Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 20 Aoû 2019 4:44



Répondre au sujet  [ 1894 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 185, 186, 187, 188, 189, 190  Suivante
 L'Equipe 2 - Championnat de National 3 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16333
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
FC Mulhouse 1
Racing II 2

Mi-temps 0-1. – Stade de l’Ill, 1 200 spectateurs. Arbitre : M. Lebourgeois assisté de MM. Soligo et Mathlouthi.
Les buts : Diawara (61e ) pour le FC Mulhouse. Botella (31e ), Karamoko (90e +3) pour le Racing II.
Les avertissements : Diouf (39e ), Taqtak (86e ) à Mulhouse; Kawashima (57e ) au Racing II.

FC MULHOUSE : Ndoye – Kecha, Sané, Diouf, Titebah – M’Tir, Baka, Shaïek (Shaïek, 88e ), Taqtak – Essomba (Sidibé, 65e ), Diawara. Entraîneur : Éric Descombes.

RACING II : Kawashima – Aaneba, Tchamba Bangou, Valentin, Othon (Keller, 84e ) – Lebeau, Ounahi, Zemzemi (Karamoko, 70e ) – Constant (Mendes, 80e ), Botella, Zohi. Entraîneur : François Keller.
Le Racing relance tout
Estoqué par un contre strasbourgeois dans le temps additionnel, le FC Mulhouse a perdu hier au stade de l’Ill le joker qu’il s’était offert une semaine plus tôt (1-2). Il conserve néanmoins la tête du groupe et son destin entre les mains.
C’est un rendez-vous brûlant qui a longtemps cherché son vainqueur et qui semblait d’ailleurs se diriger vers un match nul que d’aucuns auraient qualifié de logique à l’heure du debriefing.

Mais puisque cette semaine de foot a été dingue aux quatre coins de l’Europe, il n’y avait aucune raison pour que ce ne soit pas le cas à Mulhouse et que le scénario de ce derby entre le FCM et la réserve du Racing ne bascule pas, à son tour, dans le temps additionnel.
Las pour le leader haut-rhinois, c’est lui qui en a payé le prix fort. Alors qu’il venait tout juste de se procurer une dernière occasion de rafler le jackpot et de se rapprocher du titre, un contre mené par Lebeau et finalement conclu par Karamoko l’a laissé pétrifié, sans voix, battu pour la première fois en sept rencontres de championnat.

« Ça ne change pas fondamentalement les choses »

Évidemment, à trois matches de la ligne d’arrivée d’un championnat aussi spectaculaire qu’indécis, et dans un stade de l’Ill que l’on n’avait plus vu aussi rempli depuis des années, le moment est plutôt mal choisi pour le FCM.

Mais heureusement pour lui, il avait dans sa manche un joker depuis le week-end précédent. Un joker qu’il a donc grillé sur le champ, mais qui lui permet ce matin de rester en tête du classement et de conserver du même coup son destin entre les mains.

Pour résumer : s’il remporte ses deux derniers matches face à Saint-Louis (samedi au stade de l’Ill puis à Troyes le 25 mai), il sera champion et accédera en National 2. S’il ne le fait pas, il devra en revanche croiser les doigts et espérer des faux pas de ses poursuivants Sarre-Union et le Racing II, qui s’affronteront précisément samedi prochain.

« Grâce à cette victoire face à une très belle équipe de Mulhouse, on s’est donné le droit de disputer ce match important. On garde une toute petite chance », expliquait l’entraîneur strasbourgeois François Keller, pas mécontent d’avoir rendu la monnaie de la pièce à un FCM qui avait, lui aussi, lors du match aller, marqué dans le temps additionnel (1-1).

« C’est un chouette résultat, même s’il ne change pas fondamentalement la donne. Mulhouse reste le mieux placé. »

Le FCM aura effectivement ce matin toutes les bonnes raisons de garder sa “positive attitude” et de croire en sa bonne étoile. En espérant que cela ne l’empêche pas non plus de faire son autocritique après cette défaite.

Car il a malgré tout démontré une fragilité défensive plutôt inhabituelle pour lui, à l’image de ces deux buts encaissés alors qu’il restait sur 500 minutes d’invincilibté. Sur l’ouverture du score strasbourgeoise, son alignement a été très douteux. Et l’excellent Botella, dont on a vite compris pourquoi le Racing venait de lui offrir un contrat pro, en a profité pour s’échapper et résister au retour de Sané (0-1, 31e ).

Sur le deuxième, c’est davantage un péché de gourmandise qui l’a plombé. Quand le contre strasbourgeois est parti, près de six joueurs mulhousiens étaient en position d’attaque.

Le FCM semblait pourtant avoir fait le plus dur en égalisant à l’heure de jeu sur une merveille de volée signée Diawara, à la réception d’un coup franc de M’Tir.

En fin de première période, il avait d’ailleurs déjà failli marquer sur une énorme occasion d’Essomba (43e ).

Et jusqu’à ce deuxième but du Racing, il semblait même être le plus serein sur le terrain. Mais il est définitivement écrit quelque part que ce championnat de N3 serait fou jusqu’au bout.

Hormis les joueurs et les supporters mulhousiens, qui va s’en plaindre ?


13 Mai 2019 18:39
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2007 18:14
Messages: 3778
Localisation: Paris
Avec un Mathlouthi comme arbitre, le Racing se devait de gagner.


16 Mai 2019 11:52
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16333
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Racing II 3
Sarre-Union 1

Mi-temps : 3-0. – Stadium (à Molsheim). 450 spectateurs. Arbitre : M. Grasse assisté de MM. Gnaedig et Lapret.
Les buts : Lebeau (7e ), Constant (28e ), Botella (45e ) pour le Racing II; A. Keita (51e ) pour Sarre-Union.
Avertissements : Botella (33e ), Tchamba (58e ) au Racing II; Zerbini (21e ), Riff (33e ), A. Keita (86e ) à Sarre-Union.

RACING II : Kamara - Aaneba, Valentin, Tchamba, Bianca - Ounahi, Othon (cap.) - Constant (L. Keita, 81e ), Lebeau (Karamoko, 71e ), Mendes (Keller, 62e ) - Botella. Entraîneur : François Keller.

SARRE-UNION : Deschateaux - Schermann, Zerbini, A. Keita, Al Hammaoui (Crouzat, 83e ) - Riff (cap.), Amri - Maurice (Roger, 46e ), Frassineti, Brahmia (Groune, 74e ) - Djé. Entraîneur : Stéphane Léoni

Plié en une mi-temps
Grâce à une première période de haute volée, le Racing II s’est construit un succès logique et mérité, hier contre Sarre-Union.
En une mi-temps à peine, le sort de la rencontre était déjà réglé. Opportuniste et surtout très efficace, la jeune équipe strasbourgeoise n’a pas mis bien longtemps à faire plier une bien pâle formation d’Alsace Bossue. Par trois fois, les hommes de Stéphane Léoni se sont fait surprendre en contre.

Un froid réalisme

Par trois fois, la vivacité du quatuor offensif du Racing, emmené par son excellent duo de néo-pros Botella - Lebeau, a fait la différence.

Rapidement bousculés, les visiteurs sont d’abord sauvés par leur transversale sur ce tir de Botella (3e ). Visiblement restés aux vestiaires, les Sarre-Unionnais plient une première fois dès la 7e. Parti à toute vitesse sur le côté gauche, le même Botella s’infiltre avant d’adresser un centre parfait pour Lebeau, tout aussi adroit au moment de conclure (1-0).

Déjà dos au mur, l’USSU tente de relever la tête mais la reprise de Djé, servi en retrait par Al Hammaoui, termine dans les nuages (11e ). En face, le froid réalisme strasbourgeois frappe une deuxième fois. Lancé dans la profondeur par Mendes, Constant enrhume la défense sarre-unionnaise avant de loger une merveille de frappe dans la lucarne de Deschateaux. Sublime ! (2-0, 28e ).

Le supplice des visiteurs dans ce premier acte n’est pas tout à fait terminé. Juste avant le repos, Lebeau se met cette fois dans la peau du passeur pour offrir, à son acolyte Botella, le troisième but de l’après-midi (3-0, 45e ).

En tout début de seconde période, Sarre-Union réagit enfin. Opportuniste, A. Keita est bien placé dans la surface pour suivre un gros travail de Djé et réduire le score (3-1, 51e ).
« Une première mi-temps de haute volée »

On pense alors l’USSU capable dès lors de faire douter une formation du Racing qui commence à baisser le pied physiquement. Il n’en sera rien. Malgré une frappe non cadrée de Schermann (61e ) ou une autre d’Amri, captée par Kamara (71e ), Sarre-Union ne reviendra pas. La jeune troupe à François Keller a tenu bon, malgré une fin de rencontre plutôt tendue et marquée notamment par l’expulsion de… François Keller (90e ).

Au coup de sifflet final, l’entraîneur strasbourgeois savourait tout de même ce joli succès.

« On a réalisé une première mi-temps de haute volée. On était là pour montrer qu’on est la meilleure équipe du groupe, même si je pense que la décision est faîte et que Mulhouse montera. On a répondu présent et je tiens à féliciter mes joueurs. »

Le FC Mulhouse n’ayant pas tremblé pour se défaire de Saint-Louis/Neuweg (3-0), le Racing reste à un point du leader.

Pour accéder au National 2, il devra battre Raon-L’Étape samedi prochain et compter sur un faux pas du FCM à Troyes II. En revanche, pour Sarre-Union, c’est quasiment fini…


19 Mai 2019 14:14
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11697
Localisation: HAGUENAU
je suis déçu pour Sarre Union qui était devant quasiment toute la saison :roll:

ça va se jouer entre Mulhouse et le Racing II , j'ai une préférence pour Mulhouse pour la simple et bonne raison que les équipes 2 ont tendance à fausser le championnat avec les équipes réserves pros

je l'ai constaté à Haguenau cette saison qui doit vaincre Bobigny pour se maintenir, et avec des équipes réserves comme Lens, Reims, Lille et si on rajoute le racing, ça deviendra de plus en plus compliqué pour les autres.

ces équipes ne ramènent aucun spectateurs et par moment ça devient tristounet dans les gradins ;)


20 Mai 2019 11:28
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16333
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Racing II 4
Raon-l’Étape 1

Mi-temps : 1-1. Stadium de Molsheim. Arbitre : M. Schmitt. 600 spectateurs environ.
Les buts : Botella (39e , 64e ), Keita (68e ), Constant (78e ) pour le Racing II ; Merbah (3e ) pour Raon-l’Étape.
Avertissements : Briot (24e ), Hassidou (59e ) à Raon-l’Étape.

RACING II : Pelletier ; Quinas (Keita, 46e ), Valentin, Branca, Bastian ; Ounahi, L. Keller, Othon (cap.) ; Constant, Botella (Besic, 83e ), Mendes (Sommer, 57e ). Entraîneur : François Keller.

RAON-L'ÉTAPE : Schmittheissler ; Clavier, Josephau, Mascarelli, A. Coulibaly ; Briot, Aquiayi ; Hassidou (cap.), Géhin, Merbah (Ozcan, 83e ) ; Duminy. Entraîneur : Michaël Grand.
.
À qui gagne, perd
Malgré son large succès contre Raon-l’Etape, la réserve du Racing a raté la montée d’un petit point.
Ça n’a duré que quelques instants. Quelques minutes exactement lorsqu’à la 64e , le néo-pro Ivann Botella a signé un doublé et donné pour la première fois l’avantage à la réserve du Racing hier à Molsheim contre Raon-l’Etape (2-1). Les troupes de François Keller étaient, alors, virtuellement promues en National 2. Mais sur le banc strasbourgeois, la nouvelle du but du Mulhousien Mouhamadou Diawara sur le terrain de la réserve de Troyes a vite douché un enthousiasme d’autant plus mesuré que le coach bas-rhinois, victime d’une gastro, n’était pas au top.

Les jeunes Racingmen n’en ont pas moins fait ce qu’il fallait pour entretenir le suspense. Ils ont rempli leur part du contrat. Mais à 350 km de là, le FCM a rempli la sienne.
« On est toujours déçu quand ça se joue à si peu », regrette, évidemment, François Keller, « Mais nos jeunes doivent apprendre et le National 3 sera davantage de leur niveau, même si on le redoute toujours, car c’est un championnat difficile qui le sera encore plus avec la relégation de Haguenau. »
Une série de neuf matches
sans défaite pour finir la saison


En ce doux samedi après-midi, ses joueurs s’étaient, pourtant, fait cueillir à froid par des Raonnais pas tout à fait hors de danger et qui ont d’ailleurs bien failli descendre. Dès la 3e , le très remuant Merbah avait, sur un rush tout en puissance et en technicité, ouvert le score pour les Vosgiens (0-1).

Mais un Botella opiniâtre avait, avant le repos (39e ), permis aux jeunes Bleus de remettre les compteurs à zéro ou plutôt à 1 partout en trompant en deux temps le portier alsacien de Raon formé à Strasbourg, Corentin Schmittheissler, qui avait repoussé sa première tentative.

La vitesse de la division offensive du Racing II, prompte à s’engouffrer dans le dos de la défense adverse, a ensuite fait le reste. Botella y est allé de son 18e but d’une frappe soudaine dans les 16 mètres (64e ). Puis lancés à toute vapeur dans la profondeur, Lacine Keita, entré à la pause, et l’ex-Mulhousien Yann Constant ont inscrit deux buts presque jumeaux aux 68e et 78e en ajustant le malheureux Schmittheissler, livré à lui-même.

Aussi net qu’il soit, ce succès, qui permet à un Racing II battu 3-1 à l’aller d’achever sa saison sur une série de neuf matches sans défaite, s’avère insuffisant pour décrocher la timbale. Il y a deux ans, l’équipe de François Keller avait été sacrée championne, mais était, alors, interdite d’accession. Cette fois, les portes de la montée se sont fermées sous son nez.

« On a fait une bonne saison et c’est pour ça que c’est forcément décevant d’échouer pour un petit point », insiste le technicien en train, déjà, de bâtir un effectif 2019-2020 qui s’annonce encore plus jeune.


26 Mai 2019 20:10
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11697
Localisation: HAGUENAU
Haguenau a totalement raté son match de maintien, incompréhensibl. Tétanisés par la peur de perdre, pourtant 1 point suffisait pour se maintenir. Quel gâchis :!: :evil:


27 Mai 2019 12:19
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17162
Localisation: Strasbourg
A se demander si le club ne comptais pas un peu trop sur Weissbeck pour les sortir de là (en tout cas c'est l'impression que me donnaient les journaux).

Pour ce qui est de la réserve du Racing ils ont fait ce qu'ils avaient à faire. Personne ne les attendait aussi haut dans le classement avec une équipe aussi jeune.
Le pire dans cette histoire c'est qu'il n'y a que deux joueurs qui peuvent être conservés (Lebeau et Botella avec chacun un contrat d'un an). Si le club voulait en garder plus, il fallait leur proposer à minima 3 ans de contrat !). La majorité des joueurs ayant 17 ou 18 ans, ça aurait été bien de voir encore un peu comment ils évoluent ... :roll:
Au final on va se retrouver avec une équipe encore plus jeune et dans ce cas cette "non montée" sera peut-être plus bénéfique plutôt qu'une marche trop haute (un maintien en National 2) qui serait presque impossible à tenir.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


27 Mai 2019 14:02
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2583
Localisation: Saint Herblain - 44
Ceux qui ne signent pas de contrat peuvent rester en tant que stagiaire non?


27 Mai 2019 17:44
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17162
Localisation: Strasbourg
Le problème avec le contrat stagiaire c'est que n'importe quel autre club peut te piquer le joueur en lui proposant un contrat pro en s'acquittant seulement de quelques milliers d'euros.
En cherchant un peu en plus je tombe la dessus :
Citation:
ARTICLE 402 DURÉE DU CONTRAT ET CONDITIONS D’ÂGE
Un contrat stagiaire est conclu pour une durée de :

3 saisons pour le joueur âgé de moins de 18 ans* ;
2 saisons pour le joueur âgé de moins de 19 ans* ;
1 saison pour le joueur âgé de moins de 20 ans*.
* Au 31 décembre de la première saison au cours de laquelle le contrat s’exécute.

Donc même en stagiaires on serait "obligés" de se coltiner les joueurs pendant 3 ans.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


27 Mai 2019 23:52
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11697
Localisation: HAGUENAU
Its_me a écrit:
A se demander si le club ne comptais pas un peu trop sur Weissbeck pour les sortir de là (en tout cas c'est l'impression que me donnaient les journaux


non, il a fait de bons matchs mais a aussi complètement raté sa sortie contre Bobigny.
il peut être content que Sochaux se maintient, sinon c'était le prêt assuré ailleurs, voir sa carrière brisée par la descente et retour à Haguenau

non ce n'est pas lui qui seul pouvait sauver le club, il manquait l'avant centre pour causes de blessures pendant 4 matchs, c'était la bérézina devant
en défense ils ont pris des buts gags toujours dans les dernières minutes par manque de concentration. pourtant avec la victoire de Schilick on était pas foutu de chercher ce point à domicile, le pire match que j'ai vu au Parc des Sports cette année. Va falloir tout reconstruire, je leur souhaite bon courage ... :roll: :evil:


Dernière édition par Tenor le 28 Mai 2019 9:24, édité 1 fois.



28 Mai 2019 8:45
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1894 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 185, 186, 187, 188, 189, 190  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com