Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 20 Oct 2017 17:47



Répondre au sujet  [ 1605 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 157, 158, 159, 160, 161
 Marc Keller 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12523
Localisation: Dorlisheim
SO a écrit:
Marc Keller : « Aider Colmar »
Alors que le Racing affronte Sochaux, ce vendredi (19 h) au Stadium de Colmar, le président strasbourgeois, qui a effectué toute sa formation aux SRC, évoque le partenariat avec le club haut-rhinois et son soutien dans le redressement de celui-ci.


Colmar occupe une grande place dans le cœur de Marc Keller. Originaire de Balgau, à 21 km de la préfecture du Haut-Rhin, le président du Racing, a fait ses classes aux SRC après avoir débuté à Fessenheim jusqu’en minimes. Marc Keller n’oublie rien de ses belles années colmariennes : « C’est Raoul Baechler qui est venu me chercher alors que j’avais 13 ans. Pour convaincre mes parents, il s’est engagé à me chercher à la maison et à me ramener pour les entraînements. Il avait une Alfa Romeo, je m’en souviens bien ».

Le vivier colmarien est riche et Marc Keller se fera de nombreux amis. Parmi eux, Claude Fichaux, « un de mes meilleurs amis que je reverrai bientôt sur le banc de Marseille aux cotés de Rudi Garcia dont il est l’adjoint ». Mais il y aussi la famille Johansen, José Esposito, les Haen, les Sipos. Milieu offensif, Marc Keller fréquente les championnats de jeunes nationaux avec les SRC : « La formation était vraiment top avec des gens formidables comme Raoul Baechler ou le très regretté Sam Aisani ».

A 17 ans et demi, l’année du Bac, Marc Keller intègre l’équipe première. Il est encore junior, comme on disait alors. Sa vitesse, ses dribbles, son efficacité commencent à attiser les convoitises : « Mais je voulais d’abord passer mon Bac. Il y a eu des sollicitations. Finalement, je ne savais pas trop quel niveau je pouvais atteindre ». Son examen en poche, le futur international franchit le cap lorsque Raymond Domenech et Max Hild, qui nous manque tant, le décident à signer au FC Mulhouse, alors en Ligue 2. Le début d’une grande aventure. On connaît la suite.

Depuis, Marc Keller n’a cessé de garder le contact avec les SR Colmar, devenus le Stadium Racing Colmar à la suite de la liquidation judiciaire du mois d’octobre 2016. « J’avais été heureux de la montée du club en National sous la présidence de Roland Hunsinger et je suis peiné par la situation actuelle. Je suis convaincu que la place de Colmar est au moins à ce niveau, voire en L2. ». Le président du Racing estime donc « qu’il faut instaurer une vraie relation avec Colmar, comme nous l’avons déjà fait avec Schiltigheim ou Haguenau par exemple ». D’où l’idée, presque naturelle, d’un partenariat entre les deux clubs, formalisé ce vendredi avant la rencontre contre Sochaux. « Il s’agit, explique Marc Keller, d’aider Colmar au travers d’une passerelle technique avec nos éducateurs, en mettant notre Centre de formation à disposition si besoin. En retour, les meilleurs jeunes du SRC doivent naturellement se tourner vers le Racing. Nous nous engageons également à disputer régulièrement un match amical au Stadium. Le redressement sportif de Colmar est essentiel. Plus le SRC sera haut, plus le Racing est haut et mieux nous pourrons travailler ensemble ce dont je me réjouis énormément ».



20 Juil 2017 16:07
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2007 21:39
Messages: 3049
Kaniber a écrit:
SO a écrit:
En retour, les meilleurs jeunes du SRC doivent naturellement se tourner vers le Racing.


Bref, c'est pas demain qu'on reverra Colmar en National :mrgreen:


20 Juil 2017 21:06
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 10132
Localisation: HAGUENAU
rien de neuf à l'horizon, ça compte autant pour les jeunes de Haguenau, club partenaire du Racing :roll:


21 Juil 2017 9:18
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 12523
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le président du Racing, Marc Keller, à deux semaines de la première journée de Ligue 1 « Réapprendre la Ligue 1 »
La campagne de recrutement est mené à un rythme endiablé depuis quelques jours, le stade de la Meinau est assuré d’être d’ores et déjà bien rempli, mais le président Marc Keller ne joue pas au fier à bras pour autant : le Racing sort d’un traumatisme trop sensible pour ne pas faire du maintien son unique objectif. Entretien.
« –E ntre l’arrivée de Saadi et celle attendu de Jonas Martin aujourd’hui, considérez-vous, pour l’heure, mener une intersaison prometteuse ?

– Dès la montée assurée, on avait travaillé avec le staff, la cellule recrutement, pour identifier les profils dont on avait besoin. On était d’accord, on a gagné du temps dans l’analyse des besoins. L’objectif était de renforcer le groupe avec l’arrivée de huit à dix joueurs.
« On peut recruter parce qu’on a travaillé en amont »

On a pu tout de suite se positionner sur les joueurs libres qui nous intéressaient, comme Kenny Lala, Pablo Martinez. On a ensuite misé sur deux joueurs qui présentent un réel potentiel à nos yeux, Nuno Da Costa et Bingourou Kamara. Maintenant, on est entré dans une phase où l’on veut ajouter des joueurs d’expérience. Benjamin Corgnet en fait partie, il y a Idriss Saadi qui nous a rejoints, il y en aura encore deux (ndlr : l’interview a été réalisée avant que l’arrivée de Jonas Martin ne se concrétise). Et puis, on ne s’interdit pas de recruter encore un dernier élément prometteur.

– Les sommes évoquées – près de cinq millions d’euros ont d’ores et déjà été investis par le club cet été – laissent à penser que vous êtes entrés dans une nouvelle dimension. Est-ce le cas ?


– Nous pouvons faire ces investissements parce que le club est sain financièrement. Nous considérons que les joueurs font partie des actifs du club. On peut recruter ces joueurs parce qu’on a travaillé en amont. Et nos passages devant la DNCG (ndlr : la Direction nationale du Contrôle de Gestion, le gendarme financier des clubs) valident notre démarche.

– Les récents succès sportifs s’accompagnent d’une popularité qui ne se dément. Êtes-vous optimiste en la matière ?


– On va dépasser les 14 000 abonnés, la tribune « femme » cartonne, le Krimmeri sera plein la saison prochaine, comme les loges. On est à 100 % dans l’exploitation des espaces commerciaux. Tous les cm2 disponibles sont valorisés.

– Où en est-on des études pour justement moderniser l’équipement essentiel du Racing, son stade ?


– L’étude commandée donnera ses conclusions à la fin du mois de juillet. Ensuite, il y aura des rendez-vous avec les collectivités locales.

La rénovation du stade, c’est un enjeu essentiel pour le Racing. On sera à 30 millions d’euros de budget avec cette utilisation totale de la Meinau. Avec ces moyens, on ne peut être dans la durée en Ligue 1 où il faut pouvoir compter sur un budget de 45 millions. C’est notre but en disposant d’un stade un peu agrandi, avec 30 000 places, avec un meilleur accueil du public, de la connectivité, du confort. Je pense que tout le monde a conscience de cette réalité.
« La réalité, c’est que ça fait presque 10 ans qu’on n’a pas connu ce championnat »

– Avant ces objectifs à moyen terme, quelles sont vos impressions par rapport à ce qui attend le Racing, dans les semaines et les mois à venir ?

– On est calme et concentré, on cherche à être en osmose avec le staff technique pour bien finir notre intersaison. Il y a des négociations parfois longues et difficiles à mener à bien. Et on se doit de faire preuve d’un mental irréprochable.

Ce n’est pas parce que le Racing a une histoire dans l’élite, qu’on va réussir. La réalité, c’est que ça fait presque dix ans que l’on n’a plus connu ce championnat. On doit réapprendre la Ligue 1. Il faudra faire preuve d’humilité, de travail et de patience. On va vivre une saison difficile sachant que le maintien est le seul objectif mais aussi essentiel. Il doit nous permettre de rattraper notre retard né avec le dépôt de bilan, il y a six ans.


24 Juil 2017 8:30
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 9354
Localisation: Longjumeau
leparisien.fr a écrit:
Ligue 1 : Strasbourg «est de retour chez lui», affirme son président, Marc Keller

Six ans seulement après son dépôt de bilan et une rétrogradation en CFA 2, Strasbourg est, à nouveau cette saison, un pensionnaire de l'élite. Ancien joueur du club (1991-1996), Marc Keller, 49 ans, président depuis 2012, prépare ce retour avec «humilité, travail et patience».

Plus de deux mois après l'accession dans l'élite, quel sentiment prévaut ?
Un bonheur incroyable. Le Racing est de retour chez lui. Le dépôt de bilan, en 2011, avait été ressenti comme un drame car, ici, tous les gens ont le Racing dans une partie de leur ADN. Repartir au bas de l'échelle a augmenté, ou réveillé, leur passion. Le club a pu travailler dans un climat apaisé et il est parvenu à grandir grâce au soutien de son public. La montée a été l'accomplissement de ces six années de travail.

Quelle est la feuille de route en L1 ?
Nous sommes dans la cour des grands et il faut assumer ce retour. Nous ferons tout pour relever le challenge du maintien avec nos valeurs. En Ligue 1, il faut se préparer à traverser des semaines difficiles.

Cette montée n'arrive-t-elle pas un peu tôt après une seule saison dans le monde professionnel ?
Remonter en L 1 n'était peut-être pas l'objectif de la saison dernière, mais à plus long terme, oui. En interne, notamment par rapport à la DNCG (NDLR : Direction nationale du contrôle de gestion), nous avions préparé un double budget comme nous le faisons depuis des années. Nous sommes prêts administrativement et financièrement, avec un budget compris entre 28 et 30 millions d'euros.

Il y a un an, vous aviez annoncé un objectif de «maintien tranquille» en Ligue 2. Il s'agissait d'un discours volontairement minimaliste ?
J'avais donné trois objectifs : retrouver la Ligue 2 avec humilité parce que nous étions promus, avec enthousiasme parce que nous avions quitté le monde pro depuis des années et avec un maintien obligatoire. A Noël, j'étais serein pour le maintien. A partir du mois de mars, je me suis dit que si nous parvenions à accélérer, nous pourrions aller au bout. Mais à aucun moment je n'ai changé mon discours et parlé de L1 aux joueurs.

Avec le recul, le dépôt de bilan n'a-t-il pas été un mal pour un bien ?
Je ne peux pas dire ça. Mais il y a eu une dynamique différente. C'est presque un nouveau club, car il a fallu le restructurer pour arriver à gérer cette renaissance. Le Racing a toujours eu une identité forte liée à son public, mais je pense que le dépôt de bilan et le renouveau depuis six ans ont apporté quelque chose que l'on n'avait jamais vu (NDLR : avec 14 000 abonnements vendus, le club pulvérise son précédent record en date, de 11 700 lors de la saison 2007-2008).


30 Juil 2017 13:07
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1605 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 157, 158, 159, 160, 161

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com