Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 20 Avr 2019 13:11



Répondre au sujet  [ 131 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivante
 Bingourou Kamara 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16878
Localisation: Strasbourg
fab a écrit:
Bravo au Racing d'avoir su gérer et l'avoir remis "sur les rails"

Je pense surtout que ce(ux) qui l'ont fait sortir des rails ne sont plus là :wink:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


17 Jan 2019 19:29
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 16 Juin 2005 8:46
Messages: 1961
Localisation: Strasbourg
Ah bon, il y avait des dealers dans le vestiaire du racing ???


17 Jan 2019 19:38
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 21:22
Messages: 12906
Localisation: Madrid
:lol:


17 Jan 2019 21:47
Profil Site Internet
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15628
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Bingourou Kamara ou la renaissance
Après une saison 2017-2018 compliquée, Bingourou Kamara s’est relevé. Il grandit dans l’ombre de Matz Sels et pourrait vivre un premier sommet éclatant dans une carrière en disputant une finale qu’il cherche à aborder avec sérénité.
Les images du cauchemar ont peut-être ressurgi, à un moment. Lors de la demi-finale de coupe de la Ligue, Bingourou Kamara n’a pas réussi le match de sa vie. Ni celui de sa saison.

Alors que le Racing a pris le match par le bon bout, le gardien a boxé un peu mollement un corner visiteur. Bordeaux a ouvert la marque par Sankharé sur le coup, mais le collectif strasbourgeois a renversé la table pour se glisser en finale au terme d’une rencontre de rêve (3-2).
« Cela ne sert à rien d’être content avant »


Le joueur recruté à Tours à l’été 2017 a pu croire revivre une rencontre infernale un soir de février 2018, face au même adversaire. En effet, plutôt solide sur la première partie de saison, le garçon de 22 ans avait été pris, à l’époque, en grippe par la Meinau, coupable de quelques dégagements incertains en une soirée où tout allait de travers et pas seulement lui, avec une lourde défaite à la clef qui n’avait pas été du goût du public (0-2).

« Dans les moments difficiles, les supporters sont toujours avec nous », note néanmoins l’intéressé, pas rancunier.

Ensuite, le Racing avait ramé de longs mois pour assurer son maintien, enchaînant les mauvais résultats.

En l’occurrence, Bingourou Kamara ne pouvait être taxé d’une quelconque culpabilité, Alexandre Oukidja étant propulsé comme titulaire. À l’été dernier, le pool des gardiens a été complètement chamboulé et le club strasbourgeois a investi sur un international belge, Matz Sels, incontestable titulaire. Ce dernier lui a ramené de nombreux points.

L’international espoirs, moins régulièrement appelé avec les Bleuets, a été relégué dans l’ombre, invité à (re)faire ses gammes, à se blinder un mental et à faire ses preuves dans les épreuves à élimination directe.

En la matière, il a été impeccable. Si le Racing se retrouve en finale de coupe de la Ligue, c’est un peu (beaucoup) grâce à lui, la campagne ne pouvant se résumer à la seule demi-finale de janvier.

Il apprécie l’aventure qui doit s’achever en apothéose samedi. « Il y a beaucoup de plaisir et de fierté à se retrouver dans cette position, pour nous et pour tous les Strasbourgeois, souligne-t-il. Le club est mis en lumière et c’est bien après tout ce qui lui est arrivé. Mais on sait aussi que cela ne sert à rien d’être content avant. Si je vais vivre un premier pic dans ma carrière ? Je préfère attendre que la finale soit passée. Ce qu’on a fait jusqu’ici, c’est bien. Mais comme on dit, c’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens. »

Le Racing n’est pas encore arrivé au sommet, il pourra seulement y accéder en battant Guingamp. Bingourou Kamara a pu se faire une idée du rapport à la fragilité, de la nécessité aussi de se relever dans le milieu particulier du foot.

« Durant notre parcours, j’ai simplement fait ce qu’il fallait, comme les autres, considère-t-il. On n’a pas eu de tirage facile, mais on a su en faire un avantage. Je me souviendrai longtemps de la joie de tout l’effectif, de tout le staff, du bonheur qu’on a partagé, du soulagement, au coup de sifflet final à Lyon (victoire dans la difficulté, 1-2). »

Le natif de Longjumeau ne risque pas de bouder son plaisir. Les quatre matches de coupe de la Ligue, ainsi que celui en Coupe de France à Grenoble, ont correspondu à autant de qualifications. La dynamique est extrêmement positive avec un Bingourou en bois de chêne dans la cage, solide quelques mois après avoir été fébrile et peut-être trop juvénile.
« On veut bien finir l’histoire »

« J’ai montré que j’étais toujours dans le coup, indique-t-il. Je ne suis pas malheureux de me retrouver remplaçant de Matz, une bonne personne, qui a joué des matches de Ligue des champions, qui réalise une très bonne saison et qui a un mode de fonctionnement dont je dois m’inspirer. Je ne vis pas cette coupe comme une revanche, ou alors sur moi-même, parce que je ne me suis pas toujours montré sous mon meilleur jour et parce que je sais que j’ai encore des lacunes. »

Dans son esprit, il est question de soigner sa régularité, de franchir un palier : « Comme le dit le coach, faire un bon match, c’est facile. Les enchaîner, beaucoup moins ».

Pour le Racing, on se contentera d’un bon match, le prochain, susceptible d’ouvrir des portes vers des territoires depuis longtemps – en fait 14 ans – perdus de vue.

L’attente est pressante. Bingourou Kamara, qui n’a jamais exprimé une quelconque assurance quant à sa présence sur la pelouse lilloise, s’efforce de garder la tête froide.

« Le match viendra en temps voulu, conclut-il. On est des êtres humains donc on y pense beaucoup. Mais on forme un groupe. Le début de la guerre, c’est samedi à 21h. On veut bien finir l’histoire, tout simplement. » Du haut de son 1,95 m, on dirait que Bingourou Kamara continue de grandir.


27 Mar 2019 15:47
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15628
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Finale de la Coupe de la Ligue - Après la victoire du Racing face à Guingamp (0-0, 4-1 tab) Bingourou Kamara: « On ressent de la fierté »
Le gardien strasbourgeois, a vécu une soirée de rêve à Lille. Décisif tout au long de la soirée, Bingourou Kamara a justifié la confiance que son entraîneur a placée en lui tout au long de la campagne.
« Q uel sentiment prédomine une fois que Lionel Carole a inscrit l’ultime tir au but et que vous avez définitivement ramené cette coupe en Alsace?

– On ressent de la fierté. Cela fait deux mois qu’on se prépare pour ce rendez-vous. On avait à cœur de le faire pour nous, pour nos familles, pour nos proches. Après, on ne va pas se mentir. Cela n’a pas été le match de l’année. Mais ça fait vraiment plaisir. En fait, on ne peut pas rêver meilleure soirée. C’était un soir de réussite.
«Les sifflets pour l’adversaire, ça joue»

– Comme souvent dans cette campagne, vous avez été décisif. Y a-t-il un bonheur un peu plus prégnant pour vous, individuellement?


– On n’oublie pas que nos tireurs ont tous réussi leur tentative en mettant de la conviction et de l’application.

J’avais l’occasion de me mettre en valeur, j’ai fait mon travail. Cela ajoute une ligne supplémentaire dans un palmarès qui n’est pas très rempli, c’est vrai ( sourire ! ).

J’avais gagné un trophée en U19, en tant que champion de France. Mais là, ça n’a rien à voir. C’est le premier vrai trophée qui compte vraiment pour moi. C’est marquant. C’était aussi important de remettre ce club dans la lumière après tout ce qu’il a traversé.

Personnellement, il y a du bonheur parce que mon père, ma mère et beaucoup d’amis étaient au stade. Et aussi parce qu’on a vécu un sentiment unique avec la présence de tous nos supporters.

– Quand avez-vous appris que vous disputiez cette ultime rencontre?


– Le coach me l’a appris à la veille de la rencontre.

– Pensez-vous que le contexte, avec une ambiance assez hallucinante, a joué?


– Dès l’échauffement, on a senti beaucoup de soutien. Franchement, chapeau à tous ceux qui ont fait le déplacement et tant de bruit. Pour les Guingampais, ce n’était pas évident dans la séance des tirs au but. Les sifflets pour l’adversaire, ça joue. Cela a forcément une incidence et peut-être sur le premier tir au but que le tireur a envoyé au-dessus.
«Je n’avais pas la pression»

– Avez-vous préparé l’éventualité d’une séance des tirs au but?


J’avais regardé leur séance de la demi-finale ( face à Monaco ). Il y a eu aussi un travail sur la vidéo mais en général, j’aborde l’exercice en m’appuyant sur le ressenti. Je n’avais pas la pression. Après tout, ce n’était pas moi qui tirait.


1 Avr 2019 12:43
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10246
Localisation: Longjumeau
lfp.fr a écrit:
HOMME DU MATCH : KAMARA EN HÉROS !
Gardien de Strasbourg pendant toute la compétition, Bingourou Kamara a été l’homme du match Konami de la 25e Finale de la Coupe de la Ligue BKT.

Bingourou Kamara (22 ans) a brillé lors de sa toute première finale avec le RC Strasbourg Alsace pour devenir le premier gardien à remporter le trophée de l’homme du match Konami de la Finale de la Coupe de la Ligue BKT. S’il n’a pris part à aucun match de Ligue 1 Conforama cette saison, le gardien alsacien a tenu sa place lors des quatre tours de la Coupe de la Ligue BKT. Et lors de la Finale au stade Pierre-Mauroy, Kamara a été décisif lors de la séance de tirs au but qui a offert le titre au RCSA à l’issue de la 25e Finale. Le jeune portier du Racing a repoussé le pénalty de Rony Rodelin, après avoir vu celui d’Alexandre Mendy passer au-dessus de sa transversale.

Avant la séance de tirs au but de la Finale, le Strasbourgeois a été vigilant pour s’interposer en première période sur le tir de Marcus Thuram, puis pour repousser un tir de Nicolas Benezet. En prolongation, Kamara a aussi renvoyé à bout portant le tir de Mendy à la dernière minute.

Dans cette édition, l'international Espoirs a remporté sa deuxième séance de tirs au but après celle face à l’OM, à l’occasion des 8es de finale.

Palmarès de l’homme du match Konami de la Finale de la Coupe de la Ligue BKT :

2010/2011 Taye Taiwo (OM)
2011/2012 Nicolas Nkoulou (OM)
2012/2013 Brandao (AS Saint-Etienne)
2013/2014 Edinson Cavani (PSG)
2014/2015 Zlatan Ibrahimovic (PSG)
2015/2016 Javier Pastore (PSG)
2016/2017 : Angel Di Maria (PSG)
2017/2018 : Kylian Mbappé (PSG)
2018/2019 : Bingourou Kamara (RSCA)


1 Avr 2019 17:10
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 16878
Localisation: Strasbourg
Je viens de voir une stat assez impressionnante; lors de cette coupe de la ligue, il n'a encaissé que 3 penalty sur les 9 tentés par les adversaires :shock:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


1 Avr 2019 19:03
Profil
Professionnel@Pro
Professionnel@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 314
Maintenant qu'il a était propulsé sur le devant de la scène , cela va être difficile de le garder en numéro 2, il y a fort à parier que certains clubs vont chercher à le faire venir.


1 Avr 2019 21:51
Profil
Minime@Amateur
Minime@Amateur

Inscription: 25 Nov 2018 0:34
Messages: 63
Kamara a montré qu'il est à la hauteur, tant mieux, je suis content pour lui. On se qualifie grace a lui.
Sans lui on perd. J'étais pour Sels dans les but, on a tous nos préférences. Je crois qu'il est bien d'avoir deux bons
gardiens. Apres on verra la suite. Il faut voir la suite. Le probleme est au milieu, il faut recruter. Martin est
indispensable mais il ne suffit pas. Il faut d'autres joueurs, même en attaque. Thuram est un futur grand il
faut le prendre avant les autres. Je fais confiance au staff. Contre Reims il faut gagner et la aussi il y a un joueur de qualité Oudin, pensez à moi.


2 Avr 2019 1:45
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11407
Localisation: HAGUENAU
il faut prendre Thuram avant les autres, ...c'est le poisson d'avril je suppose :lol:
il a joué toute la saison déjà et ce n'est pas sur ce match là que l'on le découvre. Il est International espoir je crois savoir et ne signera certainement pas chez nous, son talent est déjà porté depuis longtemps au delà de nos frontières :lol:


2 Avr 2019 8:55
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 131 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com