Index du forum
Index du forum
« Toute l'actualité du Racing Club de Strasbourg Alsace vue par ses supporters »
Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 17 Oct 2019 4:35



Répondre au sujet  [ 91 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10  Suivante
 [19/20] Ligue Europa - Barr. : Francf. /RCS - 3/0 
Auteur Message
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16804
Localisation: Dorlisheim
Surtout qu'il n'y a pas de gardien. :mrgreen:


28 Aoû 2019 13:54
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2700
Localisation: Saint Herblain - 44
Simakan n'a pas été très bon en 6 quand il est entré. Pas sûr que Laurey veuille retenter l'expérience.
Je pense que ce sera Martin qui va jouer en 6. Et devant je pense qu'il remettra Zohi.


28 Aoû 2019 13:58
Profil
Manager général@Directoire
Manager général@Directoire

Inscription: 3 Juin 2004 13:56
Messages: 11779
Localisation: Mont-de-Marsan - Landes
je complète mon message précédent
simakan ard
carole arg
martin et liénard en 6
lala thomasson en excentrés


28 Aoû 2019 14:11
Profil
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2004 17:17
Messages: 4914
Localisation: paris
Thomasson à gauche??? mouais...

_________________
Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. S'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien


28 Aoû 2019 15:33
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16804
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Francfort – Racing : braquez la Commerzbank !
Fort de son pécule d’un but acquis à l’aller jeudi dernier à la Meinau (1-0), le Racing va tenter de rafler la mise à la Commerzbank-Arena, ce jeudi soir (20h30), face à un Eintracht Francfort revanchard, pour se qualifier en phase de groupes.
L’ombre de Zinédine Zidane plane encore sur la Commerzbank-Arena, bien plus que les fantômes marseillais qui l’ont traversée comme des âmes en peine en phase de poules de la Ligue Europa la saison passée.

Le 29 novembre 2018, l’OM est reparti tête basse de Francfort, étrillé 4-0 dans une ville où les trois précédents visiteurs français en Coupe d’Europe avaient eux aussi reçu la leçon : Bordeaux battu 3-0 en 2013, Sochaux dominé 4-2 en 1980 et Monaco fessé 3-0 en 1974.

Un chapitre glorieux à écrire


L’ombre de Zizou plane, oui, car c’est sans doute à Francfort que le génie français a livré le match le plus abouti de sa carrière. C’était le 1er juillet 2006, lors d’un quart de finale de Coupe du Monde entre la France et le Brésil.

Ce jour-là, l’artiste de bleu vêtu avait ridiculisé ses pairs auriverde et écrit l’une des plus belles pages de l’histoire du foot français (1-0), finaliste malheureux quelques jours plus tard à Berlin.

Ce jeudi soir (20h30), dans une enceinte à guichets fermés qui va rugir bien avant le coup d’envoi, le Racing écrira peut-être lui aussi le chapitre le plus glorieux de son histoire récente, à sa dimension évidemment, mais une dimension européenne quand même.

Quand on sait d’où il revient, de cette 5e division dans laquelle il était tombé en 2011, cet épilogue de la phase préliminaire, déjà marquée par les éliminations du Maccabi Haïfa (Israël) et du Lokomotiv Plovdiv (Bulgarie), pourrait avoir un lustre encore magnifié par la splendeur de l’écrin hessien.

Tout à l’heure, le peuple francfortois, qui avait adopté le blanc et le rouge pour code vestimentaire aux tours précédents contre Tallinn (Estonie) et Vaduz (Liechtenstein), sera habillé tout en noir, à la manière des rugbymen néo-zélandais qui portent le deuil de leurs adversaires. 47 000 Allemands pousseront les “Aigles” à fondre sur les “Cigognes” du Racing, soutenues par 2 600 Alsaciens.

Mais le volatile bas-rhinois ne se laissera pas voler dans les plumes sans combattre. D’autant qu’il se présente à la Commerzbank-Arena avec un petit pécule qu’il a couvé depuis son succès 1-0 jeudi dernier à la Meinau et qu’il se prépare à défendre bec et ongles.

On n’ira pas jusqu’à dire qu’une qualification à la Commerzbank-Arena serait le casse du siècle. Mais quel butin ce serait pour les Bleus d’en repartir en ayant fracturé le coffre-fort de Francfort, dernier demi-finaliste de l’épreuve !

L’avant-centre strasbourgeois Ludovic Ajorque se voit bien jouer les braqueurs de haut vol : « Un barrage de Ligue Europa dans un stade de 50 000 places, c’est plus qu’excitant. On n’a pas d’angoisse. Au contraire, c’est motivant. »

Son entraîneur Thierry Laurey s’efforce lui aussi de dédramatiser la portée et la résonance de l’événement.

« Francfort reste favori »


« En France, il y a des ambiances similaires quand c’est plein au Vélodrome de Marseille, au Parc OL à Lyon ou au Parc des Princes à Paris. Ce sera peut-être un peu plus folklorique ici parce qu’il y aura des tifos assez sympas. Mais sincèrement, ça va motiver les joueurs. Il n’y a pas de stress. L’un de nos objectifs était de nous retrouver là. On ne va pas stresser alors qu’on est train de vivre ce qu’on voulait. »

Sauf qu’un Racing au pied de la montagne francfortoise en veut plus. Son coach fait plus que le suggérer. « Nous sommes à 90 ou 120 minutes (il marque une pause) … d’un rêve, je ne sais pas, mais d’un objectif, oui. Malgré le score de l’aller, Francfort reste favori. On a les garçons pour lui poser des problèmes, mais l’Eintracht va faire tout ce qui est en son pouvoir pour se qualifier. Pour se qualifier, il devra marquer. »

Le Racing, lui, n’en aura pas nécessairement besoin. Ne pas prendre de but suffirait à son bonheur et ferait des Bleus les improbables, mais dignes successeurs d’un certain Zizou.


29 Aoû 2019 6:29
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16804
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Zoom sur… | L’adversaire du Racing, ce soir (20h30), en barrage retour de la Ligue Europa Francfort ne pense qu’à ça
Devant 47 000 spectateurs acquis à sa cause, l’Eintracht Francfort n’a pas le choix : tout autre résultat qu’un succès, assorti de la qualification, représenterait un terrible échec.
Tout Francfort ne pense qu’à ça. Ou presque. Se qualifier pour la coupe d’Europe est en effet presque devenu une obligation depuis son magnifique parcours de la saison passée.

Défaits en demi-finale de la Ligue Europa par Chelsea (aux tirs au but), les hommes d’Adolf Hütter ont fait rêver leurs fervents supporteurs pendant de longs mois. Et ces derniers y ont pris goût.

Alors, forcément, à la question de savoir si ce barrage retour face au Racing est « le match le plus important du début de saison », l’entraîneur autrichien de l’Eintracht répond « oui » sans faire de chichis.

La Ligue Europa, « grand objectif du club »


« Le plus important est de disputer une compétition internationale, a ainsi rappelé “Adi” Hütter. Et bien entendu on veut profiter de cette opportunité pour se qualifier en Ligue Europa, c’est le grand objectif du club en ce début de saison. »

Pour y arriver, les Allemands devront obligatoirement marquer, le Racing ayant pris une option en s’imposant 1-0 à la Meinau lors de la manche aller. Pas de quoi inquiéter les Francfortois, rassurés par leur… défaite à Leipzig dimanche, lors de la 2e journée de Bundesliga (2-1).

« On a réalisé une belle performance à Leipzig, même si le résultat final ne m’a pas plu. Mais on a été très bon jusque dans la surface. Et même si le RB n’encaisse pas beaucoup de buts, on s’est créé des occasions et on a marqué (Paciencia a réduit la marque, ndlr) », a ainsi exposé l’entraîneur.

Les Francfortois prennent aussi en exemple leur quart de finale de Ligue Europa de la saison passée. Défaits 4-2 au stade de la Luz par le Benfica Lisbonne, Kevin Trapp et les siens avaient complètement renversé la vapeur pour s’imposer 2-0 à la Commerzbank-Arena et décrocher leur ticket pour le dernier carré.

Le coach s’appuie aussi sur la prestation de ses troupes en Alsace la semaine passée pour trouver quelques motifs d’espoir. « La première période était nulle, mais en deuxième, on a vu une équipe qui s’est créé des occasions (dont deux nettes, grâce à Kamada). On aurait pu marquer. En tout cas, on a eu la bonne approche », a répété Hütter.

« On va regarder à nouveau le match (aller) , revoir nos occasions pour essayer de trouver des solutions offensives, a ajouté l’entraîneur des Aigles. Même si Strasbourg joue bas, on aura des occasions. On en a eu au match aller, malgré leurs deux lignes défensives. Il faut surtout bien travailler les mouvements, le jeu sans ballon et chercher la profondeur. »
47 000 fans prêts à rugir

Mais pas question, si l’on en croit Hütter, de se précipiter et de faire n’importe quoi d’entrée de jeu. « On n’a pas obligatoirement besoin de commencer la rencontre à fond, a asséné le technicien autrichien. Tout dépendra du jeu, de la configuration du match. On affronte un adversaire qui joue bien et il faudra jouer intelligemment. Il faudra être vigilant et faire un gros pressing, car Strasbourg est une équipe dangereuse. »

Et le coach de rappeler que certes son équipe « doit marquer deux fois (pour se qualifier) , mais si Strasbourg marque, on est éliminé ». Du moins, la tâche serait-elle d’autant plus compliquée.

Sûrs de leur force, les Francfortois se sont entraînés pour la dernière fois hier, sur le coup des 15 h, dans la bonne humeur et sous un soleil de plomb, à quelques centaines de mètres de leur antre fétiche. Un antre où 47 000 fans de l’Eintracht devraient rugir comme jamais ce soir. Au Racing de répondre présent pour mettre à mal les beaux plans allemands.


29 Aoû 2019 6:32
Profil
Président@Directoire
Président@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 8 Fév 2012 15:18
Messages: 16804
Localisation: Dorlisheim
dna a écrit:
Racing – Francfort: tous les mêmes?
On prend les mêmes et on recommence ? Pour le barrage retour de la Ligue Europa, ce jeudi à la Commerzbank-Arena (20h30), Thierry Laurey et Adolf Hütter pourraient bien aligner les deux mêmes onze qu’une semaine auparavant à la Meinau.

En faisant largement tourner son effectif, dimanche dernier, lors de la défaite du Racing à la Meinau face au leader rennais (0-2), Thierry Laurey avait une petite idée derrière la tête. L’entraîneur strasbourgeois pensait aussi au barrage retour qui attendait son équipe quatre jours plus tard chez l’Eintracht Francfort.

Lienard, Thomasson, Ajorque, Zohi et Mitrovic n’ont pas enlevé leur veste de survêtement; Lala a, lui, joué un peu moins de 45 minutes. De quoi garder du gaz pour cette manche retour et aligner les mêmes titulaires qui avaient débuté jeudi dernier ? Ce serait la tendance même si une option un poil plus défensive n’est pas à exclure.

Côté allemand, on a également bien joué du turnover lors de la défaite à Leipzig (1-2). Car le match le plus important est bien celui face au Racing. Les seules incertitudes concernent les présences de Rebic et Gacinovic, tous deux sorties dès la mi-temps il y a une semaine, dans l’équipe de départ. Le Croate et le Serbe se sont entraînés normalement, en début d’après-midi, et une absence demain serait purement stratégique.

Les équipes probables


FRANCFORT : Trapp – Abraham, Asede, Hinteregger – Da Costa, Rode, Fernandes, Kostic – Kamada – Paciência, Rebic.

RACING : Sels – Lala, Kone, Mitrovic, Djiku, Carole – Lienard, Martin, Thomasson – Ajorque, Zohi.


29 Aoû 2019 6:35
Profil
Trésorier@Directoire
Trésorier@Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2003 2:44
Messages: 6367
Localisation: La Garenne Colombes (92)
Ca n'a pas grand intérêt et le but de ma remarque n'est absolument pas de déclencher de quelconques réactions mais je ne pensais pas qu'en Allemagne il y ait des Adolf en âge d'entrainer une équipe de foot.

_________________
30/10/09 Ca y est le racing est en national
06/01/10 Euh c'est peut être la CFA
Mais heureusement sur FM 2010, on peut jouer de la CFA (même CFA 2, les gars on peut faire mieux!!)
Bon ça y est les conneries sont finies on est en L1!!!!!!!!!!!!!!!!!!


29 Aoû 2019 8:21
Profil ICQ
Responsable marketing @Directoire
Responsable marketing @Directoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Juin 2004 17:17
Messages: 4914
Localisation: paris
Je m'étais fait la même remarque au match aller quand j'ai vu le prénom «officiel» à la télé. Il se fait appeler adi néanmoins.

Et il est autrichien à l'origine.

Mais bon on va pas refaire le film le prénom ici :lol:

_________________
Si un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter. S'il n'en a pas, s'inquiéter n'y changera rien


29 Aoû 2019 9:30
Profil
Entraineur@Staff
Entraineur@Staff

Inscription: 12 Juil 2008 16:39
Messages: 2700
Localisation: Saint Herblain - 44
Pour un français ça peut surprendre mais c'est quand même un prénom très courant là bas.
Nous n'avons pas arrêté d'appeler des enfants Philippe à cause de Pétain.


29 Aoû 2019 9:39
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 91 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by ST Software for PTF.
Traduction par phpBB-fr.com