Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 16 Jan 2021 0:58



Répondre au sujet  [ 60 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 Ibrahima Sissoko 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 20:07
Messages: 18013
Localisation: Strasbourg
L'an dernier il jouait plus bas aux côtés de Martin effectivement. Cette saison il a un jeu plus offensif je trouve, et ça lui correspond beaucoup bien moins.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


15 Jan 2020 13:45
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 18:21
Messages: 12520
Localisation: HAGUENAU
tout à fait d'accord ;)


16 Jan 2020 13:18
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 21:26
Messages: 11053
Localisation: Longjumeau
SO a écrit:
2 ANS DE PLUS POUR IBRAHIMA SISSOKO
Le Racing Club de Strasbourg Alsace et Ibrahima Sissoko ont trouvé un accord pour la prolongation de deux saisons du contrat du milieu de terrain de 22 ans. Il est désormais lié au club alsacien jusqu’au 30 juin 2024.

Arrivé au club en juin 2018, il a remporté la Coupe de la Ligue BKT en 2019 et a connu ses premières sélections en Equipe de France Espoirs.


22 Mai 2020 17:03
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 15:00
Messages: 7958
Localisation: Mulhouse
Quand il est arrivé à 20 ans au Racing après seulement une saison de Ligue 2 dans les jambes, il s'est rapidement adapté à la Ligue 1.
Un peu comme Aholou avant lui, il a fait une bonne saison, parfois irrégulière mais très encourageante pour un jeune.
La saison dernière, je l'ai trouvé plus en retrait. Il a fait beaucoup de matchs moyens, avec des relances et une influence sur le jeu assez faibles. Il a aussi rarement tenté de tirer au but lorsqu'il le pouvait, c'est dommage. Au niveau du travail athlétique il n'a rien perdu en revanche.

A 22 ans, c'est le moment de franchir un palier et de confirmer son potentiel :)


22 Mai 2020 18:12
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 10 Avr 2004 21:53
Messages: 1627
Localisation: Colmar
Absolument, il peut encore monter en puissance, dans tous les sens du terme.

:coach: Muscle ton jeu IBRA
:rcs:

_________________
- C'est pas parce qu'on à rien à dire qu'il faut la fermer
- Et vous vous en pensez quoi ?
- Moi ? Oh rien..


23 Mai 2020 13:12
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19635
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
« Retrouver le “Ibou” de la première année »
Installé dans l’équipe de Thierry Laurey, Ibrahima Sissoko (22 ans) peine à retrouver son meilleur niveau, celui entrevu voilà deux saisons quand l’international espoirs a débarqué en provenance de Brest. Exigeant et lucide, “Ibou” s’accroche et attend des jours meilleurs.
Ibrahima Sissoko, dit “Ibou”, n’est pas le genre de joueur à se raconter des histoires. Peut-être parce qu’il ne s’exprime que rarement, il profite de son temps de parole pour se concentrer sur l’essentiel.

Ainsi, quand il n’est pas bon, il le dit et ne se cherche pas d’excuses en bois. Contre Dijon, dimanche à la Meinau, à l’occasion de la première victoire du Racing cette saison (1-0), le milieu récupérateur est passée au travers dans les grandes largeurs. Et même en profondeur.
« Le coach m’accorde sa confiance. Il faut que je la lui rende »


Pour un peu, il estimerait presque que la note de 3 sur 10 décernée dans nos colonnes serait trop généreuse… « J’ai récupéré pas mal de ballons mais je les ai tous perdus derrière, analyse lucidement le natif de Meaux. Le milieu de terrain est une zone dangereuse où la moindre erreur peut déboucher sur un contre fatal. Heureusement, on n’a pas pris de but. Mais si je veux progresser au haut niveau, je ne peux pas me permettre ce genre d’erreurs. Quand je récupère une balle, il suffit que je la donne proprement à un coéquipier. On a suffisamment de talent offensif dans notre équipe pour ne pas vouloir chercher à faire la différence tout seul. »

Ce mea culpa souligne la mentalité irréprochable du grand échalas (1,93m) que le Racing avait recruté à l’été 2018 au Stade brestois, alors en Ligue 2. Rapidement, Thierry Laurey l’a installé dans son équipe-type, au relais d’un autre grand costaud, Jean-Eudes Aholou, vendu à Monaco. Sa saison de découverte en élite est prometteuse (32 matches, 3 buts). La suivante, rabotée par le coronavirus, s’avère nettement moins emballante (23 matches, aucun but).

« Je n’ai pas su confirmer comme il le fallait l’an dernier, reconnaît Sissoko. Pourquoi ? Je n’en sais trop rien. J’étais moins bien physiquement et mentalement, peut-être parce que j’ai repris tardivement à cause de l’Euro espoirs… Là, il faut vraiment que je confirme, d’autant que le coach m’accorde sa confiance. Il faut que je la lui rende. »

Le début du nouvel exercice n’a pas non plus été un long fleuve tranquille. Stoppé en pleine préparation par le Covid, “Ibou” a été le premier des dix joueurs testés positifs à reprendre le chemin de l’entraînement, juste à temps pour être aligné à Lorient lors de l’ouverture du championnat.

Au Moustoir, Sissoko était toutefois trop juste, finissant à l’agonie, complètement occis, sombrant avec les siens en deuxième mi-temps (3-1).

« À l’image de toute l’équipe, je manquais de rythme, dit-il. On avait tous du mal à finir les matches, on l’a encore vu contre Nice. Ça revient doucement, à l’image du match à Saint-Étienne où, malgré la défaite, on a plutôt été pas mal. Et puis il y a eu la victoire contre Dijon qui a fait un bien fou. Bon, c’est sûr que l’on a encaissé beaucoup de buts (7) et marqué très peu. Deux en quatre matches, ça ne correspond pas à nos standards. Mais je ne suis pas inquiet. Ça revient petit à petit. »
Les beaux souvenirs de Monaco

À titre personnel, Sissoko s’applique la seule méthode qui vaille : le travail, encore et toujours. « Je retrouve les jambes en enchaînant les matches, précise-t-il. Et le reste de la semaine, il faut mettre la gomme. On joue comme on s’entraîne, c’est une réalité. Je mets tout en œuvre pour essayer de retrouver le “Ibou” de la première année. »

Justement, la virée dominicale à Monaco a de quoi raviver quelques beaux souvenirs. Déjà parce que le Racing s’y est imposé ces deux dernières saisons (1-5 en janvier 2019 puis 1-3 en janvier 2020). Aussi parce que Sissoko a grandement contribué à ces succès, étant successivement buteur puis passeur.

À cette évocation, son visage s’illumine du plus beau des sourires. « Si je me souviens de mon but ? Et comment, vu que c’était le dernier que j’ai marqué ! Il y a une récupération haute de “Ludo” (Ajorque). Il fixe la défense et me dépose la balle plein axe. J’enroule ça (du pied droit aux 20m) et ça fait “filoche” (dans la lucarne gauche de Benaglio). Et l’an dernier, c’est moi qui trouve “Adri” (Thomasson) en m’infiltrant du côté droit. Bref, Monaco me réussit quand même bien ! »

Pour autant, Sissoko ne croit pas en la superstition du « jamais deux sans trois ». Ce dimanche après-midi, il s’attend à souffrir dans la chaleur azuréenne face au bloc assemblé par Niko Kovac. « On veut montrer quelque chose, même si on risque de beaucoup courir derrière le ballon, dit-il. Mais on ne va pas partir défaitiste. »

« Toute concurrence est bénéfique »


Défaitiste, Sissoko ne l’est assurément pas. Celui dont le contrat au Racing court jusqu’en 2024 veut poursuivre sa progression sous le maillot bleu. « Je suis jeune (il aura 23 ans le 27 octobre) , j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. »

Et l’arrivée imminente d’un numéro 6 d’expérience, en sentinelle devant la défense, ne l’effraie pas. « Même si le coach ne m’utilise pas directement à ce poste-là, je pense que toute concurrence est bénéfique, parce qu’elle te fait avancer et t’empêche de te reposer sur tes lauriers », conclut-il.

En ce début d’automne, Ibrahima Sissoko veut surtout repartir du bon pied. En bas du Rocher, l’endroit semble approprié pour s’élancer.


24 Sep 2020 4:17
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19635
Localisation: Dorlisheim
Citation:
« Toute concurrence est bénéfique »

Si elle ne dure pas trop longtemps.


24 Sep 2020 4:22
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 15:39
Messages: 2841
Localisation: Saint Herblain - 44
Si elle est saine la concurrence est bonne. Surtout quand il y a plusieurs places.


24 Sep 2020 10:17
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 12:56
Messages: 12203
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
ce joueur m'intrigue :!:
il avait été excellent, ce qui avait justifié sa convocation en espoirs
depuis il est décevant
quel est son vrai niveau et son potentiel futur :?: :?:


29 Sep 2020 20:20
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 10 Juin 2003 15:41
Messages: 4103
Localisation: WIEN
depuis le départ de Martin ses prestations sont devenues très moyennes.

Il a besoin a ses cotés d'un meneur de jeu


29 Sep 2020 22:08
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 60 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com