Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Juin 2018 11:09



Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 Abdallah N’Dour 
Auteur Message
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Aoû 2002 21:22
Messages: 12385
Localisation: Madrid
C'était qui déjà le con qui a dit qu'on était épargné par les blessures y'a deux jours ? :lol:


3 Mai 2017 17:52
Profil Site Internet
Entraineur jeunes@Staff
Entraineur jeunes@Staff

Inscription: 13 Aoû 2013 16:21
Messages: 1436
Mauvaise nouvelle. Son apport offensif fera défaut même si Dos Santos a des arguments à faire valoir
dans ce domaine.


3 Mai 2017 17:55
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 1704
Localisation: Saint Herblain - 44
Stan a écrit:
C'était qui déjà le con qui a dit qu'on était épargné par les blessures y'a deux jours ? :lol:

Its_me, Gotcha, Dropsy,...

A force de le dire, PAF! ;)


3 Mai 2017 18:08
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 16 Juin 2005 8:46
Messages: 1755
Localisation: Strasbourg
Ça fait de nous une bande d... des extra-lucide :mrgreen:

On a dû dire d'autres trucs dans ce genre d'ailleurs ... bon je suis toujours resté prudent sur nos chances de montée. Toujours ça de pris. ;)

Bon ben Dos Santos va jouer plus que prévu en cette fin de saison aie, aie, aie


3 Mai 2017 18:20
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 13:56
Messages: 11142
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
désolé de penser que c'est un minimum, surtout pour revenir en L1


4 Mai 2017 21:23
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14003
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Une renaissance
Abdallah Ndour est revenu un joueur de foot pro, vendredi, face à Monaco, dix mois après. Remis de sa fracture tibia-péroné, le latéral a été lancé dans le grand bain de la Ligue 1 dont il ne compte pas sortir de sitôt, trop heureux d’avoir connu cette première après la galère.
Et une nouvelle clameur investit le stade. Le public de la Meinau a encore fait preuve de sa formidable générosité énergisante. Le Racing se heurtait à l’intransigeance monégasque comme un fêtard à un videur à l’entrée d’une boîte de nuit depuis plus d’une heure. Une inéluctable défaite se profilait en dépit des encouragements nourris et réguliers.
« Heureux de retrouver ce merveilleux public »

Et le niveau de décibels a encore augmenté quand Thierry Laurey a procédé à son troisième changement, contraint de remplacer Kenny Lala, touché à la cuisse. C’est comme si le Racing avait réduit la marque. Il réintégrait seulement un visage familier.

« J’étais heureux de retrouver ce merveilleux public, souligne Abdallah Ndour, un sourire barrant son visage. C’était un soulagement. Je ne m’attendais pas à tant d’encouragements. Jusqu’à Dakar, la famille a pu apprécier l’ambiance pour mon retour. Ça m’a donné les moyens de tout donner dans la fin de match. » Le défenseur a pu gambader pendant une dizaine de minutes sur une pelouse qu’il n’avait plus pu fouler depuis dix mois, une éternité.

Quelques jours après une victoire face au Havre (2-0) à laquelle le latéral sénégalais avait pris part, la scène avait retourné ses témoins, le 3 mai en fin de matinée, sur le terrain d’entraînement de la Meinau. L’ancien Messin s’était cassé la jambe à la retombée d’un duel aérien et plongeait alors dans un long tunnel, ponctué d’une opération, de l’indispensable rééducation et d’innombrables séances passées à se reconstruire.

« Rester huit ou neuf mois chez soi, alors que j’avais l’habitude de jouer tout le temps, c’est vraiment difficile, rappelle-t-il. J’ai le soutien du coach, de mes coéquipiers, de Kader Mangane qui ne m’a pas lâché dans cette épreuve. Ils m’ont aidé à me relever, comme le préparateur physique. Mais je n’ai jamais douté. Je suis croyant et, en plus, j’avais une petite expérience de la blessure. »

Avant son arrivée en Alsace, en 2014, sous la forme d’un prêt alors qu’il était sous contrat avec le FC Metz, le Sénégalais avait dû soigner une pubalgie.

Il avait alors passé près de six mois sans jouer, comme dans une impasse alors que le club lorrain retrouvait l’élite et ne comptait pas nécessairement sur lui. C’est sous le maillot bleu du Racing que le garçon de 24 ans désormais a vraiment pris son envol.

En participant aux montées en Ligue 2, en Ligue 1, Abdallah Ndour est devenu un taulier avant que ce maudit matin de mai 2017 ne perturbe sa marche en avant. « À un moment, je me suis tout de même posé la question si j’allais enfin un jour faire un match de Ligue 1 », admet-il. C’est arrivé il y a quatre jours, et l’épisode lui a permis d’intégrer certaines réalités.

« J’ai bien travaillé au niveau cardio pour revenir, mais c’est clair qu’en Ligue 1, les efforts sont plus intenses, constate celui qui n’avait pu que s’appuyer sur deux sorties avec la réserve pour tester ses sensations. Je dois continuer à travailler, c’est évident. Jouer même quelques minutes de ce match face à Monaco m’a redonné le moral. Dès que j’étais apte, j’étais tout le temps dans l’optique que le coach pouvait me sélectionner, Mon retour dans l’équipe pro est intervenu un peu plus vite que prévu. Tant mieux. Et au moins, j’ai pu montrer au coach que j’étais bien là, bien présent et que c’est un moment pour moi de faire quelque chose. »

Thierry Laurey n’avait effectivement jamais caché que la longueur de l’indisponibilité du latéral gauche se révélait contrariante dans ses plans. Si Abdallah Ndour ne sera assurément pas le sauveur de la place du Racing dans l’élite, il peut apporter sa contribution à l’effort collectif. Avec son œil et ses jambes tout frais, il peut rendre quelques services.

Samedi, à Toulouse, avec les absences de Dimitri Foulquier, Kenny Lala ou Kader Mangane, le Racing devrait compter les éléments de son arrière-garde. Et le garçon aux 80 matches de championnat avec le Racing perçoit la nécessité de changer une tendance peu riante ces derniers temps.
« Il faudra trois victoires »

« Il y a eu des moments bien, il y a aujourd’hui une phase délicate, mais il reste neuf matches de championnat et on sait qu’il faudra trois victoires pour décrocher le maintien, conclut-il. On est capable de le faire car notre équipe est capable de battre tout le monde comme elle l’a montré face au PSG. »

Pour lui, après avoir montré sa capacité à jouer en Ligue 1, le voilà devant le grand défi de montrer sa capacité à y gagner.


13 Mar 2018 6:57
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 14003
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
À noter que le latéral gauche Abdallah Ndour, qui avait resigné pour deux ans à l’été 2016, ne sera pas en fin de contrat le 30 juin. Le club a effectivement fait prolonger le Sénégalais jusqu’en 2019, avant sa fracture tibia-péroné de la jambe droite le 3 mai 2017.


23 Mar 2018 7:02
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com