Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 12 Avr 2021 3:49



Répondre au sujet  [ 18 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
 Adrien Lebeau 
Auteur Message
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2865
Localisation: Saint Herblain - 44
Citation:
Adrien Lebeau : "J'attendais cela depuis un moment !"

Tout juste âgé de 19 ans, Adrien Lebeau a effectué sa première apparition sous le maillot pro du Racing Club de Strasbourg. Entré en jeu peu après l'heure de jeu, le jeune milieu arrivé de Metz en 2015, a montré de belles choses. Celui-ci revient sur cette grande première :

Je suis très content d'avoir effectué ma première apparition hier ! J'attendais cela depuis un moment ! Le rythme est quand même plus soutenu qu'en National 3, mais, cela ne me fait pas peur ! En espérant qu'il y en ait d'autres le plus rapidement possible. Devant de nombreux supporters qui sont toujours au rendez-vous, j'ai adoré et j'ai hâte de voir ça à la Meinau ! C'était un bon match de préparation, il y a eu de belles choses, mais, il faut encore travailler pour être prêts pour le championnat.

Image

Quelqu'un l'a vu jouer? Un avis?

En tout cas Laurey semble essayer pas mal de jeune.


30 Juil 2018 13:31
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 18208
Localisation: Strasbourg
Je l'ai vu ... et il ne m'a pas du tout impressionné.
Assez frêle, il était pas très présent aux duels et pas franchement disponible pour ses coéquipiers. Il aurait cependant pu marquer sur un de ses premiers ballons alors que la balle passait par dessus la défense, mais il a été percuté par le gardien qui venait dans son dos. Je pense que ça l'a refroidi pour la suite du match.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


30 Juil 2018 14:09
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2865
Localisation: Saint Herblain - 44
Ok merci.
Du coup peu probable qu'on le voir dans l'effectif pro en L1 cette saison.


30 Juil 2018 14:49
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 18208
Localisation: Strasbourg
On ne sait jamais hein. Je ne l'ai vu qu'une trentaine de minutes au final.
S'il montre des choses intéressantes aux entraînements et s'il arrive à prendre avantage de son petit gabarit, peut-être qu'il aura droit à quelques minutes.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


30 Juil 2018 15:46
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 11351
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
donc ce que tu as vu n'était pas beau ?


30 Juil 2018 23:27
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 11161
Localisation: Longjumeau
SO a écrit:
Premier contrat pro
Stagiaires au sein de la Racing Mutest Académie, Adrien Lebeau et Ivann Botella, 19 ans tous les deux, ont paraphé ce mardi leur premier contrat professionnel, pour une durée d’une année.

Arrivé il y a 4 ans au Racing Club de Strasbourg Alsace, Adrien Lebeau, né le 8 juillet 1999, a gravi les échelons un à un au sein de la Racing Mutest Académie, des U17 au National 3 lors de la saison écoulée. Du haut de son mètre 75 et de ses 69 kg, le natif de Metz s’est imposé dans le milieu de terrain de l’équipe réserve du club alsacien. Des performances qui lui ont permis d’intégrer l’équipe type de National 3 pour la saison 2018/2019 pour la poule Grand Est.

La réaction d’Adrien Lebeau : « Ce premier contrat professionnel me fait énormément plaisir. C’est un rêve qui se réalise ! Je suis très heureux personnellement mais aussi pour ma famille qui me soutient tous les jours. Je souhaite remercier toutes les personnes que je croise tous les jours à la Racing Mutest Académie et particulièrement François Keller. Il a toujours cru en moi et j’ai énormément progressé sur le terrain grâce à lui. Un grand merci également au Racing de m’accorder sa confiance. Je vais tout faire pour la lui rendre. Dès que je le pouvais, je venais voir les matches de l’équipe pro à la Meinau. L’ambiance y est impressionnante et cela donne forcément envie d’y goûter. Je vais bien me reposer pendant les vacances pour faire la meilleur saison possible l’an prochain. »


28 Mai 2019 18:41
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 11351
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
plus qu'à faire signer labrute et letruand et on sera bon


28 Mai 2019 20:58
Profil ICQ
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20236
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Lebeau, Messin au cœur bleu
Né à Metz, le jeune milieu Adrien Lebeau, que le FCM n’a pas conservé en 2015, estime tout devoir au Racing. Ce samedi (20h) pour la 20e journée de Ligue 1, il retrouvera le stade Saint-Symphorien et espère y aider son « club de cœur », Strasbourg, dans le derby.


Mardi à Reims, Rémi Oudin et Adrien Lebeau ont longuement devisé avant le quart de finale de Coupe de la Ligue entre leurs clubs (0-0, 4-2 t.a.b). L’attaquant rémois (annoncé à Bordeaux) et le milieu strasbourgeois ont, entre autres points communs, celui de n’avoir pas percé au FC Metz. « Mais pas à la même époque, car Rémi est plus vieux (23 ans) », explique le milieu offensif natif de la préfecture mosellane (20 ans), qui se déplacera avec le Racing samedi (20h) au stade Saint-Symphorien en ouverture du cycle retour de Ligue 1. « On se voit souvent à Metz. C’est un grand ami. On s’est un peu chambré. »

« Mon club formateur, c’est Strasbourg, pas Metz »

En Champagne, “Adri” Lebeau, passé pro au printemps 2019 pour une saison, plus deux en option, a vécu sa quatrième apparition officielle en équipe “Une”, en toute fin de temps additionnel. Trois jours plus tôt à Calais face au Portel en 32es de Coupe de France (4-1), il avait parachevé la qualification en inscrivant à la 86e – sur penalty – son premier but pour sa première titularisation. « Je ne me présente pas pour le tirer parce que lorsque tu es jeune, tu ne peux pas te permettre certaines choses. “Ben” (Corgnet) avait la balle en main et a chambré Kenny (Lala). Ils se sont dit qu’ils allaient laisser tirer le jeune. C’était un très beau geste. Je ne peux que les en remercier. Ce but me met encore plus en confiance. J’étais serein, sans pression, je savais que j’allais marquer. »

Un moment inoubliable sous les yeux de son père Christophe qui ne rate presque jamais un match. « Mes parents m’ont toujours soutenu. C’est en grande partie grâce à eux que j’en suis là. Toute ma famille sera d’ailleurs à Saint-Symphorien. »
Un coup d’arrêt de deux mois

Mais pas pour supporter un FC Metz dont le minot, piqué de ballon rond depuis tout môme (« mes parents habitent à 200 m du stade de Trémery, j’y ai débuté sous fausse licence quand je n’avais pas six ans et je vais souvent y voir jouer mon meilleur ami, Michel Barilaro, en R2 »), aurait pu défendre le maillot grenat.

« J’ai joué dix ans au FC Metz, rappelle-t-il. Mais quand j’étais U16, le club m’a signifié que mes entraîneurs ne pensaient pas que j’aurai du temps de jeu en U17. Je m’en doutais. Entre-temps, j’avais fait deux essais concluants à Évian-Thonon-Gaillard et Strasbourg. J’ai choisi le Racing et je ne le regrette pas. Tout le monde me dit que Metz est mon club formateur, mais non ! C’est Strasbourg. Je lui dois tout. À Metz, je n’en veux pas au club, mais à certaines personnes de n’avoir pas cru en moi. Moi, j’étais persuadé que j’allais réussir. »

Pour la petite histoire, il a déjà marqué pour le Racing à Saint-Symphorien. C’était avec la réserve en National 3, le 28 avril 2018 face à celle du FCM (1-1). S’il en foule à nouveau la pelouse samedi, il ne sera nullement tiraillé. « Je me battrai pour mon club de cœur (Strasbourg). Je me sens Alsacien. »

Sans en faire une fixation, il sait n’avoir plus de temps à perdre. Son année pro a en effet été amputée de deux mois après sa lésion au quadriceps droit le 11 septembre à Sarre-Union où il estime avoir reçu un traitement de “faveur” .

« La saison passée avec la réserve, nous avions gagné 3-0 chez nous et j’avais été impliqué dans les trois buts (1 but, 2 passes). Alors, j’étais attendu. J’ai entendu certaines choses dans le vestiaire de Sarre-Union. Il y avait un “contrat” sur moi. »

Avec le recul, il se dit pourtant que ce coup d’arrêt a été « un mal pour un bien. Cette blessure m’a fait mal, car après ma première entrée en pros (à la 79e le 25 août contre Rennes en L1 à la Meinau) , j’espérais enchaîner. Mais elle m’a forgé mentalement. Je me suis dit : “c’est pas grave, tu vas revenir plus fort.” Les cadres du vestiaire, comme Benjamin Corgnet et Ludovic Ajorque dont je suis proche, m’ont beaucoup parlé et dit que ça faisait partie du métier, que j’avais tout l’avenir devant moi et ne devais pas baisser la tête. Ils m’ont conseillé de ne pas brûler les étapes. »
« Je veux aller chercher mon deuxième contrat pro »

Il a suivi le conseil et s’invite désormais régulièrement dans le groupe de Thierry Laurey. « Je suis en fin de contrat. Mais je ne me prends pas la tête. Lorsqu’au printemps, le coach (de la réserve, François Keller) m’a informé que le club me proposait un an, plus deux en option, il m’a aussi dit que j’étais capable d’aller chercher ces deux années. C’est ce que je veux. Je suis dans le groupe non pas comme jeune, mais pour m’inscrire dans la concurrence et apparaître le plus souvent possible sur la pelouse. Strasbourg me tient vraiment à cœur et j’ai envie de m’y imposer. »


10 Jan 2020 7:13
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 20236
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le Racing fait confiance à Adrien Lebeau : « Ce n’est qu’une étape »
Image
S’il est plus que jamais déterminé à s’imposer au sein d’un Racing qui lui a fait confiance en lui offrant une prolongation de contrat de deux saisons, jusqu’en 2022, le jeune milieu de terrain Adrien Lebeau garde les pieds sur terre.

C’était durant la période de confinement, dans la maison familiale de Trémery, près de Nancy. Adrien Lebeau, sa sœur et ses parents avaient dignement fêté l’événement : le milieu offensif de 20 ans, qui avait signé son premier contrat professionnel d’une année au printemps 2019, venait d’apprendre que le Racing le prolongeait de deux saisons en activant l’option qui y figurait (jusqu’en 2022).

« Le Champagne a coulé, oui, mais avec modération », sourit-il à l’heure d’évoquer ce grand bonheur dans la carrière d’un jeune footballeur, même dans un contexte aussi inhabituel.

« Le cas Sambia avait mis un coup sur la tête de tout le monde »

Adrien, un contrat se conclut d’ordinaire dans un bureau avec les dirigeants du club. Comment cela s’est-il passé pour vous en ces temps de confinement ?


J’ai été averti par mes agents puis informé par le Racing. Avec le club, nous en avions un peu parlé avant le confinement. Je n’ai donc pas été surpris. Tout m’a ensuite été confirmé par mail.

C’est une belle récompense alors que votre saison a été tronquée par une indisponibilité de deux mois, puis l’arrêt prématuré de la compétition…

Quand j’ai été blessé à Sarre-Union le 11 septembre, je me suis posé des questions, demandé à quel niveau j’allais pouvoir revenir. Je venais de débuter en Ligue 1 (en entrant à la 79e contre Rennes le 25 août à la Meinau, 0-2) et j’étais bien. Mais je me suis montré sérieux, j’ai respecté les consignes et relevé la tête, tant avec la réserve qu’à l’entraînement avec les pros.

Cette première saison pro, même achevée brutalement, a-t-elle correspondu à vos attentes ?


Quand j’ai signé il y a un an, ma volonté pour 2019-2020 était de montrer au coach qu’il pourrait compter sur moi. J’ai fait une très bonne préparation (3 passes décisives notamment) , su me mettre au niveau à l’entraînement et tout mis en œuvre pour être le plus souvent possible dans le groupe (10 fois en Ligue 1, dont 2 apparitions, 6 matches officiels au total, avec 1 but sur penalty à Calais contre Le Portel en Coupe de France le 4 janvier pour son unique titularisation). C’était une année d’apprentissage, celle où tu découvres le monde pro et réalises ton rêve.

Comment avez-vous vécu l’arrêt définitif du championnat ?


Comme beaucoup de joueurs, j’ai été très déçu. Ce sport, c’est notre métier, notre passion. C’est pour nous bien plus que du football. Mais je n’ai pas été surpris. Le cas de Junior Sambia (le Montpelliérain un temps placé en coma artificiel après avoir contracté le Covid-19) avait mis un coup sur la tête de tout le monde.

Même si, en raison de la pandémie, l’avenir reste flou, vous êtes-vous déjà fixé des objectifs personnels pour 2020-2021 ?


Je veux continuer à franchir les paliers, mais sans brûler les étapes. Le coach (Thierry Laurey) a déclaré à plusieurs reprises qu’il ne voulait pas me griller. Il sait comment faire avec moi. Je lui fais entière confiance.

« Je veux juste être lancé au bon moment »
À votre âge, la patience n’est pas souvent la première des vertus. Or, on ne perçoit chez vous aucune impatience ?


Ce n’est pas une question de patience ou d’impatience. Je veux juste être lancé au bon moment, sans aller trop vite. En début de saison, je n’étais pas aussi prêt que je ne le suis aujourd’hui, grâce, entre autres, à l’expérience acquise dans le vestiaire, au contact des cadres. Je prends toujours exemple sur Titi (Anthony) Caci. Il lui a fallu deux ans, après ses débuts en pros, pour s’imposer.

Je vais tout faire aussi pour gratter du temps de jeu. Le Racing m’a fait confiance et signer pro. Je l’ai dans le cœur. Mon objectif est de m’y imposer, mais sans précipitation. D’ailleurs, avec mes parents et ma sœur, nous avons fêté ma prolongation avec sobriété. Ils sont les premiers à me dire que ce n’est qu’une étape.


1 Juin 2020 5:20
Profil
Préparateur physique@Staff
Préparateur physique@Staff

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 1069
Bon les DNA, Trémery est proche de Metz, pas de Nancy……
N'empêche que Lebeau sera sans doute, après CACI, une révélation sorti de notre centre de formation, j'en suis convaincu.


1 Juin 2020 10:31
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 18 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com