Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 24 Sep 2018 1:26



Répondre au sujet  [ 372 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 34, 35, 36, 37, 38
 [Ex] Valérien Ismaël 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14527
Localisation: Dorlisheim
dans tous les domaines en Allemagne n'importe niveau ou autres c'est mieux quand France


3 Juin 2014 18:23
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14527
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
« Un énorme enjeu »
Image
Valérien Ismaël (à droite) à la lutte avec le Lyonnais Sonny Anderson: l’image d’un Racing qui tutoyait les sommets.
Alors qu’il a franchi le Rhin pour achever une brillante carrière de joueur et y débuter celle d’entraîneur, Valérien Ismaël apprécie la renaissance du Racing, le club où tout a commencé pour lui.
Il ne sera pas aux premières loges, exilé volontaire en Allemagne dont il est devenu l’un des acteurs majeurs du foot (*). Valérien Ismaël sort d’une aventure qui s’est mal finie, à Wolfsbourg, dont il a été éjecté du banc, il y a trois mois. Mais il est resté outre-Rhin, près de Munich, en famille, et peut se replonger dans quelques souvenirs de son passé hexagonal.
« On ne pouvait parler qu’en mal du Racing »

En France, il a connu deux Racing, celui de son cœur, alsacien, et celui de son affranchissement, Sang et Or. Au moment d’envisager le Lens – Strasbourg de lundi, son sang ne fait qu’un tour. « J’ai vécu de très belles aventures à Lens, mais le club dont j’ai toujours suivi les résultats, c’est le Racing, souligne-t-il d’emblée. Je me suis fait du mauvais sang pour lui. Les deux clubs reviennent de l’enfer, mais j’ai ressenti vraiment une grosse douleur quand le club de ma ville de naissance s’est retrouvé au plus bas. » La distance n’a pas édulcoré l’attachement.

D’ailleurs, dans son parcours de footeux, Valérien Ismaël y est revenu deux fois. « C’est à Strasbourg que tout a commencé », précise l’incarnation d’une génération dorée avec Martin Djetou ou Olivier Dacourt. C’est donc là aussi qu’il a tenté de relancer la machine, de janvier à juin 2001, en 2002-2003 aussi.

L’armoire à trophées s’est enrichie grâce à lui, une Coupe de la Ligue en 1997, une Coupe de France en 2001. Mais les craintes par rapport à un fonctionnement spécifique ont aussi pu émerger assez tôt. « J’ai toujours gardé le contact avec le Racing. Et quand j’ai eu l’occasion d’échanger autour du club, au moment de sa chute, on se disait : “Quand toutes ces histoires s’arrêteront-elles ?” On ne pouvait parler qu’en mal du Racing et il ne méritait pas ça. »

Le retour de Marc Keller au club a permis de revoir la lumière. La renaissance en cours rappelle quelques réalités. « Il faut des amoureux du club à sa tête, considère le Strasbourgeois de naissance. Marc Keller a repris le Racing, qui a une identité régionale si forte, dans un état pas possible. C’était un patient qu’il fallait ranimer. Et aujourd’hui, c’est un club qui mérite de remonter. »
« Clairement une très belle affiche »

Le retour parmi l’élite, neuf ans après, passe par une terre qu’Ismaël connaît aussi en détail. À Lens, il a gagné une Coupe de la Ligue (1999) et vécu une formidable campagne européenne (demi-finale de la C3 face à Arsenal). Il prévient, lundi, à Bollaert, ça va souffler : « C’est un match à enjeu énorme. Lens joue quasiment sa dernière chance pour monter. Déjà, à mon époque, pour les Lens – Strasbourg et les Strasbourg – Lens, il y avait de sacrées ambiances. C’est clairement une très belle affiche. »

Depuis l’Allemagne, Valérien Ismaël va s’efforcer de suivre tout ça par écran interposé, le cœur battant à la chamade. L’ancien défenseur sortira peut-être, du fond d’une armoire, un maillot bleu. Car entre les deux Racing, il a fait son choix, celui de ne pas renier d’où il vient.

(*) : double champion d’Allemagne (2004 avec Brême, 2006 avec le Bayern), double vainqueur de la Coupe d’Allemagne (2004 et 2006), Valérien Ismaël a notamment entraîné Wolfsbourg et Nuremberg depuis sa retraite des terrains en 2009.


6 Mai 2017 5:07
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 372 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 34, 35, 36, 37, 38

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com