Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 16 Jan 2021 1:14



Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 Eiji Kawashima 
Auteur Message
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 15:39
Messages: 2841
Localisation: Saint Herblain - 44
Je me suis fait la même réflexion pour les jeunes.

Cela signifie t-il qu'on n'a vraiment pas de jeune qui peuvent percer pour le moment?


23 Juil 2019 13:12
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19635
Localisation: Dorlisheim
Peut-être trop jeune ou trop immature pour jouer en L1.?


23 Juil 2019 13:26
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19635
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
gardiens en sélection
Le portier japonais Eiji Kawashima va, lui, retrouver la sélection du Pays du Soleil Levant qui affrontera jeudi le Kirghizistan au 2e tour de qualification pour la Coupe du monde 2022, puis le Venezuela le mardi 19 à l’occasion de la Kirin Challenge Cup 2019.


11 Nov 2019 5:40
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19635
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom sur le gardien japonais du Racing : Kawashima n’est pas un simple numéro
En l’espace d’un mois, le sage Eiji Kawashima est passé du statut de gardien n°3 à celui de titulaire pour l’ouverture de la saison, dimanche à Lorient. À 37 ans, le “Samouraï Blue” aborde la situation avec détachement et motivation.
En dehors du carré de fidèles qui suit, été comme hiver, les entraînements du Racing le long du Krimmeri, personne ne connaît l’implication d’Eiji Kawashima au quotidien. À vrai dire, peu de supporters strasbourgeois le connaissent tout court.

Arrivé en Alsace à l’été 2018 en provenance de Metz, l’international japonais, trois Coupes du monde à son actif, n’a disputé en tout et pour tout qu’un match officiel sous le maillot alsacien, et encore loin de la Meinau. C’était en mai 2019 pour la clôture du championnat à Nantes (succès 1 à 0)
« Ça remonte à loin, sourit le doyen de l’effectif strasbourgeois. Le championnat me manque, c’est sûr. Mais je ne me plains pas. Je travaille beaucoup à l’entraînement, je garde la forme pour pouvoir aider dans les périodes compliquées. »

« Je me prépare toujours pour jouer les matches, aider le groupe et le club »


Au registre des complications, justement, le Racing pointe en tête de liste. Tout a commencé par la blessure du gardien titulaire, Matz Sels, victime d’une rupture du tendon d’Achille mi-juillet et sur la touche six mois. Manque de chance, son remplaçant désigné, Bingourou Kamara, a été rattrapé par le coronavirus en début de mois et mis en quarantaine jusqu’à ce qu’il recouvre la santé à une date indéterminée. Du coup, c’est le numéro 3 qui a été propulsé en première ligne.

« Un, deux ou trois, les numéros ne m’intéressent pas, tranche Kawashima. Je me prépare toujours pour jouer les matches, aider le groupe et le club. »

Mobilisé à chaque fois une mi-temps lors des deux premiers amicaux, puis laissé seul mardi dernier à Vittel contre Dijon (3-0), où il a été décisif à plusieurs reprises, le Nippon a passé un samedi plus compliqué face à son ancien club, s’inclinant à trois reprises en première mi-temps. Au plus fort de la tempête, on l’a vu haranguer ses jeunes coéquipiers, dont certains pourraient quasiment être ses enfants.

« Dans ces cas-là, il faut beaucoup parler et encourager, dit celui qui n’a pas grand-chose à se reprocher sur les trois réalisations messines. Après le premier but, on a baissé la tête. Mais on était obligé de revenir dans le match. À une semaine de la reprise, tu ne peux pas lâcher. »

Son attitude irréprochable plaît à Thierry Laurey, pas mécontent de pouvoir compter sur un “vieux” sage plutôt qu’un novice sans référence. « Aujourd’hui (samedi) , il a été un peu abandonné par son équipe, sourit l’entraîneur. Mais on a totalement confiance en lui. À chaque fois que l’on a besoin de ses services, il répond présent. Au niveau de l’implication, on n’a pas attendu qu’il passe titulaire pour en juger. On sait qu’Eiji est un grand professionnel, avec beaucoup d’expérience. Si on l’a gardé (son contrat court jusqu’en juin 2021) , c’est qu’on estime qu’il nous apporte beaucoup. »

Dimanche prochain à Lorient, le gardien aux 91 sélections avec les “Samouraï Blue” va donc reprendre du service en Ligue 1. Sans penser au poids des ans – « Je m’en fous de l’âge », évacue-t-il poliment mais fermement –, mais avec le souci d’être à la hauteur de l’événement.


16 Aoû 2020 12:32
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19635
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Eiji Kawashima : « Pas de raison de lâcher »
Titularisé pour la 3e fois cette saison dimanche à Montpellier en l’absence de Bingourou Kamara, l’expérimenté gardien japonais Eiji Kawashima répondait mercredi aux questions de la presse. Le Samouraï Blue évoque le « manque de confiance » qui plombe les performances défensives du Racing.
Après deux prestations solides en tout début de saison sans pour autant combler le déficit de préparation globale de l’équipe à Lorient (3-1) et contre Nice (0-2), Eiji Kawashima avait rendu la cage à Bingourou Kamara, désigné titulaire depuis la grave blessure de Matz Sels.Pas aidé par sa défense dimanche pour son retour au but, l’international japonais de 37 ans, n’a pu empêcher les Montpelliérains de trouver quatre fois le chemin de ses filets. Bingourou Kamara revenu cette semaine à l’entraînement, Eiji Kawashima se tient prêt. « Je ne sais pas si je vais jouer, c’est le coach qui décide (sourire). Je vais me préparer pour jouer comme je le fais tout le temps », assure-t-il.

Eiji, est-ce que le moral a pris un coup à Montpellier ou le groupe garde-t-il une âme de combattants ?


Ce n’est pas facile d’accepter la défaite mais il n’y a pas de raison de lâcher. Le match à Montpellier n’était pas facile. On est revenu de 2-0 à 2-2, puis de 3-2 à 3-3, cela prouve que l’état d’esprit est là. Il faut juste réussir à faire tourner le résultat du côté positif.

Encaisser quatre buts, pour un gardien c’est toujours frustrant. Comment l’avez-vous vécu ?


Pour un gardien, c’est toujours ch…., même si les arrêts étaient durs à faire. Un gardien doit toujours essayer d’être décisif, ne pas prendre le but qui peut changer le match.

C’est encore plus frustrant d’encaisser un but après une erreur individuelle en défense ?


Dans un match, il y a toujours des erreurs, ça peut venir du gardien ou des défenseurs. Il faut être solidaire, quand quelqu’un fait une erreur, il faut chercher à la compenser.
« On doit récupérer de la confiance »

Le Racing encaisse beaucoup plus de buts que l’an dernier, comment l’expliquez-vous ?


Défensivement, on doit récupérer de la confiance. Le groupe n’a pas beaucoup changé, la tactique non plus. Je ne pense pas qu’il y a grand-chose à changer, il faut corriger des petits détails. Il faut mettre plus de pression sur l’adversaire, être plus près du ballon. On ne fait pas n’importe quoi, mais on doit régler ces petits détails pendant le match.

Est-ce votre rôle en tant que joueur d’expérience d’encadrer les plus jeunes dans ces moments difficiles ?


Tout le monde discute dans le groupe, chacun prend ses responsabilités. Moi, si je vois quelque chose, je transmets le message. Quand je joue, j’essaie de communiquer. Pendant cette période, chacun doit garder confiance envers les autres.

Est-ce que tout le monde dans le vestiaire a pris conscience que la situation est grave, que le club est en danger ?


On n’est pas tranquille dans le vestiaire, c’est sûr, mais tout le monde réfléchit pour sortir de cette situation. On garde le moral, c’est important pour avancer.

Prépare-t-on différemment un match contre une équipe, comme Rennes, qui joue la Ligue des Champions ?


On doit avant tout se concentrer sur nous, améliorer les petits détails qui ne vont pas avant de regarder l’adversaire. Il faut qu’on maîtrise un peu plus le match, ce qu’on n’a peut-être pas assez fait en seconde période à Montpellier.

Que pensez-vous de cet effectif de Rennes ?


Il y a des joueurs techniques, des latéraux puissants. Malgré des résultats moins bons en ce moment, c’est vraiment une bonne équipe, en place tactiquement. C’est un adversaire difficile à battre. Ils ont joué mardi, ça peut être un avantage pour nous.


Thierry Laurey vous a-t-il donné des objectifs de points d’ici à la trêve ?


On était plus ambitieux en début de saison. On est en bas du classement, le coach bien sûr nous dit qu’on doit prendre des points, mais l’objectif, c’est toujours le même, finir le plus haut possible.


27 Nov 2020 5:59
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 12520
Localisation: HAGUENAU
Kaniber a écrit:
dna a écrit:
Eiji Kawashima : « Pas de raison de lâcher »
Il y a des joueurs techniques, des latéraux puissants. Malgré des résultats moins bons en ce moment, c’est vraiment une bonne équipe, en place tactiquement. C’est un adversaire difficile à battre.


ça y est, le mot juste a été lâché par le vétéran, ...que le racing précisément n'a pas ;)

D'oü les nombreux buts encaissés avec cette défense gruyère


27 Nov 2020 8:25
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19635
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom | Le rebond du portier vétéran Kawashima, Japonais présent
Aux abonnés absents lors de ses deux premières saisons à Strasbourg où son statut de n°3 ne lui avait permis de disputer qu’un match officiel, le gardien nippon Eiji Kawashima, propulsé n°1 intérimaire à bientôt 38 ans au gré des circonstances, répond présent.
Il fêtera ses 38 ans dans deux gros mois (le 20 mars), mais refuse qu’on assimile sa belle période dans la cage du Racing à une seconde jeunesse. Pour une raison simple : Eiji Kawashima ne s’est jamais senti vieux.

« Jouer plus est bon pour la communication avec les autres joueurs, les défenseurs notamment, mais j’essaie de le faire à chaque entraînement, appuyait-il d’ailleurs mercredi à la Meinau sitôt la déculottée infligée aux Crocodiles nîmois. Je m’efforce d’être toujours concentré pour faire du mieux possible. »
« Je sens que je fais partie de l’équipe »

Profitant de la longue indisponibilité de Matz Sels – dont la rupture du tendon d’Achille mi-juillet ne devrait bientôt plus être qu’un mauvais souvenir –, puis des pépins physiques et performances en dents de scie de la doublure désignée Bingourou Kamara, le Japonais, qui avait ouvert la saison 2020-2021 par deux revers à Lorient (3-1) et contre Nice (0-2), a fini par s’installer dans le but alsacien.

Mercredi, il a enchaîné un huitième match – le dixième cette saison –, lui qui, au cours de ses deux premières années en Bleu, n’avait eu droit qu’à des miettes. Malgré son statut d’icône du football nippon qui flirte avec le cap des 100 capes (91), l’ex-Messin, arrivé en 2018 comme n°3, l’était resté, ne disputant qu’un match officiel : une victoire 1-0 à Nantes le 24 mai 2019 lors de la 38e et dernière journée de L1, récompense d’une implication sans faille et d’un comportement exemplaire. Car s’il n’a pas traversé que des moments de félicité, le “Samuraï Blue” n’a jamais cédé au blues.

« C’est un soulagement »

Pour autant, les exigences autour d’un gardien dépassent toujours sa réputation et le respect qu’il inspire au vestiaire. Un club attend de lui qu’il soit décisif et rapporte des points. Ces dernières semaines, “Kawa” s’est parfaitement acquitté de cette mission.
Contre son ancienne “maison”, Metz, le 13 décembre (2-2), il a, en stoppant le deuxième penalty de Dylan Bronn, évité au Racing d’être mené 2-0 et de voir ses illusions s’envoler. À Angers trois jours plus tard (succès 2-0), sa parade à 0-0 sur une tête à bout portant de Romain Thomas a changé le cours du match.

Et contre Nîmes, son face-à-face gagné face à Moussa Koné (43e ) a empêché les Gardois de revenir à 2-1 et se relancer. « Je suis content de jouer. Je sens que je fais partie de l’équipe. Partager des émotions avec les joueurs et le staff, dans la victoire ou même la défaite, ça change. Quand on est sur le terrain, il faut donner le maximum. »

Le cinquième “clean-sheet” du Racing mercredi (voir le chiffre) fait évidemment du bien au dernier rempart du désormais 18e bloc défensif du championnat. « Ça ne vient pas tout seul. Il faut que tous travaillent. Contre Nîmes, tout le monde a œuvré pour inscrire cinq buts et ne pas en encaisser. C’est un soulagement, mais il faut passer à autre chose. »

L’homme dont la carrière pro a débuté voici deux décennies ne se départit ainsi jamais d’une modération qui, dans son esprit, rime avec son ultime ambition : disputer sa 5e Coupe du monde avec le Japon fin 2022 au Qatar, à 39 ans bien sonnés. « Je n’ai pas changé d’objectif. C’est mon rêve. Le rêve qui me motive chaque jour, que je joue ou non. »

Le rêve qu’il continuera d’entretenir même lorsque Matz Sels aura repris sa place de n°1.


8 Jan 2021 4:55
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com