Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 15 Juil 2018 23:05



Répondre au sujet  [ 28 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 Landry Bonnefoi 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 10925
Localisation: HAGUENAU
ben ça ne vole pas haut sur les recrutements au niveau des gardiens et quel est l'intérêt du retour de Bonnefoi surtout en L1 :?:


17 Juil 2017 15:39
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 1769
Localisation: Saint Herblain - 44
C'est fait. Il a signé.

https://twitter.com/RCSA/status/8869465 ... g%2F818898


17 Juil 2017 16:24
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 21:22
Messages: 12459
Localisation: Madrid
Pour un 3ème gardien c'est très bien.


17 Juil 2017 17:11
Profil Site Internet
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14108
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Landry Bonnefoi a prolongé d’un an son contrat avec le club strasbourgeois Bonnefoi rempile
Doublure la saison passée, mais aiguillon au poste de gardien, le joueur de 33 ans a décidé de prolonger son bail en Alsace dans l’intention de ne rien changer.

Dans un premier temps, l’aventure devait bel et bien s’achever là. Landry Bonnefoi, qui n’avait signé qu’un an l’an passé, et les dirigeants du Racing ont affiché des positions fort éloignées qui ne laissaient pas envisager une aventure au-delà du mois de juin. Le club strasbourgeois, de retour en Ligue 1, n’avait pas eu à se plaindre de la doublure débarquée à l’été 2016.

Le gardien d’expérience, âgé de 33 ans, avait eu l’humilité de passer par une période d’essai pour convaincre de son utilité. Durant la saison, il avait su s’imposer comme une alternative crédible alors qu’Alexandre Oukidja n’avait pas la forme de sa vie, au début de cette année.
« L’âge, la hiérarchie, ce sont des chiffres »

Ainsi, Landry Bonnefoi avait fini par être titularisé à Valenciennes (2-1) et face à Brest (4-1) pouvant espérer s’installer dans la cage pour le sprint de fin de saison avant de se blesser au dos. La saison s’est achevée sur un grand bonheur collectif partagé avec toute l’Alsace mais également une pointe de frustration.

Le gardien, passé notamment par Metz, Dijon, Amiens et Châteauroux, aura peut-être l’occasion de l’effacer. Hier, après sa première séance d’entraînement dans le sillage de la signature de son contrat, l’heure a été aux réjouissances.

«Je suis content de revenir au club, a-t-il souligné dans l’après-midi. J’étais dans l’ensemble satisfait de la saison passée. »

Landry Bonnefoi n’avait pas fait le tour de la question alsacienne. En dépit de sa longue carrière, il n’a pas le sentiment, non plus, d’en avoir fini tout de suite avec le ballon rond. Il était n°2 la saison passée, il sera a priori n°3 pour celle à venir puisqu’Alexandre Oukidja est resté et que Binhgourou Kamara est arrivé de Tours. Qu’à cela ne tienne.

« L’âge, la hiérarchie, ce sont des chiffres, remarque-t-il. Et moi, j’ai toujours la passion. Je me retrouve dans un groupe de Ligue 1, avec des ambitions de pouvoir gagner du temps de jeu, avec le projet d’équipe de se maintenir. » Celui qui a également tenu le poste en Coupe de France et en coupe de la Ligue n’a pas perdu de son enthousiasme et de sa bonne volonté avec l’été.
« On a fait un pas, un effort, chacun de son côté »

Bingourou Kamara, qu’il a découvert hier matin, lui inspire le plus grand bien, le portier d’expérience entend amener toute son énergie pour que le groupe des gardiens se révèle irréprochable au quotidien.

« La ligue 1, ça fait envie, conclut le joueur qui a joué huit matches dans l’élite, sous le maillot de Bastia en 2012-2013. Le club strasbourgeois comme moi, on a fait un pas, un effort, chacun de son côté pour que l’affaire se fasse et j’en suis très heureux. Je sais où je me retrouve. » En tout cas, la perspective de galérer, avec le Racing qui devra construire son maintien, à la force du jarret, ne semble en rien le rebuter.


18 Juil 2017 5:49
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 10925
Localisation: HAGUENAU
Stan a écrit:
Pour un 3ème gardien c'est très bien.


Peut-être mais ça démontre aussi une certaine tergiversation dans le club puisqu'il était sous contrat jusqu'en juin dernier.
Pourquoi ne pas l'avoir reconduit de suite comme 3ème gardien sachant qu'on allait recruter un N1 et qu'Oukidja passait en N° 2 :?:
C'est toujours par défaut et ça m'énerve ce genre de situation :arrow:


18 Juil 2017 9:45
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14108
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom sur Landry Bonnefoi Gants chauds, tête froide
Titularisé pour la première fois en championnat depuis mars 2016, Landry Bonnefoi a parfaitement tenu son poste. Intérim réussi pour le gardien numéro 3.
Depuis le 11 mars dernier, il n’avait plus goûté la moindre titularisation avec le Racing, si ce n’est avec la réserve. Lancé au relais d’un Alexandre Oukidja en manque de confiance au printemps dernier, Landry Bonnefoi avait débuté à Valenciennes, puis face à Brest, à la Meinau. L’intérim ne s’était pas prolongé en Ligue 2. La faute à une blessure, qui avait permis à Oukidja de retrouver son poste de titulaire.

Avec l’arrivée de Bingourou Kamara cet été, Landry Bonnefoi, 34 ans, est passé de numéro 2 à numéro 3 dans la hiérarchie des gardiens du Racing. Sans perdre son sourire et son professionnalisme, lui qui était arrivé avec un grand bonheur en Alsace en juillet 2016, après un an de chômage, consécutif à la fin de son contrat à Châteauroux (2013-2015).

Hier, il a donc remis les gants en Ligue 1. Chose qu’il n’avait plus fait depuis la saison 2012-2013, quand il jouait au SC Bastia. L’hécatombe qui a touché les gardiens strasbourgeois (Kamara, puis Oukidja s’étant blessés) a en effet obligé Thierry Laurey à relancer le vétéran dans le grand bain, lui qui avait déjà relayé Oukidja face au Paris-SG, mercredi dernier.

En première mi-temps, Landry Bonnefoi, tout de vert vêtu, a rapidement pris (retrouvé ?) ses marques, sous le kop alsacien. Une tête en retrait de Koné pour se chauffer les gants (3e ), puis un bon réflexe sur un tir lointain de Gradel (8e ). Il a ensuite un poil de réussite, sur cette sortie aérienne un peu ratée devant Jullien, qui ne porte heureusement pas à conséquence (17e ).
La parade qu’il fallait

A la 25e , il s’est tourné vers le mur bleu, les deux poings serrés, un grand sourire aux lèvres. Jonas Martin venait tout juste de donner l’avantage à ses coéquipiers, en transformant un penalty généreux. Las, la joie de Bonnefoi sera de courte durée. Cinq minutes plus tard, il ne peut rien sur une reprise imparable de Gradel, après un coup franc toulousain mal dégagé.

Mais Landry Bonnefoi va garder les gants chauds et la tête froide en cette fin de première mi-temps. En écartant un ballon aérien du bout des doigts, sous la pression de Diop (33e ), puis en gagnant son duel, du pied, face à Delort (37e ).

En deuxième mi-temps, celui qui a eu la chance d’apprendre le métier sous la houlette de Gigi Buffon à Turin, a continué à replacer sa défense. Et il a une nouvelle fois pu lever les bras au ciel. Mangane, sur un service de Lienard sur corner, venait de redonner l’avantage aux Bleus (52e ).

Quand Toulouse a accentué la pression, autour de l’heure de jeu, il a encouragé sa défense. Et a réalisé la parade qu’il fallait, pour détourner le danger sur un tir de Gradel (70e ). Avec un peu de malice (et beaucoup de métier), il a pris tout son temps pour dégager, en fin de rencontre, grattant quelques précieuses secondes.

Au coup de sifflet final, il a mis un genou à terre, avant de serrer capitaine Mangane dans ses bras. Une titularisation, une victoire… Rien à dire, Landry Bonnefoi est à 100%.


17 Déc 2017 6:47
Profil
Secrétaire général@Directoire
Secrétaire général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2004 13:10
Messages: 9970
Localisation: Knackiland, Oberhausbergen
il a été correct sur sa ligne, par contre dans les sorties aériennes c'est une catastrophe.


17 Déc 2017 10:36
Profil ICQ
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14108
Localisation: Dorlisheim
Moi je l'ai trouvé quand même plus serein que l'autre sauterelle (Oukidja)


17 Déc 2017 12:12
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14108
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
« Je m’entraîne pour jouer »
Même s’il ne revendique rien, le gardien Landry Bonnefoi, titularisé et vu à son avantage lors des deux derniers matches de l’année, s’efforce de bousculer la hiérarchie.
Il promène sa carcasse à la Meinau sans jamais traîner les pieds, ni faire la tronche.

Landry Bonnefoi ne jouait pourtant qu’un rôle proche de celui d’un GO du club Med ces derniers temps : gardien n°3 dans la hiérarchie définie par Thierry Laurey.

Celui qui a connu un parcours atypique, en signant notamment très jeune à la Juventus de Turin, est cependant loin, à 34 ans, de se considérer comme un simple sparring-partner.

Il attendait juste de pouvoir le démontrer, sans savoir quand – et surtout si – il en aurait l’occasion.
« On part en vacances un peu déçus »

Les circonstances, avec les blessures successives du titulaire Bingourou Kamara et de la doublure Alexandre Oukidja, l’ont replacé dans la lumière de la Meinau, il y a dix jours, en Coupe de la Ligue, face au PSG, quand il a remplacé “Ouki” touché à la cuisse en fin de rencontre.

Depuis, il a aligné deux titularisations et deux prestations de qualité. Mercredi à Metz, il a certes pris trois buts, mais n’en a pas moins signé un match plein.

« C’est difficile de s’entendre dire qu’on a été bon quand on perd 3-0, surtout de la façon dont on a perdu. On savait que ce serait un gros match et on part en vacances un peu déçus, d’autant que c’était un derby. On avait envie de le gagner. Malheureusement, l’issue a été différente ce que nous souhaitions. »

L’accumulation des matches aurait-elle pesé dans les cannes de la cigogne strasbourgeoise, comme l’a suggéré, sans en faire une excuse, Thierry Laurey ?

« Je ne sais pas. Metz avait joué le même nombre de matches que nous. À mon sens, ça n’a pas changé grand-chose. Quand on est footballeur, on a envie d’enchaîner les rencontres. Non, pour moi, ça s’est joué dans la tête. »

De son poste reculé, l’ancien Amiénois a aussi observé ce que Bakary Koné et Jérémy Blayac ont pointé du doigt : un engagement déficient.

« Metz a été bon. Mais nous n’avons pas évolué à notre niveau habituel, celui des six matches précédents (4 victoires, 2 nuls). Pourtant, si nous mettons nos occasions de la première mi-temps, cela change tout parce que cela peut plonger les Messins la tête dans le sac. Quand on ne les met pas, on n’est pas à l’abri de ce qui s’est passé. Mais au-delà de ça, nous n’étions pas assez dans l’intensité. Nous les avons trop laissés jouer pour espérer quelque chose. Nous n’avons pas été suffisamment présents dans l’impact. »

Du coup, Bonnefoi n’a pas chômé à Saint-Symphorien. Malgré les trois buts encaissés, sur lesquels il ne pouvait rien, il a rendu une copie très correcte et retardé le naufrage du bateau bleu. « J’ai fait beaucoup d’interventions, mais ça passe à l’arrière-plan. On me donne la chance de jouer. J’essaie d’aider l’équipe. Mais je ne suis pas imbattable. On l’a bien vu ce soir (mercredi). »

Forts de leur longue invincibilité, ses partenaires ne l’étaient pas non plus. Étaient-ils en revanche abattus dans le vestiaire ? « Déçus, oui, abattus, non, car on sait ce qu’on a fait avant, réplique-t-il. C’est un match à mettre de côté. On a vécu un début de championnat un peu dur avec tous les changements intervenus cet été. Il a fallu qu’on apprenne à se connaître pour jouer ensemble. Au bout d’un moment, ça s’est mis en route. On a montré ce dont on était capables et on va reprendre en janvier avec la même détermination et de l’ambition. »

La remarque vaut évidemment pour lui. S’il respecte les choix de Thierry Laurey, il entend les compliquer, malgré un statut de n°3 qui, il y a dix jours encore, semblait immuable.

« Pour moi, n°3, ça ne veut rien dire. Je m’entraîne comme les autres pour jouer. Le coach m’avait mis n°3. J’accepte avec du mal, mais c’est comme ça. Quand on fait appel à moi, je m’efforce de tout donner. J’essaie de le faire et de bien le faire pour qu’on soit satisfait de moi. Après, le coach fera ses choix. »

Au moins a-t-il pu lui prouver que ses deux titularisations valaient plus un triple ban qu’une place de n°3 sur le banc…


22 Déc 2017 6:51
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 6437
Localisation: Mulhouse
Kaniber a écrit:
Moi je l'ai trouvé quand même plus serein que l'autre sauterelle (Oukidja)


Je te rejoints :lol: rebelote contre Metz malgré le fait qu'on s'en prenne trois, j'ai l'impression que son expérience lui permet d'anticiper certains arrêts que nos deux autres gardiens ont plus de mal à réaliser.
Vu que le niveau des uns et des autres ne permet pas d'établir de hiérarchie, je pense qu'on pourrait lui donner sa chance pour qu'il puisse confirmer sa bonne forme du moment.


22 Déc 2017 16:52
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 28 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com