Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Juin 2019 16:40



Répondre au sujet  [ 374 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 34, 35, 36, 37, 38  Suivante
 [Ex] Valérien Ismaël 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11536
Localisation: HAGUENAU
très bon moyen pour le foutre dehors après :!: ;)


28 Oct 2011 17:51
Profil
En ligne
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16998
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
VALÉRIEN ISMAËL

Né le 28 septembre 1975 à Strasbourg (37 ans).

Entraîneur de l’équipe réserve de Hanovre depuis le 27 novembre 2011.

Père d’Alexis, actuel gardien des U19 DH du Racing, qui poursuit un cursus sports-études au lycée Jean-Monnet de Strasbourg. Vit avec Karolina.

Carrière : Strasbourg (jusqu’en janvier 1998), Crystal Palace (Angleterre, janvier-octobre 1998), Lens (octobre 1998-janvier 2001), Strasbourg (janvier-mai 2001), Lens (2001-2002), Strasbourg (2002-2003), Werder Brême (Allemagne, 2003-2005), Bayern Munich (2005-janvier 2008), Hanovre (janvier 2008-2009). 205 matches de Ligue 1 (8 buts), 113 de Bundesliga (8 buts), 13 de Premiership anglaise, 16 de Coupe de l’UEFA (2 buts) et 15 de Ligue des Champions (3 buts).

Palmarès (principaux titres) : Coupes de la Ligue 1997 (Strasbourg) et 1999 (Lens). Coupe de France 2001 (Strasbourg). Doublé Coupe – Championnat en Allemagne en 2004 (Brême) et 2006 (Munich).

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


18 Oct 2012 10:39
Profil
En ligne
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16998
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
Un monde de Valérien

Après y avoir achevé en 2009 une brillante carrière de joueur, le Strasbourgeois Valérien Ismaël entraîne depuis bientôt un an la réserve de Hanovre 96. Ses premiers pas de technicien sont prometteurs. Visite guidée du monde de Valérien en Basse-Saxe.

L’entraînement touche à sa fin ce jeudi-là au Nachwuchs-Leistungszentrum (centre de formation) de Hannover 96 (1). La pluie battante a enfin cessé. Une éclaircie pointe dans le ciel moutonneux. La nuit n’est pas encore tombée, mais la lune apparaît déjà en plein jour. Façon de parler, évidemment.

C’est devenu un rituel depuis que Valérien Ismaël, le Strasbourgeois de naissance formé au Racing, a pris en main l’équipe réserve de Hanovre fin 2011 : trois jours avant un match officiel, ses attaquants ont droit en supplément à une séance spécifique de volées. L’ancien pro, auteur du doublé coupe-championnat en Allemagne avec le Werder Brême (en 2004) et le Bayern Munich (en 2006), a instauré une « punition » pour les moins adroits. « J’ai proposé qu’un gage soit donné à ceux qui envoyaient leurs frappes au-dessus du grillage, haut d’une bonne dizaine de mètres. Ça les oblige à se concentrer. Nous avons expérimenté deux ou trois formules. Les joueurs ont retenu celle-là. Encore une fois, j’ai proposé, pas imposé. Ça les fait rire. Ils y prennent du plaisir. Sinon, ils me l’auraient dit. »

Le gage en question ? Recroquevillés dans une posture fœtale ou presque, le dos tourné à leurs partenaires, la « lune » en évidence, ceux qui n’ont pas eu le compas dans l’œil, ni dans le pied, se succèdent à tour de rôle sur la ligne de but et attendent un brin crispé que leurs potes - peu charitables, les bougres ! - mettent un « sac » vers la partie la plus proéminente de leur anatomie. En serrant un peu les fesses. Comme à Gravelotte, les balles sifflent, mais celles-là sont en cuir. « C’est efficace », raconte un Ismaël à l’air goguenard. « L’un de mes joueurs s’était retrouvé cinq fois de suite à se faire allumer. Il en a eu assez et comme par hasard, depuis trois semaines, il n’y est pas retourné. Il assure ses reprises. »

Ainsi va la vie du Strasbourgeois, plongé dans le grand bain du coaching le 27 novembre 2011. À l’annonce de sa retraite en 2009, alors que son corps lui rappelait tous les jours le poids des ans, il ne se voyait pourtant pas enfiler le survêtement de coach. « Quand j’ai mis un terme à ma carrière, le directeur sportif Jörg Schmadtke m’a demandé pourquoi je ne voulais pas devenir entraîneur. Je ne pensais pas du tout emprunter cette voie. Mais au fil des semaines et des mois, j’ai commencé à sentir que l’odeur du vestiaire et le terrain me manquaient. »

En juillet 2010, Schmadtke en fait son assistant. Le désormais ex-défenseur endosse le costume de coordinateur sportif qu’il portera jusqu’en juillet 2011. Hannover 96, celui de ses trois clubs allemands dans lequel il a le moins joué (18 matches de janvier 2008 à octobre 2009), lui offre ainsi la chance de dessiner son après-carrière. « Peut-être parce que j’avais de très bonnes relations avec le président et le directeur sportif. À l’automne 2011, l’entraîneur de la réserve est parti à Bochum, en Bundesliga 2, et j’ai eu cette opportunité d’entraîner l’équipe 2. Je remercie le club de m’avoir permis d’entamer ma reconversion. Grâce à lui, j’ai eu accès à toutes les facettes du métier. »

L’ancien international espoirs avoue toutefois avoir abordé ses nouvelles fonctions avec une légère appréhension. « Je me demandais si je maîtrisais assez la langue pour faire passer mes idées à 30 mecs. Entre tenir une conversation privée en allemand et s’exprimer de façon claire et précise pour être compris par un groupe, il y a une sacrée différence. Mais le premier jour où je me suis retrouvé face aux gars, j’ai eu l’impression d’avoir toujours fait ça. Je ne saurais expliquer pourquoi. »

Lié à Hanovre jusqu’en juin 2014, il se refuse pour le moment à voir plus loin. « Je vais consacrer les deux prochaines années à la validation de mon diplôme pour entraîner chez les pros (2). Quand j’ai cessé de jouer, je n’ai pas eu le temps de me demander si je voulais rentrer en France, car il n’y a pas eu de transition. Aujourd’hui, la question ne se pose pas. Mais je sais très bien qu’à partir du moment où tu as ton diplôme d’entraîneur, où tu commences à te faire un nom dans le métier, il faut être ouvert et prêt à tout. Le fait de parler allemand m’ouvre des perspectives, en Suisse ou en Autriche par exemple. Mais pour l’instant, je me donne deux ans pour apprendre le métier, en additionnant mes expériences de joueur, coordinateur sportif et entraîneur amateur. »

Deux ans aussi pour prouver qu’il a l’étoffe d’un entraîneur de premier plan, comme le suggère par ailleurs un autre ex-Racingman, Karim Haggui, indéboulonnable titulaire en défense centrale à Hanovre. « Valé » souhaite que sa trajectoire épouse celle – ascendante, espère-t-il - de son équipe, pensionnaire du haut de tableau de la Regionalliga Nord (l’équivalent du CFA). « Nous avons terminé 6 es l’an dernier. L’objectif minimum cette saison, c’est 5 e. En Allemagne, contrairement à la France, une réserve peut monter en 3 e division. Mais il n’y aura que trois accessions pour six poules. Tout ce que je sais, c’est que les joueurs ont goûté au succès et à la première place. Ils y ont pris goût. Ils sont réceptifs et adhèrent au discours. Mais il faut voir comment ils réagissent sur la durée. »

Sans doute, au cours de quelques séances « punitives », leur inculquera-t-il le désir obsessionnel de passer de la fesse pas cachée du tout de la lune à la lumière…

(1) Le NLZ 96 accueille, sans les loger, tous les jeunes du club, de la réserve aux 10 ans.

(2) Il possède déjà les licences A et B qui permettent d’entraîner jusqu’au 3 e niveau. La session aura lieu de juin 2013 à mars 2014.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


18 Oct 2012 10:40
Profil
En ligne
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16998
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
« J’ai su que c’était fini »

Valérien Ismaël revient ci-dessous sur quelques moments marquants de sa vie d’homme et de footballeur. Sans nostalgie, trop occupé qu’il est à se bâtir un avenir.

Son grand regret. Passé par toutes les sélections de jeunes, des moins de 16 ans aux espoirs, Valérien Ismaël n’a jamais porté le maillot de l’équipe de France A. « Pourtant, après le Mondial raté en Corée du Sud en 2002, une nouvelle génération est apparue. De mon côté, j’ai atteint mon apogée à partir de 2003, avec notamment deux doublés coupe - championnat en Allemagne. Mais je n’ai jamais eu ma chance. C’est le point inachevé de ma carrière. Ça ne m’a pas empêché d’en faire une de haut niveau, même si je dois être l’un des rares joueurs du Bayern à n’avoir jamais été international. »

Ses « beaux » restes. Trois ans après sa retraite, l’ex-pro taquine toujours le ballon. Mais rarement et jamais très longtemps. La faute à des genoux en piteux état. « J’ai de l’arthrose dans les deux genoux et je ne peux jouer que sous anti-inflammatoires. Ça me permet de tenir une mi-temps, une heure au plus. Je participe ainsi de temps à autre à des matches de bienfaisance. Le dernier, c’était en septembre. Sur la fin de ma carrière, après chaque rencontre, j’étais incapable de monter normalement les escaliers. Pour la première fois, je commençais à souffrir du dos. Après un match contre Leverkusen, j’ai su que c’était fini. Aujourd’hui, je me contente du minimum. Je montre parfois sur le terrain à mes jeunes ce que je veux. Mais c’est tout. Parce que sinon, je déguste une semaine. Un footing quotidien m’est impossible. Mais le jour où on inventera des prothèses de genou qui permettent de tout faire comme avant, je serai le premier sur la pelouse. »

La banque l’a épargné. Après avoir dit stop à sa vie de footballeur et avant de devenir coordinateur sportif, Valérien Ismaël a effectué un stage de six semaines à la Sparkasse (Caisse d’Épargne) de Hanovre. « La Sparkasse était l’un des gros sponsors du club. Le président m’a conseillé, sitôt ma retraite, d’aller y faire un stage pour y découvrir le monde de la banque. C’était très intéressant. Ça m’a aidé à comprendre le fonctionnement d’une entreprise. Mais ça m’a surtout permis de comprendre à quel point j’étais heureux dans le foot et je faisais partie d’un monde de privilégiés, ce que, dans ce milieu, on peut perdre de vue si l’on n’y prend pas garde. »

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


18 Oct 2012 10:40
Profil
En ligne
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16998
Localisation: Strasbourg
Sport24 a écrit:
« Il est très respecté »

L’ancien défenseur du RC Strasbourg Karim Haggui, pièce maîtresse de Hanovre, n’est pas avare de compliments sur son aîné.

Le hasard a voulu qu’ils occupent le même poste et se succèdent dans deux clubs, parfois avec un léger décalage. Karim Haggui est arrivé au Racing en 2004, un an après le départ de Valérien Ismaël. Puis le Tunisien a rallié Hanovre en 2008 alors que le Strasbourgeois, amoindri par des douleurs aux genoux et une fracture tibia-péroné, était en bout de course et sur le point de raccrocher.

Même s’ils sont tous deux germanophones, leur pratique commune du français les a rapprochés. Les deux hommes se vouent un grand respect mutuel. Karim Haggui, défenseur axial, dans tous les sens du terme, de Hannover 96, ne tarit pas d’éloges sur son aîné : « Valérien était toujours avec nous, les pros, lorsqu’il était coordinateur sportif, même en déplacement. Je discutais souvent avec lui. Parler la même langue, ça facilite les choses. C’est quelqu’un de très respecté en Allemagne où il a fait une grande carrière et presque tout gagné. On se voit moins souvent depuis qu’il est coach de la réserve, mais on se parle encore (1). Il est très posé, a une énorme expérience et dégage beaucoup de sérénité. Les résultats de l’équipe 2 depuis qu’il la dirige montrent qu’il a sans aucun doute un gros bagage d’entraîneur. Le jour viendra, j’en suis sûr, où il aura sa chance chez les pros, à Hanovre ou ailleurs. »

(1) Le centre de formation est situé à 5 km de l’AWD Arena où s’entraînent les pros.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


18 Oct 2012 10:41
Profil
En ligne
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16998
Localisation: Strasbourg
L'Alsace a écrit:
« Le sportif prime »

Loin des yeux peut-être. Loin du cœur, jamais. Ces dernières années, Valérien Ismaël a suivi de près la déconfiture de son club formateur. Avec l’avis autorisé de celui qui fait partie intégrante de son histoire contemporaine, comme l’illustrent ses sacres en Coupe de la Ligue 1997 et Coupe de France 2001.

L’Alsacien, qui a parfois été sondé pour entrer dans un tour de table ( « quelques approches périphériques, mais jamais rien de concret »), n’est pas tendre avec ceux qui ont envoyé le RCSA par le fond et ont failli l’y envoyer une 2 e fois cet été. « Quand on voit les deux guignols qui ont gouverné ces trois dernières années, on comprend pourquoi le club en est arrivé là. C’est dramatique. Pour bien gérer un club de foot, il ne suffit pas d’être un bon gestionnaire d’entreprise. Il faut avoir une ligne et des idées claires, aimer le foot, mais aussi le club pour lequel on s’investit. Au-delà de ça, il faut savoir s’entourer de compétences footballistiques. Un chef d’entreprise a besoin de quelqu’un qui connaisse le milieu du foot, ses arcanes, et puisse l’orienter dans ce monde parfois complexe, autour duquel gravitent des agents véreux, des joueurs surcotés, etc. Aucun des deux n’a su le faire. »

C’est pourquoi « Valé » observe aujourd’hui avec bienveillance le retour de son ancien coéquipier Marc Keller aux manettes. « Je m’en réjouis. Marc apporte une certaine compétence footballistique. Je souhaite que le club retrouve calme, sérénité et, surtout, le monde professionnel. C’est la priorité. Car le sportif prime sur tout. Mais ça ne va pas être simple. Ces dernières années, le Racing avait perdu son honneur. C’était le pire. Plus personne ne voulait en entendre parler, alors qu’il est l’un des symboles du patrimoine alsacien. Toute discussion à son sujet débouchait immanquablement sur des sarcasmes et des moqueries. Ça ne doit plus jamais arriver. »

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


18 Oct 2012 10:42
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15862
Localisation: Dorlisheim
Citation:
DNA
Ismaël à Nuremberg

La saison prochaine, l’ancien défenseur du Racing, Valérien Ismaël, entraînera le FC Nuremberg, relégué en D2 allemande. Il coachait la réserve de Wolfsbourg la saison passée, après avoir fourbi ses armes de coach avec celle de Hanovre depuis la fin de sa carrière de joueur.

Pour quand Entraineur du Racing :D


3 Juin 2014 11:42
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2003 2:44
Messages: 6341
Localisation: La Garenne Colombes (92)
Ben c'est bien ça pour lui. On va voir ce qu'il vaut même si l'exposition du championnat allemand n'est pas très bonne

_________________
30/10/09 Ca y est le racing est en national
06/01/10 Euh c'est peut être la CFA
Mais heureusement sur FM 2010, on peut jouer de la CFA (même CFA 2, les gars on peut faire mieux!!)
Bon ça y est les conneries sont finies on est en L1!!!!!!!!!!!!!!!!!!


3 Juin 2014 12:02
Profil ICQ
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15862
Localisation: Dorlisheim
je pense aussi bonne que notre L2


3 Juin 2014 13:13
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 31 Jan 2012 21:24
Messages: 4348
Notre ami ne parle pas du niveau.


3 Juin 2014 15:41
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 374 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 34, 35, 36, 37, 38  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com