.


Hormis Khalid Boutaib, sur le point de rejoindre la sélection du Maroc pour le stage de préparation à la CAN 2017, et Jérémy Grimm, cloué au lit pour quelques jours, tous les joueurs étaient présents pour ce rendez-vous. Anthony Gonçalves, rétabli de sa rupture partielle au tendon dans la partie inférieure de la jambe gauche, a pris part normalement à cet entraînement. Ihsan Sacko, en phase de reprise, s’est contenté d’un footing. Abdallah Ndour, pressenti pour être sélectionné par le Sénégal pour la CAN, ne fait pas partie de la première liste de 30 joueurs communiquée par les Lions de la Terranga. Il était donc bel et bien présent en Alsace, ce mardi.

Cette semaine, Thierry Laurey et son staff ont programmé 7 séances d’entraînement, avec une coupure entre le 31 décembre après-midi et le 2 janvier matin. Ensuite, le groupe basculera sur la préparation du premier rendez-vous de 2017 : le 32e de finale de Coupe de France face à Epinal, le 7 janvier (15h) à la Meinau (→ billetterie).

Le groupe de la reprise :

Bonnefoi, Gambetta, Oukidja, Schmittheissler ; Bahoken, Benkaid, Blayac, Caci, Dos Santos, Gonçalves, Gragnic, Guillaume, Lienard, Mangane, Marester, Ndour, Ndoye, Nogueira, Saad, Sacko, Salmier, Seka, Solvet, Weissbeck.

Absents : Grimm (malade), Boutaib (sélection).


27 Déc 2016 14:46
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12340
Localisation: Dorlisheim
SO a écrit:
Grimm, joueur du mois de décembre !
Pour la troisième fois de la saison, Jérémy Grimm a décroché le titre de joueur du mois. Le milieu de terrain du Racing a obtenu 68% des suffrages et est désigné joueur du mois de décembre, après avoir été joueur du mois en août et en octobre 2016.

Auteur de deux buts en décembre, face à Lens (3-1) et Niort (3-0), Jérémy Grimm est récompensé de son activité et de son efficacité offensive.
Il devance Stéphane Bahoken et Khalid Boutaib, eux aussi double buteur en décembre.

CLASSEMENT COMPLET
1)Jérémy GRIMM 68% (538 votes)
2) Stéphane BAHOKEN 9% (72 votes)
3) Khalid BOUTAIB 9% (70 votes)
4)Vincent NOGUEIRA 6% (50 votes)
5) Baptiste GUILLAUME 5% (37 votes)
6)Ernest SEKA 4% (28 votes)


2 Jan 2017 18:11
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12340
Localisation: Dorlisheim
SO a écrit:
Echos du 2 janvier
Une semaine après la reprise de l’entraînement, Thierry Laurey et son groupe sont entrés dans la préparation du 32e de finale de Coupe de France face à Épinal, ce samedi (15h) à la Meinau.
Ihsan Sacko, qui a ressenti une gêne à la cheville lors de footings la semaine dernière, sera arrêté une dizaine de jours et sera régulièrement entre les mains du kiné pour faire passer la douleur. Le jeune joueur du Racing devrait reprendre le cours de sa reprise dans une dizaine de jours.
Gêné par une entorse à la cheville droite depuis la mi-décembre, Felipe Saad est de nouveau opérationnel. Le défenseur central brésilien a repris l’entraînement ce lundi matin.
Se plaignant de douleurs aux côtes, Jérémy Blayac est quelque peu ménagé lors des entraînements. Il ne participe pas aux séances avec contact, notamment.
Ménagé en fin de semaine dernière en raison d’une alerte à la cuisse, Vincent Gragnic a passé une échographie ce lundi qui n’a rien révélé. Le milieu de terrain devrait reprendre l’entraînement progressivement en fonction de ses ressentis.
Jérémy Grimm et Vincent Nogueira purgeront, ce week-end en Coupe de France, leur match de suspension. Les deux joueurs seront de nouveau à la disposition du coach pour la reprise de la Domino’s Ligue 2.


2 Jan 2017 18:14
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12340
Localisation: Dorlisheim
Foot National a écrit:
Un milieu absent une dizaine de jours
Strasbourg devra se passer de l'un de ses joueurs pendant une dizaine de jours. Ihsan Sacko a en effet ressenti une gêne à la cheville. Le jeune espoir alsacien sera donc au repos afin d'être en forme pour le reste de la saison de Ligue 2.


2 Jan 2017 18:34
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1259 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 115, 116, 117, 118, 119, 120, 121 ... 126  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com