Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 19 Sep 2017 22:46



Répondre au sujet  [ 737 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74  Suivante
 Le Centre de Formation 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15536
Localisation: Strasbourg
Tenor a écrit:
si si c'est cher, il y a des études et des profs privés à payer, + tout le reste qui gravite autour du foot

Euh, les joueurs ne sont plus en sport-étude au Jean Monnet ?

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


28 Oct 2011 23:50
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37523
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
Un plaidoyer pour la mutualisation

Confrontées à des difficultés d’hébergement pour ses jeunes basketteurs, les deux entités de la SIG, pros et amateurs, en appellent aux collectivités pour pouvoir utiliser le centre de formation du Racing club de Strasbourg.

Pros et amateursont parlé d’une même voix hier matin au Rhenus. La SIG dans sa globalité rencontre en effet, aujourd’hui, d’évidents problèmes en matière de restauration et d’hébergement de ses jeunes pousses. Les cadets et cadettes ont bien un toit, celui qui est mis à leur disposition par les deux lycées strasbourgeois, Marc Bloch et Jean Monnet, avec lesquels le club a conclu des accords. Mais les internats ne fonctionnent pas pendant les vacances scolaires. Le week-end, la SIG est de même contrainte de bricoler ; ce sont alors des familles d’accueil qui prennent le relais.
«Il ne faut pas qu’il y ait d’impérialisme d’un sport par rapport aux autres» Martial Bellon, le président des pros, et Luc Pfister, son alter ego pour les amateurs, ont donc milité pour une « mutualisation des moyens ». « Dans cette époque de rareté de l’argent public, il faut trouver des formules collectives », a souligné le premier. Dans leur collimateur, le centre de formation du Racing club de Strasbourg, dont les murs ont été rachetés – pour 4,1 millions d’euros – par la Ville en septembre 2010. Martial Bellon a évoqué la question lors d’un déjeuner avec Frédéric Sitterlé, le numéro un du RCS. « Il ne faut pas qu’il y ait d’impérialisme d’un sport par rapport aux autres », a indiqué le successeur de Jérôme Christ.

«Un partage judicieux et équitable des moyens»

« J’en appelle à un partage judicieux, équitable et intelligent des moyens mis à disposition », a ajouté le président du directoire, qui s’est également fait le porte-parole du hockey strasbourgeois, le club des sports de glace de Strasbourg Alsace se heurtant, selon lui, aux mêmes difficultés logistiques. Luc Pfister a souscrit à l’idée à plus forte raison que « les équipes de Ligue 2 devront avoir, à partir de la saison prochaine, des centres d’entraînement ». Le club illkirchois a anticipé cette obligation en créant, « sur ses propres deniers », un centre de formation. Mais la question de l’accueil demeure épineuse. La qualité de la formation alsacienne n’est plus à démontrer, a dit, en substance, la doublette de dirigeants. Mais pour séduire les meilleurs prospects de l’Hexagone, le club doit aussi pouvoir proposer des infrastructures à l’avenant.

_________________
L'histoire est en marche ...


21 Jan 2012 23:30
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15536
Localisation: Strasbourg
Tiens, cette idée de regrouper plusieurs sports au même endroit et donc faire se cottoyer les sportifs avait déjà été évoqué il y a quelques mois.
Pour moi c'est une très bonne idée.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


22 Jan 2012 17:49
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 9344
Localisation: Longjumeau
Its_me a écrit:
Tiens, cette idée de regrouper plusieurs sports au même endroit et donc faire se cottoyer les sportifs avait déjà été évoqué il y a quelques mois.

Me semble meme que ca faisait des idées d'un certain repreneur du Racing qui s'est fait jeter comme un malpropre non ? ;)


22 Jan 2012 19:30
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37523
Localisation: Strasbourg
Sitterlé a également annoncé hier la création d'une section féminine jeunes au RCS ;)

_________________
L'histoire est en marche ...


22 Jan 2012 19:47
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37523
Localisation: Strasbourg
20 minutes a écrit:
Le Barça invite les U15 du Racing pour un match

Mardi prochain, le Racing affronte le Barça. Il ne s'agit ni d'un rêve ni d'un match sur console de jeux. Non, le club catalan a invité les U15 strasbourgeois de Thierry Brandt et Laurent Oberlé à disputer une rencontre amicale à Barcelone. Et ce, tout frais payé par le club vainqueur de la Ligue des champions 2009 et 2011. Au programme : départ lundi de Strasbourg pour Barcelone avec visite de la ville, du musée du Nou Camp et de la Masia, le centre de formation du Barça, et clou du séjour le match amical. « C'est un beau cadeau, reconnaît Jean-Marc Kuentz, le directeur du centre de formation strasbourgeois. On a eu de bons résultats au tournoi de Capbreton devant un observateur du Barça. Le club a décidé d'inviter toute l'équipe. » D'aucuns murmurent qu'un jeune Strasbourgeois, Ruben Droehnlé, a tapé dans l'œil de l'équipe catalane. « Peut-être, élude Kuentz. On serait honoré si c'était le cas pour un ou deux jeunes. Aujourd'hui, le Barça, ça ne se refuse pas. »F. H.

_________________
L'histoire est en marche ...


29 Fév 2012 13:16
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37523
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
Le centre se recentre

Rattrapé par des contraintes budgétaires drastiques, le centre de formation du Racing Club de Strasbourg va réduire la voilure d’une bonne moitié cette saison, en attendant le retour de l’équipe première dans le monde professionnel.

Frédéric Sitterlé a la mémoire sinon courte, du moins sélective. Celui que toute l’Alsace a, quelque temps durant, considéré comme le sauveur d’un Racing à l’agonie, avait promis monts et merveilles à son arrivée. Mais dès lors que la bise fut venue - autrement dit lorsque les premières factures tombèrent -, la cigale blodelsheimoise, qui n’avait pourtant rien dépensé (hormis 156 000 euros pour le rachat de la marque RCS et du mobilier à la Meinau), se retrouva fort dépourvue. Avec la complicité de la fourmi Philippe Chauveau, « cost-killer » aux méthodes aussi discutées en interne que discutables, il se fit fort d’épargner certaines dépenses. Que ne clama-t-il alors que le budget consacré au centre de formation était hors de proportions ?

Ainsi, dans un post sur le site internet de « L’Alsace » le 20 juin, écrivit-il : « Les grandes orientations (centre de formation, renouvellement des principaux fournisseurs) avaient été prises avant mon arrivée. » Sous-entendu : lors de la reprise du club après la liquidation judiciaire le 22 août 2011, il n’aurait pas eu le choix de la politique menée, particulièrement en termes de formation. Pourtant, dans les colonnes de « L’Alsace » le 16 septembre 2011, à peine trois semaines après son entrée en piste, l’entrepreneur haut-rhinois, qui affirmait par ailleurs « injecter tous les mois pour assurer charges et salaires (1) », déclarait : « Nous avons fait le choix de garder le centre de formation qui génère une dépense de 1,6 million, dont la formation scolaire […], parce que [les jeunes et leurs parents] n’ont pas aujourd’hui la garantie d’avoir chez nous un débouché dans un club professionnel. » Il ne se plaignait alors nullement d’avoir été mis devant le fait accompli.

Et pour cause ! Il répétait à l’envi que le centre devait être « la pierre angulaire de la reconstruction » et que « ça coûterait plus cher de le fermer maintenant et de le rouvrir lors du retour au professionnalisme que d’en maintenir le savoir-faire, quitte à devoir laisser partir les meilleurs jeunes sans indemnité. »

Une prise de position personnelle qu’il a vite « oubliée ». « La réalité, c’est que Frédéric Sitterlé s’était donné la saison 2011-2012 pour prendre une décision l’année suivante », témoigne l’ex-responsable du centre Jean-Marc Kuentz, aujourd’hui adjoint du nouveau sélectionneur de la Côte d’Ivoire Sabri Lamouchi. « Il voulait sanctuariser le centre. C’était son mot. Il savait pourtant que ça coûterait cher. Car contrairement à ce qu’il a pu prétendre, tout était chiffré et connu avant le début de saison : les frais de déplacements (jusqu’aux péages d’autoroute) , ceux des dirigeants. Il n’a pas eu de surprise. Simplement, il a fait un choix - garder le même fonctionnement - qu’il n’a pas assumé, comme beaucoup d’autres. »

Son successeur à la coordination du centre, Thierry Brand, confirme cette version que connaissent tous les acteurs et suiveurs du club. « À son arrivée, Frédéric Sitterlé nous a pratiquement dit : « C’est Open Bar au centre de formation. » Tout le monde l’a pourtant prévenu des coûts que ça engendrerait. »

« C’est Open Bar »

Moins d’un an plus tard, l’heure est à la rationalisation, à l’initiative d’un Marc Keller dont on connaît pourtant l’attachement à la formation. « Nous allons réajuster, mais en continuant d’investir sur l’avenir, car une partie des subventions que nous allons toucher sont bien entendu liées à notre travail de formation », relativise le nouveau patron. « Un budget de CFA n’est pas un budget de Ligue 1. Le centre n’est plus labellisé. Il est devenu une école de football d’élite. »

Thierry Brand est le premier à en avoir conscience. « Nous nous creusons la tête pour diminuer les coûts. Il n’y a rien d’inquiétant, c’est juste une question de logique. Mais le centre ne va pas fermer pour autant. Nous avons simplement et normalement réduit la voilure par deux et le budget d’autant, même s’il est difficile de comparer avec la saison dernière quand l’association payait tout, notamment l’entretien des terrains, y compris ceux utilisés par l’équipe première. Le mot d’ordre est de rationaliser. »

Un sacré changement pour un club au comportement plutôt irrationnel ces trois dernières années.

(1) On sait aujourd’hui que la vérité était tout autre.

15 pensionnaires au lieu de 34

Avec des moyens divisés par deux, c’est l’heure des choix au centre qui a volontairement limité sa capacité d’accueil.

Patrick Spielmann, le toujours président de l’association amateur en charge du centre de formation, avait particulièrement insisté le 28 juin en conférence de presse à la Meinau : « Le centre de formation n’est pas un coût, mais un investissement. Si on calcule sur dix ans ce que les joueurs formés au Racing ont rapporté au club, la balance est largement bénéficiaire. Maintenant, il est sûr qu’en CFA, on ne peut pas avoir le même budget, la même organisation qu’en Ligue 1. »

En concertation avec la nouvelle direction du RCS, le coordinateur Thierry Brand a donc phosphoré ces derniers temps pour réduire la facture du centre. Une nécessité qui ne cadre pourtant pas avec les convictions profondes d’un Marc Keller contraint de s’adapter au statut actuel du club : « À l’époque où nous étions en L 1 avec un budget de 27 à 30 millions, le centre coûtait environ 3,5 millions. Nous avons été beaucoup critiqués pour ça. Aujourd’hui, avec un budget de 3 millions, nous ne pouvons pas tout mettre dans le centre. Pourtant, j’ai participé début juin à une fête chez François (son frère et coach) organisée chaque année avec les vainqueurs de la Gambardella 2006. Un Anthony Weber est aujourd’hui titulaire à Reims qui monte en L 1. Morgan Schneiderlin accède à la Premier League avec Southampton. Kévin Gameiro va peut-être quitter le PSG pour Valence (Ndlr : Séville est aussi sur les rangs) . Or, nous l’avons recruté en 2002 avec Jacky Duguépéroux et tous les gens d’ici que je salue. »

Le lycée Jean-Monnet en partenaire privilégié

Bref, la « réduction de la voilure » est davantage guidée par des contingences économiques que par un changement de politique. Les premiers arbitrages sont ainsi tombés récemment. « Tous les gamins iront désormais manger le midi à la cantine du lycée Jean-Monnet avec lequel nous avons un partenariat », détaille T. Brand, lui-même professeur d’EPS dans l’établissement strasbourgeois. « Seule une quinzaine de gamins, venus du Haut-Rhin pour la plupart, sera encore hébergée au centre, contre 34 l’an dernier. Nous avons encouragé les Bas-Rhinois à rentrer chez eux le soir. Certains seront néanmoins internes à Jean-Monnet, en général à la charge des parents. En fait, il n’y aura plus que des Alsaciens au centre, à une ou deux exceptions près. Mais c’était déjà le cas l’an passé. Petit-déjeuner et dîner seront encore servis sur place. Des repas sportifs le week-end aussi. Mais c’est tout, parce que nous n’aurons plus guère de pensionnaires les samedi et dimanche. Le 2 e étage du bâtiment ne sera plus occupé, pour limiter les frais d’entretien, de nettoyage et de chauffage. Une partie de la scolarité pour les bacs pros y sera en revanche toujours dispensée (1). » Les dirigeants du Racing disposent encore de quelques jours pour peaufiner le dispositif. Les jeunes nés en 1994 et 1995 arrivent en effet lundi. Ceux de 1996 et 1997 ne viendront que le 1 er août. C’est seulement à ce moment-là que le centre tournera à plein régime, du moins dans sa nouvelle configuration. Un régime un peu sec en ces temps de vaches maigres pour le football pro à Strasbourg.

(1) Cette année, le taux de réussite des pensionnaires du centre de formation au bac est de 100 % (7 sur 7).

Stéphane Godin

_________________
L'histoire est en marche ...


12 Juil 2012 8:35
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 15536
Localisation: Strasbourg
Tiens, il n'est plus question d'intégrer des jeunes de la SIG ?

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


12 Juil 2012 9:11
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 9344
Localisation: Longjumeau
Il en a pas marre le Godin de tjs tout ramener à Sitterlé ? Qu'on tourne la page et qu'on en parle plus :roll:
Parce que sinon, on peut encore rappeler une Xième fois que si on en est là, c'est à cause de Pignatelli qui n'a pas accepté la proposition de Graeff qui nous aurait permis de rester en National puisqu'il rachetait le club à Hilali :twisted:


12 Juil 2012 10:36
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 2992
Localisation: WIEN
cette restructuration du centre aurait deja du etre faite l'annee derniere.....

ouais godin ...... il nous gonfle serieux

_________________
Code:
La L1 j y crois encore


On est en L1 ...on est en L1 ....lalalallalalalalalalallaalaaaaaa


13 Juil 2012 8:44
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 737 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com