Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 1 Déc 2020 12:05



Répondre au sujet  [ 574 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 54, 55, 56, 57, 58
 Dimitri Lienard 
Auteur Message
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 16 Juin 2005 7:46
Messages: 2372
Localisation: Strasbourg
Tu vas quand même pas laisser les clefs de la Porsche à madame, et de toutes façons même si tu lui laissait, elle n’aime pas la vitesse et la trouve trop tape-cul.


7 Fév 2020 18:43
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19333
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Le journal d’un confiné au Racing :
épisode 1 Dimitri Liénard, milieu de terrain du Racing : «Papa ne peut pas aller travailler mais maman chasse le virus»

Durant la période de confinement, trois joueurs du Racing parlent à cœur ouvert de leur quotidien loin des terrains. Premier épisode avec Dimitri Liénard, joint ce lundi. Auprès des siens, l’habituel milieu de terrain est devenu “homme au foyer”. Il ne s’en plaint pas.
C’est à l’issue d’un court footing matinal, dans le respect des règles et en rase campagne franc-comtoise, que Dimitri Liénard a pris le temps d’ouvrir son journal de bord. Extraits choisis.

« C’est déjà le deuxième lundi que je passe à la maison, en mode confiné. En temps normal, cette journée représente en quelque sorte notre dimanche : on joue le samedi soir, on enchaîne par un décrassage le lendemain matin à la Meinau et ensuite, je quitte Strasbourg pour rentrer chez moi (dans le Territoire de Belfort).

Du coup, c’est le jour que je consacre à la famille. J’emmène le grand (Léo, cinq ans) à l’école et je m’occupe du petit (Nino, trois ans) qui n’a pas encore l’âge d’y aller. Comme mon épouse (Cindy) travaille, je suis un peu la nounou du foyer : ménage, vaisselle, etc. !

Bon, heureusement, j’ai les beaux-parents qui habitent juste à côté. Seuls cinq mètres nous séparent. Pour le déjeuner, c’est plus pratique… et il y a plus de légumes au menu que lorsque je cuisine.

Je ne suis pas un grand chef. Avec moi, c’est assez basique : des pâtes, du riz, un peu de poulet ou une omelette et de la salade…

La journée “off”, sans football, file très vite. Et souvent, je repars en soirée pour Strasbourg, histoire d’être sur place le lendemain quand on s’entraîne de bonne heure.

Là, depuis dix jours, tout notre quotidien est chamboulé. Je me suis réveillé avec les petits, alors que ma femme a pris son poste d’infirmière à 6 heures.

J’ai préparé le petit-déjeuner aux enfants puis on a fait “école à la maison” avec Léo. Il est en grande section de maternelle et sa maîtresse nous a laissé du travail pour la semaine.

Aujourd’hui, c’était basé sur l’apprentissage de l’alphabet, avec un jeu de l’oie autour des lettres. Comme il assimile vite, j’ai rajouté quelques contraintes. En même temps, il faut occuper le petit pour éviter qu’il fasse le cirque à côté !

«Papa, on pourra pas aller au foot dans trois mercredis ? »


Par rapport à la situation, les enfants avaient compris que quelque chose clochait : “Dis, pourquoi t’es pas au foot ? ” On leur a expliqué avec des mots simples : “Il y a un virus dehors assez méchant. Papa ne peut pas aller travailler, maman le chasse pour qu’il s’en aille.”

Je leur répète aussi les gestes “barrière” et leur montre comment bien se laver les mains très régulièrement. J’ai d’ailleurs fait une petite vidéo à ce sujet pour soutenir le personnel médical.

Léo m’a quand même surpris. Il se débrouille déjà super bien avec un ballon et n’avait pas oublié que je lui avais promis de l’emmener faire une initiation en club, à Achenheim ou Holtzheim.

Il m’a dit : “Papa, alors on pourra pas y aller dans trois mercredis ?” Si, si, on ira, mais pas tout de suite !


De mon côté, je me suis aussi remis aux études. Adrien (Thomasson ) et Kader (Mangane, le coordinateur sportif) me chambrent souvent sur mon niveau d’anglais. Il est proche du zéro, avec mon BEP en travaux paysagistes…

Ma femme m’a acheté le bouquin « L’anglais pour les nuls ». Là, j’apprends les verbes irréguliers. J’en connais déjà une cinquantaine. Adrien m’a aussi conseillé de regarder les séries sur Netflix en version originale sous-titrée. Je pars de loin, mais comme le ridicule ne tue pas, je vais m’accrocher !

Au final, je m’occupe mais c’est quand même frustrant de ne pas pouvoir faire ce que l’on aime. Je ne peux que conseiller aux gens de bien respecter les consignes. Si on veut se sortir de ce fléau et reprendre une vie normale, il n’y a que comme ça que l’on y arrivera ! »


24 Mar 2020 13:22
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 10 Avr 2004 21:53
Messages: 1610
Localisation: Colmar
Des hauts et des bas mais pas mal de hauts quand il a joué cette saison :

dans "l'équipe" d'aujourd'hui, il est "juste", sur la moyenne de ses notes, 5ème meilleur milieu de ligue1.

What else ? ;)

_________________
- C'est pas parce qu'on à rien à dire qu'il faut la fermer
- Et vous vous en pensez quoi ?
- Moi ? Oh rien..


9 Avr 2020 19:30
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 14:18
Messages: 19333
Localisation: Dorlisheim
butfootball a écrit:
Dimitri Liénard, milieu du RC Strasbourg (32 ans) se montre tout à fait ouvert à l’idée de faire des efforts sur son salaire.
L’accord trouvé entre le groupe de travail de la LFP et l’UNFP a validé un compromis pour une baisse des revenus des joueurs durant la suspension des compétitions causée par la crise sanitaire. Cependant, il ne s’agit pas réellement d’une baisse, mais d’un report : l’intégralité des sommes non perçues pendant l’arrêt du championnat devra être versée aux joueurs à la fin de la saison, lors de la perception des droits télé.

Si un joueur refuse de reporter ses revenus, il restera sur la base du chômage partiel. L’accord sera revu et réajusté à la fin du mois. Certains joueurs ne voient aucun inconvénient à l’idée de réduire leur salaire, à l’instar de Dimitri Liénard. Passé par le monde amateur, le milieu du RC Strasbourg (32 ans) trouve même cette initiative tout à fait juste.
Liénard ne regarde plus trop sa fiche de paie

« Quand on a commencé à entendre parler de baisse de salaires dans le foot, je me suis dit, personnellement, que j’en avais rien à fou*** de baisser le mien, acquiesce-t-il dans L’Équipe. Que tu gagnes 50 000 € au lieu de 100 000 € sur un mois, par exemple, ça ne va pas changer ta vie. Chacun a son propre train de vie, mais quand tu commences à gagner 100 000 €, tu ne vas pas me dire que tous les mois tu les utilises. Si tu me dis qu’il faut que je baisse mon salaire pour que mon club ne coule pas, je le ferai. Il faut être plus que souple dans la situation qu’on traverse (…) À l’époque, quand j’étais au smic, je regardais chaque 20 du mois combien il restait sur mon compte. Maintenant je sais ce que j’ai, je n’ai plus besoin de regarder mon compte, et je dis ça avec humilité. »


11 Avr 2020 15:45
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 574 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 54, 55, 56, 57, 58

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com