Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 6 Juil 2020 6:43



Répondre au sujet  [ 486 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 45, 46, 47, 48, 49
 Thierry Laurey 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18358
Localisation: Dorlisheim
Je ne sais pas s'il aura les mains libres à Montpellier comme il les a à Strasbourg.


31 Mai 2020 18:49
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 7480
Localisation: Mulhouse
Je me pose la même question Kaniber. Je l'aurais toujours bien vu coacher un jour Montpellier ou Saint-Etienne, vu son passé de joueur ... Et sans doute Montpellier lui ferait confiance avec ce qu'il a déjà accompli en Ligue 1. C'est un club très solide qui bénéficie déjà du travail d'un bon coach, de ce côté-là rien à dire. D'un autre côté, on peut aussi imaginer que le Racing finisse par concurrencer Montpellier. A 57 ans révolus, Laurey partirait-il alors recommencer un autre projet ailleurs ? L'avenir nous le dira, et j'ai l'impression que ce sera lié à la progression du Racing cette année ...


31 Mai 2020 23:16
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 706
Vu son discours, je le vois continuer à progresser avec le Racing, comme Galtier a pu le faire chez les verts, puis à ce moment la partir dans un club plus huppé, personne ne sait si Der Zakarian sera prolongé ou pas ….


1 Juin 2020 10:43
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10896
Localisation: Longjumeau
FranceFootball.fr a écrit:
Thierry Laurey, entraîneur de Strasbourg dans France Football : «Personne ne doit se sentir installé»
En phase avancée de déconfinement, l'entraîneur de Strasbourg a accepté de faire un large point sur son club et ses objectifs à court, moyen et long terme avec son parler vrai habituel. Extraits.

Sa prolongation de contrat
«Dans toute négociation, il faut savoir faire des compromis. Il y a des choses que tu peux avoir, d'autres que tu laisses aller et inversement, le club avait des doléances qui ne sont peut-être pas remplies. Il n'y a aucun souci. Si j'ai signé, c'est que tout est clair et net.»

Son désir de renouvellement des cadres
«Cette volonté de changement de discours nous permet de faire venir au même poste et pour un an Jean-Marc Kuentz, qui était à la formation du Stade Rennais. Avec nous, même sur un an, son expérience est intéressante; il a accompagné Lamouchi, Stephan, il a pas mal de vécu, en Afrique notamment et va nous apporter pas mal de choses. Stéphane Cassard (entraîneur des gardiens) a connu le haut niveau avec l'OM et j'espère qu'il apportera son écot à ce qu'on veut mettre en place.»

Le sens de sa démarche
«Je n'ai pas la prétention de tout connaître mais un autre son de cloche, une autre vision, vont nous permettre de mettre en place des choses différentes. C'est une volonté de ma part, je l'assume. Confortée par mes dirigeants, ça va de soi.»

Les entraînements réclamés par les joueurs
«Organisés à la demande des joueurs qui en avaient marre des visioconférences. On a tenu compte des protocoles sanitaires, pour nous une sorte de mixte entre ce qui se passe en France et en Allemagne puisque la Bundesliga a repris.»

Le recrutement
«On a perdu trois joueurs professionnels : Grimm, Corgnet, NDour (pas conservés) et le petit Botella, très souvent blessé, n'a pu saisir sa chance. On a recruté en janvier le petit Chahiri (milieu offensif) du Red Star; on va recruter trois joueurs, ça n'est pas beaucoup mais au moins un ou deux devra nous apporter une plus-value et on tentera aussi peut-être un coup avec un jeune joueur.»

Une éventuelle reprise du Championnat
«Je ne crois pas trop à une reprise avant terme car je ne crois plus rien. Tout change tellement vite... J'aimerais que l'on puisse s'entraîner pour reprendre. La décision gouvernementale de tout arrêter a été un peu rapide à mon goût mais je la respecte.»


2 Juin 2020 23:14
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18358
Localisation: Dorlisheim
equipe a écrit:
Thierry Laurey pas fan des nouveaux horaires de la Ligue 1
Lors de la conférence de presse de reprise de Strasbourg, ce lundi, l'entraîneur du Racing Thierry Laurey s'est montré critique envers les nouveaux horaires de la Ligue 1.
Avec son franc-parler habituel, l'entraîneur de Strasbourg Thierry Laurey a livré son avis au sujet des nouveaux horaires de la Ligue 1, qui sera diffusée par Mediapro à partir de la saison prochaine, et celui-ci est tranché. Ces nouveaux horaires prévoient notamment un match à 13 heures et quatre à 15 heures le dimanche, ce qui n'enchante pas le coach alsacien.
« Une fois lors d'un match avec le GFC Ajaccio contre Monaco à 14 heures, j'ai cru que j'allais mourir. Et j'étais sur le banc, alors je ne parle même pas du ressenti des joueurs. Il va falloir que Mediapro se penche sur le problème. Entre les matches en plein hiver à Lille, Strasbourg ou Metz et les matches en plein été Nice, Marseille, Montpellier, Monaco et Nîmes, je peux vous dire que ça va user. On jouera, il n'y a pas de problème. Mais ce n'est pas possible qu'en plein été, lors d'un match dans le Sud à 13 heures, le spectacle soit à la hauteur. C'est impossible », a lâché Laurey.
« Les Chinois nous verront comme ça »
« On s'est aperçu cette saison que, souvent, les matches de 15 heures n'étaient pas très attrayants, c'était mieux à 17 heures, et à 21 heures ça courrait comme des lapins, a-t-il poursuivi, pour justifier son point de vue. Non, jouer à 13 heures ou à 15 heures l'été, ça ne m'amuse pas. Mais comme de jouer à 21 heures en plein hiver. Je sais à quel point c'est délicat pour les joueurs et le public. Mais c'est comme ça. Quand ta passion est ton métier, il y a des sacrifices à faire. Les Chinois nous verront comme ça (rires). »
Laurey a par ailleurs refusé que Strasbourg joue un match amical en début d'après-midi pendant la préparation, comme il l'a révélé : « Un club aurait aimé nous affronter dans ces conditions, mais j'ai refusé en disant qu'on aurait suffisamment le temps de le faire entre fin août et début septembre. ».

Personnellement j'aime mieux les matchs à 15h que 21 h.


29 Juin 2020 19:46
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2007 21:39
Messages: 3776
Citation:
Thierry Laurey (Racing) : « Avoir un peu plus de certitudes »

Ce lundi à la Meinau, Thierry Laurey a lancé la saison 2020/2021 après quatre mois d’interruption en raison du coronavirus. L’entraîneur du Racing (56 ans) sait dans quelle direction aller, malgré les doutes liés à la situation sanitaire.

Propos recueillis par Séb.K.

La dernière fois que l’entraîneur du Racing s’était présenté devant la presse, ce n’était pas pour parler de football, mais de la suspension du championnat. Le 13 mars, à la veille de la venue de Dijon à la Meinau, la Ligue avait décidé d’appuyer sur le bouton “pause” alors que la France entière commençait à trembler devant les ravages du coronavirus.

En ce dernier lundi de juin, la situation sanitaire reste préoccupante et l’avenir toujours incertain. Mais au moins Thierry Laurey a-t-il pu replacer le ballon rond au centre du rectangle vert, à l’occasion de la reprise de l’entraînement du Racing. D’humeur jouasse, le technicien a balayé les sujets d’actualité et dessiné les contours de la nouvelle saison. Toujours avec la même ambition : stabiliser le Racing en Ligue 1 et continuer à le faire grandir. Entretien.

Thierry Laurey, comment va se dérouler cette préparation qui s’échelonne sur huit semaines ?
On reprend calmement cette semaine, par petits groupes, en évaluant au maximum tout ce qui doit fonctionner chez un sportif de haut niveau. Il y aura une batterie de tests médicaux et physiques. À partir des résultats, on pourra adapter le travail à fournir. On avancera encore tranquillement la semaine prochaine et on entrera réellement dans le vif du sujet à la mi-juillet, avec de vraies oppositions.

Comme tous les clubs de Ligue 1 qui ont repris le chemin de l’entraînement, le Racing va effectuer des dépistages au Covid-19 sur l’ensemble de l’effectif. Redoutez-vous des cas positifs ?
On a prévu de faire les tests demain matin (mardi). Je n’ai pas d’inquiétudes majeures. Quand on avait repris l’entraînement en mai, on a testé les joueurs à trois reprises et on n’a eu aucun cas positif. Cela ne veut pas dire que cela ne se produira pas. Mais si on a un malade, eh bien il se soignera chez lui. Ce n’est pas dramatique. Il suffit de prendre toutes les précautions nécessaires.

Avec Rennes, le Racing avait été le seul club à reprendre l’entraînement en mai, alors que la compétition avait été définitivement arrêtée. Cela va-t-il vous servir cet été ?
Je l’espère. Ce que l’on a fait en mai était largement insuffisant pour remettre les joueurs dans le coup physiquement. Après deux mois de confinement, ils étaient un peu à la rue, après avoir perdu beaucoup de tonus et de masse musculaire. Mais ça a été utile sur le plan psychologique. Les gars ont retrouvé les gestes, les attitudes, le comportement d’un joueur de haut niveau. Et lors de la dernière semaine, ils avaient déjà retrouvé des réflexes au niveau technique. Je les félicite d’ailleurs pour leur investissement, sachant qu’il n’y avait pas d’objectifs à court terme. Au final, cela doit nous permettre d’anticiper les blessures. On se dit qu’il y en aura peut-être moins dans les prochaines semaines…

Que redoutez-vous en cette période de remise en route ?
Des trucs anodins. Ce week-end, j’ai vu un joueur se blesser en Angleterre sur une simple passe. Pas besoin de courir vite ou de sauter haut… Mais comme le corps a perdu tous ses réflexes, il faut le réhabituer progressivement, et ça prend du temps. On est un peu dans le cas où un gars revient de trois ou quatre mois de blessure. En temps normal, tu gères son retour : d’abord un match en réserve, puis un peu de temps de jeu avec les pros. Là, tu te retrouves avec 25 gars qui reprennent tous ensemble. Il peut y avoir un peu de casse, mais il va falloir éviter la grosse casse !

Pour l’heure, il y a eu peu de mouvements au sein de l’effectif. Quelles sont vos priorités durant l’intersaison ?
On cherche à renforcer un poste, vous le savez tous. Un joueur qui a la capacité à faire l’essuie-glace devant la défense, mais celui qui nettoie bien ! Au milieu de terrain, on a du monde mais ce sont des jeunes qui manquent totalement d’expérience. Il faut aussi des grands frères autour pour les guider…

Êtes-vous impatient de trouver la perle rare ?
Impatient, non. Il faut être objectif : le Covid-19 a redistribué les cartes à lui tout seul. Le foot d’aujourd’hui ne sera pas pareil à celui d’hier. Idem pour le mercato. Mais on ne se plaint pas. Si le championnat devait commencer demain, j’aurais tout ce qu’il faut dans l’effectif. Maintenant, si on a la possibilité de recruter, on le fera, à condition que le renfort nous fasse avancer en termes de jeu, qu’il ait de l’impact sur ses partenaires, qu’il renvoie une bonne image. Sinon, on s’adaptera en cherchant des solutions en interne.

Parlez-nous de vos deux recrues, Mehdi Chahiri (Red Star, National) et Mahamé Siby (Valenciennes, L2) ?
Mehdi s’est déjà entraîné durant trois semaines avec nous en mai. Il a pu faire connaissance avec ses futurs partenaires, trouver un appartement. Comme Mahamé, il va vite s’intégrer. Si on les a pris, c’est que l’on fonde beaucoup d’espoirs sur eux. Mais on ne veut pas faire peser de pression énorme. Ils arrivent dans un club de standing supérieur. Ils auront la possibilité de prouver leur valeur lors des matches amicaux. Ils ont une opportunité à saisir. À eux de jouer ! Bien sûr, ce ne sont pas des titulaires en puissance, mais des garçons amenés à le devenir, s’ils le méritent. Avec eux, on n’est pas à l’abri d’une bonne surprise.

Craignez-vous de perdre l’un ou l’autre élément majeur ?
Oui, forcément. Comme tous les ans en période de transferts, c’est la règle du jeu. Ce sont des choses qui dépassent le champ d’action d’un entraîneur. Cela relève du domaine économique. Mais on est obligé de faire avec…

Quelles sont vos ambitions sur la ligne de départ de votre cinquième saison au Racing ?
Le but, c’est de continuer à améliorer les choses qui doivent l’être en vue de stabiliser le club en Ligue 1. Et ça ne concerne pas que le classement (le Racing a fini 10e de la saison tronquée par le coronavirus). On essaye d’avoir un peu plus de certitudes année après année. Là, le renouvellement du staff (arrivées de Jean-Marc Kuentz et de Stéphane Cassard) va déjà permettre d’apporter une vision différente. En termes d’infrastructures, des travaux sont engagés pour nos terrains d’entraînement, d’autres vont l’être au niveau du centre de formation et du stade. Ça paraît peu, mais le fait de pouvoir en bénéficier sera un plus. Et de manière égoïste, je me dis que ce serait bien de pouvoir en récolter les fruits. En tout cas, je suis heureux là où je suis !


30 Juin 2020 11:46
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 486 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 45, 46, 47, 48, 49

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com