Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 8 Juil 2020 6:45



Répondre au sujet  [ 31 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 [Ex] Brian Amofa 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37514
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
Amofa revit chez lui

Revenu cet été dans sa ville natale et son club formateur après un an d’errements, Brian Amofa est la bonne surprise du RCS en ce début de saison. Dans un contexte propice à son épanouissement, il remonte la pente après avoir envisagé en mai d’arrêter le foot.

Il n’est pas encore tout à fait redevenu le Brian Amofa qui, fin 2010, avait creusé son sillon dans l’équipe de Laurent Fournier en National, avant de se blesser à l’ischiojambier droit, puis de rechuter avec la réserve alors entraînée par François Keller. Mais le milieu récupérateur, qui fêtera ses 20 ans le 7 septembre, est sur la bonne voie. Il a retrouvé la joie de jouer, lui qui, il y a quatre mois à peine, a failli tirer un trait sur sa carrière. Titulaire lors des deux premières journées de CFA, il est en avance sur le tableau de marche fixé par F. Keller.

Brian, on a le sentiment que vous reprenez goût au football. On se trompe ?

Non. Je suis vraiment content d’être revenu ici. Ma famille habite à la Krutenau (1). Je connais bien le Racing. Ça a vraiment pesé dans mon choix. Je ne voulais pas repartir dans une galère.

À l’été 2011, quand le RCS a déposé le bilan, vous avez signé pro 5 ans à Sion. Ça ne s’est pas bien passé et vous avez résilié dès janvier 2012. Est-ce parce que vous n’étiez pas prêt à ce départ à l’étranger ?

Pas du tout. Simplement, on m’a promis des choses qui ne se sont pas réalisées et je n’ai jamais pu jouer (2). Le changement d’environnement demande forcément un temps d’adaptation, mais je n’ai pas eu peur d’aller à Sion. Au centre de formation du Racing, j’ai toujours été dans un cocon et je ne connaissais rien des galères du foot. Là, je me suis retrouvé dans la galère.

Au point de rompre un contrat de cinq ans sans solution de repli. Aviez-vous bien mesuré les risques ?

Oui. Je n’ai jamais regretté cette résiliation. Contrairement à ce que certains peuvent penser, je ne l’ai pas fait sur un coup de tête. C’était un choix réfléchi. J’ai pesé le pour et le contre et j’ai jugé que c’était la meilleure solution. Je n’en veux pas à Sion. Ce qui m’est arrivé fait partie d’une carrière. Grâce à cela, j’ai plus progressé mentalement que footballistiquement.

Pas tout de suite visiblement, puisque fin mai, vous avez été à deux doigts de dire stop…

Quand tu te retrouves sans club, tu enchaînes les essais. Je suis allé à deux reprises à Boulogne en janvier et mai. La première fois, je me suis blessé. J’ai aussi passé trois semaines en mars à Wigan (Angleterre). À chaque fois pour me voir opposer un refus. Je n’avais pas joué depuis longtemps. Je n’étais pas dans le rythme. Mais à 19 ans, ces réponses négatives sont dures à encaisser. Après mon 2 e passage à Boulogne, j’étais au fond du trou, dégoûté. Je voulais tout arrêter.

Vous avez alors appelé François Keller pour prendre conseil…

J’aurais pu faire de nouveaux essais cet été. Mais je n’ai pas voulu. François était mon coach au centre. Nous avons de bonnes relations. Il m’a proposé de signer amateur. J’en ai discuté avec ma famille qui ne voulait pas que je renonce à tout ce pourquoi je m’étais battu au centre de formation. Je n’ai pas réfléchi longtemps et j’ai accepté le deal. Je me suis dit : « Qu’as-tu à perdre ? » Je pensais d’ailleurs jouer au début en DH, pas en CFA.

Résultat : vous êtes titulaire lors des deux premières rencontres. Êtes-vous d’accord si on vous dit que vous avez été meilleur dimanche à Sochaux que contre Raon le samedi précédent ?

Absolument. Face à Raon, ça faisait plus d’un an que je n’avais pas joué en compétition. J’ai voulu bien faire, signer le match parfait. Tellement que je me suis raté. J’ai commis des erreurs très bêtes. Alors, à Sochaux, je me suis évertué à revenir aux bases, à un jeu plus simple, plus sûr. Pour moi, les premiers matches amicaux ont été difficiles. Peu à peu, je retrouve le rythme. J’ai vraiment bossé cet été. Je me suis inscrit dans une salle de sport. Je me suis mis minable comme jamais. Je me rapproche de mon meilleur niveau. Mais je dois encore bosser. Je sais que je peux mieux faire.

Songez-vous parfois à cette déchirure à l’ischiojambier en décembre 2010 qui a freiné votre élan ?

Le plus difficile n’a pas été cette blessure, mais la rechute en février. Parfois, j’y pense et j’éprouve quelques regrets. Mais le foot ne s’est pas arrêté pour moi à cette époque.

Vous voyez-vous, vous le Strasbourgeois de naissance, vous inscrire dans la durée au Racing et devenir l’un des symboles de la reconstruction ?

Franchement ? Je n’y ai pas pensé. On va déjà voir comment se déroule ma saison. J’ai connu des galères, mais ni les blessures, ni ce qui m’est arrivé à Sion ne sont une excuse. Se chercher des excuses est un aveu de faiblesse. Je suis heureux. J’ai retrouvé le sourire, un vestiaire, le terrain. Je ne souhaite à aucun footballeur de connaître ce que j’ai connu, de se retrouver sans club. Il faut le vivre pour comprendre ce que c’est. Mais ça m’a beaucoup appris sur la vie et sur moi-même. Je me suis assagi. Aujourd’hui, j’aurais tort de me plaindre. Je fais ce que j’aime tous les matins. C’est une chance qui n’est pas donnée à tout le monde.

François Keller « Brian devra aller plus haut »

Quand Brian Amofa l’a appelé en mai pour lui faire part de son intention de mettre un terme à sa carrière, François Keller lui a naturellement tendu la main : « C’est un gamin que nous avons formé et auquel nous sommes attachés. À l’époque, il avait 9 kilos de trop, était en méforme et à deux doigts de renoncer au foot. Je lui ai dit : ‘’Si c’est pour arrêter, viens plutôt jouer chez nous en DH. Peut-être le goût du jeu te reviendra-t-il.’’ Nous autres, formateurs, sommes toujours déçus quand un jeune formé chez nous se retrouve dans une impasse après deux ou trois mauvais choix. Comme il était en retard de préparation, je l’ai convié à faire celle de cet été avec nous plutôt qu’avec la DH pour rattraper le temps perdu. Jamais, quand il était au centre, il n’avait repris l’entraînement aussi affûté que cette année. Quand nous l’avons engagé, c’était surtout pour lui rendre service. Nous pensions qu’il pourrait être une bonne surprise en octobre ou novembre, pas avant. Il est en avance. L’objectif est de lui faire retrouver le niveau qui était le sien il y a deux ans. Mais s’il veut faire carrière, il devra même aller plus haut. »

(1) Il a vécu ses jeunes années au Neuhof.
(2) Sion avait été interdit de recrutement et la Ligue suisse a refusé d’homologuer sa licence.

Recueilli par Stéphane Godin

_________________
L'histoire est en marche ...


23 Aoû 2012 8:34
Profil Site Internet
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 7 Juin 2004 21:45
Messages: 10735
Localisation: Illkirch
SO a écrit:
Avec Abdoulaye Coulibaly, il forme une paire de récupérateurs au milieu de terrain inusable. Brian Amofa, 20 ans, né à Strasbourg, s’impose dans l’entrejeu strasbourgeois, en cette fin de saison. Formé au Racing, et revenu au club l’été dernier après un passage peu concluant en Suisse, il n’a qu’une chose en tête : replacer son club de coeur dans l’élite du football français !

- Avec le recul, que te reste-t-il de la victoire à Grenoble (1-0) ?
- On a fait un gros match face à une très bonne équipe grenobloise. C’a été vraiment difficile de s’imposer là-bas mais on a su faire le dos rond et exploiter les quelques contres qui s’offraient à nous. Nous n’avons pas réalisé notre meilleur de la saison, c’est clair. On a reçu beaucoup de vagues. Mais c’est le mental qui a fait la différence. Il ne s’agissait pas d’être beau, il fallait être costaud et gagner. C’est une victoire qui vaut très cher et, surtout, qui nous met en confiance avant les deux derniers rendez-vous de cette saison.

- A titre personnel, comment expliques-tu que tu aies gagné ta place de titulaire durant cette fin de saison ?
- Honnêtement, je ne m’y attendais plus. Je n’ai jamais baissé les bras. Ma situation prouve surtout que, dans ce groupe, tout le monde est concerné. La saison dernière, je n’ai quasiment pas joué. Je crois que cela m’a coupé les jambes et explique que je n’étais pas au top en début de championnat. J’ai mis du temps à retrouver le niveau nécessaire pour être performant. D’autant que j’ai été gêné par les blessures et quelques rechutes. Mais c’est vrai que je ne pensais plus avoir ma chance. J’ai profité des absences et j’ai montré que j’avais un mental !

« Je ne pensais plus avoir ma chance »

- Quelles sont les forces de la paire que tu formes avec Coulibaly, selon toi ?
- La force principale, c’est le physique, évidemment. Nous sommes deux grandes sentinelles pour balayer tout le milieu de terrain. Techniquement, on pourrait être meilleur mais on compense par le physique et le mental.

- Dans quel état d’esprit est le groupe ? Se projette-t-il déjà sur Raon ?
- Surtout pas ! On ne pense qu’à Paris. Si nous ne gagnons pas samedi, tout ce que nous avons réalisé depuis un mois n’aura servi à rien. Ce que nous avons en tête, c’est la montée. Et cela passe par deux victoires sur ces deux derniers matches. On ne pense qu’à gagner et à accéder en National. Paris sera un match compliqué car c’est une réserve pro. Les jeunes des équipes réserves jouent souvent sans pression, avec l’envie de se faire remarquer. Ce sont des matches pièges pour des équipes comme nous, Raon, ou Grenoble, par exemple. L’autre difficulté des réserves, c’est qu’on ne sait jamais avec quels joueurs ils viendront. Mais, une chose est sûre, c’est qu’il y aura de la qualité en face.

- La fin de saison approche. Que feras-tu la saison prochaine ?
- On verra. Je suis sous licence amateur, donc il est difficile de se prononcer. Je suis un enfant de Strasbourg, le Racing est mon club de cœur j’ai été formé ici. Je suis très attaché à ce club. Mon objectif, aujourd’hui, est de tout faire pour remettre le Racing en National car le CFA n’est pas sa place.

_________________
C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches. Victor Hugo

Être riche, c'est avoir suffisamment de nourriture pour toute l'année Paysan Népalais

Tout ce qu'ils veulent c'est une France qui ferme sa gueule Dub Inc


15 Mai 2013 14:19
Profil Site Internet
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18375
Localisation: Dorlisheim
Je suis un enfant de Strasbourg, le Racing est mon club de cœur j’ai été formé ici. Je suis très attaché à ce club

mais a un certain moment il c'est pas gêner de partir


16 Mai 2013 19:46
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37514
Localisation: Strasbourg
Prolongation proposée ;)

_________________
L'histoire est en marche ...


5 Juin 2013 14:11
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37514
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
Le principe était acquis. Il a été formalisé ces dernières heures. Sous licence amateur en 2012-2013, le milieu récupérateur Brian Amofa a renouvelé son bail au Racing en signant un contrat fédéral de deux ans, jusqu’en 2015. Le joueur de 20 ans s’était engagé à Sion lors de la liquidation judiciaire à l’été 2011, mais n’avait pas pu jouer en Suisse, sa licence n’ayant jamais été homologuée. Revenu à l’intersaison 2012 dans son club formateur, il a joué un rôle important dans l’excellente fin de saison du RCS (11 matches, 1 but lors de la ‘‘finale’’ à Raon-l’Etape).

_________________
L'histoire est en marche ...


17 Juin 2013 8:32
Profil Site Internet
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18375
Localisation: Dorlisheim
Citation:
Brian Amofa out de 8 jours à… six semaines !
28/02/2014

Dans la liste des blessés au Racing Club de Strasbourg, nous demandons Brian Amofa. Alors que la saison de National aura été un casse tête pour François Keller avec toutes les absences pour cause de blessures, le milieu strasbourgeois sera forfait pour le match de Paris ce samedi et celui de Luçon vendredi prochain. Souffrant du ménisque, il pourrait en savoir plus après les infiltrations mais pourrait être indisponible jusqu’à six semaines en cas de blessure non résorbée.
total sports


28 Fév 2014 20:50
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 31 Jan 2012 21:24
Messages: 4348
Citation:
Amofa : Saison terminée

Sorti l'autre vendredi à Orléans après s'être bloqué le ménisque gauche, Brian Amofa avait repris l'entraînement en début de semaine passée. Mais le milieu récupérateur s'est de nouveau bloqué le ménisque mardi. Il ne coupera pas à une intervention chirurgicale, il sera opéré ce mercredi par le professeur Christian Lutz et devra observer un mois de convalescence.

L'ALSACE


27 Avr 2014 7:52
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18375
Localisation: Dorlisheim
Citation:
Amofa : Saison terminée

Dommage pour lui , mais je pense qu'il ni a pas de problème pour le remplacé


27 Avr 2014 9:58
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10897
Localisation: Longjumeau
DNA.fr a écrit:
Amofa dans le tempo

Titulaire dans l’entrejeu strasbourgeois depuis le début de saison, Brian Amofa a parfaitement lancé sa saison. Mais le milieu de terrain ne s’emballe pas, alors que Boulogne-sur-Mer est annoncé à la Meinau.

« On ne s’emballe pas ». Tel semble être le leitmotiv des troupes de Jacky Duguépéroux depuis le début de la semaine. Et ce n’est pas le milieu récupérateur Brian Amofa qui va dire le contraire. Bien au contraire, justement. « Ça commence bien, mais la saison va être longue. Pour l’instant ça marche bien, mais il faut garder la tête sur les épaules », lance d’emblée le natif de Strasbourg, 21 ans cette année.

« Avoir un bon bloc défensif, c’est la base »
Tout comme le Racing, Brian Amofa a déjà connu des hauts et des bas dans sa jeune carrière et n’est pas du genre à prendre des vessies pour des lanternes. Lui qui a débuté au CS Neuhof, avant un passage par Schiltigheim, sait pertinemment que le football est versatile. Et que rien n’est jamais acquis. À l’instar de la saison passée, où Amofa avait débuté en trombes avant d’être stoppé net, en janvier, par un problème au ménisque. Le printemps avait ensuite été long pour le milieu récupérateur, à l’arrêt durant de longues semaines au moment même où son équipe sombrait. Voilà pour le passé. Mais le présent est plus souriant. « Je n’ai plus aucune douleur, je suis vraiment bien physiquement et j’essaie de le prouver sur le terrain », souligne l’Alsacien.

Et pour l’instant, ça fonctionne. En l’absence de Stanislas Oliveira et Mamadou Bah (blessés), il forme une paire performante avec Jérémy Grimm. Et les bonnes prestations du duo de récupérateurs ne sont pas étrangères à la belle assise défensive strasbourgeoise. « Avoir un bon bloc défensif, c’est la base, évoque à ce sujet le joueur. C’est toujours plus facile de gagner un match quand tu ne prends pas de but ». Et pour y arriver, point de secret, si l’on en croit Amofa. « Il faut toujours rester concentré et bien bosser… Au niveau des points et de la confiance, notre début de saison est intéressant. Mais il ne faut pas oublier qu’on n’a disputé que trois matches », ajoute le milieu défensif.

Pour Brian Amofa, le “chantier Racing” est encore en cours. « Il y a eu beaucoup d’arrivées et il a fallu travailler dur pour créer la cohésion, trouver des automatismes… Pour l’instant, nos résultats démontrent qu’on a plutôt bien avancé, mais encore une fois, on ne peut pas se relâcher », répète-t-il. Et surtout pas alors que Boulogne-sur-Mer déboule demain à la Meinau. « Comme lors de chaque saison, les équipes nous attendent à la Meinau, elles sont surmotivées de jouer ici. Face à Boulogne, ça va être un gros match », prophétise le Strasbourgeois.

« Pas de blessure, c’est tout ce que je me souhaite »
Une rencontre où il faudra imposer son rythme pour espérer l’emporter. « Le championnat National, on le sait, est basé sur le physique », rappelle avec raison le nettoyeur du milieu de terrain. Ça tombe bien, le duo Grimm/Amofa a pour l’instant tenu le défi physique imposé en milieu de terrain. Mais pas la peine de parler de ses prestations à Brian Amofa, il botte en touche. « Pas de blessure, c’est tout ce que je me souhaite. Pour le reste, je ne me pose pas de questions, j’avance à mon rythme et je fais mon maximum », pose-t-il sans se prendre la tête. Quant à la concurrence qui risque de se faire plus acérée dans les mois à venir (*) , Amofa n’en a cure. « La concurrence, il y en a dans toutes les équipes. Si je me retrouve sur le banc, à moi de bosser encore plus pour regagner ma place », conclut le milieu de terrain.

En attendant, c’est surtout aux autres milieux de « bosser » pour la lui prendre, sa place…

(*) Oliveira et Bah sont actuellement blessés et le club est toujours à la recherche d’un milieu défensif supplémentaire pour compléter l’effectif


28 Aoû 2014 9:52
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18375
Localisation: Dorlisheim
Alsasport a écrit:
Brian Amofa à Jura Sud !

Il faisait partie du groupe de François Keller qui avait permis au Racing Club de Strasbourg Alsace de CFA en National au début du mois de juin 2013, Brian Amofa jouera à nouveau en CFA cette saison du côté de Jura Sud. Il retrouvera sur sa route le FC Mulhouse, le FC Saint-Louis Neuweg ou encore le Grenoble Foot 38.

Parti à Hyères après trois saisons au Racing, le milieu âgé de 23 ans a donc un nouveau challenge à relever !


2 Aoû 2016 18:26
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 31 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com