Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 15 Juil 2019 21:55



Répondre au sujet  [ 20 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
 Youssouf Fofana 
Auteur Message
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 6930
Localisation: Mulhouse
La prochaine étape sera de gagner ses gallons de titulaire, ce qui n'est pas encore joué vu la concurrence rude qu'il y a au milieu de terrain.
En tout cas, on peut considérer que c'est une recrue vu son niveau :)


21 Fév 2019 22:35
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2002 4:27
Messages: 2128
Localisation: Paris
On va pas trop s’emballer après 6 mois mais pour ceux qui suivent la réserve : est-ce qu’il était attendu à ce niveau ou c’est une surprise ?

Sam.

_________________
Viva Gonzalo "El Buffalo" Belloso !!!
Le plus grand numero 13 de tout les temps !!!


22 Fév 2019 0:31
Profil ICQ
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17047
Localisation: Strasbourg
Je ne suis qu'épisodiquement l'équipe réserve mais il était attendu à un bon niveau. Peut-être pas aussi vite mais il y avait de réels espoirs en voyant la façon dont il s'est imposé comme titulaire indéboulonnable avec la réserve dès ses premiers matchs à 17 ou 18 ans.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


22 Fév 2019 12:24
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2455
Localisation: Saint Herblain - 44
En mars 2018 il était déjà sélectionné en équipe de France -19 ans.


22 Fév 2019 14:29
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16033
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Fofana, l’échappée belle
Le milieu de terrain Youssouf Fofana, 20 ans, est l’une des révélations de la saison en Ligue 1. Et le jeune joueur passé par l’INF compte bien continuer sur sa (belle) lancée et confirmer son potentiel lors de cette deuxième partie de saison.
À l’entame de cette saison 2018/2019, l’été dernier, l’objectif de Youssouf Fofana – 20 ans depuis janvier – était simple. « Je pensais gratter cinq ou six fois une place dans le groupe des “dix-huit”, raconte le jeune milieu de terrain. Et pourquoi pas faire l’une ou l’autre entrée avec la “une”, tout en faisant une belle saison avec la réserve. »

Six mois et quelques semaines plus tard, force est de constater que Youssouf Fofana a pris un peu – voire, beaucoup – d’avance sur ces prévisions initiales.

Alors que le Racing aborde le dernier tiers de sa saison, le natif de Paris a déjà cinq titularisations et six entrées en jeu à son actif en Ligue 1, sans oublier quatre titularisations en Coupe de la Ligue et deux en Coupe de France. Excusez du peu…
Au marquage de Pépé, Draxler et Fekir

Et sa première titularisation, le jeune joueur s’en souvient parfaitement. C’était fin octobre, à la Meinau, pour la réception de Lille en 16e de finale de Coupe de la Ligue. Le milieu de terrain avait mis exactement 13 minutes à marquer son premier but chez les pros… Plutôt de bon augure pour la suite.

« C’est un but à mettre sur le compte de la fougue de la jeunesse, en rigole l’intéressé. C’est sûr, c’est un beau souvenir car c’était à domicile et cela m’a donné de la confiance pour la suite. Surtout que le coach m’a ensuite permis d’enchaîner. »

En effet, Fofana a rapidement enchaîné. Et pas face à n’importe qui. Sa première titularisation en Ligue 1 ? Il l’a fêté en étant au marquage de Julian Draxler, en décembre, face au Paris-SG, à la Meinau (1-1).

Et des “missions” compliquées, il en a encore eu un paquet ces derniers temps : surveiller Fekir à Lyon (en Coupe de la Ligue), Khazri à Saint-Etienne ou encore marquer Pépé à la culotte à la Meinau (vendredi dernier)… Pas simple quand on découvre la Ligue 1.

« Forcément, c’était dur, reconnaît l’intéressé. Pépé, il m’a eu deux ou trois fois, il faut encore que je prenne du vice. Mais défier de tels joueurs, ça permet de mesurer ton potentiel. Et surtout, de voir la marge qu’il y a entre eux et toi, et d’évaluer le travail qu’il reste à accomplir. »

Car Youssouf Fofana est évidemment trop jeune pour se reposer sur ses lauriers. « Tactiquement, j’ai encore beaucoup de boulot, techniquement aussi, ajoute-t-il. D’ailleurs je pense que même quand j’aurai 35 ans, je pourrais encore progresser techniquement. Il ne faut jamais s’arrêter de travailler. »

Une chose est en tout cas certaine : Youssouf Fofana ne regrette pas d’être venu en Alsace, après avoir fait ses classes à l’Espérance Paris 19e , puis à Drancy.

« Le fait que le coach me fasse confiance, ça aide. Et j’écoute les joueurs expérimentés, souligne-t-il. Et avec les autres jeunes, on essaie de créer un truc, on s’encourage tout le temps, c’est presque familial. »

Bref, une ambiance propice pour apprendre le métier en toute sérénité. « À la base, quand je suis arrivé ici (en janvier 2017) , l’équipe était en Ligue 2 et j’étais au centre de formation. Je suis venu avec humilité et là je me retrouve à jouer en Ligue 1. Ça fait plaisir surtout qu’on ne voit pas beaucoup de numéros 32 ou 33 (*) sur le terrain dans les autres équipes », expose Youssouf Fofana.

Et son parcours a tout d’une belle revanche sur le sort. Car après avoir été formé à l’Institut National du Football (INF), Youssouf Fofana n’avait pas trouvé de place dans un centre de formation. Alors forcément, signer un premier contrat professionnel a été d’autant plus savoureux pour lui. Et celui qui a quitté Clairefontaine par la petite porte pourrait bien y revenir bientôt la tête haute.

« J’espère participer à la Coupe du Monde U 20 avec l’Équipe de France cet été, en Pologne, évoque ce fan du Real Madrid, les yeux rieurs. Mais pour avoir une place en sélection, il faut continuer à gratter du temps de jeu. »

Youssouf Fofana sait donc ce qu’il lui reste à faire : bosser et bosser encore pour – qui sait ? – terminer cette saison 2018/2019 en apothéose.

Mais même si tout sourit actuellement au jeune joueur, pas question pour autant, de se prendre pour un autre. « Le danger est de s’éparpiller, expose-t-il avec la sagesse d’un ancien. Il faut rester concentré sur le foot et rien que sur le foot ». Avant de conclure, sourire aux lèvres : « Après, je n’ai pas changé, je rentre toujours à pied après les matches… »

(*) Les numéros 32, 33, 34 et 35 sont généralement attribués à des jeunes joueurs. Youssouf Fofana, qui a débuté sous le maillot bleu avec le 34, a désormais un numéro bien à lui, le 22.


28 Fév 2019 7:18
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17047
Localisation: Strasbourg
Alors lui il a marqué de beaux points avec l'Equipe de France lors du premier match de la Coupe du Monde des U20.
Remplaçant au début du match il est entré au quart d'heure de jeu suite à une blessure et a ensuite rendu une très belle partition avec l'ouverture du score de demi volée à la clé. Espérons pour lui qu'il reproduise ce genre de matchs tout au long de la compétition !

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


25 Mai 2019 20:54
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10432
Localisation: Longjumeau
SO a écrit:
"Une vraie belle découverte"
Auteur de sa première saison chez les pros avec le Racing (22 apparitions toutes compétitions confondues), Youssouf Fofana dispute actuellement la Coupe du Monde U20 sous le maillot de l’Equipe de France. Avant de retrouver les Etats-Unis ce mardi en huitième de finale, le milieu de terrain de 20 ans partage son bonheur de représenter son pays lors d’une compétition internationale, la première de sa jeune carrière.

Youssouf, trois matches, trois victoires et une qualification pour les huitièmes de finales du Mondial. Tout les feux sont au vert, non ?
Oui, tout se passe bien. C’était l’objectif de remporter nos trois matches de poules et de rejoindre les huitièmes de finale. Il a été atteint. Après notre qualification suite au deuxième match, on voulait faire en sorte de terminer premier de notre groupe. Cela a été bien fait aussi. Maintenant, la compétition est loin d’être finie. On va voir voir ce qu’il va se passer.

Personnellement, comment vis-tu cette première compétition internationale avec le maillot tricolore ?
C’est vrai que c’est ma première expérience, mon premier grand tournoi. Pour l’instant, je n’ai pas à me plaindre. C’est vrai qu’enchaîner les matches tous les 3 jours et les déplacements qui vont avec ce n’est pas toujours simple mais on s’adapte. Tout est mis à notre disposition pour que l’on soit dans les meilleures conditions possibles que ce soit les terrains d’entraînement, l’entretien de la pelouse des stades, la sécurité… Rien n’est laissé au hasard. C’est une vraie belle découverte et je ne suis pas déçu.

Tu as parfaitement lancé ta compétition et celle des Bleuets en inscrivant le premier but face à l’Arabie Saoudite, ton premier en sélection. Qu’as-tu ressenti à cette 43e minute ?
C’est un joli but. J’ai la chance de bien la prendre. J’avais anticipé la remise de la tête de mon partenaire pour pouvoir frapper instantanément en reprise de volée. Lors d’un premier match d’une compétition, quand tu ouvres le score ça enlève un poids. C’est un but libérateur. On avait à cœur de nous mettre rapidement à l’abri pour bien rentrer dans cette compétition et ne pas cogiter. J’ai la chance de rentrer en jeu et de marquer derrière. Personnellement, c’était un petit coup de boost pour la suite de la compétition. Ça permet de se mettre encore plus en confiance.

Et comme lors de ton premier but avec le Racing, c’est d’une frappe du pied gauche, ton mauvais pied, que tu as trouvé le chemin des filets…
C’est vrai (rires) ! Pourtant, il ne faut pas croire que c’est ma spécialité (sourire). J’ai de la réussite, de la chance surtout.

Ce mardi, vous affrontez les États-Unis en huitième de finale. A quel type de match t’attends-tu ?
Je m’attends à un match compliqué. Techniquement et tactiquement, on aura le droit à une belle opposition. Ils nous ressemblent un peu dans leur manière de jouer. Défensivement, ils gèrent plutôt bien les un contre un. On a pu les regarder un peu à la vidéo. Hormis Timothy Weah du PSG, ce ne sont pas des joueurs que l’on a l’habitude d’affronter. Le fait d’être annoncé comme le favori de cette rencontre ne nous met pas de pression particulière. Il faut jouer comme on en a l’habitude et prouver que notre statut sur cette rencontre est mérité.

Comment t’es-tu adapté à cette vie de groupe en sélection, toujours particulière lors d’une compétition internationale où les joueurs sont ensemble 24h/24 durant plusieurs semaines ?
Il y a un très bon état d’esprit. Le fait d’avoir tous quasiment le même âge facilite les choses. Globalement, on a les mêmes « délires », les mêmes centres d’intérêts, on est tous sur la même longueur d’onde. Cet aspect permet aussi d’oublier un peu le côté purement foot qui peut être usant mentalement. C’est plaisant de se retrouver avec des joueurs du même âge que toi. Ça change aussi du quotidien en club car tu vois des nouvelles personnes. L’alchimie fonctionne bien.

Après une saison de Ligue 1 dans les jambes et trois matches du Mondial, comment te sens-tu physiquement ?
Top ! Pourtant, je ne pensais pas qu’enchaîner les matches tous les trois jours serait aussi dur mais au niveau des soins, tout est fait en sorte pour que le l’on puisse récupérer le mieux possible afin d’être prêts les jours de match.

Penses-tu que l’aventure Coupe de la Ligue, que tu as vécue il y a quelques semaines avec le Racing, t’aide aujourd’hui à mieux appréhender ce rendez-vous important avec l’Équipe de France ?
Oui, certainement. La semaine de la finale, j’ai pu observer le comportement des joueurs les plus expérimentés, leur façon de se préparer avant un rendez-vous très important. J’essaye de me servir de ça et de l’appliquer pour ce Mondial.

Que peut-on te souhaiter pour la suite de la compétition ?
D’être en vacances après le 15 juin (sourire) !


4 Juin 2019 11:57
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2455
Localisation: Saint Herblain - 44
Il va pouvoir rentrer rapidement. Les moins de 20 ans ayant été battus 3-2 par les USA.


4 Juin 2019 19:55
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 13:56
Messages: 11663
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
surpris par son positionnement très haut :!:


4 Juin 2019 22:03
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11611
Localisation: HAGUENAU
ben les vacances sont arrivées plus vite que prévu pour lui :roll:


5 Juin 2019 9:19
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 20 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com