Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 17 Avr 2021 17:01



Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 Habib Diallo 
Auteur Message
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2003 2:44
Messages: 6447
Localisation: La Garenne Colombes (92)
Des débuts prometteurs, après j'ai du mal à croire que le racing soit une étape... Par rapport à Metz en tous cas, on a pas des résultats suffisamment importants pour justifier cette notion d'étape. On est certes en L1 depuis plus longtemps que Metz mais niveau stabilité, Niane et lui font une très belle paire aussi à même de faire peur à pas mal d'équipe de L1 et de voir son nom monter assez haut. Le Covid nous a bien aidé sur ce coup là comme les finances de Metz. On va profiter d'un bon coup financier normalement et c'est assez important.

_________________
30/10/09 Ca y est le racing est en national
06/01/10 Euh c'est peut être la CFA
Mais heureusement sur FM 2010, on peut jouer de la CFA (même CFA 2, les gars on peut faire mieux!!)
Bon ça y est les conneries sont finies on est en L1!!!!!!!!!!!!!!!!!!


26 Oct 2020 17:08
Profil ICQ
Préparateur physique@Staff
Préparateur physique@Staff

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 1079
Début prometteur, à voir sur plusieurs matches ...si finalement les 10 millions sont un bon investissement.


27 Oct 2020 14:03
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
S'il fait une très bonne saison, avec pas mal de but je pense qu'il y aura pas mal de clubs qui vont s'intéresser à lui, là le racing pourra se faire une bonne rentrée d'argent .


27 Oct 2020 14:27
Profil
Préparateur physique@Staff
Préparateur physique@Staff

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 1079
Metz aussi vu les bonus au moment du transfert .
L idéal est de le vendre le double du prix....


27 Oct 2020 15:16
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 13:56
Messages: 12312
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
mais pourquoi vouloir toujours vendre :?:
surtout au prix suggéré :shock:


27 Oct 2020 16:23
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
Parce que c'est la mode .


27 Oct 2020 16:25
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 22 Sep 2015 15:54
Messages: 2655
Ouep, le foot c'est du sport, pas du Monopoly.

Il vient à peine d'arriver, et on pense déjà à la revente. :shock:

D'abord la plus value sportive.


27 Oct 2020 16:27
Profil
En ligne
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 11169
Localisation: Longjumeau
télésupporteur a écrit:
mais pourquoi vouloir toujours vendre :?:

Ca s'est à force de jouer à Football Manager :mrgreen:


27 Oct 2020 17:17
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Racing : heureux comme Diallo
En moins de quatre mois à Strasbourg, Habib Diallo fait déjà l’unanimité autour de sa personne, si discrète en dehors des terrains mais qui développe un instinct de tueur face à un gardien. L’attaquant sénégalais (25 ans) a encore beaucoup de buts à marquer.
Au début, il n’a été qu’un chiffre. Rond, gros, tape-à-l’œil, mais un chiffre quand même : 10 millions d’euros, sans compter les divers bonus, soit la somme record dépensée par le Racing pour s’attacher les services du buteur messin au dernier jour du mercato, le 5 octobre dernier.
« Je marque, on gagne, il ne me faut rien de plus »

Forcément, les attentes étaient grandes autour du grand échalas (1,86m) né à Thiès et débarqué en Moselle à l’âge de 18 ans. Elles n’ont pas été déçues. « Pour 10 millions, t’as un bon joueur », plaisantait son entraîneur Thierry Laurey au soir du premier succès de la série de trois qui court toujours, début janvier contre Nîmes (5-0).

Il faut dire que son attaquant avait débloqué la situation à lui seul ou presque, dans un match fermé et tendu, en une minute et demie : une frappe enroulée difficilement repoussée par le gardien gardois Reynet qui avait bénéficié à Ajorque, puis un plat du pied d’une efficacité diabolique pour museler les “Crocos” et lancer le festival offensif des Bleus.
Le samedi suivant, dans le brouillard de Lens, c’est encore de ses pieds qu’avait jailli le seul éclair : un centre de Thomasson, une fausse piste d’Ajorque et une reprise du droit qui trouve la lucarne de Leca. Soit un tir, un but et trois points qui font le bonheur des Alsaciens (0-1).

« Il vaut 20 millions maintenant, vous vous rendez compte de l’investissement », s’était encore gaussé Laurey, décidément porté sur la vanne à répétition.

Qu’il joue dans l’axe au côté de “Ludo” Ajorque ou sur un côté, en l’occurrence le droit comme à Bollaert, Diallo reste en tout cas un buteur patenté. « Tant que les attaquants marquent des buts, je suis heureux, ça entretient la dynamique et leur donne du peps », avait souligné le coach. Un avis partagé par l’intéressé, sollicité ce mercredi après la séance d’entraînement matinale et qui a fini par accepter de parler (un peu) de lui.

Car si l’international qui défend les couleurs des Lions de la Teranga est prolixe balle au pied, il reste infiniment réservé quand il s’agit de causer. « Oui, on peut dire que je suis un homme heureux, souffle-t-il. Je me sens bien ici. Je marque, on gagne, il ne me faut rien de plus… »
« C’est bien, mais je peux encore faire mieux »

La spectaculaire embellie de 2021, encore confirmée dimanche dernier contre Saint-Étienne (1-0), contribue à améliorer l’ordinaire. « On est tous contents de remonter la pente, dit-il. On va essayer d’accrocher le top 10, même si ça va être difficile. »
Pour autant, cette troisième victoire de rang ne l’a pas pleinement satisfait. Pourquoi donc ? « Parce que je n’ai pas marqué, répond-il du tac au tac. C’est normal, un attaquant a toujours envie d’être décisif. Bon, ça arrive à tout le monde de rater des occasions. Mais moi, ça m’énerve. Quand ça se produit, parfois, je fais la tête et je ne parle à personne… »

Fort heureusement, Diallo marque souvent : sept fois en 14 matches avec le Racing, un joli total assorti de trois passes. « C’est bien, mais je peux encore faire mieux », insiste-t-il.

Alors, pour s’améliorer, le Sénégalais ne rechigne pas à la tâche. « On me fait un montage vidéo de tous mes matches et je décortique ça à tête reposée », précise-t-il.

Du coup, il se souvient de tout avec la précision d’un archiviste, des buts inscrits comme des loupés. Le premier ? « C’était contre Lyon, s’anime-t-il. Je venais d’arriver. J’étais sur le banc et on était mené deux à zéro quand je suis rentré. Les Lyonnais marquent le troisième tout de suite après. Je réduis le score et ça permet de nous relancer, même si on est parti de trop loin (défaite 2-3). À titre personnel, ça m’a donné de la confiance, d’autant plus que je n’avais pas beaucoup joué avec Metz (quatre apparitions en six journées, ndlr). »

Suit ensuite le premier coup d’éclat, un large succès à Brest (0-3, un but et une passe) où son association avec Ajorque se dessine comme une belle promesse.

Mais la rechute, à travers trois revers de rang – Reims, Marseille, Montpellier – est brutale. Diallo reste alors positif. « Des séries de défaites, tout le monde est passé par là, assure-t-il. Ce qui est dur, c’est que parfois, on perdait sans savoir pourquoi… Il faut alors continuer à travailler pour revenir en forme. »

La bonne séquence de la fin de l’automne – huit points sur douze – correspond aussi à la montée en puissance du garçon âgé de 25 ans, double buteur et passeur avec en point d’orgue cette merveille de frappe enroulée du pied gauche aux 25m qui a permis de faire sauter le verrou angevin (0-2). « C’est le plus beau, parce que le plus difficile, avec deux adversaires devant moi », explique-t-il.

« Même du dos, l’essentiel est que ça rentre


S’il a fini 2020 fatigué, sortant seulement du banc lors des revers contre Bordeaux et à Paris, Diallo a donc passé la vitesse supérieure depuis le début de la nouvelle année.

Comparé à son compatriote Mamadou Niang pour sa promptitude à enfiler les buts sous le maillot bleu – « C’est flatteur et motivant parce qu’il a réalisé une belle carrière », dit-il –, l’élégant attaquant n’entend pas lever le pied.

« J’aimerais battre mon record de buts en Ligue 1 (12 en 26 matches la saison passée) , ajoute-t-il. J’en suis à sept en 14 rencontres, je suis dans les temps. »

Un objectif réaliste, d’autant que les automatismes s’affinent au fil des matches « avec tout le monde » et en particulier avec le grand “Ludo” Ajorque qui mène la danse des goleadors du Racing (9 réalisations).

« À moi de m’adapter à son jeu, il est là depuis longtemps, dit le dernier venu. Quand l’un attire les défenseurs, ça libère de la place pour l’autre qui peut faire un appel, tout va bien. »

Celui qui rêvait de Premier League avant de signer au Racing jusqu’en 2025 va donc tenter d’enchaîner dès dimanche (15h) à Dijon, un « match important », puis contre Reims, Brest, etc.

Peu importe l’adversaire, Habib Diallo aura toujours la même obsession : marquer. « Même du dos, l’essentiel est que ça rentre », conclut-il. S’il maintient la cadence, Thierry Laurey n’a pas fini de spéculer avec humeur sur sa valeur marchande, à coups de dizaines de millions d’euros.


21 Jan 2021 5:38
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20259
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Habib Diallo (Racing) : « Même quand tu joues dans l’axe, tu dois défendre »
Muet depuis la 19e journée et une victoire 1-0 à Lens, Habib Diallo ronge son frein mais assure ne pas se faire du mouron sur sa capacité à retrouver le chemin des filets. Son manque de réussite face au but, le Sénégalais le compense par son abnégation défensive.
Buteur lors de chacun de ses deux premiers matches de 2021, Habib Diallo traverse une période de disette de six rencontres que même son retour dans l’axe de l’attaque au côté de Ludovic Ajorque à Metz n’a pas permis de stopper. L’ancien Messin assure le vivre « assez bien ».
Habib, cela fait quoi d’avoir gagné contre son ancien club ?


Ça fait surtout du bien parce qu’on avait besoin de prendre les trois points puisque ceux qui sont derrière nous (au classement) en ont aussi pris.
Vous avez retrouvé l’axe de l’attaque après avoir été décalé sur le côté droit. Comment l’avez-vous vécu ?


Quand tu es attaquant, tu te sens plus à l’aise dans l’axe. Mais ça ne m’a pas empêché de revenir aussi défendre sur le côté. J’ai pris l’habitude.

Est-ce que le fait de moins devoir défendre, laisse plus de jus pour remplir votre mission d’attaquant ?

Non, ça ne veut rien dire. Même quand tu joues dans l’axe, tu es obligé de défendre, comme le reste de l’équipe. Si tu ne le fais pas, ça se voit. Ça ne change pas si tu es sur le côté ou dans l’axe. Pour attaquer, tu as juste un peu de retard des fois pour arriver plus vite devant le but.

À Metz, le coach a souligné que vous avez libéré beaucoup d’espaces avec Ludovic Ajorque pour Adrien Thomasson. C’est aussi la sensation que vous avez ressentie ?


Le coach nous avait demandé de nous écarter pour qu’Adrien demande les ballons dans l’axe. On a pu lui rendre les choses plus simples.

Vous n’aviez pas été associé en attaque avec Ludovic Ajorque depuis un moment. Comment vous êtes-vous sentis sur le terrain ?

On sait que ça marchait bien quand on était ensemble en attaque avec “Ludo”. Mais même quand j’étais sur le côté, ça marchait très bien. J’espère qu’on va vite reprendre nos bonnes habitudes.

Vous avez commencé fort en marquant sept fois en treize matches. Vous n’avez pas trouvé le chemin des filets lors des six derniers. Comment vivez-vous cette situation ?

Je le vis assez bien, parce qu’on sait quand on est attaquant qu’il y a des moments où c’est plus difficile. Forcément, quand tu ne marques pas, tu t’énerves un peu. Mais je ne me prends pas la tête et j’essaie de ne pas forcer les choses parce que c’est comme ça qu’on rate encore plus.

Est-ce qu’on peut considérer le succès à Metz comme une victoire référence ?


C’est une victoire que le club cherchait depuis longtemps, surtout là-bas. Nous, ça nous donne plus de confiance pour les matches qui viennent. C’est une victoire particulière pour le club ou les supporters. Ça fait toujours du bien de gagner un derby, mais c’est une victoire comme une autre pour avancer.

Est-ce que le fait d’avoir réussi à gagner en ayant été mené au score est plus important pour l’équipe ?


On est passé un peu à côté en début de match. On s’est parlé, on s’est dit que ce n’était pas normal et on a poussé pour faire la différence en deuxième mi-temps.

Qu’attendez-vous de ce match contre Angers ?


Il sera important, comme tous les autres. Ils sont devant nous, donc c’est une bonne équipe. Mais on va tout faire pour gagner.


21 Fév 2021 6:42
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 23 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com