Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Juil 2019 12:56



Répondre au sujet  [ 640 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 60, 61, 62, 63, 64  Suivante
 [Ex] Habib Bellaid 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11619
Localisation: HAGUENAU
Faut pas se leurrer, il n'avait tout simplement pas "encore" le niveau pour jouer en Bundesliga...également pour l'économie d'un salaire.
Va faire une bonne saison avec Sedan et Fauvergues ;)


31 Aoû 2010 21:41
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 6931
Localisation: Mulhouse
A Francfort c'était catastrophique, son retour au Racing fut médiocre, à Boulogne il semblerait qu'il a été utilisé pour bouger (vainement) les trous et en plus il change de nationnalité comme de chemise. A moins qu'une saison quasi-parfaite ne voit rapidement le jour (et encore, il faudra tout de suite confirmer à l'échelon supérieur), il risque de finir comme Johansen.


31 Aoû 2010 22:39
Profil
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10443
Localisation: Longjumeau
A l'OM tu veux dire ? :mrgreen:


1 Sep 2010 7:33
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2003 2:44
Messages: 6351
Localisation: La Garenne Colombes (92)
Moi j'avais été vraiment étonné de son niveau le début de sa première saison en L1 comme titulaire. Quand tu voyais ses apparitions la saison avant c'était catastrophique. Peut être qu'il n'a été qu'une étoile filante qui a cramé bien vite.

_________________
30/10/09 Ca y est le racing est en national
06/01/10 Euh c'est peut être la CFA
Mais heureusement sur FM 2010, on peut jouer de la CFA (même CFA 2, les gars on peut faire mieux!!)
Bon ça y est les conneries sont finies on est en L1!!!!!!!!!!!!!!!!!!


1 Sep 2010 13:01
Profil ICQ
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Aoû 2002 0:41
Messages: 3719
Localisation: Haguenau (67)
Beau recrutement à Sedan !


1 Sep 2010 13:03
Profil ICQ YIM
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17050
Localisation: Strasbourg
L'Alsace" a écrit:
Habib Bellaïd, le retour aux sources de la Meinau

Le « titi » francilien Habib Bellaïd, formé et révélé à Strasbourg, reviendra à la Meinau dimanche (15 h) pour le 8 e tour de Coupe de France. Pour la première fois vêtu du maillot de l’adversaire, Sedan, lanterne rouge de Ligue 2, le défenseur retrouvera l’univers dans lequel il s’est épanoui.

Il reste l’inoubliable buteur strasbourgeois du Stade olympique de Rome. Ce 24 novembre 2005, Habib Bellaïd, 19 ans, ouvre le score à la 52 e dans l’antre de la Roma. Celle des Philippe Mexès, Francesco Totti, Olivier Dacourt et Antonio Cassano (qui égalisera à la 73 e, 1-1, score final). Un but synonyme de qualification pour les 16 es de finale de la Coupe de l’UEFA.

Pourtant, à l’évocation de ses souvenirs au Racing où il a grandi de 2002 à 2008 et qu’il retrouvera ce dimanche (15 h) pour la première fois dans la peau de l’adversaire, l’ex-international espoirs n’évoque pas son exploit dans la cité de Remus et Romulus, mais le match de la montée en Ligue 1, le 18 mai 2007 contre le FC Metz (2-1) : « Ce n’était qu’un match de L2, mais il avait le parfum particulier d’un derby et de l’accession. Dès l’échauffement dans un stade plein (27 102 spectateurs), nous savions qu’il ne pouvait rien nous arriver et que nous allions gagner. C’était une sensation indescriptible. Mon plus beau match à la Meinau. »

En fait, l’un des faits d’armes d’une génération dorée, avec les Kévin Gameiro et Eric Mouloungui, qu’un certain François Keller a amenée à maturation au centre de formation. Depuis, le Racing s’est perdu. Habib Bellaïd aussi, un peu. Après avoir rejoint pour quatre ans l’Eintracht Francfort (22 matches de Bundesliga en 2008-2009), il revient en prêt fin août 2009 aider un RCS déjà mal embarqué en Ligue 2. Mais à l’hiver, alors que la vente du club bas-rhinois aux duettistes londoniens vient d’être actée, il répond à l’appel des sirènes de Boulogne-sur-Mer, en L1. Toujours en prêt. Bellaïd y rame quand même, puisque le club du Pas-de-Calais est relégué en fin de saison.

« Je suis bien content d’avoir un contrat »

Depuis son départ du RCS en 2008, il a d’ailleurs bien plus souvent navigué dans des galères qu’à bord de paquebots grand luxe. « Si l’on excepte mon prêt à Sedan en 2010-2011 où nous avons fini 5 es de Ligue 2 et raté la montée en L1 de peu, ça ne s’est pas trop bien passé pour moi. Aujourd’hui, Sedan est à la peine en L2 (Ndlr : lanterne rouge à 7 points du premier non-relégable) . Quand j’ai signé un an + un en option cet été, je ne m’attendais pas à ça. Je sortais d’une saison blanche avec Francfort et j’ai rallié un club que je connaissais bien, qui venait de terminer 4 e en L2 et se disait ambitieux. J’avais besoin de faire une saison pleine. Car en quatre ans, j’ai vieilli plus vite que le commun des mortels. Heureusement que j’ai connu deux montées avec Strasbourg et Francfort Quand j’ai signé un an + un en option cet été, je ne m’attendais pas à ça. Je sortais d’une saison blanche avec Francfort et j’ai rallié un club que je connaissais bien, qui venait de terminer 4 e en L2 et se disait ambitieux. J’avais besoin de faire une saison pleine. Car en quatre ans, j’ai vieilli plus vite que le commun des mortels. Heureusement que j’ai connu deux montées avec Strasbourg et Francfort (1), sinon, je n’aurais pas connu beaucoup de belles choses dans ma carrière. Ces moments-là sont durs à vivre, éprouvants mentalement. Mais quand je vois le nombre de joueurs sur le carreau, je suis bien content d’avoir un contrat. À 26 ans, je relativise. »

La précarité de son club réveille cependant en lui une désagréable impression de déjà-vu : « Ce qui se passe à Sedan semble s’embrayer comme ce qui est arrivé au Racing. Il y a des retards dans les salaires. Mais j’espère vraiment que ça ne se terminera pas pareil. Le président Pascal Urano a beaucoup donné. Il est fatigué et veut passer la main. Je pense que ça se fera dans de meilleures conditions qu’à Strasbourg. Heureusement, nous, joueurs, sommes à l’écart de tout ça. »

Bellaïd et les autres ont suffisamment à faire avec une périlleuse situation sportive : « Pour l’instant, nous ne sommes concentrés que sur la Coupe. Sedan y a vécu ses plus belles heures(2). C’est une occasion d’emmagasiner de la confiance pour le championnat. D’ailleurs, nous ne venons pas à la Meinau affronter un club de CFA, mais y jouer un match de Ligue 2 dans un grand stade, un environnement dont nous avons l’habitude. Il n’y a que pour moi que ce sera particulier. Mais excepté peut-être avant le match, je ne serai pas dans l’émotion. J’espère juste trouver le chemin du vestiaire visiteur où je crois n’avoir jamais mis les pieds. Ensuite, si l’on passe, je serai le plus heureux du monde. Sinon, je souhaiterai bonne chance au Racing. »

Dans ce cas, nul doute qu’il saura trouver le vestiaire des Bleus sans la moindre hésitation.

(1) L’Eintracht est remonté en Bundesliga cette saison, mais Bellaïd n’a disputé qu’un match de Bundesliga 2 en 2011-2012.
(2) Deux titres en 1956 et 1961, une finale perdue 2-1 contre Auxerre en 2004-2005, malgré un but de l’actuel meneur de jeu strasbourgeois Stéphane Noro (1-2 le 4 juin 2005 au Stade de France).

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


7 Déc 2012 10:42
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17050
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
« Les Keller ont beaucoup compté »

Ce dimanche, Habib Bellaïd va naturellement retrouver à la Meinau des visages amis. À commencer par ceux du président Marc Keller et de l’entraîneur, son frère François. « Ils ont tous les deux beaucoup compté pour moi, même si nos contacts se sont espacés parce que chacun trace sa carrière. Quand François a commencé à entraîner la réserve en CFA, c’était avec notre génération. Nous l’avions déjà eu chez les U19. La première année (2004-2005) , avec les Kévin Gameiro, Ricardo Faty, Gaétan Krebs ou David Ulm, nous nous sommes baladés (1). François a été très important dans ma vie d’homme et de footballeur. Il connaît le niveau CFA par cœur et mériterait d’entraîner plus haut. J’espère vraiment qu’il va réussir à faire monter le Racing en National. »

(1) Le RCS n’a toutefois pas été sacré champion, car ses jeunes pousses les plus prometteuses n’ont pas joué les derniers matches. Elles sont parties en vacances avant la fin de saison pour reprendre la suivante avec les pros

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


7 Déc 2012 10:43
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17050
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
Bellaïd, le cœur partagé

Le défenseur sedanais vivra un match particulier, à la Meinau, dimanche. Des souvenirs pleins la tête, il revient dans un jardin où il a grandi, et envisage le bonheur de croiser des gens qu’il n’a pas oubliés.

Sedan est un peu dans la galère. Mais Habib Bellaïd commence à être habitué. À force, sans doute, sa peau s’est tannée. En plus, cela tombe bien, le défenseur central n’est pas du genre à oublier.

Il joue les grands frères dans la bande ardennaise, lanterne rouge de la Ligue 2. « Au-delà des mauvais résultats, on continue à être solidaire, souligne-t-il au surlendemain d’une nouvelle déconvenue, à Monaco, où les Sangliers ont mordu la poussière sans complètement le mériter (3-1). Au niveau de la qualité des joueurs, il n’y a rien à redire. Mais il y a des défauts, liés à la jeunesse, à vite gommer. »

La série est inquiétante – quatre défaites, un nul, en cinq matches. Habib Bellaïd continue de rester positif. « On va réussir à faire tourner la roue dans l’autre sens parce qu’en ce moment, c’est un peu la poisse qui nous poursuit. »

« Il y a énormément de joueurs au chômage. Je suis content d’avoir un contrat »

Lui, en tout cas, vit son deuxième passage dans les Ardennes – sous contrat avec l’Eintracht Francfort, il y avait été prêté il y a deux ans – comme une renaissance. « J’ai fait ce choix parce que je sortais d’une saison complètement blanche en Bundesliga (un match en fait) et qu’à Sedan, il y a les conditions idéales pour travailler, indique celui qui a disputé une douzaine de matches de Ligue 2 cette saison. En dehors, c’est vrai, ce n’est pas évident. Mais tout le monde ne peut pas jouer à Madrid ou à Barcelone. Il y a énormément de joueurs au chômage. Je suis content d’avoir un contrat. »

À 26 ans, Bellaïd parle comme un sage. Mais en sept ans de professionnalisme, l’homme a vécu plusieurs vies de footballeur. La première, la plus insouciante, reste indélébilement gravée dans sa mémoire.

Elle s’est déroulée à Strasbourg, à l’ombre de la Meinau où il a été formé. « Dimanche, c’est la première fois que je reviendrai avec le maillot de l’adversaire, explique le joueur qui a cumulé plus d’une centaine de matches avec la tunique bleue sur les épaules. Ça va me faire bizarre. D’ailleurs, je ne sais pas si je vais trouver le vestiaire visiteur. »

Il ne boude pas son plaisir à la perspective de retrouver un terrain, où il s’est forgé de jolis souvenirs. « La Meinau, c’est un beau jardin pour s’exprimer, je suis vraiment content d’y revenir, garantit-il. Quand je vais monter sur la pelouse, il y aura des images qui remonteront, comme le match de la montée, face à Metz. Quand on est entré sur le terrain ce soir-là, on s’était regardé avec Mouloungui, Gameiro ou encore Johansen. On était sûr de gagner ce match. »

Aussi, malgré le statut de favori du CS Sedan, Habib Bellaïd, riche de ses expériences strasbourgeoises passées, risque-t-il bien de se méfier. Il ne s’en réjouit pas moins de croiser des gens qui l’ont marqué : « Même si je n’ai pas nécessairement gardé le contact, François Keller est quelqu’un qui m’a marqué. Pour lui, le foot, c’est toute sa vie, mais ce qu’il m’a transmis ne se limite pas au terrain. C’est comme Guy Feigenbrugel (aujourd’hui intendant du Racing, ndlr). Ils m’ont aidé à être un homme. Ils m’ont transmis des valeurs. Ils ont été importants pour moi. Je suis heureux de pouvoir les revoir. Mais ce sera après le match, parce qu’il faut qu’on gagne pour retrouver de la confiance. »

Tiens, tiens, le Parisien de naissance, Strasbourgeois de cœur, est sur la même longueur d’onde que son premier club, en manque cruel de victoire.

Sans nécessairement scruter au quotidien le Racing, Habib Bellaïd perçoit dans les dernières évolutions des raisons d’espérer. « Voir revenir des gens qui aiment le club, comme Marc Keller ou Egon Gindorf, qui a été mon premier président, c’est forcément une bonne nouvelle, considère l’international algérien. Voir le Racing remonter la pente, cela fait plaisir. J’espère que tous ces gens vont continuer à le faire remonter, parce qu’il le mérite. »

Dans un coin de sa tête, il continue de lui vouer de l’affection et pense, parfois, que son histoire avec l’Alsace n’est pas terminée. Parti en 2008, il était revenu, un an plus tard, le temps d’un trimestre, tenter de donner un coup de main. Au mercato hivernal, la sollicitation de Boulogne, alors en Ligue 1, avait été trop forte. Et le défenseur central n’avait sans doute pas manqué d’inspiration en y répondant favorablement.

Dimanche, il y aura au moins un Strasbourgeois heureux

Quelques jours après la vente du Racing par Philippe Ginestet à d’obscurs Londoniens qui allaient conduire le club jusqu’à sa liquidation, Habib Bellaïd s’en allait une deuxième fois.

« C’était de la Ligue 1, c’est un choix que je ne regrette pas parce que cela m’avait quand même permis de participer à la Coupe du monde (en Afrique du Sud, ndlr), conclut-il. Mais Strasbourg reste une ville importante pour moi. Je pourrais en parler pendant des heures. Après la région parisienne, c’est là où j’ai grandi. Et dans l’avenir, si je peux donner un coup de main au Racing, ce serait avec plaisir. »

Avant d’éventuelles retrouvailles, il y aura d’abord l’épisode dominical. Pendant 90 ou 120 minutes, il ne sera pas question de sentiments.

Dimanche soir, quel que soit le verdict du Racing – Sedan, il y aura donc au moins un Strasbourgeois heureux.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


7 Déc 2012 10:45
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 10476
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
Citation:
L'ex-Strasbourgeois Habib Bellaïd s'est engagé pour 2 saisons avec le Mouloudia d'Alger (D1 algérienne).


qu'est ce qu'il va se perdre là bas...


20 Juin 2013 11:05
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11619
Localisation: HAGUENAU
c'est avant tout son métier : et si tu as trouvé rien d'autre, tu prends ce que l'on te propose, mais il est vrai qu'est-ce qu'il va foutre là-bas, il prépare sa reconversion ???


20 Juin 2013 11:42
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 640 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 60, 61, 62, 63, 64  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com