Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Sep 2019 11:36



Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 334 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 29, 30, 31, 32, 33, 34  Suivante
 [05/06] 1er Tour UEFA retour : RCS / Grazer AK : 5-0 
Auteur Message
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Juil 2003 17:38
Messages: 1724
Localisation: Strasbourg
Message 
Quelques petites remarques rapides...

On nous a vraiment survendu le GAK. On nous disait qu'il étaient athlétiques, très expérimentés, etc...

En fait c'est vraiment des joueurs très médiocres.

Chacun de nos joueurs surclassait nettement son adversaire direct.

Dans ses conditions, le match ne pouvait que tourner à  la demonstration.

En gros, tous les joueurs ont été bons... Pagis a pas trop trouvé le rythme, mais il a libéré des espaces.

Hosni et Pontus ont bien distribué, Alex était "on fire" et réussissait tout ce qu'il tentait, super match de Boka, Le Pen et Haggui également.

Au final un bon 5-0.

Petit regret, même à  5-0, difficile de faire monter l'ambiance... le public était étonnament amorphe... à  part le Kop bien entendu.

Autre remarque, sur Gmom, même s'il fait quelques bons trucs, trop peu en 25 minutes face à  une équipe à  la rue.

Mais bon, pas évident de jouer à  côté de Le Pen qui a été très remuant mais un peu brouillon quand il a été replacé dans l'axe.

Voilà , on est qualifié, on s'est fait plaisir... il faut gagner à  Troyes maintenant.

_________________
Ni la contradiction n'est marque de fausseté, ni l'incontradiction n'est marque de vérité.
Blaise Pascal


30 Sep 2005 11:32
Profil
Entraineur adjoint@Staff
Entraineur adjoint@Staff

Inscription: 12 Fév 2005 13:53
Messages: 1658
Localisation: Colmar
Message 
Ahhhhhhhahahaha, ça fait plaisir de gagner à  la maison. Espérons que ce soit (enfin) le début d'une série. Certes l'adversaire était loin d'être brillant. Mais c'est quand même nous qui les avons fait déjouer.

Cassard : N'a rien eu a faire, le match le plus ennuyant pour lui depuis un moment.
Boka (8) : Il a un air do brazil dans ses pieds lui, il sait tout faire.
Deroff (6.5) : L'insatisfaction de la soirée.
Haggui (7.5) : Notre grand buteur du moment lol
Kanté (7) : Tout aussi rassurant que son compère, aurait-il des talents d'attaquant ??? lol
Lacour (7.5) : Impeccable
Hosni (9) : Pour moi c'est l'homme du match, il a été énorme. Et son but est juste une grosse récompense pour son match.
P.Farnerud (7.5) : Il se réveille enfin.
A.Farnerud (8) : Mr Coupe
Le Pen (8.5) Exceptionnel Lulu
Pagis (6.5) : Pas dans le tempo dommage.

Sinon j'ai trouvé que Gmamdia était largement meilleur que ses dernières apparition, il a un gros potentiel et ça se voit. Espérons qu'il marque dimanche.


30 Sep 2005 12:54
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37510
Localisation: Strasbourg
Message 
edit : Pour eviter d'avoir un 8) dans vos posts, cochez la case : Désactiver les Smilies dans ce message

Sinon, les buts en vidéo : http://www.alsace.france3.fr/info/14368192-fr.php ;)

_________________
L'histoire est en marche ...


30 Sep 2005 13:44
Profil Site Internet
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37510
Localisation: Strasbourg
DNA a écrit:
A pleins poumons !

Parti dans cette coupe d'Europe pour retrouver une confiance qui le fuit en championnat, le Racing s'en est gavé tout son saoul hier. En atomisant Graz au-delà  du raisonnable et en retrouvant des sensations oubliées. Idéal avant le déplacement à  Troyes.

Enfin, c'était terminé. Enfin, il n'y aurait plus de courses dans le vide, de ballons à  aller chercher au fond des filets. Enfin, le calvaire venait de prendre fin. Sur une note salée. 5-0.
Un moindre mal même, vu le nombre incroyable d'occasions strasbourgeoises sur cette rencontre.

« Une honte pour l'Autriche »

« C'est une honte pour le football autrichien », se désolait ainsi Walter Schachner à  l'issue de ce match à  sens unique. L'entraîneur de Graz hésitait entre se pendre là , tout de suite, où faire courir ses joueurs derrière le bus jusqu'à  l'aéroport pour leur faire passer le goût du pain.
« Il y a des semaines difficiles qui s'annoncent pour nous, fulminait-il. On n'a pas eu une occasion, on s'est fait balader comme à  l'entraînement. Si déjà  on ne joue pas, autant qu'on se batte. Quitte à  prendre des cartons jaunes. Mais même ça, on n'a pas réussi à  le faire ».

Mis sur orbite par Hagui

Attendus au tournant après la gifle reçue samedi dernier ici même face à  Toulouse, les hommes de Duguépéroux ont profité dans les grandes largeurs des errements terribles d'une équipe de Graz fantomatique.
Fantomatique et au-delà  de ça, si c'est possible. Dépassée de la 1re à  la 90e minute. Battue dans le jeu, dans les duels, sur les côtés, devant, derrière, dans l'envie et dans l'esprit par une équipe strasbourgeoise joueuse comme un éclat de rire.
A l'aller, les coéquipiers de Pagis avaient réussi le coup parfait (0-2). Au retour, ils se sont déchaînés après avoir été mis sur orbite par un Karim Hagui qui n'arrête décidément pas de marquer et qui a inscrit ce mercredi son troisième but en deux matches.

Cassard au repos forcé

Menés 1-0 après moins de six minutes de jeu, les Autrichiens devaient scorer trois fois pour se qualifier. Ils ne s'approcheront jamais de la surface, mettant Cassard au repos forcé et abdiquant vite toute idée de révolte.
Ils en prendront même quatre dans la foulée, juste photo de l'écart de niveau entre les deux formations. Et sans quelques arrêts de Schranz, la valise aurait été encore plus lourde.

Perte de conscience

En prenant l'avantage aussi tôt dans la partie, en pressant haut, en utilisant les espaces et en doublant le score juste avant le retour aux vestiaires, les Strasbourgeois ont en fait étouffé leurs collègues d'en face. Jusqu'à  leur faire perdre conscience.
Idéal évidemment pour reprendre une confiance qu'on devinait envolée après les derniers revers. Pour l'attaque surtout, montrée du doigt depuis le début de saison et qui s'est réveillée hier après être sortie du coma samedi face à  Toulouse dans le sillage d'un Alex Farnerud aérien.

« On en a pris plein la gueule »

De quoi ravir Jacky Duguépéroux ? Oui et non. Oui bien sûr, mais un peu non quand même. Après le match, le coach était étonnamment remonté.
« Je suis content sans plus car ces derniers temps, on en a pris plein la gueule alors que, contre Toulouse par exemple, on perd sur deux buts entachés de hors jeu. Je suis prêt à  fournir le DVD de la rencontre à  qui veut, disait-il, sombre. Les joueurs ont bien réagi aux critiques et je suis fier d'eux. Il faut savoir mesurer les défaites et ne pas s'enflammer quand on gagne. »
Et d'ajouter, « on va peut-être dire que l'équipe de Graz était faible, mais je crois que c'est dû à  notre très bonne prestation. En marquant très tôt, on leur a quasiment ôté tout espoir de qualification. On va travailler dans un contexte et un environnement plus calme, mais entre nous, ça s'est toujours très bien passé. A moins que je sois aveugle, le groupe vit très bien. On n'est pas si mauvais que certains l'ont dit ».

Le droit de savourer

Le message est passé. Le groupe vit bien et maintenant, il gagne. C'était déjà  le cas il y a quinze jours en Autriche. La victoire là -bas avait eu des effets visibles sur le moral des troupes et sur leur rendement. Contre Lens, Ajaccio et aussi Toulouse effectivement, même si les résultats n'étaient pas forcément au rendez-vous.
Cette fois, l'embellie devra se confirmer aussi sur le plan comptable. A Troyes dimanche, premier non relégable qu'on devine un peu inquiet. Mais on a encore le temps d'y penser.
Le Racing a gagné hier sa place en poule de qualification et le droit de savourer. Par les temps qui courent, ça n'a pas de prix.

Comme à  la « récré »

Face à  une équipe de Graz complètement perdue sur la pelouse de la Meinau, le Racing s'est régalé. Comme des gamins dans la cour de « récré », les Bleus ont pris du plaisir à  presser, oser, marquer. Une soirée rafraîchissante en ces temps difficiles.

Image

CASSARD : Il y a deux façons de voir les choses. Soit la défense strasbourgeoise a sorti le match en tout point parfait. Soit ce sont les attaquants qui ont oublié leur football en Autriche. Toujours est-il que le gardien strasbourgeois a passé une soirée des plus tranquilles. On notera quand même une sortie rassurante dans les pieds de Kollmann, au quart d'heure de jeu. Puis plus rien. Mais alors vraiment rien. Pas grave, ça fait du bien quand même.
DEROFF : L'arrière latéral n'a pas eu à  forcer son talent pour contenir Amerhauser, peut-être l'un des Autrichiens le moins statique. Il a régulièrement apporté le surnombre dans le camp de Graz, sans pour autant se montrer décisif. Une partie proprette et rondement menée.

Boka régale

HAGUI : Le Tunisien est en forme olympique. Auteur d'un doublé samedi face à  Toulouse (2-4), il a récidivé hier soir en ouvrant le ban d'une superbe tête plongeante (6e'). Contrairement au dernier match de championnat, il a su se montrer intraitable en défense. On ne peut guère lui en demander plus. C'est très bien comme ça.
KANTE : Au côté de Hagui, il a muselé la doublette de Graz, Bazina et Kollmann. Rapidement, il a pris confiance et s'est senti pousser des ailes. On l'a vu monter aux avant-postes, récupérer une balle dans la surface et se présenter, tel un attaquant de pointe, seul face à  Schranz (12e'). Sa tête croisée (35e') rase encore le cadre. Très actif, à  l'image de toute l'équipe.
BOKA : Hormis une intervention sur Amerhauser, en début de match, l'Ivoirien n'a pas eu grand chose à  se mettre sous la dent, défensivement parlant. En revanche, il a arpenté dans ses grandes longueurs le couloir gauche. Auteur de l'ouverture qui amène le 2e but et du coup franc qui profite à  Le Pen sur le 4e, il a apporté son écot offensif. Sa vitesse et sa force de percussion ont régalé le public de la Meinau.

La frappe de Hosni

LACOUR : Il s'est beaucoup dépensé dans l'entrejeu et a fait déjouer Demo, l'un des dangers potentiels du GAK. Il a été très actif en début de rencontre - à  l'origine du premier but en provoquant le corner - avant de lever progressivement le pied. Remplacé par JOHANSEN (63e') qui a vécu une fin de match en roue libre.
P. FARNERUD : Techniquement, le Suédois est une pointure. Capable d'alterner jeu court et long, des deux pieds, il a repris confiance après un début de saison en dents de scie. Auteur du 3e but, son tout premier sous le maillot strasbourgeois, Pontus est à  nouveau dans le coup. Une bonne nouvelle, ça.
HOSNI : « Ma saison commence contre Graz », avait déclaré l'Egyptien en début de semaine. Celui qui avait écopé de trois matches de suspension n'a pas déçu, même si la faiblesse de l'adversité doit relativiser sa performance. Son but, en revanche, ne doit rien à  personne. Une certitude, la recrue a un sacré pied droit.

Le bonheur de Le Pen

LE PEN : Il s'est dépensé sans compter, sur tout le front de l'attaque. Les Autrichiens ne sont jamais parvenus à  le contrer et il a pu distribuer de bons ballons à  la pelle. Récompensé de ses efforts avec sa réalisation, la 4e de la soirée. Son bonheur retrouvé fait plaisir à  voir.
A. FARNERUD : En manque d'efficacité, le cadet des frères Farnerud a rattrapé le temps perdu. C'est lui qui dépose la balle sur la tête de Hagui, sur corner. On le retrouve à  la conclusion, d'une petite balle placée de l'extérieur du pied gauche, pour le 2e but. Après la pause, il tente encore une balle piquée et deux frappes enroulées. Remplacé par ARRACHE (75e') dont le centre tendu permet à  Le Pen de reprendre en force de la tête. Sans succès.
PAGIS : Le capitaine s'est créé quelques occasions, mais il a toujours trouvé un tibia ou un dos sur son chemin pour contrer le ballon. Impliqué sur le premier but, il a ensuite permis à  ses équipiers de briller, en monopolisant les défenseurs autrichiens. Remplacé par GMAMDIA (59e'), à  la vitesse intéressante mais au placement encore incertain.

Des frangins à  l'unisson

Les frères Farnerud ont sorti le grand jeu. Auteurs d'un but chacun, Alex et Pontus ont apporté leur écot au large succès strasbourgeois. Surtout, les duettistes ont retrouvé confiance. De bon augure pour la suite...

L'un traînait sa peine sur les terrains d'entraînement ou sur le banc, affichant un sourire triste mais poli. L'autre commençait à  essuyer les critiques en raison de son manque d'efficacité devant le but adverse, tête basse et regard froid.
Pontus et Alex Farnerud, dans cet ordre-là , ont traversé une passe difficile. Hier soir, les Suédois ont retrouvé la lumière qu'ils n'auraient jamais dû quitter. Face à  une équipe autrichienne rapidement à  la dérive, les deux frères ont déroulé.
Dans l'entrejeu, Pontus a rappelé qu'il était doté de qualités techniques remarquables. Balle au pied, le blond est capable de tout faire, ou presque. Des longues transversales du pied gauche aux passes courtes, il a donné la bonne orientation au jeu strasbourgeois.
Alex, lui, a mis la défense autrichienne au supplice. Au côté de Pagis, le cadet de la fratrie a rendu chèvre les Sonnleitner et Ehmann, défenseurs devenus lourdauds face à  la vitesse du « rouquin ».

« Pontus s'est senti obligé »

Mieux, les Farnerud ont fini par trouver le chemin des filets. Alex a ouvert la voie, d'une petite balle bien dosée de l'extérieur du pied. « Ça fait un petit moment que j'attendais ce moment-là , sourit celui qui a inscrit son 8e but sous le maillot alsacien. C'est bien pour moi, pour l'équipe aussi. Et pour Pontus, qui a marqué après moi. Je crois qu'il s'est senti obligé ! Lui qui était en manque de confiance, ça lui a fait le plus grand bien. »
Assis non loin de son frère, devant les vestiaires strasbourgeois, Pontus revient sur sa réalisation personnelle, sa toute première sous le maillot bleu.
« J'ai eu un contrôle un peu hasardeux et j'ai vu la balle partir sur le côté, raconte-t-il. J'ai entendu le public gronder. Je me suis dit que même dans un angle plus fermé, il me fallait la mettre au fond. Comme je ne marque pas souvent, je suis super content. »

Vertus du groupe

L'exploit individuel ne vaut rien sans la prestation collective. Et les Farnerud de recentrer le débat sur les vertus du groupe, entretenues depuis le début de semaine en stage à  Reiperstwiller.
Les deux frangins s'accordent d'ailleurs à  dire que la symphonie autrichienne tomberait à  plat si elle était suivie d'un couac, dimanche à  Troyes en championnat.
Hier soir, les Farnerud avaient déjà  retrouvé le sourire. Le Racing, lui, devrait à  nouveau pouvoir compter sur l'efficacité de son duo suédois. Pas la plus mauvaise nouvelle de la soirée, ça...

Et de 20 !

En atomisant les ex-champions d'Autriche hier soir, les hommes de Duguépéroux ont offert au Racing la vingtième victoire européenne (10 nuls et 16 défaites).
C'est la deuxième plus large après le 6-1 réalisé il y a dix ans tout juste contre le Tyrol Innsbruck, d'autres Autrichiens, déjà  sous l'ère Duguépéroux.
A l'époque, le club strasbourgeois disputait la coupe Intertoto, qu'il allait remporter au terme d'une « finale » extraordinaire à  Metz (2-0).
Marc Keller, l'actuel manager du Racing, avait inscrit un triplé lors de cette victoire.
VIDEO SURVEILLANCE. - Le système de vidéo-surveillance du Racing vient de se moderniser de façon conséquente. Désormais, ce sont 44 caméras, au lieu de 22, qui sont pointées sur toutes les parties du stade, y compris les caisses et les coursives, les soirs de match.
Un système ultra performant et dernier cri capable d'être piloté à  distance par les stadiers. En cas d'incident, une télécommande permet en effet de braquer toutes les caméras du secteur sur le lieu du problème. Celles-ci étant reliées au commissariat de la police municipale.
C'est la Communauté urbaine de Strasbourg qui a financé ce système déjà  en fonctionnement mais homologué fin octobre. Il en aura coûté près d'1 M€.
OBSERVATEURS. - Outre Alain Afflelou, déjà  présent à  Graz et qui s'était à  nouveau déplacé pour cette rencontre de coupe de l'UEFA, le Racing pouvait compter sur le soutien de Franck Missy.
Grand amateur de foot, le sélectionneur de l'équipe de France de water-polo a apprécié en connaisseur la démonstration strasbourgeoise.
DEMAIN. - Entraînement à  10 h.
PROCHAIN MATCH. - Dimanche à  18 h à  Troyes.
SUSPENDU. - Boka (1 match) à  Troyes.


Citation:
Le coup de balai du Racing

Le RC Strasbourg n'a pas fait de détails hier soir face à  Graz AK en inscrivant cinq buts (5-0) qui lui offrent un gros capital confiance avant de se déplacer à  Troyes ce dimanche, pour un rendez-vous encore plus important.
Le Racing-Club de Strasbourg a atteint son objectif européen. En dominant aisément Graz AK, hier en début de soirée au stade de la Meinau, il s'est qualifié pour la phase de poules de la Coupe de l'UEFA, dont le tirage aura lieu mardi sur les coups de midi à  Nyon. Il affrontera alors quatre adversaires, deux à  la maison et deux à  l'extérieur, avec une qualification en jeu pour les 16e s de finale s'il termine parmi les trois premiers. Mais il n'en est pas encore là , puisque quelques minutes après la fin de la rencontre, Jacky Duguépéroux, l'entraîneur alsacien, mettait immédiatement l'accent sur le déplacement périlleux qui l'attend ce dimanche à  Troyes, un des ses adversaires directs dans la lutte pour le maintien dans laquelle il est engagé après son début de saison raté sur le plan des résultats. Au moins se rendra-t-il dans l'Aube avec un surcroît de confiance après avoir trouvé à  cinq reprises le chemin des filets, ce qui ne lui était plus arrivé depuis la réception de Caen en Ligue 1 le 5 février dernier (5-0 déjà ). « Nous sommes mieux depuis quelques semaines, affirme Pontus Farnerud, mais ce résultat va nous donner une pêche supplémentaire. Inscrire cinq buts a fait du bien à  tout le monde, cela va nous donner de la confiance. » « C'est bien pour l'équipe, enchaîne son frère Alexander, auteur d'une passe décisive et d'un but. Nous n'avons pas inscrit beaucoup de buts depuis le début de la saison (Ndlr : quatre en Ligue 1 en neuf rencontres, deux à  Graz au match aller), j'espère que cela va nous débloquer et que nous allons pouvoir continuer comme cela ». Mais que vaut réellement ce net succès acquis face à  une indigente équipe autrichienne, d'une grande faiblesse technique et d'une combativité quasi inexistante ? « Après la défaite face à  Toulouse, les joueurs en ont pris plein la g…, je suis fier de leur réponse sur le terrain, témoigne un Jacky Duguépéroux un brin remonté. Ils ont confirmé leur niveau de jeu. J'espère que ça va déclencher une belle série. On s'est prouvé qu'on pouvait marquer des buts. D'aucuns diront que Graz était faible, peut-être l'équipe en face a-t-elle posé des problèmes aux Autrichiens… » « C'était facile, oui, poursuit Alexander Farnerud, mais c'est parce que nous avons très bien joué. Nous avons bien débuté et gardé la concentration nécessaire ». « Il faut garder les points positifs : l'engagement que nous avons mis dans nos actions et notre réalisme », estime Ulrich Le Pen.

« Strasbourg était trop fort »

Alors, vraiment très faibles, ces Autrichiens ? « Ce que nous avons montré ce soir (hier) est une véritable honte pour le football autrichien, a commenté Walter Schachner, visiblement très remonté après ses joueurs. C'est la plus grosse défaite encaissée depuis que je suis entraîneur. Cela ne colle pas, les joueurs vont entendre des mots très durs à  leur retour. Leur prestation a été lamentable. Ils ont juste couru à  côté des Strasbourgeois, pris ça comme un simple match amical. Je suis très déçu ». Son capitaine, Anton Ehmann, ne cherchait pas de faux-fuyants. « C'est vite analysé. Nous avions toujours deux pas de retard par rapport aux Strasbourgeois. On ne peut pas gagner comme cela. Mais le championnat français est tout simplement beaucoup plus relevé que le nôtre. Les Alsaciens sont nettement meilleurs techniquement, il y a deux classes d'écart. Strasbourg était trop fort pour nous, d'autant plus que nous avons été à  deux reprises totalement hors sujet. Peut-être cela nous servira-t-il d'expérience pour le futur ». Le Racing compte aussi tirer des dividendes de sa soirée européenne. « Il faut rester humble, assure Jacky Duguépéroux, mais notre parcours européen peut nous servir en championnat ». Le plus tôt sera le mieux, le RCS n'ayant plus guère de temps à  perdre dans une Ligue 1 qui reste son quotidien.

Un festival chasse l'autre

Samedi, Toulouse avait mis au supplice l'imperméable défense strasbourgeoise (4-2). Hier, le RCS, peu prolifique offensivement, a inscrit cinq buts.

Mickaël Pagis n'est jamais du genre à  s'emballer. Quelques minutes après la fin du match, l'attaquant du Racing, qui, en cette belle soirée au parfum d'Europe, déambule dans les couloirs de la Meinau à  la recherche de sa petite famille, tempère ce qui n'a d'ailleurs rien d'une euphorie générale. Dans les vestiaires, sitôt le coup de sifflet final, l'ambiance est restée très calme, à  en croire Ulrich Le Pen. « Tout le monde est bien conscient qu'il ne faut pas s'enflammer. Ce soir (hier), nous avons fait le match que nous voulions faire. Nous souhaitions les étouffer, nous l'avons fait d'entrée et maintenu cette cadence. Ils n'ont jamais pu reprendre leur souffle. » « Micka » Pagis, lui, a déjà  tourné la page. « J'ai la tête au championnat et au déplacement de Troyes dimanche. Ce voyage dans l'Aube, c'est le rendez-vous le plus important de la semaine. C'est notre pain quotidien. C'est même tout ce qui compte. Mais c'est vrai que cette qualification est une bonne chose pour la suite. Nous avons bien abordé le match, fait ce qu'il fallait faire pour ne pas leur laisser l'ombre d'une chance. Et nous avons marqué des buts sans en prendre. C'est important. »

« Contre Toulouse, nous avions eu autant d'occases »

Le ballon rond a en effet parfois d'imprévisibles rebonds. Samedi dernier, la défense strasbourgeoise, qui n'avait encaissé que 5 buts lors de ses 9 premiers matches officiels, en avait pris 4 en 90 minutes. Hier, l'attaque, qui n'avait trouvé la faille qu'à  6 reprises lors des 10 premières rencontres 2005-2006 (y compris les deux buts du match aller), a fait trembler cinq fois les filets d'un Graz AK à  qui son entraîneur Walter Schachner a drôlement dû remonter les bretelles au coup de sifflet final, à  en croire ses déclarations en salle de presse (voir ci-dessus). « Le foot, c'est comme ça, il y a des choses qu'on ne peut pas expliquer », commente un Jacky Duguépéroux fataliste. « Nous avons été malheureux contre Toulouse alors que nous nous sommes créé autant d'occasions de but. Dans l'ensemble, l'équipe a fourni une bonne prestation. La rentrée de Hosni nous a fait du bien. » Ce soudain renouveau offensif, dont chacun, au club, espère qu'il sera transposable aux tâches domestiques, ne change rien aux orientations des dirigeants. « Nous sommes toujours à  la recherche d'un attaquant », répète le président Egon Gindorf. « Ce 5-0 prouve que notre équipe est capable de marquer des buts. Il était important que les joueurs reprennent conscience qu'ils en ont les moyens. Au départ, quand Hagui a marqué, j'ai songé que c'était encore un défenseur. Mais au final, peu importe qui marque. D'aucuns diront peut-être que Graz était faible, mais quand on voit les autres résultats, avec notamment l'élimination d'Auxerre, tout adversaire est à  respecter. Personne ne doit être sous-estimé. Aujourd'hui, place à  Troyes, match hyper important s'il en est. Si nous devions perdre là - bas, notre quête d'un renfort offensif serait accélérée, c'est sûr. »

Premières pour Hosni et Pontus Farnerud

À cet horaire inhabituel pour les supporters, il ne fallait pas arriver en retard hier soir à  la Meinau. Comme au match aller, les Strasbourgeois se sont placés dans les meilleures conditions d'entrée en marquant sur leur premier corner, Hagui (auteur déjà  samedi des deux buts face à  Toulouse) reprenant de la tête le service d'Alexander Farnerud, à  peine effleuré par Pagis (6e). Mis sur les rails, les Strasbourgeois n'allaient plus être inquiétés de la partie, les Autrichiens sombrant dans tous les compartiments du jeu. Stéphane Cassard, le gardien alsacien, allait pouvoir passer une des soirées les plus tranquilles de la saison, devant juste se baisser pour cueillir deux centres quasi anodins et se montrer attentif sur le coup franc des 20 m tiré par Rolland Kollmann, juste dans ses bras (50e). Auparavant, le Racing s'était déjà  mis à  l'abri de toute déconvenue, même s'il a mis un peu de temps à  trouver le réalisme offensif. Pendant plus d'une demi-heure, il a fait vivre le ballon, multipliant les changements de rythme et les centres, souvent effectués par un Le Pen très volontaire. Pourtant, Pagis (11e), Kanté (13e, 36e), Lacour (13e), Pagis (14e, 34e) ou Alexander Farnerud allaient à  chaque fois buter sur un défenseur autrichien, souvent très heureux de repousser leurs tentatives. Juste avant la pause, Boka, une nouvelle fois très actif, était l'auteur d'une longue ouverture très inspirée, que manquait Pagis au centre de la surface, mais pas Alexander Farnerud, qui avait bien suivi pour doubler la mise (40e). La seconde période débutait de la même manière. Après un petit lob de Pagis hors cadre (48e), Le Pen, sur contre-attaque, lançait Pontus Farnerud, qui, après s'être un peu trop excentré, inscrivait le troisième but avec la complicité involontaire d'Anton Ehmann (51e). Puis, suite à  un coup franc de Boka mal renvoyé par la défense blanche, Le Pen se distinguait par un amour de reprise de volée au ras du montant (59e). Ce n'était pas fini : les spectateurs allaient encore pouvoir se régaler sur une terrible frappe de Hosni à  l'entrée de la surface de réparation, qui, après un relais avec Gmamdia, inscrivait (tout comme Pontus Farnerud d'ailleurs) son premier but pour le Racing. A 5-0, les Strasbourgeois pouvaient tranquillement contrôler la fin de match, en songeant que l'Europe a décidément de belles vertus.


;)

_________________
L'histoire est en marche ...


30 Sep 2005 14:06
Profil Site Internet
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 1 Juin 2004 18:18
Messages: 4340
Localisation: Stras-Robertsau
Message 
quelqu'un pourrait traduire un article autrichien qu'on se fasse un peu plaisir? :roll:

_________________
"Disons que la comparaison qui sert de matrice au raisonement est quelque peu grandiloquante donc peu pertinante, mais il n'y a pas contradiction logique pour autant" Julio 10/05/08 :D


30 Sep 2005 14:07
Profil
Sélectionneur@InfosRacing
Sélectionneur@InfosRacing
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mai 2003 23:27
Messages: 37510
Localisation: Strasbourg
Message 
En voila :

http://www.kleinezeitung.at/sport/fussball/index.jsp

_________________
L'histoire est en marche ...


30 Sep 2005 14:12
Profil Site Internet
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2003 16:44
Messages: 4957
Localisation: Bangkok - Luxembourg
Message 
Une nette victoire face à  des autrichiens en dessous de tout (hormis le n°7 et la rentrée du jeune n°16 qui ont un peu plus de foot que les autres)...

Bonne rentrée d'Hosni qui a, et c'est une évidence, un énorme potentiel technique et tactique, bon placement, une recherche systématique de faire avancer le jeu, un jeu court et dans l'intervalle à  une touche de préférence, un grosse frappe etc... etc...

Sinon, un Deroff toujours aussi peu inspiré, incapable de construire quoi que ce soit, le spécialiste pour se débarasser de la balle...

Pour le reste, c'est bon au vu de l'opposition, Alex farnerud aurait pu casser la baraque si il métait un peu plus de réalisme dans son jeu...

Belle victoire, bon pour le moral, à  confirmer à  Troyes...

_________________
Mieux vaut une bière qui fait pisser qu'une femme qui fait chier (P. Heineken)


30 Sep 2005 14:34
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Aoû 2005 16:52
Messages: 12122
Localisation: expatrié à Los Angeles ...
Message 
Merci Argueti parce que ailleurs bon courage pour les voir.

Sur l'équipe TV résumé de Marseille (super les tirs au but face à  Anvers) et Lens.

Sinon sur France Info le mec hier soir était fabuleux. Il n'a parlé que de Sturm Graz et surtout le norvégiens (sic) Alexander Farnerud a inscrit 2 (resic) buts. J'espère qu'ils sont plus sérieux quand il s'agit de sujets plus graves ....

_________________
"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" Nietzsche.
Image


30 Sep 2005 14:46
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Jan 2005 16:00
Messages: 7039
Localisation: Mulhouse
Message 
J'y étais, et c'était vraiment un très beau match. Il aura fallu attendra vers la fin du match, pour que le public se réveille.

CASSARD : Pas de note, il n'a quasiment rien eu à  faire ; à  la réception d'un centre et une bonne sortie en 1ère mi-temps. Il s'est certainement ennuyé ce soir ...

DEROFF 6.5 : Assez bon défensivement, à  noté un excellent tacle en 1ère période. Quelques bons débordements pour le soutien offensif, mais parfois trop approximatif.

HAGUI 7.5 : Très solide défenseur, toujours d'aussi bons tacles, un bon jeu de tête et un but en prime ... très bon match.

KANTE 7 : Pas de but lui, mais excellent défenseur également, de bonnes passes vers l'avant et de belles relances.

BOKA 8 : Le meilleur défenseur, présent partout. Un excellent travail défensif, distillateur de ballon au milieu et un grand soutien aux attaquants. Beaucoup de gestes techniques parfaits. Enorme !

LACOUR 7 : Beaucoup de ballons reçus, a joué "collectif". Pas tellement physique, mais rapide également. Très utile dans ses débordements.

P.FARNERUD 8 : Enfin réveillé ! Essayant plutôt de conserver le ballon dans le 1er 1/4 d'heure, il a ensuite joué de l'avant. Un beau à  la clé, où il dribble un défenseur avant de marquer. Un très bon jeu technique.

HOSNI 8.5 : Tout simplement excellent, toujours en vue en 2e période. Peut-être pas aussi physique que Keita, il a néanmoins récupéré pas mal de ballons. Très, très bonne vision du jeu, avec un superbe but après un double une-deux avec Gmom. Une bonne récompense, bien méritée !

LE PEN 8 : Très pénible pour la défense adverse, il n'a pas arrêté de percuter et de déborder pour distribuer de bons ballons. Incroyable reprise de volée, qui aura crucifiée toute la défense, ainsi que Schranz. Très bon match.

A.FARNERUD 8 : Des frappes pas très précises en début de match, intraitable par la suite. Il fit énormément souffrir la défense adverse, est mis à  l'agonie les 2 défenseurs adverses sur le but. Espérons que ça continue ...

PAGIS 6.5 : Plus décevant, mais il aura quand même bien joué dans l'ensemble ; pas d'occasions chaudes, mais des décallages et des passes en profondeur.

GUEMANDIA 6 : C'est bien débrouillé en fin de match, après une rentrée très approximative. Aurait put (dut ?) marquer le 6e but sur une tête superbement repoussée par le gardien. Un très beau une-deux qui débouchera sur un but.

ARRACHE 6.5 : Bonne entrée, il a apporté vitesse et percution. Il a même joué collectivement dans les dernières minutes (si, si). Quelques ballons perdus inutilement.

Mon Top 3 :

1. Hosni
2. Farnerud (les 2)
3. Boka

Le Flop

Pagis ?


30 Sep 2005 16:33
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire

Inscription: 27 Mai 2005 11:39
Messages: 4190
Message 
Entièrement d'accord avec fan_racing, y compris pour le top 4...

Mais la tête repoussée incroyablement repoussée par le gardien, elle est d'Ulrich Le Pen, sur un débordement d'Arrache.


30 Sep 2005 16:44
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.   [ 334 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 29, 30, 31, 32, 33, 34  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com