Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 25 Sep 2020 7:07



Répondre au sujet  [ 1673 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 164, 165, 166, 167, 168
 Marc Keller 
Auteur Message
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 25 Nov 2018 0:34
Messages: 560
Quels sont les engagements pris ? Je présume qu'avec les " verts " on peut mettre une croix sur ces engagements. J'ai une préférence, je sais pour qui je voterai mais mon vote n'est pas forcément lié au sort du Racing. Je n'ai pas spécialement envie de voir revenir de vieux fantômes.
Si Keller devait partir pour exercer une fonction qu'il est capable d'assumer ce sera dommageable pour le club et forcément gratifiant pour lui. Je ne vois personne en mesure actuellement de le remplacer à la tête du club. Je sais au moins pour qui je ne voterai pas au second tour des municipales s'il a lieu, je le savais déjà avant.
J'espère qu' " alphons " va nous éclairer sur le sujet. Juste une question : est-ce que MK est en mesure de vendre un club qui ne lui appartient pas ?


6 Juin 2020 23:17
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10955
Localisation: Longjumeau
L'interview de ce soir sur RMC ici


21 Juil 2020 23:33
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18853
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Entretien avec Marc Keller, le président du Racing: « Il faut entrer dans la saison »
Pugnace, Marc Keller ne se laisse pas ébranler par le mauvais départ du Racing en championnat et une situation économique rendue délicate par la crise sanitaire. Le président veut que cette saison participe du développement du club strasbourgeois.
Début mai, au moment de l’arrêt définitif du championnat, Marc Keller se voulait « raisonnablement confiant ». La saine gestion financière du Racing, 10e de Ligue 1, avait permis de traverser sans trop de dommages la violente crise sanitaire.
Quatre mois plus tard, le président du club strasbourgeois garde la même ligne de conduite malgré un début de saison raté et les difficultés à venir.
Marc Keller, la confiance affichée au printemps est-elle toujours intacte ?


À l’époque, on avait bouclé l’exercice avec un manque à gagner d’à peu près 10 millions d’euros. Là, c’est une nouvelle saison qui commence. On doit s’adapter en permanence et trouver des solutions à beaucoup de problèmes.

La difficulté réside dans le fait que notre projet économique s’appuie sur un stade plein. La Meinau est un lieu de vie, avec une ouverture des portes deux heures et demie avant le match, une fermeture deux heures après et une ambiance formidable. La jauge réduite à 5 000 personnes nous oblige à faire sans pour l’instant, et ça change notre manière de procéder.

« On a hâte de faire évoluer les choses »

Comment pouvez-vous limiter la casse ?

Au Racing, on dépense en fonction de nos recettes. Celles-ci étaient garanties avec 25 000 personnes dans le stade, nos abonnés, nos partenaires et les droits TV.

Forcément, quand tu passes à 5 000 spectateurs, ça a un impact sur un budget classique de début de saison. Voilà pourquoi on l’a présenté à la DNCG (le gendarme financier du foot pro) en le dégradant déjà de 30 à 35 % pour anticiper les conséquences de l’épidémie.

Mais avec la manne de Mediapro, le nouveau diffuseur espagnol qui va reverser plus d’un milliard d’euros par an jusqu’en 2024 au football pro, il y a de quoi compenser le manque à gagner, non ?

Oui, mais sans la pandémie, notre budget aurait été plus élevé. Là, on table sur 55 millions d’euros, soit peu ou prou cinq millions de plus que la saison passée. On fait partie des clubs les plus impactés, justement parce que notre stade est plein depuis des années…

Le fait de jouer devant seulement 5 000 spectateurs ne coûte-t-il pas plus d’argent au club qu’il n’en rapporte ?

On ne raisonne pas en termes de pertes et profits. Ce qui est sûr, c’est que les recettes sont moindres, mais les charges liées à l’organisation restent quand même importantes, car il faut organiser le match, mais aussi sécuriser le stade selon le protocole sanitaire. Donc, oui, notre marge est plus faible par rapport à notre rythme habituel de 25 000 personnes.

Lors de la venue de Nice, fin août, la préfète Josiane Chevalier a semblé rassurée par le protocole sanitaire et évoquait la possibilité d’augmenter la jauge dès le prochain match contre Dijon. Sauf que le Bas-Rhin a rebasculé entre-temps en “zone rouge” Covid…
La préfète a pu constater qu’un travail important, sérieux et rassurant a été réalisé, en relation constante avec ses services et l’ARS (Agence régionale de santé). Nos équipes travaillent d’arrache-pied pour trouver des solutions (lire ci-dessous).

Au-delà de l’aspect économique, on a tous envie de retrouver ce qui a fait notre force ces dernières années, à savoir l’ambiance, la convivialité et le dynamisme autour du stade et du match.

On a hâte de faire évoluer les choses, même si on sait que ça va être progressif. À nous de rassurer les autorités et de montrer que l’on est capable d’accueillir du public en toute sécurité.

Sur le plan sportif, le Racing a manqué son départ, avec une préparation tronquée par le coronavirus et deux larges défaites en championnat. Que vous inspirent ces premières semaines de compétition ?

C’est vrai que rien n’a été simple. On a eu du Covid dans l’effectif durant le confinement, les vacances et le stage à Évian (14 cas positifs en tout). Après, on a beaucoup parlé des dix joueurs qui ont été touchés en Haute-Savoie, parce qu’il y a eu une sortie non autorisée (dans un bar) après un dîner validé par le club.

Avez-vous pris des sanctions à leur encontre ?

On a réglé l’affaire en interne, et les décisions prises resteront en interne. Ce que je peux dire, c’est que les gars sont partis boire un verre, ils n’ont pas non plus fait la java. On voit d’ailleurs que la grande majorité des clubs a aussi beaucoup de cas positifs. C’est un sujet délicat…

« L’effectif pour faire de belles choses »

Sans le clamer sur tous les toits, tout le monde au club s’accordait à dire que les deux premières rencontres seraient difficiles à cause du manque de rythme…

Le dire est une chose, mais je pense qu’il y avait sûrement moyen de faire mieux. Durant quinze jours en août, Thierry (Laurey) n’a pas pu travailler avec un groupe homogène. J’espère que la coupure internationale a permis de remettre tout le monde au même niveau afin d’être prêt collectivement. Il faut entrer dans la saison, samedi à Saint-Étienne.

À partir de quel moment un président est-il inquiet ?

L’an dernier, au soir de la dixième journée et de notre défaite à Marseille, nous étions derniers. On est resté calme, on a travaillé et on a fini dixième. Cette saison, on a gardé l’ossature de l’équipe, on en a prolongé certains (Ajorque, Sissoko). Même si on a deux joueurs importants qui sont blessés (Sels et Mothiba) , il y a l’effectif pour faire de belles choses. On doit juste se mettre en ordre de marche.

Que répondez-vous aux sceptiques qui estiment que le Racing a oublié de se renforcer durant l’intersaison ?

L’hiver dernier, on a recruté Mehdi Chahiri (Red Star, National) , un profil de jeune joueur à fort potentiel qui correspond à notre politique d’investissement. Idem pour Mahamé Siby, arrivé libre de Valenciennes pour progresser avec nous.

En accord avec Thierry Laurey et notre recruteur Loïc Désiré, on n’a fait venir personne d’autre parce que l’on ne voulait pas surcharger un effectif qui était déjà assez fourni (22 pros aptes actuellement).

« On a prévu cet investissement »

Et le milieu récupérateur que Thierry Laurey appelle de ses vœux ?

C’est notre priorité. On a prévu cet investissement depuis le mois de mai, indépendamment d’une vente. Mais on est à la recherche d’un profil bien précis, un joueur confirmé, avec de la maturité pour encadrer Bellegarde et Sissoko.

On est un peu dans la même démarche qu’à l’époque avec Matz Sels : on veut essayer de faire la bonne opération avant la date butoir du 5 octobre et la fin du mercato. On est focalisé là-dessus, même si on regarde aussi en direction des attaquants, puisque Mothiba est convalescent jusqu’en janvier.

Dans le sens inverse, on évoque aussi régulièrement un départ de Simakan pour une belle opération financière. Qu’en est-il exactement ?
Il y a deux cas de figure : les joueurs qui ne jouent pas et qui peuvent être amenés à partir, et d’autres comme Aholou, Fofana ou Martin que l’on a vendus dans leur intérêt et le nôtre (près de 34 millions d’indemnités de transfert). Quand une proposition très importante nous parvient, on l’étudie et on se met autour d’une table, même si on n’est pas dans l’obligation de vendre.

Par ailleurs, neuf joueurs arrivent cette saison en fin de contrat, dont le leader offensif Adrien Thomasson (*). Quelle est la position du club à leur égard ?
On va affiner ça dans les prochaines semaines. Concernant Adrien, il connaît notre position. On l’a déjà rencontré deux ou trois fois, seul ou avec ses agents. Le Racing veut le conserver. Il se sent bien au club, se plaît à Strasbourg, c’est une belle personnalité. On est prêt à faire des efforts, mais il préfère encore patienter. On ne peut pas forcer les choses, c’est la règle du jeu.

Au final, quel est votre objectif pour cette quatrième saison de rang en Ligue 1 ?

Toujours le même : essayer de pérenniser le club à ce niveau. Et pour l’installer de manière durable, il faut travailler sur plusieurs tableaux : le sportif, l’administratif, la formation, les infrastructures qui ont commencé à évoluer. Bref, on veut continuer à grandir et à se structurer. Cela nécessite une remise en question permanente. Comme pour les pros, il faut se battre tous les jours.
(*) Thomasson, Liénard, Koné, Lala, Carole, Kawashima, Aaneba, Zohi et Saadi


9 Sep 2020 5:38
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1673 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 164, 165, 166, 167, 168

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com