Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 1 Oct 2020 3:13



Répondre au sujet  [ 162 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17  Suivante
 Bingourou Kamara 
Auteur Message
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17823
Localisation: Strasbourg
Sa valeur va dépendre du maintien ou non de Guingamp, mais je ne les vois pas le lâcher à moins de 10 ou 15M€.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


2 Avr 2019 9:54
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18900
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom sur Bingourou Kamara, le gardien du Racing “Bing”, un coup sur la tête
Décisif dans le temps réglementaire et sur le premier tir au but rémois, l’habituel gardien remplaçant Bingourou Kamara a été sonné mardi par l’élimination du Racing à Reims dans une Coupe de la Ligue qu’il s’était adjugée en 2019. Mais il a vite repris ses esprits.


Quelques secondes après le tir au but victorieux du Rémois Younes Abdelhamid, synonyme d’élimination pour le tenant du titre, Bingourou Kamara a, dans un geste de déception plus que de dépit, repoussé ses coéquipiers qui tentaient de le réconforter.

Le gardien n°2 du Racing, acteur majeur du sacre de 2019 en Coupe de la Ligue, venait de comprendre que sa saison s’était peut-être arrêtée là, sauf pépin pour l’habituel titulaire, le Belge Matz Sels, ou changement de hiérarchie en Coupe de France. Mais sa contrariété était bien plus collective que personnelle.

En bon capitaine, Stefan Mitrovic s’est efforcé de consoler son partenaire. « J’ai dit à “Bing” qu’il n’avait que 23 ans et avait encore plein de trucs à vivre. Dans ma longue carrière, je suis passé par de grandes déceptions. Si le foot était toujours facile, ce serait trop simple. »

« Je suis un homme différent »


Son portier a ruminé le temps d’une douche régénératrice, puis s’est présenté tête haute devant la presse : « C’est toujours frustrant de perdre un match, quel qu’il soit. D’autant que là, nous étions en quarts de finale et que c’était la dernière édition. Beaucoup de paramètres auxquels on pense lors des tirs au but. Mais on ne peut pas remporter toutes les séances. Ça ne peut pas toujours nous réussir. Ce serait trop facile sinon. Dommage pour nous. »

Dommage pour lui aussi à qui cette Coupe de la Ligue permettait de sortir sporadiquement de l’imposante ombre de Sels. Lundi, Thierry Laurey s’était montré dithyrambique à son égard : « Bingourou a fait beaucoup de progrès […]. Il a le niveau pour jouer sans souci en Ligue 1, ce qui n’était peut-être pas tout à fait le cas quand il est arrivé (en 2017) très jeune. On a fait un pari sur lui et je trouve qu’on est en train de le gagner. Il incarne toujours l’avenir du Racing. »

L’intéressé a eu vent du compliment : « Le coach m’en a brièvement parlé. Mais j’ai essayé de changer de sujet (sourire). Ce qui est sûr, c’est que je suis un homme différent de celui que j’étais il y a quelques mois ou années. J’essaie de faire des matches pleins à chaque fois que je joue. Ça m’a plutôt bien réussi. On va continuer à travailler. Il n’y a pas de recette miracle. »

« Je caresse toujours l’espoir de jouer »


Mardi, il a de nouveau été irréprochable, gagnant un duel avec Dia (29e), détournant d’une manchette une frappe enroulée du gauche par Oudin (48e ) et stoppant le premier tir au but rémois de Donis. Du bout des lèvres, il admet avoir progressé malgré son faible temps de jeu. « C’est paradoxal. Car normalement, on est meilleur quand on joue beaucoup et a le rythme des matches. »

Avec une maturité qu’il a toujours affichée dans l’appréciation de ses prestations, il appelle à vite digérer l’élimination. « On a le droit d’être déçu. Je le suis. Mais on doit relever la tête et passer à autre chose. Beaucoup d’échéances arrivent et on ne peut pas rester éternellement sur celle qui est passée. »

Ça ne l’empêche pas de rembobiner le fil du douloureux épilogue champenois. « Quand le premier penalty a été arrêté, je me suis dit que la série était bien lancée. Malheureusement, on n’a pas réussi à mettre tous les nôtres. Je n’en veux à personne. Si on gagne ensemble, on perd ensemble aussi. Mais c’est chiant. Je n’avais pas la prétention de dire qu’on allait de nouveau gagner cette Coupe, mais au moins de faire le meilleur parcours possible. Reims était à notre portée. C’est dur de finir l’histoire de la Coupe de la Ligue sur un quart, mais dans l’état d’esprit, on y était. Il n’y a rien à dire. »

Rien à dire, juste, comme il le martèle, « bosser encore ». En caressant l’espoir, pour lui, de se voir offrir une autre chance dans une Coupe de France en principe dévolue à Matz Sels ? « Je caresse toujours l’espoir de jouer, tranche-t-il, Si je dois jouer en Coupe de France, je jouerai. Mais on n’en est pas là. On a d’abord un match de championnat à Metz. On verra ensuite. »

Il ne revendique rien, mais se tient prêt. Il l’est.


9 Jan 2020 13:39
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18900
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom sur la doublure de Matz Sels Kamara (Racing), quand est-ce que l’on se revoit?
Bingourou Kamara, encore irréprochable mercredi à Marseille, est voué à céder sa place au titulaire de la cage strasbourgeoise, Matz Sels, et à retrouver l’ombre. Jusqu’à quand ?


Trois petits tours et puis s’en va… Cette saison, Bingourou Kamara n’aura pas l’opportunité de s’illustrer de la même manière que l’an dernier, quand l’imposant gardien (1,96m) avait enchaîné les exploits pour guider le Racing jusqu’au trophée, en coupe de la Ligue.

Cette fois, la compétition s’est achevée de manière prématurée pour les tenants du titre. Et ce n’est pas la faute à “Bing”, encore explosif et décisif lors des deux matches disputés loin de la Meinau.

En 8es de finale, le natif de Longjumeau, 23 ans, avait ainsi fait le boulot à La Beaujoire, en décembre, repoussant d’une main ferme les assauts des Canaris Abeid, Louza ou Simon jusqu’au but de la délivrance inscrit par Da Costa (0-1).

En quarts, à Auguste-Delaune, il avait mis en échec Oudin, néo-Bordelais qui disputait alors son dernier match sous le maillot rémois, puis en déviant le premier essai de Donis lors de la fatidique séance de “pénos” (0-0, 4-2 tab).

On l’avait senti marqué, ce soir-là, parce que le garçon avait compris que les occasions de s’illustrer allaient devenir rares, voire inexistantes.

« J’essaye d’être… moi, de faire de bonnes performances »


C’est en effet Matz Sels (27 ans), l’indétrônable numéro un dans la hiérarchie des gardiens, qui a repris du service. L’international belge a disputé les deux matches de championnat – à Metz (1-0) et Monaco (1-3) – et les deux premiers tours de Coupe de France – contre Le Portel (1-4) et Angoulême (1-5) – en ce début d’année.

Mais pour être raccord avec ses propos tenus avant le match à Reims – « Bingourou a fait beaucoup de progrès, il incarne toujours l’avenir du Racing » – Thierry Laurey a tenu à l’aligner au Vélodrome pour ce 8e de finale, laissant même Sels à la maison (c’est le Japonais Kawashima qui était sur le banc).

Et comme à chaque fois qu’il est apparu, Kamara n’a pas déçu, remportant notamment deux face-à-face devant un Radonjic dépité. « J’ai pris la bonne décision sur les deux duels, je les ai gagnés, c’est bien », analyse-t-il timidement.

Certes, les Bleus ont encaissé trois buts mais aucun ne peut être directement imputé à l’ex-international Espoirs. De quoi accentuer sa déception ? Pas plus que ça, à l’écouter.

« Le coach me le disait (dans le vestiaire) , c’est comme ça, j’ai essayé de faire ma part du travail, mais ça n’a pas suffi, malheureusement, c’est le foot qui est ainsi fait… Il faut continuer à travailler, reproduire ces performances quand je jouerai. »

Tout le problème se situe désormais là : quand reverra-t-on Kamara, sachant qu’il ne reste plus que le championnat à disputer ? L’intéressé ne se pose visiblement pas la question. Déjà est-il satisfait de son niveau actuel. « Ça fait du bien, parce que quand tu joues moins, tu sais moins où tu en es, développe-t-il. J’essaye d’être… moi, de faire de bonnes performances. Là, je n’ai pas à me plaindre. »

À son arrivée, à l’été 2017, Kamara s’était peut-être vu un peu trop beau en provenance de Tours, où il avait brillé en Ligue 2. Titulaire en élite, il avait perdu sa place, d’abord au profit d’Oukidja puis de Sels.

Mais deux saisons plus tard, le portier a mûri dans la tête, s’est étoffé sur le pré. Au cas où le Racing recevrait cet été une “offre qui ne se refuse pas” pour Sels – sous contrat jusqu’en 2024 -, Bingourou Kamara semble prêt. Il mérite désormais de sortir de l’ombre.


31 Jan 2020 6:16
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 9 Nov 2003 22:26
Messages: 10962
Localisation: Longjumeau
SO a écrit:
Deux ans de plus pour Bingourou Kamara
Le Racing Club de Strasbourg Alsace et Bingourou Kamara ont trouvé un accord pour la prolongation de deux saisons du contrat du gardien international espoirs. Il est désormais lié au club alsacien jusqu’au 30 juin 2023.

Arrivé au Racing en juillet 2017, il a été l’un des artisans du formidable parcours du Racing en Coupe de la Ligue BKT 2019 en repoussant notamment le tir au but de Ronny Rodelin en finale à Lille contre Guingamp.


14 Fév 2020 19:21
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2004 17:17
Messages: 5034
Localisation: paris
Peut on y voir un lien avec un départ éventuel de sels à l'été ?

_________________
Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. S'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien


15 Fév 2020 0:29
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Fév 2003 21:07
Messages: 17823
Localisation: Strasbourg
C'est ce à quoi j'ai de suite pensé.

_________________
"Il n'est pas concevable que Strasbourg, capitale européenne, n'accueille pas l'Euro-2016" (Roland Ries, Jacques Bigot, juillet 2009)


15 Fév 2020 9:30
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 10 Juin 2003 16:41
Messages: 3967
Localisation: WIEN
Tout dépend de la décision de TL de poursuivre ou pas et de la fin de saison du racing.


15 Fév 2020 10:21
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 26 Jan 2008 19:21
Messages: 12265
Localisation: HAGUENAU
pour lancer sa vraie carrière, le racing lui devait une prolongation de contrat, c'est dans l'intérêt de Kamara et puis surtout celui du racing au cas où il aurait des véélités de voir ailleurs.
On ne forme pas un gardien pour laisser le voir partir pour 0 euro.
Le racing se trouve en position de force; soit Sels part en fin de saison c'est ce que je crois, et nous disposons déjà de son remplaçant


15 Fév 2020 10:54
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18900
Localisation: Dorlisheim
Kamara ses toujours bien démerdé quand on la fait jouer, mais c'était que pour les coupes, maintenant reste à savoir si c'est aussi le cas pendant tous les matchs du championnat .


15 Fév 2020 13:48
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 18900
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
zoom sur le gardien strasbourgeois avant le match amical contre Montpellier, mardi (17h) à Divonne-les-Bains Racing : Kamara, même joueur essaye encore
Promu titulaire en Ligue 1 à son arrivée en Alsace voilà trois ans, Bingourou Kamara avait un peu flotté dans un costume trop grand pour lui. Avec la blessure de Matz Sels, absent six mois, le gardien de 23 ans entend saisir la seconde chance qui se présente à lui.

Same player, shoot again. Les amateurs de flipper se souviennent tous de cette injonction lumineuse qui les invitait à retenter leur chance.

À 23 ans, Bingourou Kamara est assurément trop jeune pour avoir ondulé son corps dans les arrière-salles de bistrots pour maintenir la petite boule métallique en mouvement perpétuel. Mais le natif de Longjumeau se voit, lui aussi, proposer une nouvelle partie.

« Si tu restes dans la frustration, tu stagnes »


La première n’a pas été aboutie. À l’été 2017, l’international Espoirs débarque au Racing en provenance de Tours avec un ambitieux statut de numéro un pour le grand retour du club en élite.

« Je venais de Ligue 2, je sortais de mon cocon où il était facile de m’épanouir, parce que tout le monde m’aimait, sourit-il. Inconsciemment, tu ne te rends pas compte que tu travailles moins. À Strasbourg, tout était différent. Il a fallu se réadapter, ce que je n’ai pas su faire… »

Petit à petit, le doute s’instille dans son esprit. Alors que l’ensemble de l’équipe est à la peine, le public le prend en grippe. Un soir de février 2018 – une défaite contre Bordeaux –, les sifflets tombent sur son presque double mètre (1,96m).

Le gamin est groggy. Alexandre Oukidja retrouve alors sa place de titulaire et participe à l’opération maintien. Kamara, lui, est relégué sur le banc. Un rôle de numéro deux qui est renforcé la saison suivante par l’arrivée de l’international belge Matz Sels.

« L’exigence à Strasbourg était totalement différente que celle qu’il a connue à Tours, appuie Thierry Laurey. Il a d’abord fallu qu’il appréhende cette situation. Je trouve qu’il a été très courageux. Il a appris, progressé et n’a pas renoncé. Ça prouve sa force de caractère. »

Alors que Sels s’installe comme un des meilleurs gardiens de Ligue 1, Kamara se contente d’apparitions épisodiques en Coupe de la Ligue. Par bonheur, le parcours du Racing en 2018/2019 est fructueux, les performances de “Bing” contribuant à mener l’équipe jusqu’au trophée.
« Les coupes te permettent de développer la culture de la gagne, parce que si tu perds, il n’y a pas de seconde chance et tu reprends place un long moment sur le banc, dit-il. Cela te force à être sérieux, prêt à n’importe quel moment. C’est un sort que j’ai accepté, malgré une situation de grande frustration. Mais si tu restes dans la frustration, tu stagnes. Je suis quelqu’un qui essaye de comprendre les choses. On me les a expliquées, je les ai intégrées et comprises. À partir de là, j’ai essayé de bosser… »

Deux saisons durant, Kamara met ainsi les bouchées doubles à l’entraînement, sous les ordres de Jean-Yves Hours, l’entraîneur des gardiens, et aux côtés de Matz Sels et d’Eiji Kawashima.

« Ils m’ont beaucoup apporté au niveau du professionnalisme, confesse-t-il. Matz a joué en Angleterre, a connu la Ligue des champions. Eiji a participé à quatre coupes du monde avec le Japon. Tu ne peux être qu’à l’écoute. »
Thierry Laurey : « S’il fait du Bingourou, il n’y aura aucun problème »

Cet hiver, avant que la crise sanitaire ne fige le championnat, l’élève appliqué a prolongé son contrat de deux ans (jusqu’en juin 2023) sans avoir la garantie de gratter du temps de jeu à court terme : « Je voulais juste savoir si le club comptait sur moi. Le président et le coach m’ont assuré que j’avais toujours leur confiance et m’ont présenté un truc cohérent. À partir de là, il n’y avait pas à hésiter. »

Les événements se sont accélérés le 15 juillet, lorsque Sels a été victime d’une rupture du tendon d’Achille à l’entraînement, blessure qui va l’éloigner six mois des terrains.

« Je n’étais pas présent à ce moment-là, raconte Kamara. Je l’ai appelé le soir. C’est toujours difficile de trouver les bons mots, déjà parce que c’est une blessure qui fait mal et qui débouche sur une longue indisponibilité. J’ai essayé de lui apporter mon soutien. »

Rapidement, le club a fait savoir qu’il ne se mettrait pas en quête d’un autre numéro un, le statut revenant de droit à Bingourou Kamara.

« Il le mérite, même si on aurait préféré que cela se fasse dans d’autres circonstances, précise Thierry Laurey. On a une totale confiance en lui. Il nous l’a montré par des actes, pas que des mots. À lui de le prouver semaine après semaine. Il a une grosse carte à jouer, mais sans grande pression. Parce que s’il fait du Bingourou, il n’y aura aucun problème. »

Pour l’heure, l’intéressé dit aborder la situation de manière sereine. « Je ne peux pas affirmer que les six prochains mois seront les plus importants, même si une carrière passe très vite, relativise-t-il. Je vais faire le maximum. Et je peux compter sur des coéquipiers qui me mettent à l’aise. »

« Plus professionnel et un peu meilleur quand même »


Pourquoi cette seconde opportunité a-t-elle plus de chance de réussir que la première ? « Parce que j’ai 23 ans maintenant, ça fait déjà une grande différence, répond-il. Tout a changé. Je ne suis plus le même joueur ni le même homme. Je suis plus professionnel et un peu meilleur quand même ! J’ai mûri. Les choses sont remises à zéro. À moi de faire ce qu’il faut… »

Placé désormais sous la coupe de Stéphane Cassard, revenu au bercail comme entraîneur des gardiens, Bingourou Kamara veut prouver qu’il a sa place en Ligue 1. Même joueur essaye encore.

Pour l’heure, le Racing avance vers la date du 23 août et la reprise du championnat à Lorient avec deux gardiens, en l’occurrence Bingourou Kamara et Eiji Kawashima. Les deux minots emmenés en stage à Evian – Romain Heck et Robin Risser – sont « vraiment trop jeunes pour prétendre au costume de numéro 3 », selon Thierry Laurey. Mais le coach n’entend pas se précipiter pour recruter : « Il n’y a aucune urgence. »


28 Juil 2020 6:00
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 162 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com