Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 26 Avr 2019 11:59



Répondre au sujet  [ 297 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 25, 26, 27, 28, 29, 30  Suivante
 Kenny Lala 
Auteur Message
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Juil 2005 14:33
Messages: 506
Localisation: Paris
Bof, on est clairement dans une stratégie win win: il signe avec revalorisation de salaire + bon de sortie, et nous on gagne quelques millions au passage sur sa vente cet été !


22 Jan 2019 19:23
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 21:22
Messages: 12907
Localisation: Madrid
Oui je pense que c'est clairement un win-win et qu'il partira cet été.


22 Jan 2019 19:41
Profil Site Internet
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2002 4:27
Messages: 2125
Localisation: Paris
C'est ça et en y réfléchissant, même s'il est vendu cet été, c'est tout bénef pour lui:

1/ Avec la revalorisation salariale, il part sur des bases plus élevées dans sa négo avec le nouveau club
2/ Avec deux ans de contrats, il évite les clubs de secondes zones du championnat anglais (genre Wolverhampton, Bolton, etc...) qui payent juste "pour voir" mais s'assure que le club qui le débauche le veuille vraiment et qu'il en fasse donc probablement un titulaire en puissance.

Sam.

_________________
Viva Gonzalo "El Buffalo" Belloso !!!
Le plus grand numero 13 de tout les temps !!!


22 Jan 2019 19:44
Profil ICQ
Vétéran@Pro
Vétéran@Pro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2007 0:30
Messages: 583
Sam. a écrit:
(genre Wolverhampton, Bolton, etc...)


Je comprends ce que tu veux dire, mais Wolverhampton c'est quand même 8ème de la PL, alors que Bolton est 23ème dans le Championship (D2).

_________________
Lovely day for a Guinness


22 Jan 2019 20:48
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2002 4:27
Messages: 2125
Localisation: Paris
Je t'avoue que cela fait plusieurs années que je ne suis plus vraiment le championnat Anglais et du coup, je ne connaissais pas la situation des clubs moins huppées. Remplaçons Bolton par Burnley et les Wolves par Crystal Palace alors :)

Sam.

_________________
Viva Gonzalo "El Buffalo" Belloso !!!
Le plus grand numero 13 de tout les temps !!!


23 Jan 2019 21:08
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2004 1:21
Messages: 14649
Lequipe a écrit:
L’employé du mois
Sans passer par un centre de formation, le latéral strasbourgeois, élu meilleur joueur de Ligue 1 en décembre, a gravi peu à peu les échelons, jusqu’à s’imposer comme l'un des meilleurs du Championnat à son poste.

Printemps 2006, à Paris. Deux adolescents de quinze ans, en lycée mécanique, commencent leur stage de fin d’année dans un garage du XXe arrondissement. Face à un certain désœuvrement, Guillaume finit par lancer à Kenny : « T’es chaud à PES ? » La réponse fuse : « Je te tape. » C’est ainsi que démarre la grande histoire d’amitié entre Guillaume Brito, aujourd’hui chauffeur sur le RER D, et Kenny Lala, joueur de football professionnel à Strasbourg. Douze ans plus tard, les deux hommes, pères de famille, s’appellent tous les jours en Face-Time (appel vidéo) et ont gardé le rituel de la PlayStation, le soir, au grand dam de leurs compagnes.

Chez Lala, désormais âgé de vingt-sept ans, la confiance n’a pas bougé : elle est toujours à son maximum. « Dans sa tête, personne ne peut l’arrêter, témoigne Brito. Kenny ne doute jamais de lui. » Surtout pas cette saison, la meilleure de sa carrière. Le latéral droit strasbourgeois, élu joueur du mois de décembre par l’UNFP, n’a jamais été aussi fort. Prolongé d’un an la semaine dernière par le Racing (jusqu’en juin 2021), défenseur le plus décisif d’Europe (3 buts, 7 passes décisives en Championnat), il devrait migrer vers un très bon club européen cet été. Ce dont il n’a jamais douté, là non plus. « Ce qui m’a tout de suite frappé chez lui, c’est qu’à Valenciennes, sans être titulaire indiscutable, il me disait qu’il était persuadé qu’il avait le niveau pour aller beaucoup plus haut, explique Sigamary Diarra, son ex-coéquipier à VA (L 2) en 2014-2015. Quand il a parlé de l’équipe de France, récemment, les gens ont rigolé mais moi, je sais pourquoi il l’a dit. Parce qu’il sait très bien qu’il peut y arriver. »

Les objectifs, élevés, n’ont pourtant pas toujours été en adéquation avec l’investissement montré au quotidien. À l’été 2016, alors qu’il joue à Lens (L 2), une discussion avec l’entraîneur Alain Casanova au Touquet, lors de la préparation, permet à Lala de franchir un palier. « Il avait des ambitions mais il ne se donnait pas les moyens de les atteindre, rappelle l’actuel coach toulousain. Il n’était pas assez exigeant sur tous les points. Je le lui ai dit. »

Le latéral s’applique alors tout de suite avec plus de rigueur, de discipline. Et la recette fonctionne. La L 2 devient vite trop étroite. « Mais parce que c’est un formidable footballeur sur le plan technique, admire Casanova. Il est archicomplet, il sait tout faire. Et il va vite, est résistant, ne se blesse jamais. C’est un tank (1,78 m ; 78 kg). Le prototype du joueur moderne. »

À Strasbourg, Thierry Laurey a fait du Martiniquais l'une de ses pièces maîtresses, en piston droit du 3-5-2, un schéma bâti pour lui, ce dont le technicien ne se cache même pas. « Ce système était aussi fait pour le mettre en valeur. Il fallait renforcer l’équipe et avoir un Lala performant faisait partie du plan, admet-il. Ça lui va comme un gant. Il est joueur, sent bien le jeu et n’hésite pas à se lancer dans des actions auxquelles on ne croit pas forcément au début. »

Lala, lui, y croit, comme toujours. Avec le même visage impassible à chaque match, peu importe l’adversaire. « Il est très sûr de ses capacités, détaille Idriss Saadi, son coéquipier à Strasbourg. Il aura le même comportement face à David Alaba (Bayern Munich) que face à un mec de CFA. Et ça lui donne un gros avantage. »

L’attaquant algérien, proche du défenseur, a réussi à percer la carapace d’un homme froid au premier abord, méfiant, distant, presque hautain. En apparence. «Il a son cocon, décrypte son ami Wylan Cyprien, côtoyé à Lens et aujourd'hui à Nice. Quand tu ne le connais pas, c’est vrai qu’il donne cette impression. Mais il a vraiment le cœur sur la main. » « Kenny a ce truc qui lui permet de cerner les gens : il est observateur et il ne se livre pas facilement, poursuit Saadi. Il s’est créé une forme de bulle et ne donne pas sa confiance à n’importe qui, car il est vraiment entier et sincère. Il se protège. »

Contre un monde du foot dont il se sent en décalage, surtout. Lui, le gamin du XVIIIe arrondissement n’a jamais fait de centre de formation. Il a d’abord travaillé comme coursier, puis vendeur chez Zara, avant de signer son premier contrat en National, au Paris FC, à dix-huit ans. « Kenny est un peu anti football par rapport à tout ce qui gravite autour, explique Diarra. C’est-à-dire certaines mentalités et la manière d’être de certaines personnes. »

Après sa première grosse saison au PFC, le portable n’arrête pas de sonner. Intermédiaires, agents. Lala passe le téléphone à son meilleur ami, qui se fait passer pour lui. « On me disait : “Ouais j’ai Chelsea pour toi, ils sont chauds.” On savait que c’était du bluff, se souvient Brito. C’étaient tous des mythos. Ça, Kenny, ça le saoule vraiment. »
Lui préfère ne parler qu’à bon escient, comme cela arrive parfois dans le vestiaire, quand le match tourne mal. « C’est un vrai meneur d’hommes », confie Pablo Martinez, inséparable coéquipier depuis leur arrivée ensemble en Alsace, à l’été 2017. « Quelques jours après sa signature à Lens, il prenait déjà la parole devant tout le monde quand ça n’allait pas à la mi-temps, révèle de son côté Cyprien. Ça m’avait vraiment marqué.»

Parce que Lala, perfectionniste, ne supporte pas de perdre, tout simplement.
« Ses coéquipiers le savent très bien », sourit Laurey. « À l’entraînement, si on n’est pas dans la même équipe et qu’il perd, c’est la guerre, ça part très loin dans les vannes, s’amuse Martinez, compagnon de chambre et de chambrage. Même quand on joue aux petits chevaux, il peut se mettre à crier. C’est un gros mauvais perdant. » « À toujours vouloir gagner, il peut devenir exécrable, rigole Diarra. En fait, il est “atta-chiant”. C’est la bonne expression pour lui. Car si ça ne va pas dans son sens, il peut péter les plombs. Mais c’est aussi un mec droit, capable de revenir sur des paroles qu’il a dites ou des choses qu’il a faites. Il est surprenant car il sait prendre de la hauteur sur plein de situations, faire la part des choses.»

Comme après l’insulte de Thierry Henry, samedi dernier, à Monaco (5-1) (*). Lors du traditionnel débriefing téléphonique d’après-match avec Cyprien, Lala fait preuve d’un recul étonnant : « Il m’a dit que ça pouvait arriver dans le feu de l’action, surtout dans la situation actuelle de Monaco, avec la pression, l’adrénaline, détaille le milieu de l'OGC Nice. Et que, du coup, il n’en tenait pas rigueur à Henry. » C’est aussi ça, la maturité.


26 Jan 2019 2:57
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 15643
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
« Un bon test »
Heureux d’avoir prolongé son contrat lundi, le latéral droit strasbourgeois Kenny Lala attend sereinement des Bordelais rassérénés. On le disait convoité par la terre entière. Mais en début de semaine, Kenny Lala, qui n’a jamais eu l’intention de partir cet hiver – c’est lui qui le dit –, a paraphé une prolongation d’un an, jusqu’en 2021.

« La prolongation ? J’en suis fier »
Le latéral droit sera peut-être – sans doute ? – amené à filer sous d’autres cieux cet été, mais quoi qu’il arrive, il compte bien, avec le Racing, finir la saison aussi bien qu’il l’a commencée (3 buts, 7 passes en Ligue 1).

– Avez-vous digéré l’élimination à Paris en Coupe de France d’autant plus facilement qu’arrivent deux matches importants à la Meinau contre Bordeaux ?
– Exactement. On est des compétiteurs, on a toujours envie de gagner. Mais tomber contre Paris en Coupe de France n’était évidemment pas facile. Maintenant nous attendent deux matches sur lesquels il va falloir se concentrer.

– Votre coach se dit entièrement tourné vers le premier. Mais pour les joueurs, est-il si facile de faire abstraction du deuxième mercredi ?
– Oui. Dès le début de saison, nous nous sommes dit qu’il fallait prendre match par match. Nous avons bien conscience que celui de mercredi est important, puisque c’est le dernier sur la route de la finale. Mais autant prendre des points en championnat et avancer, car les victoires appellent les victoires.

– Précisément, ce premier duel avec Bordeaux vous offre la perspective d’un quatrième succès d’affilée en Ligue 1…
– C’est sûr. On a eu un mois de janvier compliqué en termes de déplacements. On n’a pas encore joué à la maison. J’espère qu’en cette fin de mois, on fera plaisir à nos supporters et qu’on bouclera ainsi un mois plein en championnat.

– Vous venez de prolonger votre contrat d’un an. Les négociations ont-elles duré ?
– On en parlait avec le club depuis un mois et demi. Mon envie était de terminer la saison à Strasbourg. Le club m’a fait une proposition. Le président (Marc Keller) m’a dit de la prendre comme une récompense et ça me fait plaisir parce que je travaille pour ça. Je suis très content.

– Avez-vous trouvé au Racing le tremplin que vous étiez venu chercher ?
– Bien sûr. C’est ce que le coach et le club souhaitaient. Quand ils m’ont fait venir (de Lens en 2017) , ils m’ont dit espérer que je grandirai avec le club. J’en suis fier. Le vestiaire, le staff et tout le monde dans les bureaux me donnent leur confiance. J’essaie de la leur rendre au maximum. Ça marche plutôt pas mal et j’espère continuer.

– Un peu comme l’an passé, Bordeaux remonte doucement au classement. Est-ce pour vous un bon rappel à l’ordre ?
– C’est un bon match à jouer. Bordeaux vise traditionnellement les sept premières places. Ça va être un bon test. Par rapport à leur début de saison, les Bordelais ont attaqué 2019 avec plus d’agressivité, de pressing et d’envie de faire mal à l’adversaire. Mais nous devons avant tout nous concentrer sur nous. Notre réussite est liée à notre mentalité et notre solidarité. Si chacun continue à faire son travail, il y a moyen de faire un bon résultat.


26 Jan 2019 7:25
Profil
Professionnel@Pro
Professionnel@Pro

Inscription: 7 Jan 2018 18:46
Messages: 316
Encore decisif ce soir , il va vraiment ramener beaucoup d argent à Strasbourg s il continu comme ça.


26 Jan 2019 23:04
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 6814
Localisation: Mulhouse
Egalement son match le plus abouti défensivement :yes:


27 Jan 2019 1:27
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 11422
Localisation: HAGUENAU
et le prochain sur la liste s'appelle : Sissoko !!!!


27 Jan 2019 19:04
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 297 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 25, 26, 27, 28, 29, 30  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot] et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com