Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 8 Juil 2020 12:32



Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 [Ex] Benjamin Corgnet 
Auteur Message
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2004 17:17
Messages: 4998
Localisation: paris
De toute façon, c'est pas une mauvaise chose d'avoir des joueurs de rotation. Corgnet a de l'expérience. On se plaint souvent du manque de profondeur du banc ou de l'effectif...

_________________
Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. S'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien


18 Aoû 2019 22:04
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18375
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
« Si on gagne, ça sera une bonne semaine malgré tout »
Peu mis à contribution depuis le début de la saison, Benjamin Corgnet n’a pas réussi à briller plus que ses coéquipiers mercredi à Lille. L’attaquant strasbourgeois n’en fait pas une montagne avant d’affronter une défense montpelliéraine toujours difficile à manœuvrer.
Lancé mercredi d’entrée de jeu par Thierry Laurey, Benjamin Corgnet n’a pas profité de sa deuxième titularisation de la saison en Ligue 1 pour donner un coup de boost à l’attaque du Racing. Avant d’affronter Montpellier ce dimanche, l’ex-Stéphanois ne veut pas s’inquiéter des carences offensives strasbourgeoises.

En plus du besoin de prendre des points, est-ce qu’il y a une envie de l’équipe de montrer autre chose que mercredi à Lille ?


On savait que ça allait être un match compliqué, qu’on allait là-bas pour défendre. On est tombé contre une bonne équipe de Lille. On a fait un peu le même match que l’an dernier, sauf qu’on n’avait pas encaissé de but.

On a réussi à battre Nantes la semaine dernière, c’était déjà un premier objectif. Il faut évacuer ce match contre Lille et se concentrer sur demain (aujourd’hui). Si on gagne contre Montpellier, ça sera une bonne semaine malgré tout.

Montpellier, c’est une équipe solide, qui encaisse très peu de buts. Ça ne va pas être évident…


À chaque fois qu’on joue contre cette équipe, ce sont des matches difficiles, qui se jouent sur des détails. Il va falloir qu’on y mette l’envie qu’on a eu la semaine dernière, notamment en deuxième mi-temps.

Quand on joue comme ça, on sait qu’on peut mettre énormément d’équipes en danger. Il faut vraiment s’appuyer sur ça pour ne pas avoir de regret.

Le souci n’est-il pas aussi de trop s’exposer ?


C’est vraiment ce qui est compliqué parce qu’il faut aller les chercher et faire attention parce qu’offensivement, c’est une équipe très forte aussi. On a les qualités pour faire un bon pressing et les mettre en danger. Il faut qu’on réussisse à ouvrir le score en premier. Après on aura des espaces et on arrivera à en profiter.

« Il faut les obliger à se découvrir, c’est quelque chose qu’ils n’aiment pas, surtout à l’extérieur »

Quel est votre regard sur cette équipe de Montpellier qui a essentiellement pris des points à domicile ?


C’est la même équipe que l’an dernier, très difficile à bouger avec un trio d’attaque très performant. Leurs quelques occasions, ils arrivent à les mettre au fond. Ils ont un système de jeu qu’ils affectionnent et qui est compliqué à défendre. Il faut les obliger à se découvrir, c’est quelque chose qu’ils n’aiment pas forcément, surtout à l’extérieur.

Est-ce que vous payez encore le rythme très soutenu que vous avez connu en juillet et août avec la Coupe d’Europe ?


Je pense qu’on restait quand même sur des performances assez solides, comme à Paris où on se procure des occasions. Il ne faut pas tout remettre en question avec ce match contre Lille.

On doit aller un peu plus vers l’avant et se mettre un peu plus en danger. Si on fait un bon résultat (ce dimanche) , ça sera quand même une première partie de championnat correcte avec les matches qu’on a eu à jouer. Il faut tout faire pour l’emporter (aujourd’hui) et après on aura le temps de voir.

Le Racing peine à se créer plus d’occasions que la saison dernière. Comment l’expliquez-vous ?


L’an dernier il y a eu des périodes, notamment en janvier, où on réussissait à être efficace sur peu d’occasions. Ce n’est pas le cas actuellement. La Coupe d’Europe a fait tourner l’effectif, ça a créé un peu moins d’automatismes entre les joueurs. Est-ce que c’est dû uniquement à cela ? Je n’en sais rien. En tout cas, on bosse pour que notre jeu d’attaque soit un peu plus rodé.

Quand on joue peu, est-ce difficile de rester dans le rythme et à la fois concerné ?


On a enchaîné les matches, donc ça ne laisse pas le temps de gamberger. J’ai envie d’apporter plus, c’est sûr. Je me sens bien physiquement. Contre Lille, ce n’était pas forcément le meilleur match pour créer quelque chose offensivement, mais j’ai quand même eu quelques situations. Il me manque le dernier geste, de la précision devant le but. Mais j’essaie d’apporter le maximum quand on me laisse l’opportunité.


29 Sep 2019 6:46
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17658
Localisation: Strasbourg
Corgnet a écrit:
Il me manque le dernier geste, de la précision devant le but. Mais j’essaie d’apporter le maximum quand on me laisse l’opportunité.

Si seulement il ne lui manquait que ça :roll:

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


29 Sep 2019 10:39
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18375
Localisation: Dorlisheim
Its_me, il faut bien qu'il se justifie, il ne peut pas dire qu'il est mauvais, bien que.


29 Sep 2019 11:11
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18375
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Benjamin Corgnet, milieu de terrain du Racing : « Joueurs, pas décideurs »
Ils sont quelques-uns, au Racing, à avoir disputé dans leur carrière un match à huis clos. Benjamin Corgnet (32 ans) revient sur cette expérience vécue avec Saint-Étienne.
Alexander Djiku et Sanjin Prcic sont des “cumulards”. L’ex-défenseur de Bastia et milieu de terrain de Rennes ont disputé dans le passé deux matches à huis clos en Ligue 1, à chaque fois pour des raisons disciplinaires.

« Tu t’entends parler, tu entends tes adversaires »


Benjamin Corgnet, comme Majeed Waris avec Lorient, n’a disputé qu’un match devant des tribunes vides, à l’époque où le milieu offensif évoluait à Saint-Étienne. C’était justement contre le Stade rennais de Prcic, en avril 2017, le “peuple vert” étant sanctionné par la LFP pour des jets de fumigènes lors du derby face à Lyon deux mois plus tôt.

Benjamin Corgnet, ce huis clos vous a-t-il marqué ?


Oui, quand même. L’atmosphère était bizarre dès l’arrivée au stade. L’échauffement ne se fait pas comme d’habitude. Tu t’entends parler et tu entends tes adversaires, les coaches, le moindre bruit… Du coup, il faut éviter de trop causer sur le terrain !

Je n’ai pas de souvenirs particuliers du match (1-1), si ce n’est qu’il a été interrompu parce que des supporters avaient fait irruption dans la tribune !

À Geoffroy-Guichard comme à la Meinau, le public joue un rôle important. Comment en faire abstraction ?


Ici comme là-bas, on a la chance de jouer dans des stades où le public est très présent. Le but, c’est de ne pas trop gamberger. Toutes les équipes seront dans la même situation jusqu’à mi-avril…

Auriez-vous préféré que le championnat soit mis en sommeil ?


On est face à une menace pas anodine, on la prend très au sérieux. La santé passe avant toute chose. Mais il est compliqué de tout annuler. Le huis clos est une solution transitoire, peut-être la moins mauvaise par rapport aux enjeux. Après, on est joueurs, pas décideurs…

Que pensez-vous de la position de la star du basket-ball, LeBron James, qui dit ne pas vouloir jouer dans une salle vide ?


Chacun peut avoir ses opinions. Bien sûr que je préférerais jouer devant nos supporters. On est tous malheureux de cette situation, mais on comprend que c’est nécessaire et on respecte les choix qui sont faits.

Imaginez-vous que le championnat puisse s’arrêter définitivement ?


Je suis de nature plutôt optimiste. Dans mon métier comme en famille, je me refuse à être trop alarmiste. Donc je ne vais pas “psychoter”. J’ai hâte de retrouver une Meinau pleine !


11 Mar 2020 20:10
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 7482
Localisation: Mulhouse
Tout comme N'Dour, Corgnet ne sera pas prolongé au terme d'une 3e saison complètement transparente :

Alsasports a écrit:
Fin de l’aventure pour Benjamin Corgnet

Arrivé au Racing Club de Strasbourg lors de l’été 2017, Benjamin Corgnet n’a malheureusement jamais réussi à s’imposer au sein du club alsacien. Alors qu’il arrivait en fin de contrat avec Strasbourg, les dirigeants du Racing n’ont pas souhaité le prolonger le milieu de terrain. En trois saisons, Benjamin Corgnet a porté le maillot alsacien à 49 reprises. Plus d’informations à venir. Information Direct Racing.


Il aura pas mal dépanné la première saison, mais a très vite décliné avant de disparaître complètement. Dommage qu'on n'ait jamais revu le joueur qui était capable de marquer 7/8 buts en une saison avec Dijon, Lorient ou Saint-Etienne :( On a l'impression que ce n'était pas le même ...

Bon courage à lui pour la fin de sa carrière, à 33 ans il faudrait que ses pépins physiques le lâchent un peu s'il veut rebondir dans un club pro.


12 Mai 2020 11:53
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17658
Localisation: Strasbourg
J'ose espérer que, voyant l'âge passer et les pépins physiques s'accumuler, il a préparé son avenir.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


12 Mai 2020 12:13
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18375
Localisation: Dorlisheim
Peut-être dans une équipe de national, pour la L2 qui est quand même un peu physique je ne pense pas .


12 Mai 2020 12:50
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18375
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
le milieu de terrain n’a pas été conservé par le Racing après trois saisons passées en Alsace Corgnet :
« Pas question d’arrêter »

S’il n’a pas compris de n’avoir plus guère joué depuis février 2019, Benjamin Corgnet, que le Racing a choisi de ne pas conserver, ne regrette pas son séjour de trois saisons (2017-2020) à Strasbourg où il a toujours affiché un état d’esprit irréprochable. À 33 ans, il est déterminé à poursuivre sa carrière.
En trois ans, Benjamin Corgnet aura disputé 49 matches officiels sous le maillot bleu (3 buts, 5 passes), dont 41 en Ligue 1. L’homme aux 182 rencontres et 23 réalisations en L1 quittera le Racing le 29 mai lorsque les Strasbourgeois, de retour à l’entraînement depuis mardi, seront en vacances. En fin de contrat, le meneur de jeu s’en ira ainsi en toute discrétion, car c’est sa nature, même s’il a eu une réelle influence sur l’ambiance du vestiaire.

« L’arrêt de la saison a quand même été un choc »

Benjamin, quand avez-vous appris que vous ne seriez pas conservé ?


Vendredi lors d’un rendez-vous avec le président Marc Keller, Kader Mangane (coordinateur sportif) et Loïc Désiré (responsable du recrutement). Ils m’ont informé que le coach ne désirait pas que je continue à Strasbourg.

Ce n’était pas vraiment une surprise pour vous…


Quand j’ai appris que le coach rempilait (le 21 mars, pour une saison, ndlr) , je savais que je ne ferais sans doute pas partie de son projet. Mais à l’époque, j’avais espoir que le championnat reparte. Il se disait alors que s’il redémarrait, il faudrait enchaîner les matches dans un laps de temps très court. Ça ouvrait des perspectives et aurait pu me permettre d’avoir du temps de jeu. J’avais à cœur de bien finir, quel que soit mon sort ensuite. Mais l’arrêt définitif de la saison a tout bouleversé. Ç’a quand même été un choc.

Auquel vous vous attendiez aussi, non ?


Pas vraiment, parce que personne ne pensait que la décision serait aussi radicale. Nous sommes tous un peu tombés des nues.

Que vous ont dit les dirigeants ?


Qu’ils avaient été satisfaits de mon travail et mon attitude, mais que le coach avait pris une décision sportive. J’ai toujours eu de bonnes relations avec la direction du club, mes coéquipiers aussi. Depuis février 2019, je jouais beaucoup moins, mais je n’ai jamais essayé de retourner le vestiaire (sic). Au contraire, je me suis toujours efforcé de contribuer à la bonne ambiance. J’étais le premier content quand l’équipe jouait bien et gagnait sans moi, la Coupe de la Ligue 2019 par exemple. Je n’ai jamais été aigri. Sur un plan purement footballistique, je trouve que malgré mon manque de compétition, je ne m’en suis pas trop mal tiré quand le coach a fait appel à moi. Je n’ai jamais eu la sensation d’être ridicule.

Thierry Laurey vous a parlé mardi lors de la reprise de l’entraînement. Quels ont été ses mots ?


Lui aussi m’a dit être satisfait de mon apport dans le vestiaire. Il m’a en revanche confirmé que sur le terrain, je n’avais pas montré assez pour me garder une quatrième saison et qu’il préférait recruter plus jeune pour apporter davantage. Je savais à quoi m’attendre.

« Je pars sans rancœur »

Regrettez-vous votre passage et votre bilan plutôt mitigé au Racing ?


Je ne regrette rien du tout. Bien sûr, ne plus jouer ou presque depuis février 2019 et être mis de côté sans explications a été douloureux et difficile à vivre. Je n’ai pas forcément compris. Mais ces trois années au Racing ont été une très belle expérience. J’ai vécu de bons moments ici. Mais je n’avais pas non plus envie de continuer dans ces conditions, avec un temps de jeu réduit. Les circonstances ne m’ont pas aidé et j’admets que j’espérais faire mieux et jouer plus. Mais je pars sans rancœur.

Vous n’avez disputé que 11 matches officiels cette saison (6 en Ligue 1, dont 3 titularisations). Dans le contexte tendu lié à la crise du coronavirus, envisagez-vous, à 33 ans, de mettre un terme à votre carrière ?

Pas du tout. Dans mon esprit, il n’est pas question d’arrêter. J’ai toujours envie d’apporter à un groupe. Pour l’instant, je vais participer aux entraînements du Racing jusqu’au 29 mai. Ensuite, j’aviserai. Je suis sur le marché et j’espère trouver un challenge intéressant.


14 Mai 2020 13:19
Profil
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2007 0:30
Messages: 664
dna a écrit:
Je n’ai jamais eu la sensation d’être ridicule.


Aïe :oops: :help:

_________________
Lovely day for a Guinness


14 Mai 2020 13:55
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 5, 6, 7, 8, 9  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com