Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 28 Avr 2017 4:22



Répondre au sujet  [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 Jérémy Grimm 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
Personnellement je me demande juste si c'est une bonne chose ...


11 Juin 2014 21:20
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 31 Jan 2012 21:24
Messages: 4348
C'est sûr que ses accumulations de cartons sont loin d'être positifs pour l'équipe.


11 Juin 2014 22:08
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 9362
Localisation: HAGUENAU
aucun risque en CFA, c'est de son niveau :lol:


11 Juin 2014 22:49
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
D'accord avec toi Tenor, mais les cartons rouges où l'accumulation de carton nuisent à l'équipe....


12 Juin 2014 9:51
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 31 Jan 2012 21:24
Messages: 4348
DNA.fr a écrit:
Trois questions à Jérémy Grimm

« Une revanche à prendre »

L’ancien des SRC Jérémy Grimm a prolongé il y a quelques semaines son bail avec le RCSA, malgré les incertitudes sportives autour du club. Il explique ici pourquoi.

– Vous avez re-signé au Racing, mais vous risquez de jouer en CFA. Cela vous inquiète-t-il ?

– J’avais une revanche à prendre par rapport à ma saison. Je n’ai pas apporté autant que je souhaitais à l’équipe et je ne voulais pas laisser le club dans cette situation. Je ne voulais pas rester sur un échec. Après, bien entendu je préférerais jouer en National plutôt qu’en CFA, mais bon…

– Cette incertitude est-elle difficile à vivre ?

– On attend, comme tout le monde, et on est impatient de savoir enfin à quel niveau on va évoluer. Mais cela ne change rien pour moi : si on est en CFA, il faudra remonter immédiatement et si on a la chance d’être repêché en National, il faudra faire mieux que la saison passée.

– Comment s’est passée cette journée de reprise ?

– Tout le monde est venu pour bosser, avec un bon état d’esprit. Il faut avancer, repartir sur de bonnes bases, en oubliant la dernière saison. Chaque joueur sait ce qu’il doit corriger, on a eu un mois de vacances pour faire le point et recharger les batteries. Pour le moment, tout se passe bien…


2 Juil 2014 6:09
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
Citation:
Chaque joueur sait ce qu’il doit corriger,

Lui surtout d'avoir moins de cartons


2 Juil 2014 10:32
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 9125
Localisation: Longjumeau
Citation:
Là où tout a recommencé

L’ancien Colmarien Jérémy Grimm envisage naturellement son retour au Stadium avec une certaine impatience.

Le Bleu et le Vert , pour lui, seront toujours des couleurs à part. Il a retrouvé le Racing, son club formateur, à l’été 2013 et a rempilé il y a quelques semaines. Avant, les SRC lui avaient permis de rebondir. Aujourd’hui, Jérémy Grimm ne sera écartelé, trop content de vivre un début de saison autrement prometteur que la fin de la précédente. Mais le derby est d’autant plus particulier pour lui. « Tous les Alsaciens attendent cette date avec impatience, posait cette semaine le natif d’Ostheim. Et pour moi, c’est là-bas que j’ai repris du plaisir à jouer. C’était un club familial, où on évoluait sans pression, et qui n’arrête pas de progression. Je leur souhaite le meilleur. J’aurai du plaisir à voir les supporters, le staff et le président. J’ai vraiment quitté les SRC en bons termes. »

« Pourvu que ça dure »
Il y avait de quoi puisqu’il a largement contribué au décollage de la boutique colmarienne. Ainsi, Jérémy Grimm a participé à la montée des échelons, gravissant sous les ordres de Damien Ott la marche qui a conduit au National. Il est monté en puissance disputant plus de 150 matches sous le maillot vert. Il a fini par reséduire un club strasbourgeois qui l’avait éconduit en 2007. Sa saison passée a été à l’image de toute une équipe, passablement décevante. L’heure est au rachat et le match du jour peut confirmer le réenclenchement de la marche avant. « On a tourné la page de la saison passée, les vacances ont permis d’évacuer tout ça, souligne le joueur de 27 ans. Les nouveaux ont été bien intégrés et on se dit simplement, pourvu que ça dure. »

Cela ne s’annonce pas comme une sinécure, sur la pelouse du leader. « De toute façon, on ne va pas arriver sur la pelouse de Colmar en touriste, garantit le milieu récupérateur, que le staff technique avait envisagé replacer durablement en défense centrale avant de se raviser. Le but, c’est que l’on garde cette abnégation et cette agressivité qui ont permis d’obtenir nos résultats jusqu’ici. » Il espère le meilleur, il n’écarte pas le pire, après les galères vécues lors de l’année écoulée. Au final, Jérémy Grimm souhaite entretenir la bonne dynamique le plus longtemps, ce qui n’a rien d’évident. « Quand tu n’as pas de résultat, tout est plus délicat, conclut-il en cherchant à tirer les enseignements du passé récent. Il y a moins de plaisir. Mais il faut s’y préparer, parce que cette saison aussi, on va passer par des moments difficiles, ne pas baisser les bras et relativiser : après tout, ça n’est que du football. »

Sa pratique, sur les coups de 18h, aura un petit goût pimenté. Grimm ne se privera certainement pas d’en prendre une bonne tranche.


6 Sep 2014 11:11
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
Alsace a écrit:
Grimm prêt à en découdre

Après plus d’un mois de préparation, Jérémy Grimm et les Strasbourgeois sont impatients d’en découdre ce vendredi à Dunkerque en ouverture du championnat de National. Pour le milieu défensif alsacien, ce premier match dans le Nord doit mettre le Racing tout de suite dans la bonne direction.

Il y a un an, les Strasbourgeois s’étaient imposés au stade de Capitany à Colomiers lors de la 1re journée de National (1-3). Alors forcément, s’ils ne rêvent pas du même verdict que la saison dernière au moment du tomber de rideau, les hommes de Jacky Duguépéroux espèrent toutefois réaliser un départ identique ce vendredi (20 h), sur la pelouse de l’US Dunkerque, 6e du précédent exercice.

Dans le costume du favori de ce championnat, le Racing sait qu’il sera très attendu. Par son hôte du soir, bien sûr, mais aussi par les fidèles supporters alsaciens, dont certains d’entre eux effectueront le déplacement dans le Nord.
« On ne va pas se cacher , on vise la montée, affirme le milieu défensif, Jérémy Grimm. Mais on ne doit surtout pas se mettre de pression avec ça. Il faut aborder les matches les uns après les autres dans l’idée de prendre un maximum de points. On sait qu’on sera l’équipe à battre, comme les années précédentes. »

« On connaît nos valeurs et on doit les défendre »
Le discours est connu et sans surprise. Mais sur la longue route qui mène à la Ligue 2, l’ancien Colmarien ne se fait surtout pas d’illusions. Avec la pancarte d’ogres du National, rien ne sera facile pour les Strasbourgeois tout au long de la saison. Leurs concurrents, tout aussi ambitieux, comme Orléans et Châteauroux - pour ne citer qu’eux -, ne vont pas leur offrir l’un des trois strapontins disponibles pour le monde professionnel sur un plateau doré. « Il faudra mettre les bouchées doubles pour être devant, estime le milieu de terrain défensif. On a loupé de peu la montée la saison passée, alors à nous de faire les efforts nécessaires pour y arriver cette fois-ci. On connaît nos valeurs et on doit les défendre. On verra comment cela va se passer, mais on sait parfaitement ce que l’on a à faire. »
Premier buteur du Racing dans la banlieue toulousaine en août 2014, Jérémy Grimm piaffe d’impatience à l’idée de rentrer de plain-pied dans cette nouvelle saison. « Tout le monde a hâte de reprendre le championnat, c’est la réalité du football. On s’est bien préparé avec des bons matches amicaux. Le jour J arrive vite et on a encore quelques heures pour se préparer et surtout bien débuter » , souligne le natif d’Ostheim.

« On a nos repères et c’est forcément un plus »
Même s’il faut toujours rester prudent à l’heure de faire le bilan d’une préparation et du contenu des matches amicaux, la mayonnaise semble avoir déjà pris entre les quelques nouveaux et les cadres. « Le club a fait le nécessaire pour garder l’ossature de l’équipe. Tout le monde se connaît bien et cela a accéléré les choses durant la préparation. On a nos repères et c’est forcément un plus. On a démontré une bonne cohésion de groupe et un vrai état d’esprit. Il faudra les garder pour ce début de championnat » , assure Jérémy Grimm, 28 ans, qui connaît bien le niveau pour y débuter sa sixième saison.

Son regard est donc à prendre en considération à quelques heures du coup d’envoi de l’exercice 2015-2016 et de ce déplacement délicat du côté de Dunkerque. « Au fur à et mesure des années, le championnat de National a énormément évolué, aucun match n’est facile et il y a beaucoup de très bons joueurs. Chaque week-end, il faudra aller chercher la victoire car on aura des équipes à 200 % en face de nous. On devra tout simplement être à 300 % » , lance l’ex-Colmarien dans un grand sourire.

Reste à espérer que le Haut-Rhinois du Racing l’aura toujours aussi large demain, aux alentours de 22 heures, sur la pelouse du Stade Marcel Tribut.


6 Aoû 2015 11:12
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
DNA a écrit:
Grimm a « hâte d’y être »
Jérémy Grimm, 28 ans, a passé cinq saisons à défendre les couleurs de Colmar. Ce qui explique en grande partie pourquoi le derby alsacien de vendredi a un goût très particulier pour le milieu défensif du Racing.

« J’ai hâte d’y être, de revoir tout le monde ». À quelques heures d’un derby attendu par toute l’Alsace, Jérémy Grimm ne boude pas son plaisir.

Il faut dire que le milieu défensif du Racing a une histoire toute particulière avec le club haut-rhinois. « Colmar, j’y ai passé cinq très bonnes années et ça restera gravé à jamais », souligne d’emblée le milieu de terrain de 28 ans.
« Sur le terrain, je n’ai pas d’amis… »

On peut le comprendre. Car à Colmar, Jérémy Grimm a appris le métier, tout simplement. Arrivé en 2008 aux SRC – après une formation au Racing et un passage à Délemont, en Suisse – Grimm y vivra de très bons moments. Comme cette montée en National, acquise au terme d’une saison de CFA quasi parfaite, en 2010.

« À chaque fois, j’ai grand plaisir à revoir les gens, ajoute encore le milieu de terrain. Même si l’équipe a beaucoup changé, je connais encore du monde ».

Mais les sourires et les embrassades s’arrêteront au coup de sifflet de l’arbitre, comme le rappelle aussi avec malice Jérémy Grimm. « Sur le terrain, je n’ai pas d’amis et je ne fais jamais de cadeaux », lâche-t-il.

Faire des cadeaux, ce n’est d’ailleurs pas vraiment le genre de Grimm, joueur rugueux et solide, qui s’est rendu indispensable dans l’entrejeu strasbourgeois. Sa prestation en récupération, à Épinal, n’est d’ailleurs pas étrangère au bon résultat décroché dans les Vosges. « Une victoire, ça fait du bien, reconnaît le milieu. Même si on a pris les trois points sans être extraordinaire… »

Et le joueur de poursuivre : « Lors des matches précédents, il y avait toujours des faits de jeu, des petites choses qui ont tourné contre nous. Et il y a eu un peu de malchance. Mais bon, il ne faut pas tout mettre sur le dos de l’arbitre ou de la chance, on a aussi notre part de responsabilités ».

Quant à cette fébrilité défensive, qui a souvent joué de tours au Racing en ce début de saison, il la balaye. « Je ne pense pas qu’on puisse parler de fébrilité, tranche-il. Non, je pense qu’on a fait des prestations correctes, mais on a pris des buts sur des faits de jeu ou des erreurs individuelles qu’on a payé cash ».

Pour Jérémy Grimm, nul besoin de s’appesantir outre mesure sur ces difficultés défensives. « Il ne faut pas s’enfoncer, au contraire, il faut aller de l’avant. » Et face à Colmar, le Racing devra forcément « aller de l’avant », justement, pour décrocher enfin une victoire à la Meinau. Une mission qui ne s’annonce pas simple.
«Premier objectif: bien défendre»

« Colmar a une très belle équipe, avec des bons joueurs. Je n’ai pas encore eu l’occasion de les voir jouer, mais le club a fait le nécessaire au niveau du recrutement. Ce ne sera pas un match facile », avance encore Jérémy Grimm.

Que les SRC soiennt actuellement dans le creux de la vague ne rassure guère l’ancien Vert. Au contraire. il se méfie de cette équipe colmarienne en quête de relance, après s’être fait giflée à domicile par Bastia, la lanterne rouge.

« C’est une équipe joueuse, qui aime avoir le ballon et les Colmariens ont de belles armes offensives, rappelle aussi le milieu défensif strasbourgeois. Notre premier objectif sera de bien défendre… Ne pas prendre de but, c’est déjà un avantage ».

Et le Strasbourgeois, qui a couru deux fois derrière le score lors des trois sorties à domicile de ce début de saison, sait de quoi il parle.

Reste aussi aux petits Bleus à gérer la pression, énorme, qui entoure cette rencontre alsaco-alsacienne. Rien d’insurmontable, selon Grimm, qui se veut imperturbable.

« Il y a une petite pression particulière avant le match. En tant qu’Alsacien, tu sais que tout le monde attend ce moment. Et quand tu montes sur le terrain, que le stade est plein, tu as des frissons, les poils qui se dressent… Mais tout ça s’arrête dès que le match débute », expose le milieu récupérateur.

Lui n’espère qu’une chose: revivre le scénario de la saison passée, quand les Bleus s’étaient imposés (3-1) au terme d’un match de haute volée.

« C’est vraiment un super souvenir, c’était le derby parfait pour les Strasbourgeois , rappelle-t-il. Et si on pouvait décrocher notre première victoire à la Meinau devant tout ce monde, ce serait bien.» Vraiment oui...

Plus de 23 000 billets avaient trouvé preneur, hier soir, tout comme les 1200 places dans les salons du stade. Le derby de vendredi devrait donc logiquement se jouer à guichets fermés.


24 Sep 2015 14:27
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 11432
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Un cœur tout bleu
Avec Abdelhak Belahmeur, il est l’un des rares Alsaciens de l’effectif strasbourgeois. Pour Jérémy Grimm, formé au club, le match de vendredi, qui peut propulser le Racing en Ligue 2, a forcément une saveur toute particulière.

«Je vis le moment à fond. » Jérémy Grimm, sourire aux lèvres, savoure cette fin de saison. Le Racing, “son” Racing, est en effet en passe de réussir son pari : retrouver enfin la Ligue 2, après six saisons de purgatoire.

Et pour le natif d’Ostheim, ce retour annoncé du club strasbourgeois dans le monde professionnel a une saveur particulière. Parce qu’il est Alsacien, parce qu’il a été formé au club et parce qu’il est passé par des galères avant d’en arriver là…

« C’est dans les moments difficiles qu’on apprend des choses »

Jérémy Grimm, revenu au club en 2013, n’oublie pas sa première saison complètement ratée, « collectivement et individuellement », alors que le Racing venait de fêter la montée en National.

Une saison où le Racing, on s’en souvient, avait été rattrapé in extremis par le short après avoir été relégué sportivement en CFA. « Cette première saison est à oublier, même si ce genre de mésaventures fait partie d’une carrière de footballeur », avance Jérémy Grimm en y repensant.

Le seul intérêt de cet exercice raté, qui a failli replonger le Racing par le fond ? Avoir engrangé de l’expérience. « C’est dans ces moments difficiles qu’on apprend des choses. Et on est ressorti plus fort mentalement », souligne le Haut-Rhinois.

La saison suivante sera synonyme de renouveau, pour Grimm comme pour le Racing. Le récupérateur, redevenu l’avaleur de terrain qu’on connaît, dispute 33 rencontres et se paye même le luxe d’inscrire 3 buts.

Mais pour le Strasbourgeois, cette saison garde un goût de « frustration ». « On a bien terminé, mais on n’a pas réalisé l’objectif pour un petit point », en grimace encore le joueur de 28 ans.

Pour sa 3e saison consécutive avec le maillot bleu sur le dos, Jérémy Grimm espère donc mettre ces souvenirs au placard. « Après trois saisons pleines de rebondissements, je veux voir Strasbourg en Ligue 2. C’est pour ça que je suis venu au club », assène-t-il à l’envi.

Il faut dire que l’amour du maillot bleu, c’est de famille chez les Grimm. Et si « toute l’Alsace attend qu’on monte » (dixit Jérémy Grimm), certains l’attendent avec encore plus d’impatience. Du côté d’Ostheim, par exemple…

« Mes parents, mes grands-parents, ma compagne, mes beaux-parents… Toute la famille sera présente. Et mes cousins sont dans le kop », énumère Jérémy Grimm. Forcément, « ça fait chaud au cœur », comme le souligne avec simplicité et sincérité le grand blond. Tout comme cela lui fait « chaud au cœur » de jouer, à nouveau, dans un stade plein, comme la semaine passée, pour la réception de Bastia.

« Jouer dans une telle ambiance, c’est génial. Et là, c’est assez incroyable, les billets sont partis comme des petits pains (*) » , s’étonne presque le gratteur de ballons de l’entrejeu.

Mais pas question, pour autant, de festoyer avant l’heure. Jérémy Grimm a déjà connu trop de désillusions pour ne pas se méfier de cette équipe amiénoise qui peut encore contrer les plans alsaciens.

« On est proche du but, mais il faut rester très concentré. On a encore un point à prendre et ce ne sera pas facile. Amiens a une belle équipe et c’est une vraie finale », évoque Jérémy Grimm.

Comme ses coéquipiers, le milieu de terrain a des mauvais souvenirs de la manche aller. Les Alsaciens s’étaient en effet inclinés en Picardie (2-0) juste avant la trêve de Noël. « On n’avait pas été bon, je m’étais blessé à la cheville… C’est peut-être anecdotique vu le contexte, mais on a une petite revanche à prendre », lâche-t-il.

Même si le point du nul suffit à envoyer les Strasbourgeois à l’étage supérieur, le récupérateur vise donc la victoire. « Il faut prendre cette rencontre comme un match de Coupe. On est là pour gagner et offrir du beau spectacle… », expose-t-il encore.

Une fois cette montée – enfin – validée, il sera temps pour Jérémy Grimm de se pencher sur son avenir, lui qui est en fin de contrat avec le RCSA en juin. S’il avoue volontiers qu’il « continuerait bien le parcours avec le Racing », Grimm se focalise avant tout sur cette fin de saison.

« On verra bien pour la suite. Mais pour l’instant, il reste trois matches et l’objectif n’est pas encore atteint… », tranche le joueur.

(*) Comme annoncé hier, tous les billets ont été vendus et le match se déroulera à guichets fermés.


11 Mai 2016 5:20
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 48 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com