Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 25 Fév 2020 9:15



Répondre au sujet  [ 75 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 Anthony Caci 
Auteur Message
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 10 Avr 2004 21:53
Messages: 1531
Localisation: Colmar
Les vacances vont être courtes !! Mais bon à cet âge là c'est pas grave. Il aura toute sa retraite pour se reposer :D

_________________
- C'est pas parce qu'on à rien à dire qu'il faut la fermer
- Et vous vous en pensez quoi ?
- Moi ? Oh rien..


22 Mai 2019 17:42
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 17:46
Messages: 605
Matt67 a écrit:
L entraîneur des espoirs était à la Meinau ce soir, J espère que Caci aura sa chance en EDF espoir , il le mérite.


J ai écrit ce post le 23 février, vraiment très content pour lui.


22 Mai 2019 21:08
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17726
Localisation: Dorlisheim
directracing a écrit:
Reprise imminente pour Anthony Caci
Absent depuis la reprise du Racing Club de Strasbourg suite à une blessure, Anthony Caci va retrouver le chemin de l'entraînement collectif à l'issue de cette semaine. En effet, le défenseur strasbourgeois s'était blessé lors de sa sélection avec l'équipe de France Espoirs et a manqué la préparation avec le club alsacien. Son retour dans l'effectif devrait ravir les amoureux du Racing.


9 Sep 2019 16:54
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17726
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
« On peut très vite remonter au classement »
Titularisé dimanche à Marseille pour son retour au jeu, Anthony Caci reconnaît « avoir eu un peu de mal physiquement » mais est prêt à enchaîner pour aider l’équipe à remonter au classement.

Dans un grand sourire, Anthony Caci a reconnu ce vendredi que cela faisait « très plaisir » de se sentir de nouveau footballeur professionnel. S’il est conscient que le Racing ne connaît pas le début de saison espéré en Ligue 1, le jeune défenseur assure que le groupe est prêt à remonter la pente.

Anthony, vous revenez dans le groupe alors que l’équipe est désormais dernière. Comment vivez-vous ce début de saison ?


C’est nouveau pour moi. Je n’avais pas joué depuis trois mois et je restais sur la bonne série de l’année dernière. C’est un peu compliqué cette saison. Les matches de Coupe d’Europe ne nous ont pas fait trop de bien, surtout physiquement, et ça s’est ressenti en Ligue 1. Mais le classement reste anecdotique à ce moment de la saison et on peut vite remonter.

Est-ce que le retour au jeu à Marseille vous a paru plus compliqué que ce que vous imaginiez ?


C’était mon premier match. Je m’attendais à être sur la feuille de match mais pas forcément titulaire. J’ai vu que je dois encore progresser pour revenir au top. Je ne suis pas encore à 100 % même si c’est très dur de l’être sur toute une saison. Je savais que j’allais avoir un peu de mal physiquement, mais pas à ce point-là. Mais j’ai eu toute la semaine pour bosser.

« On est confiant dans la manière dont on travaille »

Est-ce que vous vous sentez déjà prêt à enchaîner les matches ?


Oui. Je veux d’abord pouvoir être utile sur tout un match pour commencer et j’espère revenir rapidement à mon meilleur niveau pour aider l’équipe et pour pouvoir proposer des solutions au coach. Quand une équipe est au complet, même s’il y a de la concurrence, c’est toujours bon. C’est ça qui fait progresser le groupe.

Ne pas gagner à l’extérieur vous met-il encore plus de pression à domicile ?


La pression, on la supporte plutôt bien. À domicile, on a toujours cette force en plus qui est le public. C’est là qu’on doit grappiller le plus de points. Maintenant qu’on est vingtième, il faut renouer avec la victoire dès ce week-end. De la vingtième à la douzième place, il n’y a que trois points. On sait qu’on peut très vite remonter au classement.

La situation n’est pas confortable. Comment le groupe la ressent-il ?


On est tous mobilisés, des joueurs au staff, pour avoir les bons résultats qui nous manquent en ce moment. On est confiant dans la manière dont on travaille. On sait qu’on va y arriver parce qu’on avance tous ensemble. On se parle entre joueurs pour être le plus concentrés possible.

Il est donc trop tôt pour s’inquiéter ?


On est vingtième mais il reste beaucoup de matches. Les choses peuvent vite évoluer. Si on enchaîne deux victoires, on ne sera plus à la même place. Ce championnat est dur, il y a de très bonnes équipes, comme Lyon, qui ne sont pas à leurs places. On est en manque de réussite mais on va y arriver.



26 Oct 2019 5:01
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17726
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom |
Les prières de “Titi” exaucées Anthony Caci, le défenseur du Racing, a inscrit son premier but en Ligue 1

Auteur d’une prestation XXL samedi à Amiens, avec un premier but en Ligue 1 à la clé, Anthony Caci a pesé sur le succès du Racing, sa montée en puissance coïncidant aussi avec celle de son équipe.
Écarté des terrains durant toute la préparation après avoir souffert du genou droit puis de la cuisse gauche au retour de vacances bien méritées une fois achevé l’Euro Espoirs, Anthony Caci avait vécu un retour au jeu pour le moins compliqué à Marseille le 20 octobre.

Titularisé sur le flanc droit d’une défense que Thierry Laurey avait organisée à quatre pour la première fois de la saison, “Titi” avait malgré lui précipité la défaite du Racing ce soir-là (2-0). Sa faute sur Nemanja Radonjic après 1’15’’ de jeu avait en effet amené le coup franc de l’ouverture du score olympien. Lui imputer entièrement ce but-là serait toutefois malhonnête, mais il avait aussi révélé le manque de rythme du natif de Forbach.

Malgré la triste virée marseillaise qui plantait le Racing à la dernière place du championnat, Thierry Laurey n’a pas modifié son système défensif et Anthony Caci n’a plus quitté le onze de départ, migrant dès le match suivant sur un flanc gauche où Lionel Carole n’a, depuis, évolué que six minutes, en fin de rencontre samedi. Et au regard de la prestation de “Titi” en Picardie, on se demande bien quand et comment ce dernier va pouvoir récupérer sa place.

« Pour moi, c’est très important d’être décisif pour mon équipe »


Au stade de la Licorne, le polyvalent défenseur formé au Racing a été quasiment dans tous les bons coups. Non content d’avoir inscrit son premier but en championnat – et le premier du Racing hors de la Meinau cette saison en Ligue 1 –, c’est lui qui a initié la folle chevauchée de Ludovic Ajorque sur le deuxième but et délivré un bijou de centre sur la tête de Nuno Da Costa pour le quatrième.


« Avant tout, ce que je retiens, c’est la performance de l’équipe sur ce match-là, préférait souligner à chaud Anthony Caci. Pour moi, c’est très important d’être décisif pour mon équipe. Faire la meilleure performance possible, c’est souvent ce que je demande dans mes prières avant les matches. Et ce soir (samedi) je suis très content. »

Avant ce déplacement, il ne comptait qu’une passe décisive sur sa fiche de “stats” (lors de la 2e journée la saison passée contre Saint-Étienne). En attendant de savoir si la LFP lui en validera une sur le but d’Ajorque, on retiendra surtout qu’en ouvrant son compteur, il a totalement libéré un Racing muet jusque-là sur la route.

« L’ambiance dans le vestiaire était super, ce n’est que du bonheur quand on gagne un match comme ça », savourait l’intéressé.



À l’origine et la conclusion de l’action, Anthony Caci n’est pas près d’oublier ce premier but. « Je récupère la balle sur un centre, après je me projette vite vers l’avant pour créer le surnombre et j’entends le coach qui me dit : “Vas-y, vas-y, vas-y”. Youssouf (Fofana) me décale la balle, je fais une feinte de frappe et je la donne à Lebo (Mothiba) qui me la met en retrait de nouveau et j’enchaîne (la frappe) , rembobinait-il. J’ai eu un peu de réussite parce qu’elle est contrée, mais l’important c’est qu’elle soit au fond des filets. »
« J’espère que c’est le début d’une longue série »

« Ça faisait longtemps que je l’attendais ce but. De plus en plus, mes amis, ma famille me disaient que j’allais bientôt marquer. J’espère que c’est le début d’une longue série », poursuivait, tout sourire, le défenseur de 22 ans.

Une série, c’est également ce que va désormais viser un Racing qui a remporté pour la première fois deux matches de suite en Ligue 1 cette saison. Le standing du prochain adversaire ne sera pas négligeable, mais en débloquant enfin la situation à l’extérieur, les Strasbourgeois se sont enlevés une sacrée pression pour préparer la réception de l’Olympique Lyonnais samedi (17h30).

« Pour l’instant, on est à deux victoires de suite, c’est bien il faut continuer comme cela. À nous de chercher un bon résultat contre Lyon pour mieux aborder le match à Brest ensuite », résumait un Anthony Caci qui ne manquera pas de répéter ses prières, lui qui sait maintenant qu’elles peuvent être exaucées.


25 Nov 2019 5:29
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2007 17:14
Messages: 3900
Localisation: Paris
Très content de le voir confirmer.

J'aime bien dans cet interview le récit de son but, avec la mention de Laurey qui l'encourage. Il se dit chanceux sur son tir, mais quand on y regarde à deux fois, c'est exactement là qu'il fallait la mettre : c'est plus facile de cadrer vu sa position, et les défenseurs ont moins de chance de la sortir que le gardien. Au premier poteau il avait toutes les chances de trouver les gants de Gurtner.

Pour les passes décisives, la LFP ne lui en a accordé qu'une, et c'est plutôt logique : https://www.lfp.fr/joueur/caci-anthony/passes.


26 Nov 2019 11:31
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17726
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Caci : « C’est un devoir de réagir »
Dix-neuvième mardi à Brest, Anthony Caci a – mal – vécu des tribunes la débâcle du Racing (5-0). Le latéral gauche assure que les Bleus n’ont, depuis, qu’une idée en tête : rebondir samedi (20 h) à la Meinau contre le dernier de Ligue 1, Toulouse.


Il n’y a pas que la baisse des températures qui ait jeté un froid sur la Meinau. La fessée reçue mardi à Brest (5-0) aussi. Pourtant, hier, lors d’une séance allégée, l’ambiance était elle aussi légère sur le terrain annexe. Les Strasbourgeois semblent déterminés à vite passer à autre chose, à commencer par leur coach Thierry Laurey. « Quand tu joues quatre jours après, tu n’as de toute façon pas le choix. Mais j’espère que cette claque à Brest, les joueurs la garderont bien à l’esprit jusqu’à la fin de la saison. »

19e au stade Francis-le-Blé, Anthony Caci a vécu des gradins la déroute de ses coéquipiers. Le jeune latéral gauche admet volontiers que la baffe finistérienne pique encore autant que la froidure de cette fin d’automne.

Anthony, après avoir raté le début de saison sur blessures (au genou droit, puis à la cuisse gauche), vous avez enchaîné six matches, tous comme titulaire, avant d’être 19e mardi à Brest. Êtes-vous étonné de vous sentir aussi bien ?


Oui, un peu. Mais j’ai travaillé pour revenir au top le plus vite possible. Quand j’ai réintégré le groupe, j’ai tout de suite enchaîné des apparitions de 90 minutes, pas des temps de jeu réduits. Tout s’est plutôt bien passé, excepté mon premier match le 20 octobre à Marseille où il fallait que je me remette dans le bain. Je suis suivi de près par le staff et les préparateurs physiques qui font tout pour ne pas me griller. Je multiplie les soins. Parfois, je ne fais pas des semaines entières pour avoir de la fraîcheur le week-end. C’est ce qui me fait ma force.

« Après Marseille, je n’ai pas baissé la tête »


Pour votre retour à Marseille comme latéral droit, vous avez souffert face à un Nemanja Radonjic en feu. Avez-vous alors pensé que revenir à votre meilleur niveau prendrait plus de temps que vous ne le pensiez ?

Non, jamais. Ça m’a juste montré que je n’étais pas au top. Mais je n’ai pas baissé la tête. Je me suis au contraire dit que ce n’était que mon premier match et que je devrais montrer plus dès le suivant pour arriver au plus près des 100 %.

Votre passage du flanc droit au Vélodrome au gauche dès la rencontre d’après contre Nice aurait pu vous perturber…


Non, car je l’avais déjà vécu la saison passée. J’ai été plus surpris de jouer arrière droit à Marseille que de retrouver face à Nice le poste de latéral gauche que j’ai souvent occupé et où j’ai davantage de repères. Qui me dit d’ailleurs que je ne vais pas de nouveau évoluer dans l’axe cette année (sourire) ?

À Brest, étiez-vous 19e parce que Thierry Laurey souhaitait vous ménager ?


Le coach m’a expliqué qu’on enchaînait les matches et qu’après avoir beaucoup joué, il ne fallait pas que je subisse un contrecoup au mauvais moment. Il m’a dit qu’il allait me faire souffler pour que je sois prêt et plus frais contre Toulouse.

« À Brest, c’était un jour sans »

Comment, des tribunes, avez-vous vécu la débâcle du Racing ?


C’était dur. C’était un jour sans pour nous. On savait que ça pouvait arriver, mais on espérait que ce ne serait pas à Brest chez un concurrent direct contre qui il aurait été bienvenu de prendre des points.

Après sa récente bonne période, le groupe n’était-il pas trop confiant face à un Stade brestois qui venait de traverser un pénible mois de novembre (1 point sur 12) ?


Je ne le pense pas. Encore une fois, on a eu un jour sans comme on peut en vivre dans une saison. Le plus important, c’est de rebondir dès le match suivant. Nous allons tenter de le faire samedi à la Meinau contre Toulouse. Nous sommes tous conscients d’être passés à côté. Nous nous sommes parlé de la nécessité de réagir. C’est même un devoir pour nous devant nos supporters, devant tout le club. On ne peut pas ne pas avoir de réaction.

La situation très délicate de Toulouse, lanterne rouge avec 12 points, est-elle l’un des leviers à actionner pour relativiser la punition reçue à Brest ?

Non, pas du tout. Peu importe que se présente Toulouse ou le PSG, l’objectif est, encore une fois, de réagir. Du coach aux kinés, en passant par le staff et les joueurs, nous sommes tous dans cet état d’esprit. Gagner nous ferait du bien et nous permettrait de reprendre nos distances avec la zone rouge.


6 Déc 2019 12:50
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 15:00
Messages: 7325
Localisation: Mulhouse
Blessé et convalescent pendant presque 3 mois, puis sans transition titulaire 6 fois d'affilée ... c'est un peu le signe qu'on a affaire à un vrai pro :yes: TL a bien fait de le ménager un coup à Brest. Je suis déçu par contre de la prestation de Carole, pour qui il était urgent de prouver sa valeur. Caci va retrouver sa place contre Toulouse ...


7 Déc 2019 13:26
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 17:46
Messages: 605
Et il a parfaitement rempli son rôle ce soir. Il est serein.


7 Déc 2019 23:42
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 17726
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
“Titi” Caci, le latéral gauche du Racing, resplendit
Auteur des deux passes décisives qui ont permis au Racing de boucler l’année en beauté, samedi contre les Verts (2-1), Anthony Caci, dit “Titi”, retrouve son meilleur niveau après un début de saison tronqué par les blessures.


Anthony Caci ne s’était pas trompé. Au moment de renouer avec la compétition, courant octobre après plus de trois mois d’arrêt, il avait eu cette analyse : « On revient dans le rythme avec la compétition, ce n’est que comme ça que l’on progresse ».

Bien vu. Après avoir loupé toute la préparation, l’aventure européenne et les premiers matches de championnat, en raison d’un souci au genou droit puis à la cuisse gauche, la révélation du dernier exercice (29 matches de Ligue 1) avait repris sur la pointe des pieds à Marseille.

Ce soir-là, le Forbachois âgé de 22 ans n’avait pas fait le poids au poste de latéral droit. Le Racing s’inclinait au Vélodrome (2-0) et héritait de la lanterne rouge à l’issue de la 10e journée.

Dès le week-end suivant, contre Nice (1-0), Thierry Laurey l’installait dans le couloir gauche. Dès lors, “Titi” a enchaîné à un poste qu’il n’a plus quitté, reléguant l’expérimenté Lionel Carole sur le banc et aidant son équipe à remonter la pente jusqu’aux portes du Top-10.

On ne l’a plus jamais vu lever le pied ni passer au travers. Et le contrecoup consécutif à longue absence ne s’est pas produit. « J’ai essayé de revenir au top et j’ai beaucoup travaillé pour ça, dit-il. Dans ces cas-là, il faut ne pas vouloir trop en faire, sans quoi tu t’exposes à une rechute. Le coach sait aussi comment faire tourner le groupe pour que chacun soit à 100 % au bon moment. Moi, il ne m’a pas fait jouer à Brest, Bordeaux et Nantes (en Coupe de la Ligue). Je le remercie, parce que c’est aussi grâce à lui que je ne suis pas retombé dans une blessure bête. »

Huit rencontres, quatre passes, un but


Le pur produit du centre de formation strasbourgeois a ainsi disputé huit rencontres depuis son retour aux affaires. Et, si l’on excepte la virée inaugurale au Vélodrome, il a toujours su apporter sa pierre à l’édifice, d’abord défensivement.

La confiance, elle, est allée crescendo et s’est traduite par une implication accrue sur le front offensif. Fin novembre à Amiens (0-4, 14e journée), il a ouvert son compteur-buts en élite en déflorant le score, avant de donner le ballon du deux à zéro dans la course d’Ajorque.

Rebelote contre Toulouse en début de mois (4-2, 17e journée), quand son centre a encore trouvé la tête du géant réunionnais.

Cette connexion privilégiée a donc fonctionné pour la troisième fois samedi soir, quand Caci, de son couloir gauche, a adressé une merveille de centre victorieusement prolongé de la tête par le meilleur buteur du Racing. Mais “Titi” est partageur, comme en témoigne son interception suivie d’une ouverture dans le dos de la défense à l’adresse de Thomasson pour le second but strasbourgeois de la soirée.

Cette réussite contre les Stéphanois ne lui fait toutefois pas enfler les chevilles. Fidèle à ses habitudes, Caci reste mesuré et humble. « Deux passes, c’est bien, mon but est d’être décisif pour l’équipe, dit-il. Si j’ai pu être bon individuellement, c’est que j’ai bénéficié de bons appels des autres. L’essentiel, c’est la réussite de l’équipe. »

Revenu de loin, Anthony Caci va pouvoir goûter à une semaine de repos pour « bien profiter et relâcher la pression ». Avant d’attaquer 2020 pied au plancher. « La deuxième partie de saison s’annonce excitante », conclut-il.

Avec un “Titi” qui resplendit, le Racing peut partir à la guerre.


23 Déc 2019 6:17
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 75 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 4, 5, 6, 7, 8  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com