Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 12 Déc 2018 11:26



Répondre au sujet  [ 1859 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 179, 180, 181, 182, 183, 184, 185, 186  Suivante
 L'Equipe 2 - Championnat de National 3 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14978
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Racing II 2
FC Mulhouse 0

Mi-temps : 0-0. – Stadium de Molsheim, 400 spectateurs. Arbitre : M. Roth.
Les buts : Reppert (64e , 84e ).
Les avertissements : Aaneba (73e ), Tchamba (76e ) au Racing ; Shaiek (67e ), Essomba (87e ) à Mulhouse.

RACING II : Bonnefoi – Aaneba, Simakan, Tchamba, Othon (cap) – Fofana – Zemzemi (Mendes, 74e ), Caci, Lebeau, Botella (Delaitre, 61e ) – Zohi (Reppert, 46e ). Entraîneur : François Keller.

FC MULHOUSE : Munoz – Kowalczuk (Kecha, 74e ), El Bounadi, Marimon, Diouf – Bouhabila (Shaïek, 59e ) – Constant, M’Tir (cap), Puerto, Essomba – Nkeng Etamé. Entraîneur : Carlos Inarejos.
.
National 3 - Le Racing Le Racing II stoppe le FCM
Au terme d’un match fermé, la réserve strasbourgeoise a, grâce à un doublé d’Alain Reppert en deuxième période, fini par disposer d’un leader mulhousien qui restait sur trois succès, mais n’a jamais donné l’impression de disputer hier à Molsheim un match important dans la course à la montée (2-0).
« Quand Strasbourg a ouvert le score, c’était presque plié. » Carlos Inarejos, l’entraîneur du FC Mulhouse, n’a pas eu à chercher bien loin pour résumer le duel que son équipe a livré à la réserve du Racing hier à Molsheim.

D’ailleurs, quelques instants plus tard, son homologue strasbourgeois François Keller a recouru sensiblement aux mêmes mots. « Tout le monde avait peur d’encaisser le premier but, de crainte qu’il ne soit décisif pour la suite. C’est ce qui s’est passé. »

Longtemps, la jeune garde bleue et le nouveau leader mulhousien, propulsé en tête par sa série de trois succès – à domicile – sans but encaissé (2-0 contre Pagny, 1-0 face à Épernay et Troyes II), se sont observés et neutralisés.

Les quelque 400 spectateurs n’ont quasiment rien eu à se mettre sous la dent durant 45 minutes. Une frappe de Yann Constant pour le FCM (4e ) et deux de Kevin Zohi pour le Racing II (25e , 37e ) : c’est à peu près tout.

La dernière minute de ce premier acte est d’ailleurs révélatrice de la crainte que s’inspiraient les deux adversaires.

Touché à l’ischio-jambier gauche, a priori sans gravité, Zohi fait signe à son entraîneur que son match est fini.
Une seule occasion en 90 minutes

François Keller lance alors à sa défense : « Faites tourner le ballon, on est à dix. C’est la mi-temps. » Pendant que les jeunes “Bleus” jouent à la baballe, les partenaires de Malik M’Tir observent la scène à dix bons mètres, sans même songer à orchestrer un semblant de pressing pour donner le change.

En tout et pour tout, ils ne s’offriront qu’une seule véritable occasion en 90 minutes : une tête de Nkeng Etamé claquée en corner par Bonnefoi, sur un coup franc de son capitaine (75e ).

Entre-temps, le Racing a pris les devants grâce à ses hommes sortis du banc. Timothé Delaitre est à l’origine du premier but. Quentin Othon en est le passeur et Alain Reppert, l’auteur.

L’attaquant arme un tir puissant du droit que Munoz détourne du bout des gants, mais il ne peut extraire le ballon de sa lucarne droite (64e ).

« Les entrants ont apporté de la fraîcheur en deuxième mi-temps , se félicite François Keller. Alain était titulaire lors de notre match précédent à Pagny et aurait pu mettre deux ou trois buts. Il ne l’a pas fait. Là, il en inscrit deux très beaux en une mi-temps. »

Le deuxième est la copie presque conforme du premier. D’une accélération fulgurante, Anthony Caci élimine trois Mulhousiens.
Sixième succès en huit matches

Delaitre hérite du ballon et sert l’ex-Schirrheinois qui fixe son défenseur et trompe de nouveau Munoz d’une frappe sèche à bout portant (84e ).

La réserve du Racing signe ainsi un sixième succès en huit matches (un nul, une défaite).

Un bilan provisoire, puisque sa rencontre contre Amnéville (2-0) pourrait être rejouée.

Pour le FCM qui, malgré cet échec, garde son fauteuil de leader (avec le même nombre de points, mais un match de plus que Haguenau, ndlr) , c’est un coup d’arrêt qui n’entame pas les convictions de son coach espagnol.

« Strasbourg a aligné six pros (Zemzemi, Tchamba, Aaneba, Caci, Zohi, Bonnefoi). La qualité individuelle a fait la différence. On perd trois points, mais il nous reste six finales que nous jouerons pour gagner. Contre Metz samedi à domicile, les trois points seront indispensables. »


16 Avr 2018 4:23
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14978
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Racing II 2
Erstein 0

Mi-temps : 1-0. Stadium de Molsheim. Arbitre : M. Sammartano. 250 spectateurs.
Les buts : Caci (42e ), Simakan (50e ).
Avertissement : Mahzem (81e ) à Erstein.
RACING II : Bonnefoi – Sylla, Matondo, Simakan, Othon (cap.) – Fofana – Reppert, Caci, Mendes (Makutungu, 87e ), Delaitre – Botella (Lebeau, 64e ).
ERSTEIN : Sonntag – Tritz, Destenay, Cascoin (cap.), Knobloch – Ducaroy, Mahzem (Hambli, 88e ) – Metz, Deleau (Sala, 75e ), Ibanez – Stroh (Sow, 75e ).
.
Le Racing II au petit trot
La réserve strasbourgeoise a disposé sans forcer d’Erstein, hier à Molsheim (2-0), et s’installe à la 2e place derrière Haguenau.

Le 4 février à Molsheim, la neige avait volé au secours de la lanterne rouge ersteinoise. Alors que le Racing II venait d’ouvrir le score par Lebeau, le match avait été arrêté à la demi-heure de jeu alors que la pelouse était plus blanche que verte et les lignes, invisibles.

Hier, pour les retrouvailles, les conditions climatiques, idéales, ne sont pas venues en aide aux joueurs d’Éric Ott et Cédric Mehl, les deux coaches dont le long bail à la tête des Sucriers s’achèvera en fin de saison. Le président Patrick Metzger pourrait annoncer le nom de leur successeur la semaine prochaine.

Les jeunes Strasbourgeois ont donc enchaîné sans forcer une troisième victoire consécutive face à une ASE qui prépare déjà son retour en R1.

Le gardien des pros, Bonnefoi, a passé une soirée très tranquille. Il n’a pas eu le moindre arrêt digne de ce nom à réaliser, sinon accompagner d’un plongeon presque superflu une frappe en pivot de Stroh nettement hors cadre (62e ), puis jaillir dans les pieds de l’ancien Racingman Sow, tout juste entré en jeu (79e ).
Plié en quelques minutes

À cet instant, le Racing II avait déjà fait le break. Après trois occasions nettes signées Delaitre (18e , 25e ) et Botella (33e ), il avait trouvé la faille juste avant la pause sur une fulgurante accélération de Caci.

Le jeune milieu de terrain avait slalomé entre trois Ersteinois, puis enchaîné avec un quatrième un une-deux un rien chanceux avant de venir battre Sonntag (42e ).

Un premier but juste avant le repos, un autre au retour des vestiaires : les joueurs de François Keller ont plié l’affaire en quelques minutes. Leur défenseur axial Simakan a inscrit le but du K.-O. dès la 50e en détournant aux six mètres un tir tendu à ras de terre de Delaitre encore – passeur à défaut d’être buteur – après que Botella a récupéré un ballon improbable au nez et à la barbe d’une défense visiteuse plombée par sa coupable passivité.

Les partenaires d’Alexis Cascoin, privés de Sabo (suspendu) et Plautz (en vacances), ont bien tenté de pousser en fin de partie, mais en vain et sans se montrer réellement dangereux. Comme sa victime du jour, le Racing II, qui aurait pu alourdir l’addition sur un petit piqué de Reppert de peu à côté (90e +2), est désormais fixé sur son sort. Remonté à la 2e place à égalité avec Nancy II et le FC Mulhouse qu’il avait battu dimanche, il a officialisé son maintien.


19 Avr 2018 4:47
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 12:56
Messages: 11394
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
j'aimerais bien trouver des commentaires concernant le potentiel des joueurs susceptibles de renforcer l'équipe 1 :idea:


19 Avr 2018 13:12
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14978
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
RACING II 0
TROYES II 2

Mi-temps : 0-0. – Stadium de Molsheim. 250 spectateurs. Arbitre : M. Lamour assisté de MM. Ohlmann et Kilicoglu.
Les buts : Tchimbembe (55e ), Atoiyi (90e +2).
RACING II : Pelletier - Mangane (Simakan, 61e ), Salmier, Tchamba - Aaneba, Fofana (Mendes, 69e ), Caci, Othon (cap.) - Lebeau (Botella, 61e ), Reppert, Delaître. Entraîneur : François Keller.
TROYES II : Caruso - Confais, Njombe, Sissoko, Nativel - Vardin, Benard - Tchimbembe (cap.), Atoiyi, Domingues - Labyad. Entraîneur : Gharib Amzine.
.
National 3
Un coup d’arrêt

Victorieuse de ses trois dernières rencontres, la réserve du Racing a chuté hier face à son homologue troyenne.
Dimanche dernier, la jeune troupe de François Keller avait démarré sa série de trois matches consécutifs à domicile par un brillant succès contre le FC Mulhouse (2-0). Mercredi, elle n’avait pas tremblé pour se débarrasser d’Erstein (2-0).

Deux victoires importantes qui venaient de quasiment permettre aux Strasbourgeois d’assurer leur maintien. Mais hier après-midi, les “Bleus” ne sont pas parvenus à réaliser le carton plein.

La faute à une formation auboise bien difficile à manœuvrer, mais aussi à un manque certain – et compréhensible – de fraîcheur.

Avant ça, on avait pourtant assisté à une bonne entame de match du Racing, renforcé pour l’occasion par Kader Mangane, de retour de blessure, et Yoann Salmier, rarement utilisé en Ligue 1. Dans le premier quart d’heure, on note cette tête de Salmier, justement, qui passe à côté (5e ), puis une frappe de Caci, contrée in extremis (9e ).

Par après, les Strasbourgeois continuent de monopoliser le ballon, sans réussir pour autant à mettre le danger dans la défense troyenne.

La frappe de Delaître n’étant pas cadrée (21e ), pas plus que celle d’Aaneba, bien servi par Reppert (34e ).
Un manque de réalisme

Un frisson parcourt ensuite le Stadium lorsque Labyad expédie une lourde frappe sur la barre d’un Pelletier complètement battu. En embuscade, Domingues se heurte au gardien local qui a eu le temps de se relever. Ouf (36e ) !

En seconde période, les Troyens, après avoir longtemps fait le dos rond, ouvrent le score.

Lancé dans l’intervalle, Tchimbembe s’échappe et devance la sortie de Pelletier d’un subtil lob qui termine au fond (0-1, 55e ).

À partir de là, les hommes de François Keller n’ont d’autre choix que de réagir.

Hélas, ses joueurs se montrent trop maladroits dans la finition, à l’image de Reppert par deux fois (58e , 76e ), de Botella, qui trouve Caruso sur sa route (86e ) ou encore d’Aaneba, dont la reprise est sauvée sur sa ligne par Sissoko (90e +1).

Et finalement, en contre, les Troyens inscrivent un second but. Atoiyi, seul comme un grand, s’en va en effet tromper un Pelletier abandonné par sa défense (0-2, 90e +2).

Le Racing II s’incline et marque un petit coup d’arrêt, laissant Biesheim lui piquer la deuxième place.


23 Avr 2018 4:32
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14978
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
FC Metz II 1
Racing II 1

Mi-temps: 0-0. – Stade Saint-Symphorien. 350 spectateurs environ. Arbitre : M. Salingue.
Les buts : Mikautadze (88e ) pour Metz; Lebeau (50e ) pour le Racing.
FC METZ II : Beunardeau – Collela (Collet 75e ), Hadraoui, Bijelic, Lempereur - Mroivili, Larrière – Cabral (Robin 83e ), Maziz (cap.), Thill (Mikautadze 86e) – Sila. Entraineur : José Pinot.
RACING II : Bonnefoi – Aaneba, Matondo, Simakan (Sylla 79e ), Othon (cap.) – Fofana – Delaitre, Leabeau (Mendes 84e ), Caci, Reppert – Botella (Segura 79e ). Entraineur : François Keller.
.
Strasbourg s’en contentera
Après avoir pris le match en main et marqué juste après la pause, la réserve strasbourgeoise s’est fait reprendre à quelques minutes de la fin.

« Mais, en même temps , on peut perdre le match à la fin », avouait l’entraîneur de Strasbourg, François Keller.

« Aux points, si c’est un match de boxe, on a gagné mais on n’a pas gagné cette rencontre sur les vingt dernières minutes de la première période quand on a trois ou quatre grosses occasions. Maintenant le point du nul n’est pas immérité pour Metz. Et pour nous, ramener un point de Metz n’est pas une contre-perf. Il nous reste cinq matches, dont celui à rejouer contre Amnéville, pour assurer le maintien ».

Contre mauvaise fortune, le coach alsacien avait bon cœur. Il se contentait du point pris en Moselle. Pourtant ses troupes avaient fait le plus dur en ouvrant la marque au retour des vestiaires, concrétisant une de leurs nombreuses occasions.

Après de premières minutes plutôt à l’avantage de leurs hôtes qui trouvait le poteau sur une tête de Larrière, les réservistes strasbourgeois avaient pris le match en main un peu avant la demi-heure de jeu. La frappe de Fofana passait à côté (26e ).
Lebeau avait fait le plus dur

Lempereur sauvait son camp devant Botella qui s’était infiltré (28e ). Une frappe sèche de Caci trouvait le poteau (34e ). Un corner de Lebeau traversait la défense messine sans que personne n’intercepte le ballon (39e ). Reppert partait en contre après une frappe contrée mais Benardeau sortait son tir (45e +1).

Les Alsaciens avaient multiplié les assauts sur le but lorrain avant la pause.

Ils poursuivaient leur travail à la reprise. Après moins de trente secondes, le centre-tir de Delaitre ne passait pas loin du second poteau (46e ).

La délivrance venait de Lebeau qui profitait d’un beau travail de Reppert (0-1, 50e ). L’ancien pensionnaire du centre de formation messin pouvait savourer son but en embrassant l’écusson du Racing.

Ce but avait l’art de pousser les Mosellans à la rébellion. Ils faisaient le siège de la cage de Bonnefoi, qui veillait au grain devant Cabral ou Maziz.

Le portier ne pouvait cependant rien sur l’égalisation de Mikautadze qui venait de rentrer en jeu (1-1, 88e ). Les minutes du temps additionnel étaient alors crispantes et la réserve messine manquait toujours de précision.


29 Avr 2018 4:51
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 14978
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Racing II 6
FC Trémery 0
Complexe sportif d’Eschau. Mi-temps : 2-0. Arbitre : M. Sammartano. 200 spectateurs.
Les buts : Da Costa (26e ), Reppert (34e , 52e ), Salmier (60e ), Botella (74e ), Matondo (82e )
Avertissements : Botella (49e ) à Strasbourg; Tozzini (16e ), Frassineti (56e ) à Trémery
RACING : Bonnefoi - Lala (Matondo, 61e ), Aaneba, Salmier, Makutungu - Othon (cap) - Lebeau (Delaitre, 75e ), Caci, Fofana, Reppert - Da Costa (Botella, 46e ). Entraîneur : François Keller
TRÉMERY : Junker - Marchal, Tozzini, Barthélémy (cap), C. Nesta - Jacquel (J. Nesta, 46e ), Duval - Godfrin, Frassineti (Vion, 66e ), Jacquat (Lopez, 66e ) - Maurice. Entraîneur : Stéphane Léoni
.
Le Racing II cartonne
Avec le concours de six pros, la réserve du Racing a dynamité hier à Eschau un FC Trémery amoindri et condamné (6-0).

Cette fois, le maintien semble bel et bien acquis pour la réserve du Racing. Il paraissait déjà l’être le 18 avril lorsque l’équipe de François Keller avait dominé la lanterne rouge Erstein (2-0). Mais l’annulation de son succès contre Amnéville (*) et ses deux derniers résultats (échec 0-2 et nul 1-1 contre les réserves troyenne et messine) avaient fait planer un léger doute.

Avec le tonitruant succès d’hier à Eschau face à un FC Trémery relégué en Régional 1 moins d’un an après avoir été promu (6-0), ce doute est a priori levé. « Avec 13 victoires en 26 matches, ce serait quand même un comble de descendre », n’ose imaginer un François Keller dont la formation tentera de boucler l’affaire lors de ses deux autres réceptions, dimanche contre Nancy II, puis le 8 mai lors du match à rejouer face à Amnéville.

Hier, avec le concours des deux ex-blessés du groupe pro, Nuno Da Costa et Kenny Lala, mais aussi de Landry Bonnefoi, Yoann Salmier, Anthony Caci et Ismaël Aaneba, les partenaires de Quentin Othon n’ont fait qu’une bouchée des Mosellans.
Un doublé et une passe pour Reppert

Grâce à un Da Costa buteur pour son grand retour à la compétition après sa blessure à la cuisse contre Montpellier le 23 février et à Alain Reppert, passeur puis buteur, la cause était déjà entendue à la pause.

À la 26e , l’ex-Schirrheinois, mis en échec une première fois par Junker, avait déposé un caviar sur la tête du Cap-Verdien. Puis huit minutes plus tard, sur un long “une-deux” avec Lebeau, il avait lui-même trompé le portier trémerois du gauche.

Ainsi mis sur orbite, les Bleus ont ensuite déroulé. Sur un centre parfait d’un Lala qui n’avait plus joué depuis sa lésion à l’ischio contre Monaco le 9 mars, Reppert a signé un nouveau doublé et son 8e but (52e ). D’une tête peu académique, Salmier y est lui aussi allé de son but sur la 2e passe décisive de Lebeau (60e ). Entré à la pause à la place de Da Costa, Botella, qui avait touché du bois juste avant, a bénéficié de la complicité du poteau gauche rentrant pour inscrire le 5e d’une frappe enroulée du droit (74e ). Puis le remplaçant s’est mué en passeur décisif pour l’autre entrant, Matondo, qui, seul au 2e poteau, a clos la marque (82e ).

La punition infligée à un FC Trémery déjà étrillé 6-1 samedi à Troyes satisfait François Keller : « Le plus dur était d’être sérieux face à une équipe amoindrie. Les pros ont fait le job. Pour eux, ce match tranquille n’était pas plus mal avant le déplacement à Rennes dimanche. »

(*) Pour une erreur administrative de la LFP sur la licence de la recrue hivernale du Racing Moataz Zemzemi, corrigée depuis.


2 Mai 2018 5:16
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2007 17:14
Messages: 3570
Localisation: Paris
Da Costa a joué une mi-temps et marqué, Lala a joué une heure et donné une passe décisive. Enfin des bonnes nouvelles !


2 Mai 2018 8:54
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 12:10
Messages: 10233
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
en effet, car on aura grandement besoin d'eux pour les 3 derniers matchs. J'espère qu'il est prévu un retour en L1 pour ce WE pour ces 2 joueurs.
en 4/2/3/1, Da costa doit être l'ailier droit, et Lala l'arrière droit. Foulquier et N'dour seront très bien sur le banc.


2 Mai 2018 10:22
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 21:26
Messages: 10076
Localisation: Longjumeau
Seka à gauche alors ?


2 Mai 2018 11:33
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 12:10
Messages: 10233
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
ben oui, sur ce que j'ai vu, je l'ai préféré à n'dour, c'est dire... :oops:


2 Mai 2018 16:49
Profil ICQ
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1859 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 179, 180, 181, 182, 183, 184, 185, 186  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com